Le BNVCA, indigné, demande la déprogrammation de la pièce faisant l’apologie du terroriste Mohamed Merah et dépose plainte contre les auteurs de la pièce et le responsable du festival chargé de de cette programmation

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les Utilisateurs enregistrés