Auteur : sammyghozlan

le BNVCA demande la dissolution du mouvement MDI de KEMI SEBA,et la poursuite de ses dirigeants

    BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME
8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY

Le President
Sammy GHOZLAN
0609677005

Le 4 avril 2008

communique

Le Bureau National de Vigilance contre l Antisemitisme a ete requis   par de
nombreux internautes scandilises par la difffusion ,depuis le 29 mars 2008,sur
Dailymotion  d’une video representant le sieur KEMI SEBA dirigeant actuel du
MDI” Mouvement des Damnes de l’Imperialisme”qui depuis la Fontaine des Innocents
a Paris ,harangue les passants ,en tenant un discours violemment
antiisraelien,incite a la haine a la revolte, a la subversion,
Parmi ses propos haineux et diffamatoires ,les internautes ont releve les
accusations portees contre “Nicolas Sarkozy, ancien misitre de l’interieur et
qu’il qualifie de Ministre de l’exterieur  en l’occurence d’Israel,et de
President de la Republique imperialiste,colonialiste,sioniste”
 KEMI SEBA ajoute:” L’asphyxie, le génocide s’opèrent en Palestine occupée…
Nicolas Sarkozy se sert de votre argent pour financer un Etat raciste,
impérialiste”.il se sert de votre argent pour financer un pays
colonialiste,raciste…des criminels a l’exterieur.
Il compare Israel a l’Afrique du Sud et dans son interview par une journaliste
de la television syrienne ,il affirme que  les medias ne parlent pas de la
palestine,’ “parce qu’ils sont controles par certaines personnes,il
ajoute”France television c’est plutot France TELEVI-SION”
Nous considerons que le sieur KEMI SEBA  a outrage le President de la Republique
francaise, de meme qu’il a incite a la haine .et lorsqu’il declare en outre
qu’il existe en France ”une oligarchie qui dirige tout,il se defend de viser le
juifs , mais ses insinuations sont evidentes.
Nous demandons la Madame la Ministre de l’Interieur de faire saisir cette video,
faire dissoudre ce nouveau mouvement MDI.
Nous ne comprenons que KEMI SEBA ait pu sans autorisation prefectorale,organiser
cette manifestation, et que celle ci n’ait pas ete dispersee,d’autant qu’une
technique de sonorisation etait installee, diffusant des chansons dans une
langue etrangere que seuls des inities pouvaient comprendre.
Le BNVCA demande au Prefet de Police de Paris de veiller a faire interdire et
faire evacuer les rassemblements qui sont regulierement organises par certains
mouvements incitatifs a la haine, place des Innocents,et que nous avions deja
signales a la suite de plaintes de requerants.
Nous savons que depuis 8 ans c’est ce type de discours qui pousse a l ‘acte
antijuif,voire a des meurtres comme ceux d’Ilan HALIMI ou Sebastiern SELAM,ou
encore a la sequestrqtion et a la torture du jeune Sebastien R.. a BAGNEUX
Nous demandons au Procureur de la Republique et au Ministre de la Justice de
faire engager d’initiative l’action publique a l’encontre de KEMI SEBA.
Le BNVCA envisage de se porter partie civile.






—– Fin du message transféré —–

    

Le BNVCA salue le Ministere de la Defense qui a consignי des parachutistes ayant fait le salut nazi.Le BNVCA demande une enquךte approfondie et des sanctions penales et militaires sevטres.

    BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ ANTISEMITISME
8 Boulevard Saint Simon   93700 DRANCY

Le President
Sammy GHOZLAN
0609677005

Le 2 avril 2008

COMMUNIQUE

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme est scandalisé surpris et
inquiet d’apprendre par le journal satirique Canard Enchaine,que 3 parachutistes
de Montauban ont osé s’exhiber et se faire photographier en faisant le salut
nazi,vêtus de leurs treillis,derriere une banniere à croix gammee .
Nous saluons le Ministère de la Defense d’avoir immédiatement ouvert une enquête
et consigné deux des soldats, le troisième ne faisant plus partie du regiment.
Nous demandons que cette enquête soit approfondie,afin de comprendre pourquoi
l’ex-sergent du 17eme regiment de prachutistes,qui avait signalé les faits
incriminés à sa hierarchie a du alerter directement par écrit M. Hervé MORIN
Ministre de la Défense.
Nous demandons que des sanctions sévèves pénales et militaires soient prises à
l’encontre des auteurs. Nous attendons de l’enquête qu’elle identifie également
ceux qui ont recélé ces faits , dont ils avaient connaissance et ne les ont pas
dénoncés.
Nous considérons que la France officielle n’est pas antisémite,mais les
dernières affaires qui mettent en cause des fonctionnaires ,comme celle du Sous
Préfet de Saintes, celle des policiers d’Amiens et là celle des 3 parachutistes,
appellent toute notre vigilance.
Au lendemain de la publication du rapport sur le racisme et l’antisémitisme
publié par Commission Nationale des Droits de l’Homme ,le BNVCA constate que si
le nombre de faits antisémites est en légère baisse, il reste encore trop
important, et confirme que non seulement la parole antisémite s’est totalement
libérée, y compris par le vecteur de l’internet,mais que les mentalités ont
beaucoup régressé dans ce domaine au point d’atteindre et pénétrer les
institutions en dépit des mesures prises par les autorités.
Notre BNVCA met à la disposition des temoins ou victimes de faits antisémites
son site “antisemitisme.org”











      
    

Le BNVCA exprime l’inquietude de nombreux requérants à la suite d’affichettes antiisraeliennes affichées sur les murs,et à l’annonce de manifestations commémorant la Journée de la Terre NAKBA “Catastrophe de la Création de l’Etat d’Israel”

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

Drancy le 27 Mars 2008

 

COMMUNIQUE

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme reçoit depuis plusieurs jours des appels de requérants inquiets de voir apparaître sur les murs de certaines villes et notamment dans certains arrondissements de la capitale , des affichettes signées «  résistance palestine @wanadoo.fr», « STOP A LA COLLABORATION AVEC LE TERRORISME D’ ETAT ISRAELIEN »perçues par leurs lecteurs comme incitant à la haine d’Israel.

Les divers requérants expriment une réelle inquiétude , d’autant que nombreuses associations ont décidé d’organiser le 29 mars 2008 de façon ostentatoire et publique des manifestations pour commémorer partout en France et notamment à Paris,ce qu’ils appellent la «  journée de la terre »,ou Nakba , « catastrophe de la création de l’Etat d’Israel  »

Nous considérons que ce type de manifestations ,de nature à remettre en cause l’existence de l’Etat d’Israel ne devraient pas être  autorisées en France.

La préoccupation sécuritaire des requérants est particulièrement motivée du fait que depuis septembre 2000 le nouvel antisémitisme qui est apparu, a eu pour origine la haine affichée d’Israel .Non seulement il persiste en dépit des mesures prises par les pouvoirs publics, mais tend à se déchaîner notamment par la voie de sites internets engagés,surtout depuis le limogeage par le Ministère de l’Intérieur de Sous Prefet de SAINTES (17) ,pour manquement à son devoir de réserve,après avoir écrit des articles violemment anti- israeliens,amalgamant entre autre Israel au III eme REICH .

 Nous demandons aux autorités chargées de la sécurité –Ministère de l’Intérieur, Préfectures de Police- d’accroître leur vigilance,  veiller particulièrement aux sites et aux secteurs particulièrement sensibles fréquentés par nos concitoyens  de confession juive ,partout  dans les villes où ces manifestations sont programmées, afin d’  éviter qu’elles ne dégénèrent.

Nous venons d’être informé par un résident de Paris 19 que les affichettes incriminées qui recrouvraient les murs de le ville et des bâtiments publics ,ont été enlevées par les services municipaux de cet arrondissement.

Le BNVCA salue la décision de madame ALLIOT MARIE,ministre de l’intérieur qui a révoqué” Bruno GUIGUE Sous Prefet de SAINTES (17100)qui a manqué à son devoir de réserve en publiant sur le site islamiste OUMMA.COM une violente diatribe anti-israelien

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

 

 

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

PARIS LE 23 MARS 2008

 

COMMUNIQUE

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme  salue avec beaucoup de déférence et de gratitude,la juste décision de madame Michèle ALLIOT MARIE Ministre de l’Intérieur qui vient de révoquer le Sous Préfet Bruno GUIGUE de Saintes en Charente Maritimes pour avoir publié une tribune violemment anti -israelienne sur le site islamiste OUMMA.COM support entre autres d’autres auteurs pour le moins controversés comme Tariq RAMADAN, ou Alain SORAL .

Nous considérons qu’en prétendant qu’ « ISRAEL est le seul état au monde dont les-snippers-abattent les fillettes à la sortie de l’ecole » de même qu’en arguant que grâce à la loi religieuse, « on s’interrompt de torturer dans les geôles israeliennes » ce haut fonctionnaire ,coutumier du fait, a non seulement failli à son devoir de réserve, mais participé à l’incitation à la haine d’Israel qui est à l’origine du passage à l’acte antijuif, depuis l’an 2000 ,sur notre territoire, en même temps qu’éclatait l’intifada contre Israel.

Nous considérons que la mesure prise par madame la Ministre de l’Intérieur est  salutaire et exemplaire.

Nous attendons que cette sanction prise contre ce haut fonctionnaire de l’Etat ,soit dissuasive et  de nature à prévenir d’autres débordements inadmissibles pouvant entrainer des troubles à l’ordre public,et la haine antijuive.

Nous demandons le retrait immédiat de tous les textes de ce Sous Prefet GUIGUE,parus sur le site OUMMA.COM.et notamment du texte incriminé intitulé «Quand  le lobby sioniste se déchaine contre l’ONU »

 

 

 

 
    

LE BNVCA dénonce l’abus de pouvoir exerce par le president d’un bureau de vote de Montreuil 93 qui a interdit à un électeur juif,de voter car il portait une kippa sur la tête/

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME

Parrainé par le Centre Simon Wiesenthal, Verbe et Lumière, l’Union des CCJ IdF

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

COMMUNIQUE

 

DRANCY LE 16/3/08

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne le comportement discriminatoire du président d’un  bureau de vote de Montreuil à l’endroit d’un électeur qu’il a empêché de voter parce qu’il avait la tête recouverte d’une kippa.

S’adressant au BNVCA le requérant nous fait la déclaration suivante : « ,Ce matin « , à Montreuil (93) , dans le bureau de vote de la Maternelle Grands Pêchers, je « me suis  vu refuser le droit de vote par le président du bureau des cantonales « car je portais une kippa. Le président m’ a dit : Si vous voulez voter,  vous enlevez « votre kippa. Je lui a fait remarquer que les africains musulmans qui se couvrent « également la tête, ne se sont pas fait interdire le droit de vote ! Ce à quoi le « président à rétorqué: Ce n’est pas la même chose ! »

 Il poursuit :

« Le président du bureau de vote des municipales ainsi qu’un membre de sa table « sont immédiatement venus dire au président des cantonales que cette « interdiction était illégale et interdite et qu’il ne pouvait pas refuser le droit de vote « à un citoyen sous prétexte qu’il porte une kippa ! Ce à quoi le président des « cantonales à répondu que ça ne les regardait pas et qu’il faisait ce qu’il voulait « à sa table vote !

«  Je suis  reparti choqué et j’ai appelé la police, je vais porter plainte contre le « président du bureau de vote des cantonales . »

Le BNVCA a aussitôt alerté le MAIRE  de Montreuil, qui n’est pas en cause, et lui avons communiqué les coordonnées de l’électeur en question afin que ses services le rappellent  pour qu’il exerce normalement son droit de vote conformément aux recommandations du MAIRE qu’il nous a confirmé lui même .

Nous réclamons l’ouverture d’une enquête sur cette affaire d’abus de pouvoir, discriminatoire , et qui s’est déroulée devant témoins ,et demandons que des mesures pénales et administratives soient prises à l’encontre de l’auteur des  faits reprochés dès qu’il sera identifié.

 

 

 

Manifestations et prières en signe de solidarité avec les enfants de l’ecole talmudique ,leurs familles et Israel après le lâche attentat antijuif perpétré par un terroriste arabe israelien à Jerusalem

    

UNION DES COMMUNAUTES JUIVES D’ ILE DE France

2O avenue de Longchamp PARIS 16

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

La communauté juive de l’Ile de France en deuil après l’assassinat de enfants d’une école talmudique massacrés par un terroriste arabe israelien qui les connaissait,est profondément choquée, profondément troublée ,très attristee.

 

 

Nous appelons à manifester avec l’UPJF

Mardi 11 mars 18 h30

Place de la République à PARIS

 

En signe de solidarité avec les familles des victimes, les eleves des ecoles talmudiques, et le peuple d’Israel eprouvé par les nombreux attentats terroristes ainsi que par les bombardements ,quotidiens, meurtriers et destructeurs  visant déliberément les populations civiles des villes de SDEROT et d’ASHKELON ;

L’Union des Conseils des Communautes Juives de l’Ile de France

Présidee par Sammy GHOZLAN qui a condamné l’horrible et lâche attentat commis contre des enfants jufs à Jerusalem,invite toutes les communautés, tous les rabbins à rappeler la mémoire des 8 etudiants de la Yeshiva HARAV ,

Ce Shabbat dans toutes les synagogues de toutes obédiances.

En les citant citant chacun par leur nom

NERIA COHEN 15 ANS

SEGUEV PANIEL AVIHAIL 15 ANS

YANATHAN USSAC HELDER 16 ANS

AVRAHAM DAVID MIZES  16 ANS

ROI ROT  18 ANS

YOHAI LIFSHITS 18 ANS

YONDAV HAIM HIRSHFELD 19 ANS

DORON MAHARTA 26 ANS

Et y associer le soldat franco israelien tué la semaine dernière Laurent ASSOULINE dont la famille est voisine à Ashdod du President de la Communauté de Drancy

 

Nous leur demandons de prier pour la guerison des blesses.

 

 

 

 

 

: Reaction de l’Union des Communautés Juives de l’Ile de France après l’attentat antijuif commis le 6/3/08 par des islamoterroristges palestiniens contre un séminaire religieux à Jerusalem tuant 12 enfants et en blessant plus de 30

    

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES D ILE DE France

20 Avenue de Longchamp 75016 PARIS

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

COMMUNIQUE

PARIS LE 6 MARS 2008

 

L’Union des Conseils des Communautes Juives d’Ile de France tient à exprimer la tristesse et la forte émotion de tous ses membres ,suscitée par l’odieux attentat commis ce jour à Jerusalem par des islamoterroristes palestiniens ,tuant de sang froid 12 jeunes étudiants d’un séminaire religieux juif de la yeshiva HARAV et blessant plus d’une trentain e d’entre eux.

Nous condamnons cet horrible attentat avec la plus grande fermeté   

Nous adressons aux familles des victimes nos condoléances éplorées,et souhaitons une prompte guérison aux nombreux blesses.Nous tenons à témoigner à Israel, son peuple,à tous les résidents religieux de cette école notre plus sincère sympathie.

Nous demandons à l’ambassadeur d’Israel en France d’exprimer notre solidarité avec le peuple d’Israel  et les étudiants de l’Ecole HARAV.

Nous considérons qu’en s’attaquant de façon délibérée à une école juive religieuse, les assassins ont commis un acte antijuif caractérisé, qui doit être aussi condamné comme tel.

Nous restons pourtant persuadés que les commentateurs,observateurs, reporters et autres politiciens ne manqueront pas de faire perdre à ces enfants victimes de la haine antijuive,leur statut d’enfant pour les qualifier de « religeux » avec la notion péjorative qu’ils voudront faire porter à cette terminologie.

Nous considérons que tous les accusateurs d’Israel,toutes les chancelleries,les organisations internationales comme l’ONU,l’Union Europenne,toutes les ONG qui ne manquent jamais d’accuser l’Etat d’Israel lorsque ce pays défend légitimement sa population bombardée jour et nuit au Nord et au Sud par les terroristes du Hamas ou du Hezbollah, portent une part de responsabilité dans ces crimes.

Israel combat le terrorisme, nous considérons que les pays démocratiques et civilisés doivent l’aider dans cette guerre.La paix viendra dans cette région lorsque le monde sera solidaire d’Israel qui lutte encore pour son existence , contre ces extremismes et ces terrorismes qui nous menacent .

 

 

 

Le BNVCA denonce l’agression d’un jeune juif de 17 ans,commise le 3/3/08 à 23h par 3 inividus de couleur qui l’ont pris à partie dans le métro station Concorde,et lui ont cassé le nez .La police les a arrêtés.

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ ANTISEMITISME

Parrainé par le Centre Simon Wiesenthal, La LICRA, L’Union des CCJ IdF,le Bnai Brit

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

COMUNIQUE

 

DRANCY LE 5/5/08

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme qui dénonce et condamne l’agression à carcactère antisémite qui s’est déroulée à la station de métro CONCORDE,le 3 mars 2008, tient à saluer l’action de la police de la Gare du Nord qui a réussi à identifier et interpeller les 3 auteurs de faits.

Selon le jeune Jonas M…17 ans,français de confession juive,il voyageait  vers 23H avec trois autres copains juifs aussi, sur la ligne 01 du métro en direction de Château de Vincennes,lorsqu’à hauteur des stations Champs Elysées et Concorde,trois jeunes hommes de couleur l’ont pris à partie sans raison,ont fixé avec insistance son médaillon représentant une Etoile de David,puis ,alors qu’il aura préféré changer de place pour éviter un incident, se sont à nouveau rapprochés de lui, l’ont interpellé,et l’un d’entre eux qui portait un sweet blanc avec capuche l’a brusquemment frappé au visage.et sur le thoras.

Jonas M …déclare avoir perdu l’équlibre,être tombé à terre, le visage ensanglanté.L’un des ses amis tire la sonnette d’alarme obligeant le metro à stopper, et alertant des agents de sécurité RATP qui ont poursuivi les agresseurs sans succès.Le SAMU a conduit Jonas M… à l’hôpital où il a reçu les premiers soins,le médecin constatant « une plaie en regard de la face externe gauche de l’arête du nez, une déviation clinique,et la présence d’un épistaxis qui se tarit progressvement aux urgences »

Le jeune Jonas M. .. qui doit se rendre le 6/3/08 au Urgences Medicales Judicaires, doit également subir une opération du nez le même jour.Il souffre par ailleurs d’un retentissement psychologique.

Le jeune Jonas M … dépose plainte au Commissariat de Police de la gare du Nord. Bien qu’aucune injure antisémite n’ait été éndentue, le jeune Jonas et ses camarades restent convaincus qu’ils ont été attaqués car identifiés comme juifs du fait de l’Etoile de David portée par Jonas, et longuement fixée du regard par l’un des agresseurs.

Nous demandons au Procureur de la République de faire qualifier les faits d’antisémitisme caractérisé.

Nous demandons que des peines sévères soient infligées aux auteurs.

Nous constatons que trop fréquemment, des jeunes juifs ,identifies comme tel, ou découverts juifs lors de la commission d’un délit, voient leurs agresseurs s’acharner sur eux avec une violence inouie , inexpliquée et inexplicable, sinon par la haine du juif qui les habite aujourd’hui.

En dépit des mesures prises par les pouvoirs publics, en dépit des arrestations des auteurs plus souvent réalisées, l’antisémitisme reste un fléau qui persiste depuis 8 ans dans notre pays.

Le BNVCA a mis en place le site SOSANTISEMITISME.ORG sur lequel les témoins ou victimes peuvent signaler les faits .

Le BNVCA salue l’action de la police et de la justice des Hauts de Seine qui ont révélé une sequestration qualifiee d’antisémite,au de laquelle un jeune homme de 19 ans portant un nom juif a subi tortures et violences à Bagneux le 22/2/08

  









Le BNVCA salue l’action de la police et de la justice des Hauts de Seine qui ont révélé une sequestration qualifiee d’antisémite,au de laquelle un jeune homme de 19 ans portant un nom juif a subi tortures et violences à Bagneux le 22/2/08
      
BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ ANTISEMITISME

Parrainé par le Centre Simon  Wiesenthal  ,  la LICRA

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

 

DRANCY LE 5/3/08

 

COMMUNIQUE

 

Le Bureau national de Vigilance Contre l’Antisémitisme salue l’action de la police et de la justice des Hauts de Seine qui ont mis en lumière une affaire grave relative à la séquestration d’un jeune homme, le 22 février  08 dans une cite de Bagneux ,et que  le juge d’instruction de Nanterre a qualifiée d’antisémite, mettant en examen ,et en détention les six auteurs mis en cause, dont l’un encore mineur.

Des qu’il a eu connaissance de cette information, le président du BNVCA , Mr Sammy GHOZLAN  a retrouve l’adresse de la famille et s’est rendu sur place, cite Pablo Picasso à BAGNEUX, où il a rencontré la famille de Matthieu R …qui lui confirme que le jeune homme de 19 ans , avait en toute confiance suivi des camarades de la cité qu’il connaissait bien. Ceux-ci l’ont entraîné dans le box appartenant à l’un des individus, puis lui ont fait subir des tortures et des sévices, l’ont insulté et humilié, ont tenté de lui extorquer la somme de IOOO euros. Ils l’ont libéré plusieurs heures après ,non sans le menacer de le tuer s’il déposait plainte. 

Blesse et choqué, le jeune Matthieu a déposé plainte et raconté que les six individus mis en cause ont commis sur lui des actes de barbarie, en lui faisant avaler des mégots de cigarettes, des suppositoires, le faisant boire jusqu’à l’ivresse, écrivant sur son visage «  Sale Juif »  « et 20 euros la pipe ».

Selon les parents,le jeune Matthieu n’avait aucun contentieux financier avec ses ravisseurs.

La famille très choquée a préfere eloigner leur fils pour l’instant de cette cité,et envisage de la quitter.

Nous avons constaté que ni Matthieu ni sa famille n’ont aucun rapport avec la communauté juive locale ni avec la pratique du judaisme, et nous considérons comme très préoccupant  que du seul fait que le jeune Matthieu porte un nom à consonance   juive,il ait pu subir cette violence mue par cette haine antijuive, comme si le juif n’avait  plus le statut de personne humaine .C’est en tout cas ce que constate le BNVCA qui recense de plus en plus d’actes d’agression d’abord ordinaire, dont les auteurs deviennent plus violents,lorsqu’ils découvrent que leur victime est juive.

Nous considérons que cette affaire qui se déroule aussi à Bagneux rappelle étrangement en plusieurs points le rapt et l’assassinat d’Ilan HALIMI.

Bien qu’elle n’ait heureusement pas eu les mêmes conséquences, nous considérons que l’affaire d’Ilan HALIMI  n’a pas servi de leçon.

Nous demandons au Maire de Bagneux de mettre en place dans les meilleurs délais ,dans les cités de sa commune,une campagne d’information  pédagogique de nature à éradiquer la haine antijuive qui semble y régner,de même que la violence qui s’y répand.

Nous demandons à la justice de sanctionner très severement les auteurs des faits,afin que leur peine soit dissuasive et exemplaire pour eux comme pour d’autres qui seraient tentés de les imiter.

Conformément à la demande de la LICRA qui a decidé d’aider  Matthieu et sa famille au plan de  judiciaire,le BNVCA a mis la famille de Matthieu en relation avec le service juridique de la LICRA

 

 

 

 

 

 
  
  

Le BNVCA salue l’action de la Police de Grenoble qui a arrête l’auteur d’une agression antisemite à la bibliotheque de l’universite de pharmacie de GRENOBLE, et soutient la manfestation de protestation le 3/3/08 ,devant la bibliotheque de la Tronche.

    BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME
8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

Le president
Sammy  GHOZLAN
0609677005

LE 2 MARS 2008

COMMUNIQUE

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisemitisme salue l’action de la
police de Grenoble qui a,dans un temps tres proche de l’infraction arrête
l’auteur d’une agression antisemite, commise le 26/2/08 au prejudice du jeune
Benjamin,dans la bibliotheque de l’Universite de Pharmacie à LA TRONCHE;
L’agresseur qui a pris à partie le jeune juif qu’il a identifié parce qu’il
portait une kippa, se serait presenté comme palestinien,avant d’insulter
Benjamin et de menacer de tuer tous juifs.Benjamin a été violemment frappe au
visage.Il reste très choque psychologiquement.
La violence antijuive est caracterisee. Nous demandons à la justice d’infliger à
l’auteur des faits une peine exemplaire et dissuasive. Nous demandons au
President de l’Universite en question de prende egalement une sanction
administrative sevère à son encontre.
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antsémitisme soutient et participe à
l’appel à manifester le 3 mars a midi, devant la Bibliotheque universitaire de
La Tronche en signe de solidarité avec le jeune Benjamin et les autres juifs
agresses en raison de leur appartenance à une religion, ainsi que pour protester
contre ces attaques racistes qui ne faiblissent pas en dépit des mesures prises
par les pouvoirs pubics.Ce fleau doit être eradiqué. Le BNVCA met a la
disposition des temoins et victimes son site de signalementr des actes antijuifs
et sites hostiles:SOSANTISEMITISME.ORG





-mail   

<!–

function Transfer(actID, form)
{
if (form == 1) {
document.messages.targetMbox.value = document.messages.target1.options[document.messages.target1.selectedIndex].value;
} else {
document.messages.targetMbox.value = document.messages.target2.options[document.messages.target2.selectedIndex].value;
}

// Check for a mailbox actually being selected.
if (document.messages.targetMbox.value == '*new*') {
var newFolder = window.prompt('Vous allez copier/déplacer vers un nouveau dossier.nVeuillez saisir un nom pour le nouveau dossier :n', '');
if (newFolder != null && newFolder != '') {
document.messages.newMbox.value = 1;
document.messages.targetMbox.value = newFolder;
document.messages.actionID.value = actID;
document.messages.submit();
}
} else {
if (document.messages.targetMbox.value == '') {
window.alert('Vous devez d'abord sélectionner une boîte de courrier.');
} else {
document.messages.actionID.value = actID;
document.messages.submit();
}
}
}

function Submit(actID)
{
document.messages.actionID.value = actID;
document.messages.submit();
}

var V = 0;
function view(action, part, mime)
{
param = "menubar=yes,toolbar=no,location=no,status=no,scrollbars=yes,resizable=yes";
window.open('view.php?thismailbox=INBOX%2Fsent-mail&index=357' + '&id=' + part + '&actionID=' + action + '&mime=' + mime, '198102789647ca6c998a3d1357' + tr(part), param);
V++;
}

function tr(badval)
{
retval = '';
for (i = 0; i

775) {
Width = 700;
} else {
Width -= 75;
}
var Height = screen.height;
if (Height > 725) {
Height = 650;
} else {
Height -= 75;
}
param = “toolbar=no,location=no,status=yes,scrollbars=yes,resizable=yes,width=” + Width + “,height=” + Height + “,left=0,top=0”;
eval(“name = window.open(url, name, param)”);
if (!eval(“name.opener”)) {
eval(“name.opener = self”);
}
}
// –>


    

Agression antisemite contre un etudiant juif de 22 ans portant la kippa a la bibliotheque de l ‘universite de pharmacie de Grenoble le 26/2/08

    BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ ANTISEMITISME
8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

le President
Sammy GHOZLAN
0609677005

le 28 fevrier 2008

lE Bureau national de Vigilance Contre l’Antisemitisme condamne l’agression a
caractere antisemite dont a ete victime le jeune Benjamin,22 ans,etudiant a la
faculte de pharmacie de Grenoble.
Selon nos informations les faits se sont deroules le mardi 26 fevrier apres
midi,dans la bibliotheque de l’universite a LA TRONCHE.L’etudiant victime
identife comme juif du fait qu’il portait une kippa (pourtant noire et
discrete),a ete ete pris a partie par un individu decrit d’origine nord
africaine,qui l’a insulte de -”P…de juif-”l’a provoque pour se battre, et
l’a frappe, le blessant.L’etudiant a depose plainte.
Nous demandons a la police de tout mettre en oeuvre pour identifier et
interpeller l’agresseur antisemite.Nous demandons au President de l’Universite
de faciliter l’identification de l’auteur des faits.
Le BNVCA a deja rappele que la haine antijuive a conduit de nombreuses familles
juives a inscrire leurs enfants dans des ecole priveesjuives ou non. Certaines
universites ne sont plus frequentees ni par des etudiants juifs,ni par des
etudiants israeliens souvent harceles par des campagnes politiques
antiisraeliennes organisees par des associations estudiantines.
En depit des mesures prises par les pouvoirs publics, les actes antisemites
persistent sous diverses formes.-Agression du rabbin d’une grande synagogue
parisienne sur un marche du 11eme arrondissement de Paris,des graffitis
antijuifs sur les murs d’un immeuble de Paris 11eme;nombreux  sites internets
revisionnistes,etc etc .Pour mieux identifier encore le phenomene et prevenir
les mefaits de ce fleau devenu planetaire,le BNVCA poursuit sa
mission de vigilance de recensement et d’aide aux victimes .notamment avec son
site SOSANTISEMITISME.ORG.


 



<!–

function Transfer(actID, form)
{
if (form == 1) {
document.messages.targetMbox.value = document.messages.target1.options[document.messages.target1.selectedIndex].value;
} else {
document.messages.targetMbox.value = document.messages.target2.options[document.messages.target2.selectedIndex].value;
}

// Check for a mailbox actually being selected.
if (document.messages.targetMbox.value == '*new*') {
var newFolder = window.prompt('Vous allez copier/déplacer vers un nouveau dossier.nVeuillez saisir un nom pour le nouveau dossier :n', '');
if (newFolder != null && newFolder != '') {
document.messages.newMbox.value = 1;
document.messages.targetMbox.value = newFolder;
document.messages.actionID.value = actID;
document.messages.submit();
}
} else {
if (document.messages.targetMbox.value == '') {
window.alert('Vous devez d'abord sélectionner une boîte de courrier.');
} else {
document.messages.actionID.value = actID;
document.messages.submit();
}
}
}

function Submit(actID)
{
document.messages.actionID.value = actID;
document.messages.submit();
}

var V = 0;
function view(action, part, mime)
{
param = "menubar=yes,toolbar=no,location=no,status=no,scrollbars=yes,resizable=yes";
window.open('view.php?thismailbox=INBOX%2Fsent-mail&index=335' + '&id=' + part + '&actionID=' + action + '&mime=' + mime, '174229145147c6fddc16002335' + tr(part), param);
V++;
}

function tr(badval)
{
retval = '';
for (i = 0; i

775) {
Width = 700;
} else {
Width -= 75;
}
var Height = screen.height;
if (Height > 725) {
Height = 650;
} else {
Height -= 75;
}
param = “toolbar=no,location=no,status=yes,scrollbars=yes,resizable=yes,width=” + Width + “,height=” + Height + “,left=0,top=0”;
eval(“name = window.open(url, name, param)”);
if (!eval(“name.opener”)) {
eval(“name.opener = self”);
}
}
// –>


 

Le BNVCA salue et soutient la decision de Nicolas SARKOZY de faire parrainer par les eleves,les noms des enfants juifs victmes de la Shoa

 Depuis Jerusalem ou son president participe au Forum International de lutte contre l’Antisemitisme organise au Ministere israelien des affaires etrangeres par mme Tsipi LIVNI et Mr Isaac HERZOG ministre israelien de la diaspora, Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisemtisme salue la decision du President de la Republique Francaise Nicolas SARKOZY de faire parrainer par des eleves francais,les noms des enfants juifs morts ,victimes de la Shoah.
Nous considerons que cette mesure est courageuse et genereuse.La polemique qu’elle suscite indigne et injuste prouve que le president Sarkozy a eu raison de s’adresser aux enfants plutot qu’ aux adultes pour porter ce projet .
Au dela de sa mission pedagogique,au dela du fait que les innocents auront une vie posthume,cette decision est de nature a faire de ces enfants parrains,des hommes et des femmes courageux,qui oseront defier toutes les discriminations  , sauront resister aux  ideologies racistes ,et sauront pourquoi il faut prevenir et combattre les crimes contre l’humanite ,et leurs instigateurs.
Le BNVCA   soutient cette louable action  qui honore notre pays.Il veillera a l ‘accompagner des que le Ministre de l’Education Nationale la mettra en application

    

Les murs du pavillon d’un responsable de la communauté juive du Val de Marne, tagués de groix gammées et injures antisémites, à Cachan en plein jour,le 7/2/08 entre 14 et 17H

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

DRANCY LE 10/02/08

 

COMMUNIQUE

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne le nouvel acte à caractère antisémite commis à Cachan, au  préjudice d’un responsable local de la communauté  juive plus particulièrement chargé des problèmes de sécurité au sein du Conseil des Communautés Juives du Val de Marne.

Selon la victime, M. H…J…le 7 février 2008 entre 14 et 17 heures, des tags antisémites, (croix gammées,et autres injures antijuives) ont été peints  à l’encre verte, sur les murs de son pavillon, par un  ou plusieurs individus qui sont entrés par escalade et effraction dans le jardin.      Mr H…J… qui a déposé plainte pour DEGRADATIONS DE BIEN PRIVE PAR INSCRIPTIONS ANTISEMITES ,ajoute que des tags identiques ont été peints sur la  boite au lettres, ainsi que sur le sol du perron, et la fenêtre de la salle à manger.

Nous demandons aux services de police de tout mettre en œuvre pour identifier les auteurs des faits, et les mettre rapidement à la disposition de la justice.

Ces faits antisémites qui ne cessent pas empoisonnent la vie des citoyens juifs, qui se considèrent de plus en plus vulnérabilisés ,en dépit des mesures prises par les pouvoirs publics.

Beaucoup d’entre eux quittent les villes sensibles pour des lieux apparemment plus tranquilles, causant ainsi un exode ,un déplacement de population inquiétant pour l’avenir du judaisme dans certains départements plus particulièrement exposés.

 

 

 

Le BNVCA dénonce et condamne le comportement d’un groupe d’individus supposé composé de policiers en civil ,qui,se réclamant du White Power,surgit dans un pub d’Amiens fait le salut nazi,profere des injures et menaces racistes et antijuives.

  

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

Drancy le -6/2/08

 

COMMUNIQUE

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme vient d’être alerté par les témoins et victimes d’un évènement raciste et antisémite grave notamment en raison de la personnalité présumée de auteurs .

Selon Mr A.R..enseignant, alors qu’il se trouvait dans un pub « LE GOODNESS »sis 15 rue Fontaine à AMIENS –Somme- en compagnie de plusieurs de ses collègues ,dans la nuit du 1er au 2/2/08,  cinq  individus ont fait irruption dans le bar aux cris de « SIEG HAIL »Il ajoute qu’ils trinquaient en criant « MORT AUX JUIFS » « IL FAUT OUVRIR LES CHAMBRES A GAZ » et faisaient à plusieurs reprises le salut hitlérien.

Ces faits son confirmés par le gérant de l’établissement M. T.M.. qui ,choqué, terrorisé et inquiet pour lui, sa famille et son débit de boissons, a décidé d’aviser son avocat , notre BNVCA et de déposer plainte auprès du Procureur de la République contre ces individus qui se recommandent du « WHITE POWER ».

Dans son témoignage qu’il nous a adressé, le débitant de boissons ajoute que dans un premier temps il a tenté de dédramatiser  la situation car il reconnaissait au moins deux des individus comme étant des policiers de la B .A .C de jour et de la B.R.B .

Compte tenu de la nature des faits, le BNVCA a aussitôt avisé le Cabinet de la Ministre de l’Intérieur  et le Préfet de la Somme auxquels il a communiqué les numéros des immatriculations des véhicules des individus ,que lui a fournis  le gérant  .

Nous demandons à ces autorités de faire vérifier tous ces faits et prendre les mesures disciplinaires,  administratives et pénales à l’encontre de ces fonctionnaires et de leurs complices .Les sanctions devront être sévères ,exemplaires pour être dissuasives.
      

Reaction du BNVCA à la décision du tribunal de police de Boissy saint Leger, de condamner la victime d’une agression et d’injures antisémites,sans poursuivre la femme,auteur des insultes antijuives caractérisées et qu’elle a reconnues.

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME

8 boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

 

Drancy le 4 fevrier 2008

 

Le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme tient à exprimer son vif mécontentement et sa réprobation, suscités par une décision du Tribunal de Police de BOISSY SAINT LEGER , qui , le 15 Janvier 2008,condamne Mr Fabrice A… victime d’une agression antisémite et ne tient aucun compte des injures antijuives proférées par son antagoniste, qui les a pourtant reconnues.

Le  5 OCTOBRE    2007    monsieur Fabrice A… qui se trouvait au magasin CONFORAMA de VILLENEUVE ST GEORGE  est pris à partie par une femme de type européen .Celle-ci  le traite de « SALE JUIF.SALE FEUJ . AU FOUR AU FOUR..»etc… et reconnait avoir identifié Mr.Fabrice A. comme juif  parce qu’elle trouvait qu’il« avait un gros nez de juif ».

En raison des blessures réelles, constatées par le médecin de l’ UMJ,  3  jours d’ITT ont été prescrits à M.Fabrice  A… qui avait déposé plainte.

Mr A. , plaignant et victime des coups et dés injures nous rapporte qu’il ne comprend pas la décision du Tribunal qui l’a condamné pour s’être défendu ,alors qu’ont  été passées sous silence les injures proférées par l’auteur .Il nous explique ne pas comprendre aussi pourquoi aucune sanction n’a été prononcée contre la dame qui l’a insulté , comme si « SALE JUIF.SALE FEUJ ..DES JUIFS COMME TOI DOIVENT ALLER AU FOUR … »n’avaient aucune signification pour les magistrats de ce Tribunal de Police.

Ce type de jugement est inquiétant car il est de nature à décourager  les victimes d’actes et injures antijuives de déposer plainte. Nous considérons que les magistrats ont le devoir de réprimer les comportements antisémites pour ne pas risquer de les voir plus encore se banaliser.

Nous demandons au Procureur de la République de CRETEIL de faire poursuive et condamner l’auteur des faits antisémites en dépit de l’ITT de 4 jours qu’elle s’est fait prescrire pour un supposé traumatisme psychologique.

Le BNVCA qui soutient la demande d’appel de cette décision, interjetée par M. A attend d’un nouveau jugement qu’il rétablisse la victime dans ses droits et condamne son adversaire pour les propos antisémites qu’elle a  prononcés,  arguant en  toute impunité, de ce  préjugé stéréotye antijuif selon lequel on reconnait un juif à son  nez .

 

 




        

Le site VHOFRANCE négationniste et révisionniste perdure sur internet,en dépit d’une instruction diligentée à l’encontre de son auteur,contraint de comparaître devant le TGI Paris le 24/1/08 17° Chambre.

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon

93700 DRANCY

 

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

DRANCY LE 11/1/08

 

COMMUNIQUE

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme vient encore d’être alerté de la présence sur internet d’un  site négationniste et révisionniste,VHOFRANCE.ORG qui avait déjà fait l’objet d’une plainte déposée en Mars 2006,en raison des nombreuses rubriques niant la Shoah,l’existence des chambres à gaz,ou offrant 3000 Euros à … « celui qui aura démontré que la Shoah n’est pas un mythe de propagande »mettant en ligne la publicité de livres d’auteurs négationnistes,en tout état de cause in infraction flagrante avec les lois en vigueur dans notre pays.

Ce site VHOFRANCE persiste encore sur internet en dépit du fait qu’une instruction a été ouverte contre son auteur , contraint de comparaître le 24 Janvier 2008 à 13H30 devant la 17° Chambre correctionnelle du TGI de PARIS à la suite des plaintes du BVNCA et du CCJ 93.
Nous considérons que ce site doit disparaître et faire l’objet d’un interdiction immédiate et effective.

Nous constatons que de nombreux sites, blogs,ou vidéos sont de plus en plus utilisés par des propagandistes antisémites,négationnistes,et révisionnistes.

Confiants dans la justice de notre pays, nous recommandons à tous les témoins ou victimes d’antisémitisme,de continuer à alerter le BNVCA, soit par téléphone,0145088855  soit via SOSANTISEMITISME.ORG, afin de faire pourchasser,identifier, et condamner les délinquants racistes par nos tribunaux , les dissuader ,pour tenter de faire éradiquer ce phénomène nauséabond et dangereux, avant qu’il ne se propage encore.

 

 

 

 




Video antisemite sur Internet DAILYMOTION

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy

 

Drancy le 8/01/08

 

Le ¨Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

COMMUNIQUE

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme vient d’être alerté,par des internautes de la présence sur la toile et plus précisément sur le site DAILYMOTION,


d’une vidéo de nature antisémite intitulée PARODIE DE DOCUMENTAIRE ANIMALIER SUR LES JUIFS .

Elle représente deux jeunes garçons . L’un expose le sujet,  « le juif »joué par l’autre garçon ,le tout de façon grossière,humiliante,indécente.

Cette vidéo est suivie de l’enregistrement d’un discours du tristement célèbre médecin MENGELE ;

Le BNVCA demande au Procureur de la République d’engager immédiatement, à l’encontre de DAILYMOTION les poursuites de nature à faire identifier, interpeller ,et condamner les auteurs et les complices de cette vidéo nauséabonde.

Pour que l’usage de ce type de communication antijuive ne se développe,Parce qu’il  serait inadmissible   de laisser de tels individus en liberté.et parce qu’il serait dangereux que restent impunis les hébergeurs irresponsables de ces sites, le BNVCA déposera plainte également.

 

 
S

Lutte contre l’anatisémitisme. Recommandations N°9 du Consei de l’Europe du 25 Juin 2004

 Conseil de l’Europe, juin 2004
Recommandation no 9 du Conseil : La lutte contre l’antisémitisme



La Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) a adopté, le 25 juin 2004, une recommandation de politique générale – numéro 9 – sur la lutte contre l’antisémitisme.


La Commission européenne contre le racisme et l’intolérance :
Vu l’article 14 de la Convention européenne des Droits de l’Homme;
Vu le Protocole n° 12 à la Convention européenne des Droits de l’Homme qui contient une clause générale d’interdiction de la discrimination;


Vu la jurisprudence de la Cour européenne des Droits de l’Homme et rappelant que celle-ci a estimé que la contestation de l’existence de crimes contre l’humanité commis sous le régime national-socialiste constitue l’une des formes les plus graves d’injure raciale et d’incitation à la haine des Juifs et que la réfutation de tels crimes contre l’humanité et la justification de la politique pro-nazi ne peuvent bénéficier de la protection prévue à l’article 10 de la Convention européenne des Droits de l’Homme;


Vu le Protocole additionnel à la Convention sur la cybercriminalité relatif à l’incrimination des actes de nature raciste et xénophobe commis par le biais de systèmes informatiques;


Rappelant la Recommandation de politique générale n°1 de l’ECRI sur la lutte contre le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme et l’intolérance ainsi que sa Recommandation de politique générale n°2 sur les organes spécialisés dans la lutte contre le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme et l’intolérance au niveau national; 

Rappelant également la Recommandation de politique générale n°7 de l’ECRI sur la législation nationale pour lutter contre le racisme et la discrimination raciale qui contient les éléments-clés de mesures juridiques appropriées pour lutter efficacement contre le racisme et la discrimination raciale; 

Tenant compte de la Déclaration d’Intention sur “l’Antisémitisme en Europe aujourd’hui” adoptée le 27 mars 2000 par les participants à la “Consultation sur l’antisémitisme en Europe aujourd’hui” réunis à Strasbourg par le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe;


Vu la Recommandation (2001) 15 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l’enseignement de l’histoire dans l’Europe du XXIe siècle, approuvée par les Ministres de l’éducation lors du séminaire ministériel tenu à Strasbourg en octobre 2002;
Rappelant les principes contenus dans la Charte des partis politiques européens pour une société non raciste;
Prenant note des conclusions des Conférences de l’OSCE sur l’antisémitisme tenues à Vienne les 19-20 juin 2003 et à Berlin les 28-29 avril 2004;


Rappelant les travaux de l’Union européenne pour lutter contre le racisme et la discrimination et prenant note des conclusions du séminaire sur « L’Europe, contre l’antisémitisme et pour une union de la diversité » organisé à Bruxelles le 19 février 2004;


Rappelant que l’histoire de l’Europe lui confère un devoir de mémoire, de vigilance et de lutte contre toutes les manifestations de racisme, de xénophobie, d’antisémitisme et d’intolérance;


Rendant hommage à la mémoire des victimes de la persécution systématique et de l’extermination des Juifs dans la Shoah, ainsi que celle des autres victimes des politiques de persécutions et d’extermination racistes pendant la Deuxième Guerre mondiale;
Rendant hommage aux victimes juives des massacres et des persécutions systématiques sous les régimes totalitaires après la Deuxième Guerre mondiale ainsi qu’aux autres victimes de ces politiques;


Soulignant à cet égard que le Conseil de l’Europe a précisément été créé pour défendre et promouvoir des valeurs communes et justes, en particulier la protection et la promotion des Droits de l’Homme, valeurs sur lesquelles l’Europe a été reconstruite après les atrocités de la Deuxième Guerre mondiale;


Rappelant que la lutte contre le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme et l’intolérance est au cœur même de la protection et de la promotion des Droits de l’Homme et en est une composante intégrante;


Profondément convaincue que la lutte contre l’antisémitisme, tout en requérant des mesures qui prennent en compte sa spécificité, fait partie intrinsèque et intégrante de la lutte contre le racisme;


Soulignant que l’antisémitisme a perduré pendant des siècles à travers l’Europe;


Notant l’actuelle intensification de l’antisémitisme dans de nombreux pays européens, et soulignant que cette intensification est également marquée par de nouvelles manifestations d’antisémitisme;


Constatant que ces manifestations ont souvent suivi de près les événements mondiaux contemporains, telle la situation au Moyen Orient;


Soulignant que ces manifestations ne sont pas exclusivement le fait de groupes marginaux ou extrémistes, mais sont des phénomènes de plus en plus répandus, y compris dans les écoles, et souvent perçus comme des faits banals ;
Notant l’utilisation fréquente de symboles de l’époque nazie et de références à la Shoah dans les manifestations actuelles de l’antisémitisme;


Soulignant que ces manifestations trouvent leur origine dans divers groupes sociaux et différents secteurs de la société;
Notant que, dans certaines sociétés européennes, les victimes de racisme et d’exclusion deviennent parfois elles-mêmes des auteurs d’actes antisémites;


Constatant que, dans certains pays, l’antisémitisme, y compris sous ses nouvelles formes, continue à être encouragé, de façon ouverte ou codée, par certains partis et dirigeants politiques, parmi lesquels figurent non seulement les partis extrémistes, mais également certains partis traditionnels;


Convaincue qu’une réponse adéquate à de tels phénomènes ne peut se développer qu’à travers les efforts conjugués de tous les acteurs concernés des sociétés européennes, y compris des représentants des différentes communautés, des responsables religieux, des organisations de la société civile et d’autres organes essentiels;


Soulignant que les efforts pour lutter contre l’antisémitisme doivent comprendre l’application pleine et effective des dispositions juridiques contre le racisme et la discrimination raciale, envers tous les coupables et au profit de toutes les victimes, en insistant particulièrement sur les dispositions contre l’incitation à la violence, la haine et la discrimination raciales;


Convaincue en outre que ces efforts doivent également inclure la promotion du dialogue et de la coopération entre les différentes composantes de la société aux niveaux local et national, y compris le dialogue et la coopération entre les différentes communautés culturelles, ethniques et religieuses;


Mettant fortement l’accent sur le rôle de l’éducation dans la promotion de la tolérance et du respect des Droits de l’Homme et, par là même, dans la lutte contre l’antisémitisme;


RECOMMANDE AUX GOUVERNEMENTS DES ETATS MEMBRES :
de donner une haute priorité à la lutte contre l’antisémitisme et de prendre toutes les mesures nécessaires pour combattre toutes ses manifestations, quelle qu’en soit l’origine;


de veiller à ce que les mesures visant à lutter contre l’antisémitisme aient toujours leur place parmi les mesures de lutte contre le racisme;


de veiller à ce que la lutte contre l’antisémitisme soit menée à tous les niveaux de pouvoirs publics (national, régional et local) et de faciliter la participation dans ces efforts d’un large éventail d’acteurs issus de différents secteurs de la société (politique, juridique, économique, social, religieux, éducatif);
d’adopter une législation contre l’antisémitisme qui tienne compte des suggestions de l’ECRI contenues dans sa Recommandation de politique générale n°7 sur la législation nationale pour lutter contre le racisme et la discrimination raciale;
de veiller à ce que la législation prévoie que, pour toutes les infractions relevant du droit pénal, la motivation raciste constitue une circonstance aggravante, et que la motivation antisémite en fasse partie;


de veiller à ce que, dans la lutte contre le racisme, le droit pénal prenne en compte l’antisémitisme et pénalise les actes antisémites suivants s’ils sont intentionnels :




  • a. l’incitation publique à la violence, à la haine ou à la discrimination à l’égard d’une personne ou d’un ensemble de personnes en raison de leur origine ou de leur identité juives;
    b. les injures ou la diffamation publiques à l’égard d’une personne ou d’un ensemble de personnes en raison de leur origine ou de leur identité juives réelles ou supposées;
    c. les menaces proférées envers une personne ou un ensemble de personnes en raison de leur origine ou de leur identité juives réelles ou supposées;
    d. l’expression publique, dans un but antisémite, d’une idéologie qui calomnie ou dénigre un ensemble de personnes en raison de leur identité ou de leur origine juives;
    e. la négation, la minimisation grossière, la justification ou l’apologie publiques de la Shoah;
    f. la négation, la minimisation grossière, la justification ou l’apologie publiques, dans un but antisémite, des crimes de génocide, de crimes contre l’humanité ou de crimes de guerre commis à l’encontre de personnes en raison de leur origine ou de leur identité juives;
    g. la diffusion ou la distribution publiques, la production ou le stockage aux fins de diffusion ou de distribution publiques, dans un but antisémite, d’écrits, d’images ou d’autres supports contenant des manifestations mentionnées aux points a), b), c), d), e), f) ci-dessus;
    h. la dégradation ou la profanation, dans un but antisémite, de biens ou de monuments juifs;
    i. la création ou la direction d’un groupement qui promeut l’antisémitisme; le soutien à ce groupement (tel que le fait de fournir de l’argent au groupement, de subvenir à ses autres besoins matériels, de produire ou d’obtenir des documents) ; la participation à ses activités aux fins de contribuer aux infractions mentionnées aux points a), b), c), d), e), f), g),h) ci-dessus ;


de veiller à ce que le droit pénal couvre les infractions commises via l’Internet, les chaînes de télévision satellites et les autres moyens modernes de communication; 

de veiller à ce que la loi prévoie l’obligation de supprimer le financement public des organisations qui promeuvent l’antisémitisme, y compris dans le cas de partis politiques;

de veiller à ce que la loi prévoie la possibilité de dissoudre les organisations qui promeuvent l’antisémitisme;
de prendre les mesures appropriées pour veiller à ce que la législation visant à prévenir et à sanctionner l’antisémitisme soit effectivement appliquée;

de proposer une formation ciblée aux personnes concernées à tous les niveaux du système de justice pénale – police, parquet, juges – afin d’accroître leurs connaissances sur les infractions antisémites et la manière d’engager des poursuites effectives contre de telles infractions;

de prendre des mesures pour encourager les victimes d’actes antisémites à porter plainte pour les actes antisémites et de mettre en place un système efficace de collecte de données pour assurer une surveillance minutieuse des suites données à ces plaintes;

de créer et de soutenir le fonctionnement d’un organe indépendant spécialisé dans le sens défini par la Recommandation de politique générale n° 2 de l’ECRI sur les organes spécialisés dans la lutte contre le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme et l’intolérance au niveau national, et de veiller à ce que les actions menées par cet organe couvrent toutes les formes d’antisémitisme;

d’inclure l’éducation contre le racisme à tous les niveaux du programme scolaire et de manière transversale, y compris par un contenu qui sensibilise à l’antisémitisme, à ses manifestations dans l’histoire et à la nécessité de combattre ses différentes formes, et de veiller à ce que les enseignants aient la formation nécessaire; 

de promouvoir l’apprentissage de l’histoire du peuple juif ainsi que de l’apport positif des personnes, des communautés et de la culture juives aux sociétés européennes;

de promouvoir, dans les écoles, l’étude de la Shoah et des mécanismes qui y ont conduit, et de veiller à ce que les enseignants aient la formation appropriée afin de traiter cette question de façon à amener les enfants à réfléchir également aux dangers actuels et à la manière de prévenir la récurrence de tels événements; 

de promouvoir l’étude et la recherche sur les massacres et les persécutions systématiques de personnes juives et autres personnes sous les régimes totalitaires après la Deuxième Guerre mondiale;

lorsque des actes antisémites sont commis en milieu scolaire, de veiller au moyen de formations et de matériels ciblés, à ce que les directeurs, les enseignants et les autres membres du personnel soient suffisamment préparés pour réagir à ces problèmes avec efficacité;
d’encourager le débat parmi les professionnels des médias sur leur rôle dans la lutte contre l’antisémitisme et la responsabilité particulière qui leur incombe dans ce domaine pour chercher à rendre compte de tous les événements mondiaux d’une manière qui évite d’alimenter les préjugés;

de soutenir le rôle positif que les médias peuvent jouer pour promouvoir le respect mutuel et combattre les stéréotypes et les préjugés antisémites;

de soutenir et d’encourager des projets de recherche et de suivi indépendants des manifestations d’antisémitisme;

de soutenir les activités des organisations non gouvernementales qui jouent un rôle important dans la lutte contre l’antisémitisme et la promotion de l’appréciation de la diversité, et de développer le dialogue et les actions communes contre le racisme entre différentes communautés culturelles, ethniques et religieuses;

de prendre les mesures nécessaires pour veiller à ce que la liberté religieuse soit intégralement assurée et que, dans les pratiques quotidiennes des institutions publiques, soit prévue la satisfaction raisonnable des besoins culturels et autres;

de soutenir le dialogue entre les différentes communautés religieuses aux niveaux local et national afin de combattre les stéréotypes et préjugés racistes, y compris au moyen de financement et de mise en place de forums officiels pour un dialogue multireligieux;

de veiller à ce que les responsables religieux à tous les niveaux évitent d’attiser l’antisémitisme et les encourager à se sentir responsables des enseignements dispensés sur le terrain;

d’encourager les acteurs politiques et les chefs de file d’opinion à prendre publiquement et fermement position contre l’antisémitisme, en condamnant régulièrement ses diverses manifestations, y compris toutes les formes actuelles, et en déclarant avec fermeté que l’antisémitisme ne sera pas toléré




La présidence de Free informe le BNVCA du licenciement du téléconseiller qui avait proféré des propos injurieux et antisémites à une cliente juive.

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

DRANCY LE 2 6/12/07

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme rappelle que le 16 décembre 2007 ,nous avions par écrit ,informé la présidence de FREE des propos injurieux et antisémites proférés par l’un des téléconseillers à l’endroit d’une cliente , juive,qui demandait des renseignements sur les services de Free et notamment sur les chaines isareliennes offertes par l’abonnement.

Le BNVCA félicite la Présidente du service relation clientèle de Free, pour l’intérêt et l’écoute attentive qu’elle a accordée à notre requête.

Et le 20 décembre, la dirigeante de FREE nous informe que grâce aux  renseignements précis fournis, l’enquête interne effectuée immédiatement par FREE  a permis d’identifier le téléconseiller  fautif.

Nous saluons la Présidence de FREE pour la mesure prise à l’encontre de cet individu qui ne fait plus partie des effectifs de FREE depuis le 18 décembre 2007.

Conformément au souhait de FREE,le BNVCA transmettra les excuses de cette entreprise à la jeune fille victime, pour l’assurer de leur compréhension.

Le BNVCA rappelle que rien n’est anodin, et que lorsque les victimes nous informent  il est très fréquent que les auteurs sont identifiés et sanctionnés.

Pour rendre plus facile le signalement d’actes antisémites le BNVCA répond au 0145088855 . Chaque déclaration peut être formulée sur le site SOSANTISEMITISME.ORG .

 

 

 




    

Incendie volontaire du véhicule d’une famille juive à Brunoy -91-devant le domicile

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

DRANCY LE 16/12/07

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne l’incendie criminel du véhicule automobile appartenant à une famille juive de Brunoy (Essonne),le16 décembre 2007.

Selon la victime , Mme N…,son véhicule a été incendié devant son domicile probablement  au moyen de jets de coktails molotov. Seul ce véhicule a été la cible des incendiaires. La voiture est réduite à l’état de ferraille. Elle nous précise qu’elle demeure dans une zone pavillonnaire où elle est la seule famille juive, identifiable du fait que le père de famille porte la barbe, le chapeau, et l’habit traditionnel caractéristiques. Elle  persiste à penser  que l’acte est manifestement antisémite.

Mme N… nous signale qu’un témoin a aperçu une voiture prendre la fuite au moment des faits .

La victime, nous informe que déjà il y a un an ,en janvier 2007,un premier  véhicule lui appartenant a été  incendié. Elle se plaint de nuisances diverses, notamment le jet de poubelles dans son jardin. Elle rappelle encore que par erreur, la boite aux lettres de son voisin immédiat a été taguée « SALE JUIF »et brûlée.

Nous demandons aux services de police de tout mettre en œuvre pour identifier et interpeller les auteurs de cet acte criminel..

Le BNVCA se rapproche de la famille pour lui apporter tout le soutien qu’elle est en droit d’attendre.

Sammy GHOZLAN

 




Nouvelle agression antisémite rue Alber Camus PARIS 10°Un jeune juif portant la kippa est attaqué par une vingtaine de jeunes qu’il décrit comme d’origine nord africaine et africaine;

 

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

DRANCY LE 16/12/07

COMMUNIQUE

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne la nouvelle agression violente à caractère antisémite survenue le samedi 15 decembre 2007 à 17H30 devant le 5 rue Albert Camus à Paris 10°

Raymond A… 17 ans,jeune juif portant la kippa,nous relate les faits suivants.Alors qu’en raison du Shabat,il attendait que quelqu’un vienne ouvrir  la porte de son immeuble pour qu’il y entre,une vingtaine de jeunes qu’il décrit comme d’origine maghrébine et de couleur  d’origine africaine,prononcent son nom,et l’attaquent violemment ,le frappant au visage et sur tout le corps.Il décrit plus précisément l’un des attaquants comme étant un jeune rouquin qui ne cessait de jurer sur le Coran pendant qu’il le frappait.

Il n’a du son salut,qu’à l’intervention d’un voisin juif qui sortait de chez lui à ce moment et « lui a sauvé la vie »selon les propres termes de Raymond.Un témoin prévient la police qui arrive,tente en vain de poursuivre les agresseurs.

La victime mineure et ses parents ont déposé plainte .Une première ITT de 4 jours lui a été ordonnée.Nous demandons aux services de police qui ont déjà commencé leur enquête de tout mettre en œuvre pour identifier rapidement et interpeller les auteurs de l’agression antisémite.

Nous rappelons que les riverains et résidents de cette cité nous ont déjà exprimé le 10/11/07 ,leur exaspération face à l’insécurité qui y régne, insécurité générale, mais aussi antisémite. Le BNVCA avait alerté le Prefet de Police de Paris,le 12/11/07 et organisé une réunion en présence du Député Maire, du Commisssaire de Police,et des représentants du CRIF.

Les résidents restent inquiets, la situation demeure  préoccupante. Des objets ont été volontairement lancés contre les fenêtres d’une locataire qui avait été l’une des  porte- parole des habitants du quartier.

Le BNVCA reste attentif à la situation, et alerte de nouveau tous les acteurs de la sécurité dans ce secteur afin qu’ils rétablissent le calme et la confiance , en empêchant les bandes de ses réunir près de ces pâtés d’immeubles.

 

 

 




Le BNVCA demande au President de FREE d’identifier et sanctionner un opérateur qui a proféré des propos insultants à une cliente juive.

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITSME

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

COMMUNIQUE

 

DRANCY LE 13 DECEMBRE 2007

 

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme adresse au Président du Groupe ILIAD qui héberge à Paris 8°  le fournisseur d’accès à internet FREE, une lettre recommandée avec accusé de réception ,dans laquelle nous lui demandons de faire procéder à une enquête afin d’identifier et de sanctionner l’opérateur qui le 10 décembre 2007 à 20H30 a éconduit par téléphone, une cliente qui voulait s’informer sur les chaines israéliennes que le bouquet de Free propose. Selon la requérante indignée, ce correspondant aura déclaré : « JE NE VAIS TOUS LES FAIRE , CA DEVIENT LASSANT…DE TOUTE FACON JE N AIME PAS LES ISRAELIENS.VOUS ETES DES RACISTES .VOUS ETES UNE SALE RACE VA TE FAIRE VOIR …»

Profondément choquée ,la jeune fille qui nous précise qu’elle est française de confession juive, a requis notre BNVCA pour intervenir en ses lieux et place, en attendant de déposer plainte  .

Nous ne pouvons que déplorer cette haine antisémite sous tendue par la haine d’Israel , qui se développe et s’exprime, même au travers de relations purement commerciales. Nous considérons que ces comportements sont encouragés par le nouvel antisémitisme planétaire propagé par les dirigeants de certains pays ,comme récemment le ministre algérien des anciens combattants. 

Partant du principe que toutes les communications de ce service sont enregistrées, nous attendons des dirigeants de FREE une réponse rapide.

 

 

 

 

 

 

 

 

Antisimétisme à Neuilly Sur Seine

    

Le BNVCA vient d’etre saisi  par un jeune père de famille de confession juive,qui nous informe avoir déposé plainte contre la gardienne de son immeuble pour injures antisémites.

Les faits se sont produits à Neuilly Sur Seine, le 10/12/07,dans l’immeuble  habité depuis un mois seulement par la famille de Grégory S..

Selon l’interessé,la gardienne lui a de façon véhémente reproché d’avoir sali la cour de l’immeuble,et aura déversé un flot d’injures antijuives : « VOUS ETES DES SALES JUIFS .ON NE VEUT PAS DE VOUS LES JUIFS ICI.VOYEZ IL N Y A PAS DE JUIFS DANS CET MAISON..SALES JUIFS…LA PROPRIETAIRE.EST D ACCORD AVEC MOI…LE SYNDIC NE FAIT PAS REPARER LES MALFACONS DE VOTRE APPARTEMENT POUR QUE VOUS DEGAGIEZ…PARFAITEMENT ON EST ANTISEMITE ON VEUT PAS DES JUIFS ICI…LA PROPRIETAIRE POURRA VOUS LE REPETER… »

D’après les injures proférées par la gardienne, nous comprenons que si le syndic avait connu l’origine juive de Grégory S., l’appartement lui aurait été refusé.

Nous demandons au service de police chargé de l’enquête, de faire toute la lumière sur cette affaire,et en cas de discrimination avérée, saisir la HALDE.

 

Le BNVCA et le CCJ 93 demandent l’annulation de la “Soirée cinéma spéciale Palestine à la Courneuve.”

    

Le Conseil des Communautés Juives de la Seine Saint Denis et le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme désapprouvent l’organisation ce 29/11/07,à 20H,d’une soirée cinéma  Palestine,annoncée comme spéciale,et exceptionnelle autour d’un film inédit en FRANCE,que propose le cinéma l’Etoile de LA COURNEUVE,1 allee du Progrès, dans le cadre de la journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien.

La projection de ce film et la nature de cette manifestation nous inquiètent au plus haut point.

Nous savons que depuis 7 ans,c’est bien l’incitation à la prétendue solidarité palestinienne qui est à l’origine de la haine d’Israel  et du passage à l’acte antisémite, notamment dans ce département de Seine saint Denis.Nous rappelons que la Synagogue de la Courveuve a déjà fait l’objet d’un incendie criminel par jets de coktails molotov lancés par 4 individus .De nombreuses agressions antijuives ont été recensées dans cette ville,dont l’attaque d’un bus scolaire occupé par les élèves d’une école juive.Le malaise créé par cette situation à conduit la résidents juifs de cette ville à s’exiler.

Alors que les palestiniens et les israeliens se rencontrent et se parlent,pour aboutir à la paix,nous trouvons dangereux le parti pris à la Courneuve en faveur d’une seule cause .De toute évidence cette manifestation va exacerber des passions qui s’étaient apaisées,et que viennent de réveiller encore les propos antisémites du ministre algérien des anciens combattants à la veille du voyage de notre Président de la République en Algérie.

Nous exprimons la crainte des habitants juifs de La Courneuve de subir encore les conséquences de l’importation sur notre sol de ce conflit étranger, qui selon nous n’est pas étrangère aux violences qui éclatent encore aujourd’hui  dans les banlieues ,reproduisant le modèle que ces films et commentaires leur apportent.

Le BNVCA constate que c’est en Seine St Denis qu’a été recense le plus faible taux en France d’actes antisémites depuis un an.

Aussi,en raison des principes de précaution et de prévention,nous demandons au Maire de la Courneuve et au Préfet du Département de faire annuler cette manifestation ,alors qu’il en est encore temps.

 




Le BNVCA demande que le ministre algerien qui a tenu des propos allusifs antisemites devienne “Personae Non Grata “en France

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

DRANCY LE 28/11/07

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme se fait l’écho d’un grand nombre de correspondants choqués ,indignés par les propos de nature antisémite ,caricaturaux et hostiles aux juifs de France,rapportés par Le Figaro du 28/11/07, tenus par le ministre algérien des anciens combattants,Mohamed Cherif Abbes ,qui fait allusion aux origines juives du Président de la République Française l’accusant à mot couvert d’être un un agent d’Israel,citant pêle mêle Bernard Kouchner ou Enrico Macias dont l’idée d’une éventuelle visite en Algérie dérange.

Nous rappelons aux gouvernants algériens en général et à ce ministre en particulier,que la haine des juifs et d’Israel qui les anime est désuet et ne peut se dissimuler sur leur soutien à la cause palestinienne,quand on sait qu’aujourd’hui palestiniens et juifs sionistes israeliens se parlent de façon continue pour aboutir à la paix.

Le BNVCA envisage de déposer plainte .

Nous demandons aux gouvernants français de considérer le ministre en question  comme « personae non grata »en France.

 

Situation préoccupante dans le quartier rue Albert Camus-Rue Grange aux Belles à PARIS 10°Les résidents de ce quartier parisien signalent au BNVCA leur exaspération ,suite à des injures, menaces, agressions.

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

Drancy le 19/11/07

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

1-Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme rappelle la mémoire du jeune Sebastien SELLAM disc jockey

Alias LAM C ,sauvagement assassiné   dans la nuit du 19 au 20 novembre 2003 par son voisin,Adel Am…qui lui a tendu un guet-apens dans le parking de son immeuble à Paris 10°,avouant aux policiers l’avoir tué parce que sa victime était juive

Nous apprenons par son avocat que le même auteur a déjà été arrête et condamné pour avoir agressé un rabbin .

2-L’ avocat de la famille SELAM nous informe qu’il a enfin obtenu la possibilité de faire appel de la décision de non- lieu prononcée par le Tribunal, en faveur du meurtrier , et que cette audience se déroulera le 22 novembre 2007 .Il nous fait part de l’émotion suscitée par la découverte d’un tag en forme d’Etoile de David sur le mur de son domicile,le vendredi  soir 16 novembre , justifiant un dépôt de plainte.

3-Le BNVCA a été alerté par un grand nombre de résidents du quartier ,-rue Albert Camus-rue Grange aux Belles- d’une certaine agitation hostile,qui les inquiète car elle mêle à la fois l’insécurité et l’antisémitisme.Nombreux font état d’injures ,et d’agressions qui n’ont pourtant pas fait l’objet de plainte de leur part.Ils montrent aujourd’hui une exaspération telle ,qu’ils se réfèrent à l’affaire SELAM .restée dans leur mémoire.

 4-Parmi les deux derniers faits, ils signalent l’agression violente ,dimanche 18/11/07 d’un jeune garçon de 15 ans, couvert d’une kippa et vêtu du vêtement à franges apparentes caractérisant l’habit juif.Alors que Betsalel S… sortait de l’immeuble pour se rendre à la synagogue y prier à la mémoire de son père défunt, il a été pris à partie par trois garcons qu’il décrit comme d’origine maghrébine qui, pour des raisons futiles l’ont pris à partie,frappé, mis à terre, blessé au visage, au corps et surtout à la bouche ,d’autant plus douloureux,qu’il porte des bagues dentaires à la mâchoîre.La Police et le Samu sont arrivés sur place alertés par témoins visuels qui ont reconnu l’un des habitants de la cité parmi les attaquants.Une plainte a été déposée ce jour Une première ITT d e 5 jours a été ordonnée à Betsalel S…..

Nous demandons à la police de tout mettre en œuvre pour faire interpeller les auteurs et les mettre à la disposition de la justice.

 5-Le BNVCA a également été avisé d’une altercation antisémite qui s’est déroulée samedi 17 novembre,dans l’école Claude Vellefaux,du même quartier, où un gamin de 9 ans ,d’origine libanaise a craché sur ses camarades juifs et les a frappés,mis à terre :l’un a été profondément griffé au visage, l’autre souffre de contusions au visage et sur le corps.

-Les familles ont saisi la direction de cet établissement,qui aura déjà dû sanctionner il y a quelques mois, un  jeune élève qui aurait dit à ses camarades juifs «  HITLER EST PARTI TROP TOT.IL AURAIT TUE TOUS LES JUIFS »…

6-La situation dans ce quartier inquiète au plus haut point les résidents en général,qui se plaignent de la présence de bandes venues d’ailleurs, et les résidents juifs en particulier qui essuient de surcroit injures et menaces qu’ils osent  signaler aujourd’hui seulement.

7-Notre Bureau reste très attentif aux mesures que les autorités en charge de la sécurité, la Mairie,et le bailleur,prendront afin de ramener au plus vite le calme dans les cités en question,et restaurer la confiance des résidents en général et juifs en particulier.

 
    

Objet : Réaction du BNVCA, de l’UCCJ IdF et du SFSI à l’appel lancé par CAPJPO contre les posters de 3 soldats israeliens érigés par la Ville de Paris au Parc de BERCY

    

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES DE L’ ILE DE FRANCE

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME

SECOURS FRANÇAIS POUR LES SINISTRES D’ISRAEL

 

0609677005

 

Drancy le 11 Novembre 2007

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme,l’Union des Conseils des Communautes Juives de l’Ile de France,le Secours Français Pour les Sinistrés d’Israel,se déclarent scandalisés et condamnent les actions violentes, haineuses,anti-humanitaires,organisées par une association CAPJPO qui, depuis le 27/10/07,et particulièrement ce jour du 11 Novembre 2007,appelle à manifester et vandaliser  les posters de 3 soldats juifs israeliens,que la Ville de Paris a érigés au Parc de Bercy,en signe de solidarité des parisiens et à titre humanitaire.

Ehoud GOLDWASSER,31 ans Eldad REGUEV, 26 ans et Guilat SHALIT 20 ans notre compatriote,ont été enlevés par les terroristes   du Hezbollah libanais, et du Hamas palestinien,sur le territoire israelien,sans aucune nouvelle sur leur sort depuis plus d’un an.

Nous considérons que si CAPJPO était une association composée de juifs, et pour la Paix comme elle le prétend,elle n’appellerait pas d’autres groupuscules à souiller et dégrader les photos de ces otages innocents.Elle  aurait dû plutôt contribuer à demander aux ravisseurs qu’ils donnent un signe de vie de ces jeunes gens,certes israeliens, certes juifs,mais êtres humains tout de même. Nous aurions attendu qu’elle éxige du Hamas et du Hezbollah qu’ils autorisent la Croix Rouge Internationale  à visiter les prisonniers conformément aux règles du droit humanitaire international.  

Il est regrettable qu’un syndicat CGT-EVSPC se laisse entraîner dans cette manœuvre. Nous demandons au Secrétaire Général de la CGT de rappeler à ses sections la vocation d’une organisation syndicale comme la CGT.

Nous saluons le Maire de Paris et le Conseil de Paris pour leur geste qui honore la Capitale et notre République.Nous leur demandons de ne céder ni aux menaces ni aux intimidations, et faire poursuivre et condamner   les auteurs des dégradations des biens mobiliers urbains subis.

Alros que les dirigeants israeliens et palestiniens collaborent étroitement pour parvenir à la paix,nous considérons que les actions menées par CAPJPO sur notre sol sont désuettes,stériles et dangereuses pour la paix civile,surtout quand on sait que c’est souvent l’incitation à la haine d’Israel qui a poussé à l’acte antijuif  depuis sept ans dans notre pays

Nous demandons au Préfet de Police de Paris de faire engager une procédure d’interdiction de cette association CAPJPO qui ne cesse de provoquer et d’inciter à la haine,y compris au moyen de son site internet.

 

Le Président
Sammy GHOZLAN

Fausse agression à Pantin.Depêche AFP

    

Voici la dépêche passée ce soir sur les fils  AFP

 

Agression-vol-racisme-antisémitisme-enquête
   La collégienne juive affirmant avoir été agressée à Pantin a tout inventé
  
   BOBIGNY, 10 oct 2007 (AFP) – La collégienne juive de 13 ans ayant porté plainte lundi en affirmant avoir été agressée par trois voleurs du fait de sa confession est revenue mercredi sur ses déclarations, a-t-on appris de source proche du dossier.
   “L’agression n’est pas réelle, le dossier se dégonfle”, a commenté cette source, confirmant une information recueillie auprès de Sammy Ghozlan, porte-parole du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVA).
   Entendue mercredi par les enquêteurs de la Sûreté départementale, l’adolescente a “livré plusieurs versions”, pour finir par expliquer s’être “accidentellement blessée avec un grillage”, selon la source proche du dossier. “Elle n’a pas donné d’explication” à son mensonge.
   Dans sa plainte, déposée au commissariat de Pantin, la jeune Kelly F. avait affirmé avoir été agressée lundi par trois hommes “de type maghrébin et africain” à 17H30 dans l’escalier du métro Eglise de Pantin.
   Selon le BNVA, qui reconnaît mercredi avoir “relayé un peu vite” sa plainte, la jeune fille avait relaté que ces hommes lui avaient demandé “si elle était juive”, ajoutant “+tu es juive, les juifs sont riches+”, et proférant des menaces de mort, avec un cutter, avant de fouiller son cartable.
   Selon M. Ghozlan, des éléments de vidéo-surveillance n’ont pas corroboré les dires de l’adolescente.
   “Son récit était vraisemblable, le signalement d’un des agresseurs poussé, mais des incohérences ont peu à peu surgi lors du dernier entretien avec elle”, a reconnu M. Ghozlan, qui s’est entretenu mardi soir de nouveau avec la collégienne.
   shu/mm/ei

 

Sylvie HUSSON

détachée en Seine-Saint-Denis pour l’Agence France Presse (AFP)

Tel: 01 48 31 70 92  Fax: 01 48 31 72 23
come d’origine maghrebine

Agression à caractere antisemite,d’une fillette juive de 13 ans dans l’escalier de la bouche de metro Eglise de Pantin le 8/10/2007 a 17H30 par 3 individus de 17 ans,qui la blessent au cutteur,qu’elle decrit comme d’origine maghrebine et de couleur

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME

8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY

 

LE PRESIDENT

SAMMY GHOZLAN

0609677005

 

DRANCY LE 8 OCTOBRE 2007

 

COMMUNIQUE

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne l’agression dont a été victime ce jour 8 octobre 2007 a 17H30 une fillette de 13 ans  ,dans l’escalier de la bouche métro Eglise de Pantin ,dans l’indifférence générale.

Selon sa maman qui nous a prévenu aussitôt ,Kelly F…a été prise à partie par trois individus qu’elle décrit comme âges d’environ 17 ans ,l’un de couleur d’origine africaine ,les deux autres d’origine maghrébine .Ils lui ont demandé si elle était juive, puis la menaçant d’un cutteur ,lui ont demandé de l’argent ,en ajoutant « tu es juive …les juifs sont riches »,pendant que l’un lui tient les mains ,l’autre l’empêche de se débattre en lui retenant la tête ; et la menaçant encore de leur cutteur ils lui crient  « tu vas nous donner de l’argent sinon on te tue »Ils  ont fouillé dans son cartable, et ne trouvant rien d’intéressant ils jettent son cartable et s’enfuient .

La jeune fille traumatisée se demande encore comment ses agresseurs ont pu l’identifier comme juive alors qu’elle ne porte aucun signe ostentatoire .La jeune Kelly nous déclare avoir été blessée au visage par le cutteur.Selon la maman de Kelly,les deux joues de sa fille sont marquées par des coupures qui bien que peu profondes la défigurent .Les parents ont décidé de ne pas envoyer leur enfant à l’école pendant quelques jours, et ensuite de ne plus la laisser aller seule .

Nous l’avons dirigée vers le commissariat de police (où  sa  plainte a été déposée du chef de tentative de vol aggravé),et se faire conduire aux urgences médicales.

Nous demandons aux services de police de tout mettre en œuvre pour identifier et interpeller les auteurs.

Le BNVCA note que si le nombre des actes antisémites semble se stabiliser notamment du fait que les sites et les bâtiments de la communauté juive sont surveilles et mieux protégés par les pouvoirs publics, le citoyen juif demeure une cible sensible du fait des préjugés antisémites qui sont désormais ancrés dans une frange importante de notre société qui imagine que le juif est mieux nanti,et que cela justifie haine et violence.
    

Manifestation à risque à ARGENTEUIL le 6/10/2007 à l’appel du Parti des Musulmans de France

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME

8 Boulevard Saint Simon

93700 DRANCY

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

Communique  DRANCY le  3  Octobre 2007

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme vient d’être alerté par des administrés de la Ville d’ARGENTEUIL Val d’Oise,que des affichettes distribuées dans la ville,et collées sur les murs, annoncent que le Parti des Musulmans de France appelle à manifester le 6 Octobre 2007  à 14 heures sur la Dalle d’Argenteuil,à l’occasion de YOM AL QODS, Journéee International de Jérusalem pour « sa libération »et contre « sa judaisation »

Les requerants nous ont fait part de leur inquiétude d’autant que le PMF est connu pour ses positions extremistes,anti-laïques et que par ailleurs le lieu de rassemblement se trouve proche de la synagogue où vont se dérouler les cérémonies religieuses de la Fête Juive des Cabanes jusqu’à Samedi soir  6 octobre 2007,en présence de nombreux fidèles.

L’appel à manifester est relayé par des sites internet comme GEOSTRATEGIE  et LA BANLIEUE S’EXPRIME …

Nous savons que l’antisémitisme que la communauté juive subit depuis 7 ans a puisé sa force de haine dans ce type de manifestations incitatives à la violence,a l’intolérance, ainsi que dans l’importation sur notre sol du conflit moyen oriental.

Le BNVCA qui recense les actes antisémites note aujourd’hui  une  relative stabilisation de la situation,grâce aux mesures prises notamment par les pouvoirs publics.Aussi nous demandons aux autorités –Préfet du Département,et Maire de la Commune de faire interdire cette  manifestation   aux conséquences imprévisibles.

Le Président

Sammy GHOZLAN

 

 





Le BNVCA salue la décision de la Cour d’Appel de Paris relative à l’affaire AL DURA /France 2

  

DRANCY LE 20 SEPTEMBRE 2007

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme salue la décision de La 11eme Chambre de la Cour d’appel de Paris qui à l’audience du 19 septembre 2007,a ordonné à la chaîne de télévision France 2 de produire devant le tribunal les 25 minutes du matériau brut contenu dans la vidéo originale de l’incident, filmé le 30 septembre 2000, au carrefour de Netsarim, dans la Bande de Gaza, et au cours duquel un enfant palestien,AL DURA Mohamed ,semble avoir été atteint par balles et tué dans un échange de tirs entre des soldats israéliens et des activistes palestiniens.

La scène de la fusillade de l’enfant est immédiatement devenue l’emblème de la souffrance infligée au Palestiniens par la brutalité israélienne .

Repassee en boucle pendant plusieurs jours sur toutes les chaines de télévision du monde,et en France en particulier, elle a été de notre point de vue a l’origine du déclenchement de la haine et de la violence antisémite dans notre pays.

 Quand Philippe Karsenty, directeur de Media-Ratings, organisme d’observation des médias, qualifia la vidéo exclusive de France 2, de « bobard », il fut reconnu coupable de diffamation. Il a fait appel de la décision et, mercredi [19 septembre], les juges d’appel ont ordonné que la vidéo soit présentée.

France 2, dont le caméraman de Gaza, Talal Abu Rahma, a filmé la vidéo exclusive – qui fut considérée, à l’époque, comme un “scoop” majeur -, a jusqu’au 14 novembre 2007 pour mettre la vidéo à la disposition du tribunal.

Quelques journalistes français et américains qui ont vu la vidéo brute, ont évoqué la possibilité que la fusillade ait été mise en scène par des Palestiniens.

Attaché à la manifestation de la vérité le BNVCA reste attentif à l’évolution de cet affaire et aux conséquences qui peuvent en découler.

 

 


  

Le BNVCA salue la décision de la Cour d’Appel de Paris dans l’affaire concernant l’assassinat le 19/11/2003, de Sebastien SELAM alias DJ LAM C.jeune d’origine juive,par son voisin musulman.

    

DRANCY LE 20 SEPTEMBRE 2007

 

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisemitisme salue la décision récente –17-9-07-du Président de la Chambre de l’Instruction de la Cour d’Appel de Paris,de permettre à la famille SELAM d’interjeter appel contre une ordonnance de non lieu rendue le 8/8/06 par le TGI de Paris,dans une procédure suivie contre Adel AMASTAIBOU pour assassinat ,de Sebastien SELAM. La Chambre de l’Instruction a considéré que la partie civile n’a jamais reçu notification de cette ordonnance,en raison d’une erreur de LA POSTE qui a reconnu sa faute.

Nous rappelons que dans la nuit du mercredi 19 au Jeudi 20 novembre 2003,le jeune juif Sébastien SELAM , célèbre D.J, alias DJ LAMC, a été sauvagement assassiné par son voisin ,musulman,dans le parking de l’immeuble-Paris 10°-

.A ce jour la famille ne comprend pas comment le criminel peut bénéficier d’autorisations de sorties,et pourquoi cette affaire qu’elle considère comme manifestement antisémite, n’a pas été reconnue comme telle,d’autant que l’auteur qui a tendu un guet -apens à sa victime,aurait avoué à sa mère avoir tué Sebastien,avoir tué un juif, avoir accompli sa mission, et ce après avoir fait ses ablutions et s’être rendu à la mosquée.

Nous saluons la détermination de l’avocat de la famille SELAM ,maitre Axel METZKER,qui a découvert l’anomalie qui empêchait la partie civile de faire appel contre cette ordonnance de non lieu que la famille a du mal à accepter,de même qu’elle n’accepte pas le fait que le meurtrier puisse  être considéré comme irresponsable .

La famille et son défenseur estiment que l’assassinat de Sébastien SELAM constitue le premier meurtre antisémite avant celui d’Ilan HALIMI et entend le faire reconnaitre.

Le BNVCA reste attentif au nouveau développement de cette affaire.

 

 




Agression violente d’une jeune fille juive,dans le hall de son immeuble,à Paris 15,le 18/9/07 a 16H30,par 6 personnes,dont 3 femmes,et 3 hommes d’origines maghrébine et de couleur.

    

COMMUNIQUE

 

DRANCY LE 20 SEPTEMBRE 2007-

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisemitisme denonce et condamne l’agression violente commise contre une jeune fille de confession juive, au bas de son  immeuble à Paris 15° le 18/9/07 à 16h30,par un groupe de jeunes filles qu’elle decrit comme d’prigine maghrebine,une metisse et trois hommes qu’elle décrit comme de couleur d’origine africaine.

Selon la victime, Mlle Friedman Chrystel,alors qu’elle rentrait chez elle, constate que trois jeunes filles occupaient le hall en buvant de la biere et fumant des produits toxiques.Elle les invite à quitter les lieux,et c’est à ce moment que les jeunes femmes se jettent sur elle et « la massacrent et la rouent de coups »Pendant qu’elle fait appel à la police,3 hommes surgissent, dont l’un qu’elle reconnait comme un voisin ,armés de couteaux et la menaçant. Mlle FRIEDMAN  a déposé une plainte, dans laquelle elle précise le signalement des auteurs,ainsi que les vociférations menaçantes de l’une des antagonistes qui l’ « insulte » et lui crie « Je vais te crever,que je te retrouve pas ,t’es morte…je te croise t’es morte » …

La victime nous déclare qu’elle n’a pas entendu de propos antisémites,mais considère que la violence qui s’est exercée sur elle resulte du fait que les agresseurs la connaissent et savent qu’elle ést juive.

Traumatisée la victime dit souffrir de blessures (au visage,au ventre,au genou,au coude…)qui justifient une première «  ITT de 5 jours.sous réserves de complications psychologiques ».

Nous rappelons que Mlle FRIEDMAN avait déjà agressee très violemment il y a deux ans, dans le métro,par deux hommes d’origine maghrébine qui avaient vu sa médaille juive sur son chandail.Elle en garde encore des séquelles psychologiques.

Nous saluons l’intervention rapide des policiers sur les lieux,et qui ont procédé à l’arrestation d’une l’une des filles auteur présumée des coups et des menaces.

Nous demandons à la police de tout mettre en œuvre pour identifier tous les auteurs de l’agression,établir l’incrimination raciste s’il y a lieu,et les mettre à la disposition de la justice.

Mle FRIEDMAN nous exprime que désormais,par crainte  de représailles,elle reste enfermée dans son appartement.

A sa demande Mlle FRIEDMAN sera assistée juridiquement par le BNVCA..

 

 

 




Des jeunes juifs sont agresses par deux individus devant la synagogue 21 rue Barbanegre angle rue Rouvet a Paris 19 eme le samedi 8 septembre 2007 a 21h.

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisemitisme denonce et condamne l’agression violente commise ce jour a 21 heures par deux individus,contre des jeunes juifs,portant une kippa sur la tete,sur le trottoir de la synagogue 21 rue Barbanegre,angle rue Rouvet a Paris 19eme.
Selon le responsable de cet oratoire,un homme de type europeen,d’une trentainte d’annees a brusquemment attaque a coups de pieds et de poings,les fideles postes devant la synagogue,dont une femme enceinte qu’il a d’abord volontairement bousculee.Comme d’autres fideles arrivent a la rescousse l’agresseur s’enfuit et revient peu de temps apres avec un complice,et armes de batte de base ball, d’un couteau ,et d’une bombe lacrymogene,que la police,prevenue,arrivee sur ces entrefaits,decouvre sur l’un d’entre eux.
Selon les temoins des faits,aucune injure antisemite n’a ete proferee,mais ils considerent que l’agresseur . un habitant connu du quartier .aura manifeste sa haine antijuive,car selon eux,recemment converti a l’ Islam.
Nous saluons l’intervention efficace de la police qui a interpelle l’auteur principal porteur d’une arme blanche.
Deux personnes au moins ont ete legerement blessees, l’une a l’arcade sourcilliere, l’autre a la machoire,la femme enceinte reste choquee.
Nous avons recommande aux victimes et au responsable de la communaute concernee de deposer plainte .
Nous demandons aux service de police de verifier les motivations de l’auteur,et ses intentions reelles.Si l’enquete venait a reveler un caractere antisemite ,nous demandons que les mesures de securite soient renforcees notamment a l’approche des fetes solennelles juives du Jour de l’An et du Yom Kippour,au cours desquelles les synagogues et oratoires de cet arrondissement ,seront frequentees par un grand nombre de fideles.

Une femme juive et ses deux jeunes enfants insultes et agresses au Monoprix de Paris 11eme le 3/9/2007 par une dame decrite de couleur d’origine africaine

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ ANTISEMITISME

8 Boulevard saint Simon 93700 Drancy

 

Le President

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

LE 4 SEPTEMBRE 2007

 

COMMUNIQUE

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisemitisme denonce et condamne l’agression a caractere antisemite commise contre une femme et ses deux jeunes enfants de confession juive,le 3 septembre 2007 a 16 h par une femme de couleur d’origine africaine,pres du Monoprix de la rue Faubourg du Temple a Paris 11.

Selon Madme  Sabrina E…,alors qu’elle se trouvait a la caisse du Monoprix de la rue Fg du Temple a Paris 11,elle meme, sa fille Sabrina 15 ans, et son fils Ichai 11 ans,ont ete sans raison pris a partie par une cliente de couleur,qui les aura identifiees comme juives en raison du costume et de la coiffe que Sabrina E…,religieuse,porte.La dame de couleur s’est mise a les provoquer,les menacer,les insultant,de facon vulgaire:”Filles de Batard,Sales putes…etc” puis quittant le magasin.Le vigile du Monoprix aura recommande aux victimes d’attendre a l’interieur du Monoprix avant de  sortir.Mais la dame de couleur,surexcitee les attendant a l’exterieur,s’est jetee sur eux,les traitant de :”sales juifs .je vais vous eclater …:”‘et leur assenant des coups de pieds et de poings.La fillette a ete blessee au visage,sa maman souffre de contusions a l’abdomen.Mme SAbrina E…a tente en vain d’alerter des policiers en patrouille dans la rue.

Conformement a nos recommandations les victimes ont depose plainte,et ont consulte leur medecin qui leur aura ordonne une premiere ITT de 3 jours  .

Nous considerons que la dame auteur de ces actes violents et de ces injures antijuives pourrait etre identifiee car probablement cliente connue du Monoprix.

Nous demandons aux services de police charges de l’enquete de tout mettre en oeuvre -enquete de voisinage,visionnage des videos du magasin etc…-pour interpeller cette dame decrite comme de couleur ,mesurant 1m80 vetue d’une mini jupe noire et d’un blouson blanc.

Le BNVCA a decide d’apporter aux victimes choquees et traumatisees un soutien juridique  et psychologique.

Cette agression commise de facon violente et ostentatoire,dans l’indifference generale des temoins presents,tend a confirmer que la haine antijuive s’est installee dans notre societe,avec d’autant plus d’acuite et de gravite  qu’elle provient d’hommes ou de femmes  appartennant a des communautes qui pretendent etre victimes de racisme.

   

Le BNVCA maintient sa vigilance,et rappelle que les temoins ou victimes peuvent nous signaler tout fait antisemite ,sur notre site en Cliquant” “SOSANTISEMITISME.ORG”

ou en telephonant  au 0145088855

 

Sammy GHOZLAN

 

 

Le BNVCA ,l’Union des CCJ Ile de france et le CCJ 93 se rejouissent et saluent la decision du Prefet de Bogigny de delivrer a Mme Brigitte ABITBOL sa CNI

 


 


BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE l’ANTISEMITISME


8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY


Le President
Sammy GHOZLAN
President de l’Union des CCJ Ile de France
President CCJ 93
0609677005


le 31 aout 2007


COMMUNIQUE


Le BNVCA,l’Union des CCJ Ile de France et le CCJ 93 ,saluent et se rejouissent
de la decision du Prefet de Bobigny et de la Direction de la Reglementation de
Seine Saint Denis,qui ont delivre a Madame ABITBOL sa carte nationale d’identite
Madame ABITBOL nous a fait part de sa satisfation,voire de sa joie d’avoir recu
sa CNI.
Nous rappelons que la requerante,nee en Algerie,de confession juive s’etait vue
reclamer un certificat de mariage religieux ,lorsqu’elle s’est rendue au
Tribunal d’Instance de Montreuil -93-pour demander un certificat de
nationalite,que le Grefffe exigeait en ”raison de la consonance israelite de
son nom”conformement a la reglementaion en vigueur.
Depuis la publicite de cette affaire,un grand nombre de cas semblables ont ete
recenses, et signales a notre Bureau.
Nous considerons queles descendants des Juifs d’Algerie emancipes par le
Decret CREMIEUX depuis le 24 octobre 1870 sont francais par filiation et
qu’aucune autre justification ne devrait etre reclamee pour que ces citoyens
obtiennent leur certificat de nationalite.
Bien que notre Bureau ait ete saisi par la requerante ,nous n’accordons aucun
caractere antisemite a cette  affaire malencontreuse qui a eu toutefois le
merite de reveler le dysfonctionnement d’une loi caduque.
Aussi nous demandons aux autorites de l’Etat,a la Ministre de la justice,a la
Ministre de l’Interieur,ainsi qu’au legislateur,d’abroger cette aberration
administrative ,encore en vigueur et toujours enseignee a l’Ecole nationale des
Greffes.


SAMMY GHOZLAN


 


 


 


 


—– Fin du message transféré —–


 


—– Fin du message transféré —–



 

Le BNVCA salue la decision du Tribunal de Paris qui condamne un agresseur antijuif a 9 mois de prison

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ‘ANTISEMITISME
8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

Le President
Sammy GHOZLAN
0609677005

Le 28 aout 2007

COMMUNIQUE

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisemitisme salue la decision du
Tribunal Correctionnel de Paris qui dans son audience du 28/8/2007 a condamne un
agresseur antisemite,Nizar OUEDRANI,a neuf mois d’emprisonnnement dont 3 fermes.
Nous rappelons que le 21 juillet 2007,Yossef ZEKRI,un homme juif de 24
ans,portant une kippa sur la tete,a ete insulte et violemment frappe a la tete
et sur le corps,par Nizar OUEDRANI causant des blessures necessitant une
premiere ITT de 40 jours.(nuque blessee,points de suture au crane,bras casse)
Nous rappelons que le BNVCA ausssitot avise de l’agression a assiste la victime
aupres des services de police ,et  juridiquement en designant Maitre Johanna
ABOUCAYA et le Cabinet de Maitre BENAMOU Jean Claude de BOBIGNY a sa disposition
pour sa defense,qui ont plaide pour un maintien en detention de l’auteur lors de
la comparution immediate du 22 juillet 2007.
Notre Bureau qui travaille en etroite collaboration avec la LICRA a confie le
dossier a son service juridique pour que la LCRA se porte partie civile.

Le BNVCA a egalement remis une aide financiere a Mr ZEKRI prive de son travail
en raison de ses blessures invalidantes.
Nous considerons que la sanction infligee a Nizar OUEDRANI ,pour ce type de
delit qui empoisonne notre societe,est la premiere dont la severite que nous
attendions depuis longtemps d’un tribunal,sera de nature exemplaire et
dissuasive.
Le BNVCA maintient sa vigilance et reste attentif au jugement qui se deroulera
le 4 septembre prochain a Pontoise pour des faits similaires ,commis le 23/07/07 par un
groupe de jeune antijuifs,contre un pere et ses deux fils de confession juive
qui se rendaient a la synagogue de Garges les Gonesses
Le president
Sammy GHOZLAN



Agression violente d’une jeune fille juive à Noisy Le Grand (93)le 7/8/2007,par deux individus décrits de couleur d’origine africaine

    

BUREAU NATIONAL DE  VIGILANCE CONTRE L’ ANTISEMITISME 

8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

DRANCY LE 10 AOUT 2007

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne l’agression commise contre une jeune femme juive le 7 août 2007 vers 16H30 devant son domicile à Noisy le Grand (93)

Ka . B…25 ans, nous raconte qu’alors qu’elle téléphonait devant son domicile,elle a été attaquée par deux individus d’une quinzaine d’années,qu’elle décrit comme de couleur,d’origine africaine, mesurant I,80,dont la tête était couverte d’une capuche et le visage masqué par une sorte d’écharpe .L’un deux s’approche d’elle lui dit « TOI LA SALE JUIVE »puis lui serre le cou,met sa main sur sa bouche pour l’empêcher de crier,et avec son complice lui assènent des coups de poing sur la tête, la mettent à terre,lui donnent des coups de pied sur le corps, et s’enfuient à vélo après lui avoir dérobé sa sac à main de marque .Selon Ka…B,les agresseurs auraient reconnu son identité juive en raison de la médaille (etoile de David) visible qu’elle porte au cou.

Elle nous exprime la peur qu’elle a eue à la fois d’être violée,et elle dit avoir terrorisée au point d’ avoir pensé aussi  pendant l’attaque au sort d’ Ilan HALIMI.

.Ka .B. souffre de contusions et d’hématomes au visage ,sur les bras et sur tout le corps.Humiliée,commotionnée,traumatisée et blessée une première ITT de 5 jours lui a été ordonnée.

 M. Richard PRASQUIER Président du CRIF a tenu à rendre visite en notre compagnie à la victime à laquelle nous avons témoigné notre sympathie et notre solidarité.

Nous saluons l’action de la police qui a aussitôt diligenté une enquête aboutissant à l’interpellation de l‘un des auteurs qui aurait reconnu les faits.

Nous demandons que des sanctions sévères et exemplaires soient prises à l’encontre des agresseurs ,qui selon nos informations résideraient dans la cité voisine du domicile de leur victime .

Le BNVCA reste attentif aux suivi de cette affaire.

 

 

 

 





 

L’Union des CCJ Ile de France et le BNVCA rappellent le souvenir de l’attentat terroriste antisémite rue des Rosiers à PARIS le 9 aout 1982

    

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES D’Ile de FRANCE

20 Avenue de Longchamp 75016 PARIS

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

COMMUNIQUE

DRANCY LE 8 AOUT 2007

L’Union des Conseils des Communautes Juives d’Ile de France et le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme tiennent à rappeler le douloureux souvenir de l’attentat terroriste de nature antisémite qui a visé un restaurant juif dans un quartier réputé juif de la capitale française. 
C’est à l’heure de la pause déjeuner, le lundi 9 août 1982, qu’un groupe de cinq hommes armés et cagoulés font irruption dans le restaurant de Jo Goldenberg, en plein Marais, et lancent une grenade.À cette heure d’affluence, une cinquantaine de clients se trouvent à table. Une fusillade éclate : c’est un bain de sang.Après l’explosion, le commando traverse le quartier, surnommé le Pletzl (où vivait une forte communauté juive), en tirant dans la foule. 
En moins de trois minutes, l’attentat fait six morts et vingt-deux blessés.
Les images de la tragédie, symbole du terrorisme antisémite, sont diffusées et commentées partout dans le monde .
A ce jour l’enquête n’a toujours pas abouti .Certains blessés ont disparu.Le quartier  avait déjà perdu sa population juive,  décimée par les arrestations et la déportation des familles juives par l’occupant nazi et les collaborateurs français. .En dépit de la présence encore de deux oratoires et d’une école orthodoxe,ce lieu symbolique de la vie juive à Paris depuis le moyen âge tend  à se transformer.

Bien qu’aucune commémoration ne soit organisée,la cicatrice reste encore profonde, d’autant plus  que cet attentat aura été le premier à déstabiliser  les juifs de France et tenter d’isoler ceux qui soutenaient la cause d’Israel. Les terroristes venus du moyen orient ont décidé de s’attaquer à la France amie d’Israel.S’ajoutant au détournement de l’avion d’Air France Tel Aviv Paris,sur Entebbe,l’attentat commis contre la synagogue de la rue Copernic n’ayant visé que des bâtiments,celui de la rue des Rosiers,a pris pour la pemière fois ,pour cible des personnes juives, dans un restaurant juif de ce quartier juif.

Nous considérons que la Ville de Paris  et son Maire devraient faire élever un monument à la mémoire des victimes de cet attentat et faire preserver ces lieux chargés d’histoire.

Nous rappelons que M.Sammy GHOZLAN policier en exercice à cette époque avait été envoyé en mission spéciale par le Premier Ministre,pour aider à l’enquête de la Brigade criminelle,et œuvrer à restaurer la confiance de la population envers la police  .

 Notre pays  a connu d’autres malheureux attentats terroristes, nous savons que la menace reste encore aujourd’hui à un niveau élévé,et que  les personnes et les biens de la communauté juive constituent la cible privilégiée des terroristes ET DES ANTIJUIFS .Tous ces éléments nous contraignent à la plus grande vigilance.

.              

 

 

 

 

 

 

Le Secours Français pour les sinistrés d’Israel solidaire des israeliens rescapés de la Shoah

   

SECOURS FRANÇAIS POUR LES SINISTRES D’ISRAEL

40 rue d’Hautpoul 75019 PARIS

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

COMMUNIQUE

 

 

Le Secours Français Pour les Sinistrés d’Israel préoccupé par la situation des  israeliens rescapés de la Shoa,tient à leur exprimer toute sa solidarité,et son entier  soutien pour toutes  les revendications qu’ils expriment au gouvernement israelien,afin d’obtenir une augmentation des subventions qui leur sont dues.

Nous considérons que la situation qu’ils vivent aujourd’hui   est inadmissible.et indécente.Ces hommes et ces femmes méritent respect,considération,déférence . L’assistance  qui leur est due et qu’ils n’auraient jamais dû devoir réclamer doit aller au-delà de leurs demandes et de leurs attentes.

Connaissant l’intêret que manifeste à leur égard le Président de Yad Vashem France,nous sommes en mesure d’annoncer qu’il est en relation constante avec le responsable  des israeliens rescapés de la Shoa.Nous lui demandons de bien vouloir intervenir auprès des gouvernants  d’Israel pour à la fois faire leur part de notre émotion ,  de notre soutien à la cause   que nous estimons juste,de ces femmes et ces hommes qui forcent  l’admiration,et faire aboutir de toute urgence leurs requêtes hautement justifiées .Plus rien ,plus jamais,plus personne ne doit blesser leur dignité.

 

Sammy GHOZLAN

 

 




 

Hommage de ‘Union des CCJ Ile de France à la mémoire de Monseigneur LUSTIGER

    

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES D’ILE DE France

20 avenue de Longchamp 75016 PARIS

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

Président du CCJ 93

0609677005

 

COMMUNIQUE

 

PARIS LE 5 AOUT 2007-

 

 

L’Union des Conseils des Communautés Juives d’Ile de France,tient à exprimer l’émotion et la peine suscitées par la disparition de Monseigneur le Cardinal Jean Marie LUSTIGER dont le parcours ,l’action et le rôle ont marqué dans la fin du 20 siècle,les bonnes relations judéochrétiennes,oeuvrant à les optimiser.

L’UCJ IdF asssure la communauté catholique de France de toute sa solidarité dans cette épreuve.Nous communions avec elle pour le repos de l’âme de ce personnage au destin exceptionnel,à la foi inébranlable,et qui sans renier son origine juive a  conforté les rencontres interreligieuses.

Le CCJ 93 adresse à Monseigneur Olivier de Berranger,évêque de Saint Denis et à tous le diocèce sa plus sincère sympathie .

Notre pays et notre communauté perdent un grand homme,aimé et respecté.

 




Agression violente antijuive devant la synagogue de Garges les Gonesse 95 le 23 juillet 2007 à 21H30

  

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CENTRE L’ ANTISEMITISME

8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY

 

LE PRESIDENT

SAMMY GHOZLAN

0609677005

 

DRANCY LE 24 JUILLET 2007-07-24

 

COMMUNIQUE

 

 

LE BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME dénonce et condamne le nouvel acte violent antisémite commis devant la synagogue de Garges les Gonesses(‘Val d’Oise)le 23 juillet 2007 à 21 H 30.

Alors que M. Roger R…40 ans, se rendait à l’office du soir ,à la synagogue de Garges,14 rue Jean Baptiste COROT,accompagné de ses deux fils Yoni 22 ans et Naftali 18 ans,ils ont été pris à partie par un individu qu’ils décrivent comme âgé de 22 ans,et d’origine maghrébine qui les auraa reconnus comme juifs du fait qu’ils portaient une kippa sur la tête . L’homme les toise,les menace,les insulte : « SALE JUIF ON VA TE NIQUER .ON VA NIQUER TA MERE etc… ».Il s’en prend au père qu’il frappe à coups de poings.Comme Yoni l’un des fils veut s’interposer, il est soudain confronté à 6 autres individus venus soutenir l’agresseur,décrits par les victimes comme d’origines africaine,maghrébine,et un rouquin que Yoni peut reconnaître.
Le président de la communauté de Garges présent sur les lieux fait appel à la police qui  intervient rapidement et interpelle l’un des agresseur qui pourrait se nommer ATAR .

Les victimes ont déposé plainte ; Yoni qui souffre de blessures au front, à la tête et d’hématomes au visage doit se rendre au SMJudiciaire .

Nous saluons la promptitude avec la quelle la police est intervenue évitant que l’affrontement ne s’aggrave.

Nous demandons que tout soit mis en œuvre pour que les co- auteurs et complices de cette agression soient rapidement identifiés, interpellés et sévèrement punis.

Nous assurons toute la famille victime de cette action antijuive et la communauté de Garges de toute notre solidarité.

Comme pour la victime de l’agression antisémite commise le 21 juillet à PARIS 19 au préjudice d’un autre juif qui portait une kippa et se rendait à la synagogue,le BNVCA a décidé de soutenir psyhologiquement et juridiquement la famille de Roger R…victime de ce dernier acte antijuif.

Nous constatons que la situation de nombreux  juifs devient de plus en plus intolérable et désespérante, en dépit des mesures prises par les autorités de l’Etat.

Garges les Gonesses,a souvent été le théâtre d’actes antifuifs graves, dont des tentatives d’incendies criminels de la synagogue,au moyen de coktails molotov, des tirs à balles réelles sur le vitres du bâtiment, des agressions violents sur l’itinéraire de la synagogue etc…Aussi nous déplorons l’exode d’un grand nombre de familles de cette commune vers des zones plus rassurantes de la région ile de France.

Sammy GHOZLAN

Agression antisémite très violente à Paris 19°le 21/7/07.nécessitant 60 jOURS d’ITT pour la victime de 23 ans qui se rendait à la synagogue

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME

8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY
Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

COMMUNIQUE

 

DRANCY LE 23 JUILLET 2007-

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisemitisme,denonce  et condamne avec force l’agression violente et antisémite commise le samedi 21 juillet 2007 à 21h15, rue Armand Carrel à PARIS 19°.

Alors qu’il se rendait à l’office du soir , le jeune Yossef Z…âgé de 23 ans,marié, père d’un enfant,a été pris à partie par un automobiliste qu’il décrit comme une homme de forte corpulence,d’une trentaine d’années et d’origine maghrébine.

Selon la victime,le conducteur d’un véhicule de location qui l’a reconnu comme juif, du fait qu’il porte kippa et chapeau,est brusquemment sorti de son véhicule, proférant des injures antisémites « Sale juif…je vais te finir …etc »l’a frappé à coups de pieds et de poings,puis à ramassé un objet métallique sur le sol avec lequel il voulait lui « fracasser »la tête.Le jeune Yossef,a été libéré de son agresseur grâce à l’intervention de témoins qui auront relevé le numéro du véhicule qui s’enfuiyait.YOSSEF grièvement blessé à la tête et au bras a été transporté à l’hôpital où une première ITT de 60 jours lui a été  ordonnée.Six points de suture ont été opérés sur  le crâne, et il souffre d’une fracture du cubitus.Selon Yossef,les enquêteurs ont retrouvé l’objet contondant dont s’est servi l’agresseur.

Comme le jeune Yossef, nous ne comprenons pas cette violence qui persiste et s’exprime avec haine et acharnement dès que l’antagoniste découvre que sa victime est d’origine juive.

La victime a déposé plainte.Nous demandons aux service de police d’identifier très rapidement l’auteur des violences antisémites,et nous réclamons des sanctions immédiates, très sevères et exemplaires.

Nous assurons Yossef et sa famille de notre soutien et lui souhaitons un prompt rétablissement.

En dépit des mesures prises par les institutions de la République,nous déplorons chaque jour un nombre constant de faits antisémites,dans la rue, dans les moyens de transport,parmi le voisinage,et même dans l’entreprise.Depuis septembre 200,le juif continue d’être une cible vulnérable  .

Cette situation devient intolérable.En Ile de France,elle est source de déplacement et d’exode de nombreux français juifs  vers des zones qu’ils considèrent plus sûres pour eux et leurs enfants, désertant ainsi certains secteurs de la capitale ou de la banlieue.

Le BNVCA a décidé de suivre cette affaire avec la plus grande attention et d’apporter son soutien juridique et psychologique au jeune Yossef.

Le Président

 

 

 

 

 





   

Mise en demeure le 17/12/2004 de radio mediterranée par le CSA pour incitation à la haine

 Décisions


 


Méditerranée FM mise en demeure


Date de publication sur le site : 21 décembre 2004
Assemblée plénière du 17 décembre 2004 
 
 


Décision du 17 décembre 2004 mettant en demeure la société Saprodif (Méditerranée FM, Med FM)
 
Le Conseil supérieur de l’audiovisuel,
Vu la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 modifiée relative à la liberté de communication, notamment ses articles 15, 28 et 42 ;
Vu la décision n° 92-815 du 2 septembre 1992, reconduite par la décision n° 97-537 du 4 mars 1997, et par la décision n° 2002-72 du 12 février 2002, publiée au Journal officiel du 16 mars 2002, autorisant la société Saprodif à exploiter un service de radiodiffusion sonore en modulation de fréquence dénommé Méditerranée FM ;
Vu la convention signée le 17 septembre 2002 entre la société Saprodif et le Conseil supérieur de l’audiovisuel, notamment ses articles 7 et 21 ;
Vu la recommandation n° 2003-2 du 18 mars 2003 du Conseil supérieur de l’audiovisuel à l’ensemble des services de télévision et de radio relative au conflit au Moyen-Orient, publiée au Journal officiel du 21 mars 2003, appelant notamment l’attention des éditeurs de services de radio et de télévision sur la nécessité ” de traiter avec la pondération et la rigueur indispensables les sujets susceptibles d’alimenter des tensions et des antagonismes au sein de la population ou d’entraîner, envers certaines communautés ou certains pays, des attitudes de rejet ou de xénophobie ” ;
Vu les transcriptions des émissions Tribune Libre des 5 septembre, 10 octobre et 24 octobre 2004 diffusées sur l’antenne de Méditerranée FM ;
Considérant qu’en vertu de l’article 15 de la loi du 30 septembre 1986 modifiée, le Conseil supérieur de l’audiovisuel veille à ce que les programmes des services de radio et de télévision ne contiennent aucune incitation à la haine ou à la violence pour des raisons de sexe, de moeurs, de religion ou de nationalité ;
Considérant qu’en vertu de l’article 42 de la loi du 30 septembre 1986 modifiée, le Conseil supérieur de l’audiovisuel peut mettre en demeure la société de respecter les obligations qui lui sont imposées par les textes législatifs et réglementaires et par les principes définis à l’article 1er de celle-ci ;
Considérant qu’en vertu de l’article 21 de la convention susvisée, le Conseil supérieur de l’audiovisuel peut mettre en demeure un service de radiodiffusion sonore de respecter les obligations qui lui sont imposées par ladite convention ;
Considérant qu’il ressort de l’article 7 de la convention qu’il est interdit de programmer des émissions contraires aux lois, à l’ordre public, aux bonnes moeurs ou à la sécurité du pays ;
Considérant que les propos suivants ont été tenus lors de l’émission Tribune Libre du 5 septembre 2004, tant par l’animateur que par des auditeurs :
“L’histoire du rabbin qui s’auto-poignarde, l’histoire du lycée qui a brûlé, tous les grands actes qui ont ému la France, qui ont fait se lever le Président de la République, le Premier ministre et les ministres qui se sont déplacés, ce sont des actes d’auto-mutilation ou des actes émanant de la communauté qui subit en d’autres places des actes antisémites, mais les actes les plus graves, force est de constater qu’ils sont le fruit de ses propres enfants, et ça, on n’a pas assez de le dire. Parce que les actes condamnables, et qui doivent être condamnés, d’insultes ou de paroles, sont moins graves que des actes de passage à l’acte, et on a bien constaté que les actes de passage à l’acte viennent de la communauté juive elle-même dans leur majorité, en tout cas pour les faits récents […] “
“Il y a un collège, lycée… bon, un temple du savoir privé juif, malgré l’arrêté du… c’est un maire de la banlieue parisienne, dans le Val d’Oise, qui a ordonné la fermeture de cet établissement parce que d’une, il n’a été déclaré à la sous-préfecture, il y a toute l’administration… aucune administration n’était au courant, aucun permis de construire n’a été donné, et malgré ça il y a eu des cours qui ont commencé. On leur a dit d’arrêter mais qui s’imposent et qui disent (sic) ” on va reprendre “, malgré les échafaudages, malgré les fils électriques qui pend, rien de sécurisé. Pour moi, c’est un signe de pouvoir, de position, et ils font ce qu’ils veulent […]”
“Je précise, l’idéologie sioniste, parce que c’est là l’idéologie du crime. C’est l’idéologie du racisme, c’est l’idéologie de l’apartheid, et vous n’avez qu’à voir au quotidien depuis 48 ans ce qui se passe, eh bien trop, c’est trop. Il faut, même si on nous qualifie de tous les noms possibles et imaginables, mais il ne faut jamais baisser les bras dans la lutte contre l’idéologie sioniste et le sionisme lui-même […]”  ;
“[…] Et puis j’ai vendu plein de photos pour envoyer chez M. Chirac, hein. Il fallait voir, Taoufik, comment je me suis fait insulter par des Juifs […]”
“Ce qui est grave encore, aussi, ce que vous avez parlé tout à l’heure, concernant les détournements d’argent en France et blanchis en Palestine occupée par l’entité sioniste, ce n’est que le haut de l’iceberg. Il y a des milliards qui sont détournés par année, chaque année, par des sionistes, pro-sionistes et extrêmement dangereux, qui cherchent à nuire à l’Etat français pour, effectivement, encourager l’entité sioniste à tuer et massacrer des Palestiniens.”
Considérant que les propos suivants ont été tenus lors de l’émission Tribune Libre du 10 octobre 2004, tant par l’animateur que par des auditeurs :
“[…] Du moment qu’il n’y a ni Juifs, ni enfants de familles privilégiées qui sont tués, cela ne les touche pas”. Question de Sylvia Cattori : “Quelle est la part d’Israël dans cette volonté de domination ?” Réponse de Shamir : “Ce n’est pas Israël qui dirige, ce sont les dirigeants juifs américains et tous ceux qui aux Etats-Unis adhèrent à leurs idées. Ce sont eux la source des grands malheurs que nous connaissons aujourd’hui […]” 
“[…] C’est ce que vous êtes en train d’expérimenter en France et partout ailleurs où les idées juives s’imposent. Et nous l’expérimentons ici aussi. Nous mettons ici le doigt sur certains aspects qui doivent être connectés. Les Juifs ont de mauvaises croyances, en particulier celle qui dit qu’un non-Juif ne doit pas être traité comme son propre voisin. Cette idée a fini par s’imposer dans la manière de gérer les affaires de la société en général. Aussi, un volet important de ce paradigme juif consiste à laisser entendre qu’il faut combattre toutes les autres religions. J’ai appris qu’en Irak, les Américains vont publier de nouveaux livres d’école où toutes les références au Coran seront bannies.”
” […] Rapidement : “vous voulez dire que les conseillers pro-israéliens de Bush ont partie liée avec cette décision ?” Réponse de Shamir : “les Juifs sont à l’origine de cette idée. Il ne s’agit pas d’être né avec certains gènes ou chromosomes, non, il s’agit d’un idéal auquel on adhère ou pas. Ces gens qui ont soutenu la guerre en Irak sont des disciples de Levi-Strauss (…) de l’université de Chicago. Levi-Strauss est un penseur juif très influent qui a fait école dans ces milieux néo-libéraux. Il a répandu l’idée qu’il est nécessaire de combattre l’Islam et la chrétienté” ;
Considérant que les propos suivants ont été tenus lors de l’émission Tribune Libre du 10 octobre 2004, tant par l’animateur que par des auditeurs :
“[…] M. Mathlouthi, pour moi le sionisme est une idéologie classée et dite d’extrême droite. Elle se base sur une discrimination raciale, culturelle et religieuse. Le sionisme a été pensé et agit depuis toujours pour imposer l’injustice et la haine, et son ultime objectif vise à dénaturer la vérité, ce qui s’est réellement passé en Palestine […]”
“Eh bien, oui, Israël, l’entité sioniste est une entité raciste basée sur la supériorité de la race juive, et ça c’est une réalité.”
“[…] C’est une loi qui rentre dans un processus, je vous en avais parlé il y a quelques années, nous sommes, Monsieur, dans un système de sionisation des esprits. Et même, j’irais jusqu’à dire que certaines institutions sont sionisées. Voilà, j’espère que j’ai été bien compris […]”. “Merci Ahmed. Bon après-midi.”
“[…] Parce qu’il y a une peur extraordinaire du lobby sioniste, donc nous, on n’en a pas peur et on le dit haut et fort : il faut se dresser face au lobby sioniste, ici en France, il faut se dresser et ne pas avoir peur de cet ogre qui veut manger notre espace de liberté. Car, si on n’a plus de liberté, il faut nous mettre les chaînes, et dans ce cas, il faut qu’on la ferme pendant des siècles parce que nous serons des esclaves et nous aurons nos maîtres sionistes qui nous commanderont au doigt et à l’oeil […]”
“[…] Ginzburg a été cité comme témoin de la défense et il a proclamé sous serment qu’un Juif ne pouvait pas être poursuivi pour le meurtre d’un non-Juif, car le commandement ” Tu ne tueras point ” ne s’applique qu’aux Juifs, il a dit. […]”
“[…] Et il rajoute : “tuer un non-Juif est au pire un délit”. Voilà. Et, dit-il “car il est impossible de comparer le sang d’un Juif et le sang d’un non-Juif […]”
“Il y a même des livres qui disent que tuer un non-Juif, c’est comme si on tuait un poulet ou une vache, donc aucun problème de conscience, puisque ce n’est pas un Juif, donc ce n’est pas vraiment un être humain.”
“[…] C’est pour vous dire à quel point le poids, le poids médiatique qu’ils ont. Ils ne s’en cachent même plus. […]” ;
Considérant ainsi que tant l’animateur que les auditeurs ont tenu des propos de nature à inciter à la haine raciale ;
Considérant que de tels propos sont contraires aux dispositions des articles 23 et 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse qui prohibent ceux qui, par un moyen de communication audiovisuelle, “auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence, à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée” ; que la société Saprodif n’a donc pas respecté l’article 7 de sa convention lui faisant interdiction de diffuser des programmes contraires aux lois ;
 
Considérant que ces propos méconnaissent aussi les dispositions de l’article 15 de la loi du 30 septembre 1986 modifiée, et de la recommandation du 18 mars 2003, en ce qu’ils constituent une incitation à la haine et à la violence pour des raisons de race, de sexe, de moeurs, de religion, ou de nationalité et témoignent d’un manque de pondération et de rigueur sur une question susceptible d’alimenter des tensions et des antagonismes au sein de la population ou d’entraîner, envers certaines communautés ou certains pays, des attitudes de rejet ou de xénophobie ;
 
D E C I D E :


Article 1er : La société Saprodif est mise en demeure de respecter l’article 15 de la loi du 30 septembre 1986 modifiée, l’article 7 de la convention signée entre la société Saprodif et le Conseil supérieur de l’audiovisuel, et la recommandation n° 2003-2 du 18 mars 2003 du Conseil supérieur de l’audiovisuel.


Article 2 : La présente décision sera notifiée à la société Saprodif et publiée au Journal officiel de la République française.
 
Fait à Paris, le 17 décembre 2004
Pour le Conseil supérieur de l’audiovisuel,
Le président
 
Dominique BAUDIS
 

Le CSA engage une procédure de sanction à l’encontre de Radio Mediterranée pour manquement à l’honnetete de l’information

    Décisions


 


Radio Méditerranée (Paris) : engagement d’une procédure de sanction


Date de publication sur le site : 5 juillet 2007
Assemblée plénière du 19 juin 2007 
 
 


Une procédure de sanction a été engagée à l’encontre de Radio Méditerranée (Paris), à la suite de la diffusion, le 21 mai 2007 dans l’émission À vos risques et périls, de propos commentant la décision du Conseil de ne pas renouveler l’autorisation d’émettre de la station à la suite de l’appel aux candidatures lancé le 7 novembre 2006. Ces propos pourraient en effet constituer un manquement à l’honnêteté de l’information et présenter un caractère diffamatoire.


 

L’Union des CCJ IdF se réjouit da la libération de Alan JOHNSTON journaliste de la BBC enlevé par des islamoterroristes de GAZA.Et demande que les nations exercent des

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES DE L ILE DE FRANCE

20 Avenue de Longchamp 75016 PARIS

 

Le Président

Sammy GHOZLAN

0609677005

 

COMUNIQUE

 

PARIS LE 4 JUILLET 2007-

 

L’Union des Conseils des Communautés Juives de l’Ile de France se réjouit de la libération de Alan JOHNSTON journaliste de la BBC capturé depuis  133 jours par une bande islamoterroriste de Gaza.Le mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza revendique son intervention  dans cette libération dans un «  but humanitaire et sans condition ».

Depuis plus d’un an, le caporal franco-israelien Guilat SHALIT âgé de 20 ans est détenu à GAZA par les factions terroristes  palestiennes contrôlées par le Hamas.Dans une vidéo diffusée sur la chaîne palestiniennes du Hamas Guilad SHALIT déclare que son état de santé se détériore.Nous rappelons que le HAMAS interdit à toute organisation humanitaire, ONG,Human RIGHTS,Amnesty International,Croix Rouge Internationale de visiter Guilat SHALIT .

Nous considérons que si pour tenter de restaurer son image,le Hamas a pu faire libérer un prisonnier enlevé par une bande terroriste se revendiquant de Al Quaida,à plus forte raison a t’il le pouvoir et le devoir de libérer Guilad Shalit ce  prisonnier,cet otage, qu’il a lui-même capturé, et qu’il détient lui même dans ses gêoles

.Nous demandons à l’ONU ,à l’Union Européenne, aux dirigeants des nations démocratiques et à ceux de la France en particulier (Président,Premier Ministre,Ministre des Affaires Etrangères) d’exercer toutes les pressions de nature à contraindre le Hamas à libérer notre compatriote Guilat SHALIT rapidement et aussi sans condition.

Nous demandons aux organisations franco -palestiniennes,ainsi qu’aux partis politiques qui développent encore des relations avec le Hamas d’user de leur influence auprès de ce mouvement qui détient le pouvoir à Gaza,pour agir en ce sens et faire libérer Ghilat SHALIT,juif certes, israelien certes,mais aussi français,et surtout être humain qui mérite comme tout autre,et sans discrimination l’intêret et le soutien des médias ,de l’opinion et des organisations dites humanitaires.

 

 




    

LE BNVCA RECOMMANDE LA LECTURE DE “CONTROVERSES” N°5 DE JUIN 2007 réalisé par Shmuel TRIGANO

   

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME

8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY

COMMUNIQUE

DRANCY LE 3/7/2007

 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme recommande la lecture de »CONTROVERSES « N°5, de Juin 2007. Revue d’Idées qui traite de « LA FRACTURE DEMOCRATIQUE »et pose la question « Vers une démocratie Post Libérale ? »Editions DE L’ECLAT 

Dans ce dossier réalisé par le Philosophe et Professeur SHMUEL TRIGANO,de nombreux auteurs, penseurs observateurs comme John FONTE,Jean Pierre BENSIMON,Andre GRJEBINE,Bidra PELLER,Léon SANN,Mathieu BOCK COTE,Mathieu BAUMIER,Yoram HAZONY ;Bruno CHAOUAT,Jean SLAMOWICZ,Eric DAVID,expriment leurs points de vue, leurs analyses. Georges Elia SARFATI expose sa vision sur l’avenir des juifs de France.

Parmi les documents sélectionnés par Shmuel TRIGANO,on relèvera l’interview de Sammy GHOZLAN Président Fondateur du BNVCA, sur l’état de l’antisémitisme en France Son analyse et sa réflexion sont appuyées par la liste des actes antijuifs recensés au cours du premier trimestre 2007.qui figure dans ce dossier.

 

 




 

Hamas TV Mickey Mouse beaten to death by Israeli – becomes Martyr in final episode

    

Hamas TV Mickey Mouse beaten to death by Israeli – becomes Martyr in final episode

by Itamar Marcus and Barbara Crook


The Hamas satellite TV channel has responded to the international controversy over its hatred-spouting Mickey Mouse clone by having the character beaten to death by an Israeli and becoming a Shahid, martyr for Allah.

Al-Aqsa TV broadcast Friday the final episode of the children’s program Tomorrow’s Pioneers, starring Farfur, the Mickey Mouse lookalike whose teachings about world Islamic domination, violence and hatred outraged the world after PMW made them public in May.

Without apparent regard for the sensitivities of their child viewers, the show’s creators killed off the character in a particularly violent way that allowed them to continue the show’s rabidly anti-Israel messages.

In this last episode, the squeaky-voiced Farfur receives land documents from his grandfather. The episode ends when an Israeli investigator tries to force Farfur to give up the key and the papers that his grandfather had given him. When Farfur refuses, the Israeli continues his brutal attack and beats Farfur to death.

Although Farfur’s death is not shown to the child viewers, the hostess of the show, Saraa’, sadly announces his death to the children:

“Yes, our children friends, we lost our dearest friend, Farfur. Farfur turned to a Martyr while protecting his land. He turned into a Martyr at the hands of the criminals, and murderers, the murderers of the innocent children.”

PMW reported the existence of the Mickey Mouse knockoff and his hateful messages in May, prompting worldwide outrage. The New York Daily News dubbed the character “Terror Mouse,” while Walt Disney’s daughter Diane described it as “pure evil.”

Despite promises by the PA that the show would be suspended immediately, it remained on the air for another week, and was then suspended during the violence in Gaza. This final episode, which includes the killing of Farfur by Israel, enabled Hamas to remove the program while continuing its hate messages.

Click to view video on YouTube or PMW website

The following are excerpts from the final episode:

[Text:] “Farfur in Interrogation”

Israeli interrogator: “Sit down, Farfur… Farfur, we want to buy the land, we will give you a lot of money. You will get a lot of money, and we will take the documents.”
Farfur: “No!! We will not sell our lands to terrorists!”
Interrogator: “Farfur!!! I want you to give me the documents, give me the documents!”
Farfur: “I’m not giving the documents! Not giving! Not giving!”
Interrogator: “Farfur!!! [Visual: interrogator beats Farfur] Farfur! Hand me the documents. Farfur! Hand me the documents, Farfur!”
Farfur: “I am not handing them to criminals, to terrorists!”
Interrogator: “You call us terrorists, Farfur?!
[Visual: interrogator beats Farfur again]
Take this! Take this! Take this! Take this!”
Farfur: “Stop! Stop!”

Saraa’: “Yes, our children friends, we lost our dearest friend, Farfur. Farfur turned to a Martyr while protecting his land. He turned into a Martyr at the hands of the criminals, and murderers. The murderers of the innocent children… [Talking to a child caller] You saw that the Jews let Farfur die as a Martyr. What do you want to say to the Jews?”
Shaimaa’, 3 years old, on the phone: “We don’t like the Jews because they are dogs! We will fight them!”
Saraa’ [sarcastically]: “No, the Jews are good, oh Shaimaa’. The Jews are our friends, and we play with them, isn’t it so?”
Shaimaa’: “They killed Farfur!”
Saraa’
: “That’s right, oh Shaimaa’. The Jews are criminals and enemies, we must expel them from our land.”
[Hamas, Al-Aqsa TV June 27, 2007]

 Please feel free to forward this bulletin, crediting Palestinian Media Watch.





To support the work of PMW, donate by credit card, check or wire

<HRsize=2 width=”100%” align=center>
To

Agression antisémite d’un rabbin à la Gare du Nord. Auteur interpellé.

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ ANTISEMITISME


8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY


 


Le Président


Sammy GHOZLAN


0609677005


 


Drancy le 27 juin 2007


 


Le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme dénonce et condamne l’agression antisémite dont a été victime un rabbin ,Monsieur Salomon L… le 25 juin 2007 à 12H30 à Paris.


Selon la victime qui a sollicité l’assistance de nos services,un homme d’environ 25 ans,d’origine nord africaine l’a provoqué d’abord dans le métro ligne 4 en direction de la Gare du Nord,en grommelant des menaces et des insultes.Pour éviter une confrontation Salomon L…  descend à la station Gare du Nord , avise un membre de la sécurité .Il est suivi par l’agresseur qui profère des injures,des menaces antisémites , fait le salut nazi et lui donne un violent coup de pied au bas ventre.


M. Salomon L … a déposé plainte au commissariat de police. Les témoignages des membres du service de sécurité ont permis à la police d’identifier l’agresseur antisémite prénommé Tarik A…qui a été gardé à vue.


Les Urgences Médicales Judiciaires ont ordonné au rabbin,une première ITT de 10 jours pour les blessures subies.


Le BNVCA qui dénombre un nombre constant d’actes antisémites constate que la parole antijuive s’est libérée.le fléau persiste en dépit des mesures prises par l’Etat.Aujourd’hui les faits signalés se déroulent encore entre élèves,dans des établissements scolaires,dans la rue ,auprès du vosinage,et quelquefois même au sein d’entreprises.


Le BNVCA qui répond au 0145088855 a décidé de mettre en ligne son site SOSANTISEMITISME.ORG  sur lequel les requérants,  peuvent télécharger le formulaire de déclaration et relater les faits antisémites dont ils sont victimes ou témoins.Considérant que rien n’est anodin le BNVCA qui suit assidument toutes les affaires et les vérifie,recommande aux victimes et témoins de signaler tous les évènements antisémites.Cette procédure permet de mieux mesurer le phénomène pour mieux le combattre.


Sammy GHOZLAN

Agression antisémite de deux jeunes juifs de 15 ans dans un Bus RATP à Rosny Sous Bois.

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ ANTISEMITISME 
8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY 
Le Président 
Sammy GHOZLAN 
0609677005 
Drancy le 27 juin 2007-
 Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne l’agression antisémite dont nous déclarent avoir été victimes deux jeune juifs de 15 ans ,le 26 juin 2007 vers 19H30.
 Alors qu’ils se trouvaient dans le Bus 147 qu’ils empruntaient pour se rendre des Lilas au cinéma de Rosny 2,Alan et Raphael ont été pris à partie dans le bus même , par une dizaine de jeunes gens qu’ils nous décrivent comme d’origine maghrébine,qui les auraient insultés,traités de sales juifs,puis tabassés.
Raphaél se plaint d’avoir une épaule démise.
Nous avons recommandé au père de la victime de déposer plainte. 
Le BNVCA a décidé de saisir la direction de la RATP afin de comprendre pourquoi le conducteur du Bus n’est pas intervenu.
 Le BNVCA qui rappelle que le 25/6/2007 c’est un rabbin qui a été agressé à la station Gare du Nord, déplore qu’un juif aujourd’hui, se trouve en danger dans le bus ou dans un métro.Le BNVCA recommande de signaler tous les faits soit en téléphonant au 0145088855,soit au moyen du site SOSANTISEMITISME.ORG sur lequel toute déclaration (qui sera vérifiée et suivie)peut être formulée . 
Le President
 Sammy   GHOZLAN

L’UCCJ Ile de France exprime son soulagement en apprenant que le caporal franco israelien Guilad SHALIT enlevé et détenu à GAZA par le Hamas depuis I an,et demande que tout soit mis en oeuvre pour sa liberation sain et sauf.

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES DEs L’ ILE DE FRANCE
 20 AVENUE DE LONGCHAMP 75016 PARIS
 Le président 
Sammy GHOZLAN 
O609677005 
Paris le 25 JUIN 2007
L’UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES DE L’ILE DE FRANCE exprime un réel soulagement en apprenant que pour la première fois depuis son enlèvement le 25 juin 2006,par des groupes terroristes palestiniens de Gaza,le caporal Franco Israélien Guilad SHALIT a donné un signe de vie.
Dans un enregistrement vidéo diffusé sur le site de la branche armée du Hamas,il précise que son état de santé se détériore et va nécessiter une longue hospitalisation. 
Si nous sommes heureux et rassurés d’apprendre que le jeune Guilad SHALIT est sauf, nous demandons à toutes les organisations humanitaires,tous les états démocratiques,de tout mettre en œuvre pour obtenir sa libération . Nous constatons que les méthodes employées par l’organisation islamoterroriste Hamas correspondent à celles utilisées par le Hezbollah et Al Quaida. 
Nous considérons que seule la pression internationale exercée sur les dirigeants du Hamas parviendra à la libération de Guilad SHALIT ;
 Nous demandons au Gouvernement français et à notre diplomatie de déployer tous les efforts possibles pour que la Croix Rouge Internationale puisse apporter les soins que nécessitent l’état de santé de notre compatriote. Nous demandons que les conventions internationales soient respectées y compris par les ravisseurs qui se renvendiquent du Hamas ,organisation aujourd’hui au pouvoir à Gaza . 
Nous assurons le soldat franco israelien SHALIT de tout notre soutien. Nous assurons également sa famille, ses amis de notre solidarité et de notre détermination à réclamer sa libération ,jusqu’à ce que Guilad SHALIT rentre chez lui sain et sauf. Sammy GHOZLAN     

L E CCJ 93 RECU A SA DEMANDE PAR MADAME HENRIOT MAIRE DE PIERREFITTE SUITE A LA DECISION SCANDALEUSE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 MAI 2007 DE FAIRE CITOYEN D HONNEUR DE LA VILLE LE CHEF TERRORISTE PALESTINIEN MARWAN BARGHOUTI

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES D’ ILE DE France
 CONSEIL DES COMMUNAUTES JUIVES DE SEINE SAINT DENIS
 8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY 
Le Président 
Alain Sammy GHOZLAN 
0609677005
 Le Conseil des Communautes Juives de Seine Saint Denis alerté par des administrés de la Ville de Pierrrefitte avait dénoncé la décision scandaleuse du Conseil Municipal de cette commune d’élever le palestinien Marwan BARGHOUTI au rang de citoyen d’honneur de la ville,alors qu’il est détenu en Israel pour actes de terrorisme.
 Le Préfet du Département Mr. Jean -François CORDET a été saisi par Mr GHOZLAN Pdt du CCJ 93. Dans sa lettre du 15 juin 2007 à Mr GHOZLAN,le Préfet informe le président du CCJ 93, qu’il a adressé à Madame HENRIOT Maire de Pierrefitte,un courrier circonstancié dans lequel il lui demande « de procéder au retrait de la délibération du 24 mai 2007 … qui ne bénéficie pas d’une reconnaissance unanime de la collectivité, crée un trouble à l’ordre public,donne lieu a des controverses …»
 Le vendredi 22 juin 2007 à 16 H,une délégation du CCJ 93 conduite par M. GHOZLAN et composée de M.LUGASSY,Mr LUMBROSO dirigeants de la Communauté Juive de Pierrefitte et M. Chemouni du CCJ 93, a été reçue à sa demande par la Maire de Pierrefitte. Au cours de l’entretien Madame HENRIOT Maire de Pierrefitte ,en présence de Patrick LAPLACE chef de Mission,nous a exprimé sa surprise de voir les effets provoqués par cette décision qu’elle déclare avoir prise de bonne foi,à partir d’un rapport établi par Maitre Simon FOREMAN avocat et expert mandaté par le « Comité des Droits de l’Homme des parlementaires en application de la résolution adoptée par le Conseil de l’Union Interparlementaire » 
Il convient de préciser qu’en dépit de son titre pompeux,cette organisation ,ne bénéficie à notre connaissance d’aucune légitimité de l’UE ou de l’ONU. Ce rapport daté du 3/10/2003 ne fait aucune mention du rôle joué par BARGHOUTI dans le terrorisme, mais s ’appesantit sur les conditions de son arrestation,du procès et de sa détention par les autorités israeliennes.
 Notre délégation expose à Madame HENRIOT les accusations de terrorisme,portées contre Marwan BARGHOUTI ,chef des Tanzim ,fondateur de l’organisation terroriste Brigades des Martyrs Al Aqsa,confondu pour 12 des 33 attentats pour lesquels ils est suspecté,dont l’assassinat d’un moine grec orthodoxe etc… 
Madame HENRIOT a assuré les représentants du CCJ 93 ,qu’abusée par le rapport de M°FOREMAN,elle ignorait les faits de terrorisme reprochés à Marwan BARGHOUTI .Elle nous affirme qu’elle réunira son Conseil Municipal pour se conformer aux recommandations du Préfet du Département ,annuler le vote émis le 24 mai 2007 par ce Conseil,(auquel les élus Verts n’ont pas participé ,que le groupe UMP de PIERREFITTE a dénoncé )et ce,afin de mettre fin à la polémique et aux désagréments qu’elle engendre inutilement. 
Madame HENRIOT a tenu à nous rassurer sur ses intentions d’équité . Elle a exprimé le souhait de faire jumeler sa ville avec une ville israélienne. Le CCJ 93 en coordination avec Monsieur le PREFET de BOBIGNY,veillera attentivement à l’application de ces promesses.         

Le CCJ 93 DEMANDE à la Ville de Pierrefitte d’annuler sa décision d’élever le terroriste palestinien Marwan Bargouti au titre de citoyen d’honneur.

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES DE L ILE DE France 
CONSEIL DES COMMUNAUTES JUIVES DE SEINE SAINT DENIS
 8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY 
Le Président 
Sammy GHOZLAN
 0609677005 
Communique de presse
 Drancy le 12 juin 2007 
Alerté par un grand nombre d’administrés de la ville de PERREFITTE (93) et de la circonscription ,scandalisés par des projets du conseil municipal votés le 24 mai 2007,le CCJ 93 dénonce et condamne la décision de la ville de Pierrefitte d’élever au titre de citoyen d’honneur le palestinien Marwan BARGHOUTI, dont les « faits d’armes » n’ont rien à voir avec ceux des autres impétrants comme Ingrid BETANCOURT,ou du journaliste américain Mumia ABU JAMAL,autres prisionniers.
 Nous rappelons aux élus locaux et au Maire Communiste de PIERREFITTE Mme Catherine HENRIOT et son adjoint socialiste FOURCADE Conseiller Général ,que Marwane BARGHOUTI ,chef des terroristes TANZIM,est emprisonné en Israel pour meurtres et tentatives de meurtres de civils juifs israeliens,dans une entreprise terroriste (les brigades des martyrs d’Al Aqsa)sous son commandement.Il est inculpé et condamné notamment pour cinq meurtres par l’intermédiaire d’un groupe armé dont celui d’un moine orthodoxe grec,ainsi que d’attentats suicides,au nord de Jérusalem,à Tel Aviv etc. 
Nous considérons que par cette décision ,les élus de Pierrefitte cautionnent les actions antijuives des islamoterroristes palestiniens,et leurs attentats suicides. 
Nous constatons que ces mêmes élus restent sourds aveugles et muets aux souffrances de la population civile israelienne victimes des attentats ,et notamment lorsque les hommes ,les femmes les enfants ,les vieillards de la région de SDEROT, subissent chaque jour les tirs de missiles palestiniens,qui tuent,blessent et détruisent.
 Nous constatons que ces élus n’ont émis aucune condamnation de l’enlèvement de notre compatriote,le soldat Franco Israelien Guilad SHALIT,prisonnier depuis un an de terroristes palestiniens , dont on est sans nouvelle,et qu’aucune organisation humanitaire n’a pu visiter. Nous demandons au Maire de Pierrefitte de revenir sur ce vote partisan.
 Nous demandons au ¨Préfet de la Seine Saint Denis de faire annuler cette décision du conseil municipal.
 Le deux poids deux mesures de ces élus doit cesser.
 Nous demandons à la Fédération du Parti Communiste de Seine Saint Denis et à Madame Marie George BUFFET d’inviter Catherine HENRIOT à cesser de conduire sa politique stérile , et dangereuse pour la paix civile,sur l’axe du soutien sans limite à la seule cause palestinienne surtout lorsqu’elle prend sans discernement, la défense des islamo terroristes et de leurs chefs. 

Sammy GHOZLAN     

Réaction de l’UCCJ Ile de France aux déclarations scandaleures de Abraham BURG ancien président du Parlement Israelien KNESSET

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES DE L’ILE DE FRANCE 

20 Avenue de Longchamp 75016 PARIS
 Le Président Sammy GHOZLAN 
0609677005 
COMMUNIQUE DE PRESSE
 PARIS LE 11 JUIN 2007 
L’union des Conseils des Communautés Juives de l’Ile de France dénonce et condamne les propos et les théories inadmissibles de M. Abraham Burg, ancien président du Parlement Israélien et ancien Président de l’Agence Juive, qui attaque son propre pays en reprenant les arguties des antijuifs,et anti-israéliens notoires, prône et annonce la liquidation de l’Etat juif. 
Nous considérons que ce type d’attitude ne peut qu’encourager les ennemis de cet Etat, comme le président iranien, le Hamas et le Hezbollah, qui appellent, en d’autres termes (d’un antijudaïsme primaire) à l’éradication d’Israel et s’y préparent. 
Les déclarations de Abraham Burg mettent Israël et les Juifs en grand danger. Nous rappelons que lors de sa visite en France, cet ancien président de la Knesset avait provoqué un incident en déclarant aux dirigeants de la communauté juive de France qu’ils n’avaient pas à se plaindre de l’antisémitisme en comparaison avec le racisme que les israéliens font subir aux arabes. M. Sammy Ghozlan, président du Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme, avait alors fustigé Abraham Burg avant de quitter l’assemblée. 
Constatant que la société israélienne se mortifie, s’autoflagelle, affaiblit son armée de défense, souffre d’un leadership défaillant et suspecté de corruption, l’Union des CCJ Ile de France s’interroge sur les conséquences néfastes que risquent d’exercer ces dérèglements étatiques et ces discours de haine de soi,notamment sur l’alyah des Juifs français mal à l’aise qui idéalisent Israël. 
Nous considérons que l’arrivée en France de M. Burg, qui vient d’acquérir la nationalité française, constitue un danger pour notre communauté qu’il déshonore .     

: Djamel BOURAS candidat du MODEM controversé aux législatives de saint Denis rencontre à sa demande les dirigeants de la communauté juive de Seine Saint Denis

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES D’ILE DE France 
CONSEIL DES COMMUNAUTES JUIVES DE SEINE SAINT DENIS 
8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY 
DRANCY LE 5 JUIN 2007
 Le Président 
Sammy GHOZLAN
 0609677005 
COMMUNIQUE DE PRESSE 

L’investiture donnée par le MODEM présidé par Monsieur BAYROU à Mr Djamel BOURAS candidat aux législatives dans la circonscription de SAINT DENIS (93) a provoqué une forte émotion et une forte réprobation parmi les citoyens de la région en général ,du département ,et de confession juive en particulier qui n’ont rien oublié des déclarations choquantes de Djamel BOURAS,de ses prises de position extrémistes,de ses relations douteuses , contraires aux valeurs de la République,notamment par rapport à la laicité,et manifestement hostiles à la communauté juive .
 Contesté dans son propre parti, notamment par madame Corinne LEPAGE ,ce choix opportuniste du MODEM pour le champion sportif a conduit M. Djamel BOURAS a fait part à Monsieur Jean Christophe LAGARDE Député Maire de DRANCY de son désir de rencontrer les dirigeants de la communauté juive du département. 
Cette rencontre s’est déroulée dans un local de la communauté juive de Saint Denis ce 5 juin 2007 de 10H30 à 12H. 
Djamel BOURAS accompagné de Mr BORDERIE membre du Modem,a été reçu par une délégation du CCJ 93 dirigée par son président M. Sammy GHOZLAN . 
M. GHOZLAN expose à M. BOURAS tous les griefs qui lui sont reprochés (-Il a defendu le port du voile islamique ;il a participé à des manifestations en faveur de la chaine télévisee islamoterroriste AL MANAR du mouvement HEZBOLLAH ;Il a manifesté contre les fondements républicains de la laicité ;il a soutenu le prétendu humoriste DIEUDONNE qui s’affiche avec les dirigeants du Front National.Il a fréquenté l’islamiste radical Mohamed LATRECHE ; Il a stigmatisé les juifs de France mettant en doute leur nationalité française,il a tenu des propos insultants à l’égard des artistes juifs Michel BOUJENAH et Enrico MACIAS ;il a fréquenté Nouari KHRIARI militant antisioniste viirulent proche du FN,à la REVUE DU LIBAN il a déclaré en août 2006 « Je pense être boycotté par les médias contrôlés par les sionistes » 
A tout cela Djamel BOURAS répond qu’il regrette sincèrement , qu’il ne connaît pas les gens cités ,qu’il aura souvent été entraîné ,manipulé,et piégé de bonne foi par ceux qui ont utilisé sa notoriété.Il affirme ne pas souscrire aux positions de LATRECHE ni aux déclarations de DIEUDONNE .Il reconnait ses erreurs, il est prêt à présenter ses excuses. Il condamne l’antisémitisme,insistant sur le fait que pour lui l’antisémitisme ne peut être comparé à l’islamophobie.Il propose d’être un lien entre les communautés juives et arabomusulmanes.Il exprime la volonté ,élu ou non,de se rendre en Israel,ainsi qu’à Auschwitz et à DRANCY. Il ajoute qu’à sa décharge, ceux qui l’entraînaient dans les manifestations mises en causes,l’ont abusé en le rassurant sur la participation de « juifs »comme Olivia ZAMOR de CAPJPO,ou VIDAL etc…Il ignorait leur haine antiisraelienne. 
Il reproche à son concurrent M. BRAOUZEC (PC)de revendiquer sur ses tracts le soutien de EUROPALESTINE Dont acte : 
Les déclarations de M. BOURAS ont contribué à détendre l’atmosphère.
 La délégation du CCJ 93 qui a reçu avec beaucoup d’intêret les rétractations de Djamel BOURAS ,apparues sincères. l’a informé qu’elles ne seront prises en compte que s’il les exprime publiquement.L’intéressé s’est engagé à notre demande à adresser un courrier au CRIF.,et accepter d’être interviewvé sur une radio juive. 

Sammy GHOZLAN

     

Antisemitisme dans une piscine de REIMS- Marne-Faits du 18 avril 2007

Un collégien de 15 ans est poursuivi pour avoir proféré des insultes antisémites et frappée une personne handicapée dans une piscine de Reims, le 18 avril dernier, sous les yeux de sa fille, rapporte Libération. Cette mère de famille de 46 ans, qui se déplace en fauteuil roulant en raison d’une maladie osseuse, a été prise à partie alors qu’elle nageait dans une ligne d’eau réservée aux personnes handicapées. Elle a demandé à des adolescents présents dans cette même ligne d’eau de s’écarter un peu. L’un d’entre eux lui aurait répondu sèchement avant de lui lancer des insultes antisémites en voyant son étoile de David, selon des témoignages. L’adolescent, déjà connu des services de police, a ensuite plongé pour frapper la femme, handicapée à 80 % dans le dos. La victime a reçu trois mois d’Interruption de Temps de Travail.

Le SFSI et l’UCCJ IdF rencontrent à ¨Paris une delegation de residents francophones de SDEROT VILLE ISRAELIENNE PILONNEE PAR LES QUASSAM PALESTINIENS DE GAZA

UNION DES CCJ ILE DE France
 et 
SECOURS FRANÇAIS AUX SINISTRES D’ISRAEL 
COMMUNIQUE DE PRESSE
 Contact : 0609677005 
PARIS LE 3 JUIN 2007- 
Ce jour 3 juin 2007,conduites par M. Sammy GHOZLAN,une délégation de l’Union des Conseils des Communautes Juives de l’Ile de France, et une délégation du Secours Français pour les Sinistrés d’Israel,ont rencontré à Paris,la délégation d’israeliens francophones dirigée par Mr David MAMOU, venue expliquer la situation qu’ils vivent au quotidien dans la ville de SDEROT et de sa région ,dont ils sont originaires. SDEROT et les villes voisines du Neguev sont bombardées depuis plusieurs années,et chaque jour,par les palestiniens de Gaza .
Depuis ces derniers mois les tirs de missiles palestiniens sont plus fréquents et plus meurtriers. Les membres de la délégation israelienne nous ont exposé la situation des femmes, des vieillards, des enfants, des adolescents,des malades, des handicapés,traumatisés par ces pluies de missiles qui sont aveuglément et délibérément lancés sur la population civile,tuant,blessant détruisant. Selon eux tous les enfants ,tous les écoliers,sont suivis psychologiquement.
Des maisons des écoles,des jardins d’enfants, sont détruits.Les demeures sont abandonnées par leurs occupants. Leur situation est intenable.Ils considérent que l’opinion en Europe et en France en particulier ne connaît pas leurs drames quotidiens .Ils ont sollicité notre aide. 
Quatre projets leur ont été proposés, de nature à les soutenir,les encourager,les aider ,les secourir aux plans psychologique et humanitaire ,que l’UCCJ IdF et le SFSI mettront en place très prochainement.         

Le BNVCA salue l’action de la police qui identifie et arrête l’auteur de menaces contre des écoles juives parisiennes, évacuant l’éventualité d’un acte antisémite. Les enfants expriment leur gratitude dans des dessins qu’il confient au BNVCA

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME 
8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY
 Le Président
 Sammy GHOZLAN 
0609677005 
COMMUNIQUE
 DRANCY LE 30 MAI 2007 
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme salue l’action de la police de Paris qui, en procédant rapidement à l’identification et à l’arrestation  d’un individu ,auteur de menaces verbales adressées le 29/5/2007 à une dizaines d’écoles juives parisiennes,a permis d’évacuer toute éventualité ,toute crainte d’un fait antisémite. Il s’agissant d’un professeur dépité et probablement déséquilibré mental,dont la candidature à un poste d’enseignant n’aurait pas été retenue. 
Le BNVCA  a suivi le déroulement de ces évènements et, analysant les faits et le mode opératoire ne croyait ni à l’acte d’un antisémite,ni à la revendication d’un extrémiste du FN,mais pensait plutôt à au geste d’un élève exclu ou puni qui voulait se venger.Il faisait confiance à la Police pour résoudre heureusement cette affaire. 
Le BNVCA a recueilli un grand nombre de témoignages de satisfaction ,des enseignants,des élèves ou parents d’élèves soulagés , et surtout rassurés par l’intérêt porté immédiatement à cette affaire par les policiers.
 Tous ont été favorablement impressionnés par le comportement des policiers qui les ont encadrés, protégés et sécurisés notamment lorsque les quelques 1000 élèves de l’Ecole Lucien de Hirsch-Paris 19°-ont dû évacuer leur bâtiment pour se rendre au Parc des Buttes Chaumont, puis dans une école publique qui les a accueillis.
 Le Président de BNVCA, M. Sammy GHOZLAN , lui-même commissaire honoraire de Police,a été chargé par des enseignants,de transmettre aux autorités de Police compétentes,les nombreux dessins réalisés spontanément,le jour même,par les touts petits qui à leur manière ont tenu à exprimer leur gratitude à ces forces de police qui les ont accompagnés , protégés et leur ont accordé une attention qui honore la profession et qu’ils n’oublieront pas. Les croquis multicolores représentent des policiers en uniformes,une voiture de police . Leurs légendes illustrent bien leurs sentiments : « MERCI DE NOUS AVOIR SURVEILLE ET GARDER PENDANT 1H30 » ou « J’AI EU PEUR DE CE QUI S’ EST PASSE MERCI » …« JE REMERCIE LES POLICIERS DE NOUS AVOIR AIDAIT » ; « JE REMERCIE A TOUS LES POLICIERS DE NOUS SAUVER LA VIE » et « MERCI LES POLICIERS ON VOUS AIME » puis «MERCI MRS LE POLICIERS ; J’ ADORE VOTRE GENTILLESSE ALORS J’ AI FAIT CE DESSIN POUR VOUS BISOUS ET ENCORE MERCI »ou encore « MERCI D’AVOIR ATTRAPE CELUI QUI NOUS A FAIT UNE BLAGUE » 
Le Président du BNVCA se fera un devoir et un plaisir d’accomplir cette mission en remettant ces documents à qui de droit.             

Menaces contre des ecoles juives parisiennes ‘(suite) article du quotidien LE PARISIEN

Paris
Un ancien prof menace dix écoles juives 
Cécile Beaulieu 
mercredi 30 mai 2007 |
 Le Parisien (GLOBEPIX/ATTAL.) 
L’événement 
«VOUS ALLEZ brûler dans les vingt-quatre heures. » La voix est masculine, menaçante, déterminée. A dix reprises, hier matin entre 9 heures et 10 heures, elle a semé la panique dans une dizaine d’écoles juives de Paris, au point de contraindre certains chefs d’établissement à évacuer les enfants placés sous leur responsabilité. L’inconnu, qui téléphonait de chez lui, se revendiquant du Front national, a finalement été interpellé par la police en début d’après-midi : il s’agirait d’un ancien enseignant d’une soixantaine d’années, lui-même de confession juive, et souffrant de troubles psychiatriques. Candidat malheureux au poste de professeur dans les dix écoles concernées, il aurait tenté de se venger, par téléphone interposé, proférant des menaces particulièrement violentes, immédiatement prises au sérieux par la police. « Chaque commissariat d’arrondissement a tout de suite pris attache avec les chefs d’établissement, confie une source proche de l’enquête, afin que toutes les mesures de sécurité soient prises pour protéger les enfants. Nous pensions que ces menaces n’étaient pas réellement fondées, mais nous avons souhaité parer toutes les éventualités. » Claude Habib, le directeur de l’école Lucien-de-Hirsch, avenue Secrétan (XIX e ), n’a pas hésité : il a immédiatement fait évacuer les 1 000 élèves de son établissement (lire ci-dessous) . Une affaire de vengeancee Claude Habib, comme les directeurs des collèges Diane-Benvenuti, dans le XVI e ou Georges-Leven (XII e ), sont allés déposer plainte hier dans l’après-midi… Ils ont appris par la même occasion, non sans soulagement, l’arrestation du mauvais plaisant, qui a été placé en garde à vue.
 De son côté, Samy Gozlan, le président du Bureau de vigilance contre l’antisémitisme, a immédiatement flairé une affaire de vengeance : « Je n’ai pas du tout cru à cette revendication du Front national, révèle-t-il. Sans penser, il est vrai, qu’il pouvait s’agir d’un enseignant, j’avais imaginé une vengeance d’élève exclu ou puni. Mais, quoi qu’il en soit, il est inadmissible de proférer de telles menaces, d’effrayer ainsi les gens et de provoquer l’évacuation d’enfants. »
 L’auteur des alertes au feu qui a été examiné hier par un psychiatre, devrait être déféré ce matin au parquet de Paris.     

menaces anonymes contre des ecoles juives parisiennes LUCIEN DE HIRSCH, GEORGE LEVEN ;ETC

Dépêches de l’Education du Mardi 29 mai 2007 Plusieurs alertes anonymes au feu dans des écoles juives de Paris Un homme a appelé anonymement mardi, entre 09H00 et 10H00, plus d’une dizaine d’établissements scolaires juifs à Paris pour signaler des alertes au feu, a-t-on appris auprès de la préfecture de police (PP), qui a précisé que l’auteur de ces appels était en cours d’identification. Selon la PP, qui n’a pas précisé la localisation des établissements, chaque commissariat d’arrondissement a pris “les mesures de sécurité utiles en prenant contact avec les chefs d’établissements” concernés. Selon la même source, certains d’entre eux ont pu être amenés à prendre la décision de faire évacuer leurs locaux Les menaces “ne seraient pas fondées a priori”, selon la préfecture de police, qui a toutefois indiqué “qu’elles étaient prises au sérieux” par les services de police.

Droit de Réponse à HAARETZ

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES DE L ILE DE France
 20 Avenue de Longchamp 75016 PARIS 
Le Président 
Sammy GHOZLAN 
0033609677005 

Monsieur le Rédacteur en Chef De HAARETZ 
Monsieur Je vous saurai gré de bien vouloir publier ce droit de réponse  fait à l’éditorial de M. PINTO que nous considérons offensant. Je vous prie de croire M. à l’assurance de ma parfaite considération 
M. Sammy GHOZLAN 
TEXTE
 L’Union des Conseils des Communautes Juives de l’Ile de France demande à la direction du Journal HAARETZ de présenter des excuses à la communauté juive de France,pour l’article inepte ,provocateur et discriminatoire , publié le 16 mai 2007, dans lequel le prétendu journaliste PINTO offense les juifs français en les qualifiant de racistes anti -arabes. Le meurtre d’un chauffeur de taxi arabe israelien ,commis par un nouvel immigrant originaire de France,qui a suscité cet article ,est dramatique.Il est inconte’stablement condamnable.De toute évidence,il s’agit d’un acte isolé commis par un homme atteint de démence.Son frère mis hors de cause a été remis en liberté . Pourtant , comme un procureur,comme un inquisitieur,M. PINTO condamne Julien SOUFIR avant même le résultat de l’enquête ,avant le procès.Et dans la foulée il accuse la communauté juive de France . Il existe un proverbe français qui dit »ON NE JUGE LES AUTRES QUE D’APRES SOI MEME » La lecture attentive de la prose de PINTO,révèle que ce pamphlet exprime plus un état d’âme ,voire un règlement de compte qu’une opinion sérieuse.Il témoigne d’une ignorance manifeste de ce journaliste pour la réalité de la situation et des relations judeo arabes en France. Est-il besoin de rappeler que depuis septembre 2000,la communauté juive subit des actes antisémites,consécutifs à la 2eme Intifada qui a éclaté contre ISRAEL.Incendies de synagogues,écoles brûlées,rabbins battus,agressés,enfants frappés,insultés,dans la rue ,à l’école,femmes humiliées,mezouzot arrachées ,brisées des portes des appartements.etc…et l’assassinat d’Ilan HALIMI, et celui de Sebastien SELLAM, le recensement des ces actes hostiles , les signalements décrits, des auteurs et de ceux qui sont arrêtés en flagrant délit démontrent que c’est parmi les français d’origine arabo musulmane ou africaine que se trouvent les nouveaux antisémites.Et pourtant jamais depuis sept ans,les juifs n’ont exerce de riposte,et jamais ils ne feront preuve de vengeance.Ils cultivent à la fois les valeurs de la République , et celles du judaisme qui se confondent et guident leur comportement digne ,responsable, respectable et respecté. Faut-il rappeler que si les juifs français subissent ces agressions, c’est parce qu’ils sont perçus comme sionistes et non seulement comme juifs.Ils sont attaqués parce qu’ils soutiennent Israel.son existence, son peuple face à ceux qui veulent leur éradication.Et pourtant ils ne répliquent ni par la violence, ni par l’incitation à la haine. Bien au contraire, ils ont développé des relations d’amitié avec les musulmans de France. J’en veux pour exemple notre présence officielle aux célébrations musulmanes ,comme la 26° Nuit du Ramadan orgranisée par les Musulmans de France, à laquelle j’ai pu inviter Daniel BENSIMON ,grand journaliste israelien de HAARETS qui peut témoigner des relations fraternelles qui existent entre nous. Et le Bus de l’Amitié Judéo Musulmane qui circule dans toutes les villes de France, à l’initiative du Rabbin Michel SARFATI avec le soutien du Consistoire, du Crif et de l’Union des CCJ que je préside. C’est à DRANCY que le 7 janvier dernier,le Maire J.C LAGARDE Vice Président de l’Assemblée Nationale a décoré conjointement l’acteur Izem RUSHDIE Le Président de la Mosquee de DRANCY-BOBIGNY (SSD)et le Président de la Communauté Juive ,pour le développement des relations intercommunautaires. A chaque commémoration officielle nationale,l’imam de Blanc Mesnil (Seine St Denis)qui ne s’exprime qu’en arabe, confie la lecture en français de son discours au rabbin. L’Union des Associations Musulmanes et les Conseils des Communautes Juives entretiennent des rapports suivis, confiants ,fraternels, au quotidien.Ce qui a évite tout incident durant la dernière guerre d’Israel avec le Liban. Lorsque le Président des imams de France a fait l’objet d’une suspicion injustifiée, c’est auprès de nous qu’il a trouvé des soutiens.Et c’est un grand avocat juif, réputé ami d’Israel ,de surcroît président d’une grande association France Israel qui assure sa défense. Enfin,les dirigeants arabes français musulmans sont présents à toutes les manifestations organisées par les associations juives et réciproquement. M. PINTO argue du fait que si les juifs ont voté massivement pour M.SARKOZY c’est parce que celui-ci aurait envisagé de sévir contre les français d’origine immigrée..Il s’agit là d’une méconnaissance totale ,et d’un autisme avéré.L’ancien Ministre de l’Intérieur ne voulait menacer que les délinquants ,les criminels. Il s’en est esplique lors de la campagne électorale. C’est vrai , bien qu’il n’y ait eu aucune consigne de vote,les juifs français ont en majorité porté leurs voix en faveur de M. SARKOZY, car il leur aura paru plus proche de leurs préoccupations par rapport à l’antisémitisme,et surtout par rapport à Israel.Nombreux ont imaginé, voire espéré que la politique de la France à l’égard d’Israel sera meilleure. M. SARKOZY a osé considérer comme un délit le fait de dessiner une croix gammée sur le drapeau d’Israel. Dès qu’il a été nommé président de l’UMP,il a réservé sa première visite pour l’Etat d’Israel.Il a pris des positions fermes par rapport à la nucléarisation de l’Iran, et par rapport au terrorisme, notamment celui du Hezbollah. Dès qu’il a été nommé Ministre de l’Intérieur en 2002, il a voulu se rendre compte lui-même sur le terrain des effets de l’antisimétisme. Je l’ai personnellement accueilli à Clichy Sous Bois -93-dans la synagogue trois fois attaquée par des coktails molotov,dont un soir veille de Kippour,pendant que les fidèles priaient .Il a pris des mesures efficaces dans ce domaine. Tous le reconnaissent, et lui expriment respect et gratitude. En même temps M. PINTO devrait savoir,qu’au sein de l’UMP monsieur SARKOZY a confié à des arabes , des français musulmans,des missions de secretaires nationaux.Je ne veux citer que mes amis Rachid KACI et Abderrahmane DAHMANE, homme influent,et fondateur de l’Association des Démocrates Musulmans et de l’Union des Associations Musulmanes, avec lesquelles nous développons des liens authentiques,francs et sincères. Avec les villes de France déjà jumelées avec des villes et des camps palestiniens,nous engageons et faisons réaliser par les Maires des jumelages avec des villes israeliennes(Exemple :Montreuil (93) Bet Sira et Modin.puis La Seine Saint Denis –Khakilya,Djenine Tulkarem avec AKKO et KFAR SABA Le 1 er Juin l’Associations de Maires de l’Ile de France accueillera le Maire de KARMIEL et celui de GAZA autour des élus français et des Communautes juives d’Ile de France,que je dirige,et l’association CITES UNIES Les juifs de France vivent au diapason d’Israel. Beaucoup de leurs enfants y vivent, y font l’armée, certains y sont morts dans des attentats ou sur le front. Israel constitue la destination privilégiée de leurs week -end ou de leurs vacances.Ils y organisent leurs congrès,y invitent hommes politiques et hommes associations religieuses pour leur faire comprendre, aimer ce pays et ce peuple. De plus en plus ,ils y célèbrent leurs fêtes familiales,(mariages et bar mitsva).Aucun des juifs de France n’a jamais incité à la haine des arabes.Aussi les français en général et ceux nombreux qui font leur alyah méritent admiration et respect.Ils ne méritent pas l’affront que leur fait ce journaliste de HAARETZ dont le discours dangereux est de nature à exacerber des passions antijuives et provoquer lui,des affrontements intercommunautaires.M.Pinto doit savoir que sa rhétorique correspond mot pour mot à celle répandue ici,par les ennemis des juifs et d’israel. Il devrait tremper 100 fois sa plume dans l’encrier avant d’écrire. Jamais personne n’a songé à culpabiliser les israeliens ou les comparer au meurtrier lucide lui,du regrette Itsak RABIN COMMENT LE JOURNALISTE D UN GRAND QUOTIDIEN ISRAELIEN PEUT IL CONDAMNER TOUTE UNE SOCIETE SUR L’ACTE ISOLE ET MALHEUREUX D’UN DESEQUILIBRE MENTAL ? La communauté juive de France,ses dirigeants,Le Grand Rabbin Joseph SITRUK,le Président du CRIF, moi-même et tous les autres n’ont aucune leçon à recevoir de M. PINTO. Nous demandons réparation. 
Le Président Sammy GHOZLAN 
Commissaire Honoraire de Police
 Conseiller Municipal 
Président de L’Union des Conseils des Communautés Juives de l’Ile de France 
Président du Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme 

Ps Pour Information Les trois dernières affaires antisémites graves. A Villeurbanne (Rhône)près de Lyon,un véhicule renverse volontairement un jeune homme à la sortie de la synagogue lors de la fête de Pessah. La victime est grièvement blessee, l’auteur arrêté est un maghrébin A Marseille deux individus décrits par leur victime comme d’origine maghrébine agressent une jeune fille juive métisse et dessinent une croix gammée sur sa poitrine. A LILLE Nord, 53 tombes juives vandalisées dans un cimetière. L’auteur arrêté est un maghrébin. Aux Lilas (93) 6 enfants juifs de 15 ans agressés dans leur collège par leurs camarades d’origine maghrébine et africaine . 
Le President 
Sammy GHOZLAN         

Réaction de l’Union des CCJ Ile de France et du CCJ 93 après l’assassinat en Israel,d’un arabe israelien par un juif Franco Israelien.

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES D’ ILE DE FRANCE ET CONSEIL DES COMMUNAUTES JUIVES DE SEINE SAINT DENIS 20 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY Le Président Sammy GHOZLAN 0609677005 COMMUNIQUE DE PRESSE LE 15 MAI 2007- L’Union des Conseils des Communautés Juives de L’Ile de France et le Conseil des Communautés Juives de Seine Saint Denis expriment la forte émotion suscitée par le meurtre d’un chauffeur de taxi arabe israelien,commis par un homme juif originaire de France, Julien SOUFIR 26 ans,dont la famille a résidé aux Lilas (93) Selon nos informations ,et d’après le portrait que nous en ont fait ses anciens amis en France, et que nous a confirmé sa maman,Julien était un jeune homme plutôt calme, affectueux,gentil,ni violent,ni raciste.Il était travailleur, et exerçait en France la profession d’imprimeur. La nouvelle de cet acte horrible a consterné tous ceux qui l’ont connu. D’après un certain nombre de leurs témoignages,Julien aurait été perturbé après le divorce de ses parents il y a une dizaine d’années. Il s’est marié il y a près de 3 ans,est allé tenter sa chance en Israel où il aura tenu un commerce de confiseries.Mais n’a rencontré que des échecs familiaux et professionnels.Il ne pouvait avoir d’enfant.Très endette,il aura fait une dépression qui a conduit sa femme à se séparer de lui pour un temps. Il aura fait un retour rapide à la religion en passant par le mysticisme, tout seul ,non encadré, effrayant son entourage, qui déclare que Julien vivait dans un autre monde, hagard, poussait des cris ,se prenait pour le messie… Un comportement proche de la folie. Cette folie qui l’a poussé à commettre un crime odieux. L’Union des CCJ Ile de France,et le CCJ 93 tiennent à exprimer à la famille arabe israelienne du chauffeur de taxi victime de cet acte de démence,toute sa sympathie et sa compassion. La maman de Julien SOUFIR nous a confié qu’elle se rendra mercredi en Israel. Elle espère pouvoir se rendre auprès de la famille du défunt pour lui exprimer sa peine , et ses sincères condoléances, ne pouvant expliquer le geste de son fils autrement que par un accès de folie brutale. Nous comptons sur la police israelienne pour faire toute la lumière sur les causes et circonstances de ce drame qui selon nous n’est pas mu par un sentiment raciste que nul en France dans la communauté n’a jamais transmis à ses jeunes membres, et que nous combattons sans cesse. Le Président Sammy GHOZLAN

Réaction de l’Union des CCJ Ile de France et du CCJ 93 après l’assassinat en Israel,d’un arabe israelien par un juif Franco Israelien.

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES D’ ILE DE FRANCE ET CONSEIL DES COMMUNAUTES JUIVES DE SEINE SAINT DENIS 20 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY Le Président Sammy GHOZLAN 0609677005 COMMUNIQUE DE PRESSE LE 15 MAI 2007- L’Union des Conseils des Communautés Juives de L’Ile de France et le Conseil des Communautés Juives de Seine Saint Denis expriment la forte émotion suscitée par le meurtre d’un chauffeur de taxi arabe israelien,commis par un homme juif originaire de France, Julien SOUFIR 26 ans,dont la famille a résidé aux Lilas (93) Selon nos informations ,et d’après le portrait que nous en ont fait ses anciens amis en France, et que nous a confirmé sa maman,Julien était un jeune homme plutôt calme, affectueux,gentil,ni violent,ni raciste.Il était travailleur, et exerçait en France la profession d’imprimeur. La nouvelle de cet acte horrible a consterné tous ceux qui l’ont connu. D’après un certain nombre de leurs témoignages,Julien aurait été perturbé après le divorce de ses parents il y a une dizaine d’années. Il s’est marié il y a près de 3 ans,est allé tenter sa chance en Israel où il aura tenu un commerce de confiseries.Mais n’a rencontré que des échecs familiaux et professionnels.Il ne pouvait avoir d’enfant.Très endette,il aura fait une dépression qui a conduit sa femme à se séparer de lui pour un temps. Il aura fait un retour rapide à la religion en passant par le mysticisme, tout seul ,non encadré, effrayant son entourage, qui déclare que Julien vivait dans un autre monde, hagard, poussait des cris ,se prenait pour le messie… Un comportement proche de la folie. Cette folie qui l’a poussé à commettre un crime odieux. L’Union des CCJ Ile de France,et le CCJ 93 tiennent à exprimer à la famille arabe israelienne du chauffeur de taxi victime de cet acte de démence,toute sa sympathie et sa compassion. La maman de Julien SOUFIR nous a confié qu’elle se rendra mercredi en Israel. Elle espère pouvoir se rendre auprès de la famille du défunt pour lui exprimer sa peine , et ses sincères condoléances, ne pouvant expliquer le geste de son fils autrement que par un accès de folie brutale. Nous comptons sur la police israelienne pour faire toute la lumière sur les causes et circonstances de ce drame qui selon nous n’est pas mu par un sentiment raciste que nul en France dans la communauté n’a jamais transmis à ses jeunes membres, et que nous combattons sans cesse. Le Président Sammy GHOZLAN

Le BNVCA dénonce l’utilisation de Mickey par la télévision palestinienne,à des fins de haine antijuive et d’incitation à la violence,au meurtre de juifs,au terrorisme,au

    

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME



8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY


LE PRESIDENT

SAMMY GHOZLAN

0609677005

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

DRANCY LE 13 MAI 2007

 

Le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme alerté par de nombreux internautes,dénonce et condamne les émissions antisémites destinées à la jeunesse palestinienne ,et  diffusées par la télévision officielle palestienne EL AQSA sous contrôle du Hamas ,qui chaque vendredi conditionne psychologiquement les jeunes spectateurs palestiniens à la haine antijuive,en abusant de la marionnette Mickey, et les incitant à la guerre,voire au sacrifice humain ,au « shahid »dans le but de détruire l’Etat d’Israel,de tuer des juifs, »annihiler les juifs »faire des musulmans les maîtres du monde.

Nous demandons aux propriétaires des droits sur « MICKEY « ainsi qu’à «WALT DISNEY COMPANY »et « MICKEY MOUSE PROTECTION ACT »d’interdire à cette chaîne TV d’utiliser la marionnette de MICKEY à des fins guerrières

Nous leur demandons de poursuivre en justice les auteurs et complices de cet usage incitant à la violence et la haine antijuives.

Nous demandons à l’Union Européenne,,bailleur de fonds de cette autorité palestinienne gouvernée par le Hamas,d’intervenir sans délai pour empêcher l’éducation de la jeunesse palestinienne à la guerre,au « Djihad » »  Guerre Sainte »,à l’antisémitisme.

Nous demandons au Gouvernement de la France,et au Ministre des Affaires Etrangères d’user de leur influence pour intervenir efficacement auprès des dirigeants palestiniens afin qu’ ils se tournent véritablement vers la paix ,en commençant par éradiquer à l’école et à la télé toute cette éducation qui prépare  leurs enfants au terrorisme islamiste international ,dont nul dans le monde n’est à l’abri.

 

Le Président

Sammy GHOZLAN
    

Le BNVCA confirme le caractère antisémite de l’agression commise à Marseille contre une jeune fille juive,par deux maghrébins,le 26/4/07

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME
 8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY
 LE PRESIDENT 
SAMMY GHOZLAN 
0609677005 
COMMUNIQUE DE PRESSE
 DRANCY LE 30 AVRIL 2007- 
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme confirme le caractère antisémite incontestable de l’agression physique dont a été victime à MARSEILLE, une jeune fille juive,le 26/4/07. La relation des faits exposée par la victime et la personnalité de la jeune fille,ne permettent aucun doute sur l’authenticité des faits. Audrey B. …âgée de 21 ans, est une jeune fille de juive de couleur.Etudiante en sciences économiques, elle travaille également dans le commerce de son oncle maternel.Elle bénéficie d’un très bon environnement familial Selon nos sources scrupuleusement vérifiées,deux individus d’origine maghrébine ont d’abord tenté d’arracher le sac de la jeune Audrey,puis lui ont volé son portable.Découvrant qu’elle portait une médaille juive (UN HAI)ilS la lui arrachent, en lui disant « c’est le signe du diable »puis lui déchirent son tee-shirt,taguent sur sa poitrine une croix gammée au moyen d’un marqueur indélibile, et lui coupent des mèches de cheveux,et s’enfuient. Selon la maman, la jeune Audrey est très traumatisée. Une ITT de 15 jours lui a été ordonnée.Une plainte a été déposée. Nous considérons que les auteurs de l’agression ont manifesté leur haine après avoir découvert l’origine juive de leur victime, et se sont acharnés sur elle. Nous demandons au Procureur de la République de confirmer la qualification raciste et antisémite de cet acte odieux et violent. Nous demandons à la police de tout mettre en oeuvre pour identifier et interpeller les auteurs antijuifs Cette agression en plein cœur de Marseille démontre que la haine antijuive s’est installée dans notre pays en dépit des mesures prises par les pouvoirs publics. Le BNVCA a proposé à la maman de mettre à la disposition de la jeune Audrey,un psychologue,et un avocat. Le Président Sammy GHOZLAN     

Réaction du BNVCA aux déclarations du Procureur de la République de Lille selon lequel la profanation de 53 tombes du cimetière de Lille ne constituerait pas un fait antisémite.

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME 8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY LE PRESIDENT SAMMY GHOZLAN 0609677005 COMMUNIQUE DE PRESSE DRANCY LE 2 MAI 2007 Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme salue l’action de la police de Lille qui a interpellé le 17 avril 2007 l’un des auteurs de la profanation des 53 tombes juives du cimetière de Lille, commise dans la nuit du 31 mars au 1 er Avril 2007 Selon les premiers résultats de l’enquête ,l’homme âgé de 33 ans, d’origine maghrébine,a été démasqué grâce à la comparaison des traces de sang découvertes sur les lieux, avec le fichier des empreintes génétiques.Il aurait déclaré avoir commis son forfait seul, et sous l’empire de l’alcool.Ce qui fait dire au Procureur de la République de Lille,dans une interview au quotidien La Voix du Nord « qu’en l’état actuel il n’y a pas d’action à caractère raciste ou antisémite et ce si même toutes les tombes dégradées sont juives » Le BNVCA surpris par ces conclusions demande au Procureur de la République de Lille de réévaluer son appréciation,et la qualification de cet acte que nous considérons comme manifestement antisémite pour les raisons suivantes : 1-Parmi les tombes juives,se trouvaient d’autres tombes surmontées de croix très visibles,et seules les 53 tombes juives ont été saccagées. 2-L’homme n’a pu agir seul ,ni sans préméditation, 3-Il est musulman et l’islam interdit de boire de l’alcool. 4 -S’il était vraiment ivre, nous affirmons que le fait d’être sous l’empire d’un état alcoolique aggrave le délit,et ne peut en aucun cas l’atténuer ni l’excuser. Les faits qui ont été commis à la veille de la Pâque Juive,ont très profondément ému et choqué l’ensemble des citoyens en général et ceux de la communauté juive en particulier, et selon les réactions reçues au BNVCA de telles dénégations ne sont pas de nature à les rassurer. Le Président Sammy GHOZLAN

VOICI QQ PAGES INCRIMINEES SITE TOUT SAUF SARKOZY

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme a déposé plainte auprès du Procureur de La République de Paris contre les auteurs, complices,rédacteurs,hébergeurs du site Tous Sauf Sarkozy.COM Voici quelques pages incriminées. http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EEZZuEEupuTNfvVXrQ.shtml http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article01/EEZVFVZZVlnrwcGrib.shtml http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article01/EEyAFEAkZphUhwJlUk.shtml http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EEZZuuluukzqKkJxaM.shtml http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article03/EEZZlVyZEVxyKOnxLD.shtml Le Président Sammy GHOZLAn http://www.toutsaufsarkozy.com/rubriques/propagande.shtml Le President Sammy GHOZLAN

Election de M. Nicolas SARKOZY

UNION DES CONSEILS DES COMMUNAUTES JUIVES DE L’ILE DE FRANCE 20 Avenue Longchamp 75016 PARIS Le Président Sammy GHOZLAN 0609677005
 PARIS LE 7 Mai 2007 
L’Union des Conseils des Communautés Juives de l’Ile de France (UCCJ IdF) qui regroupe près des deux tiers de citoyens juifs de France,tient à féliciter Monsieur Nicolas SARKOZY pour sa brillante élection à la Présidence de la République Française . Parce que nous restons persuadés que le nouveau Président de la République M.Nicolas SARKOZY parviendra à faire éradiquer le fléau de l’antisémitisme qu’il a commencé à combattre, nous serons ses partenaires pour contribuer à l’établissement de la paix civile ici en France,et l’assurons de toute notre confiance et notre soutien pour la construction de la Paix entre Israël et ses voisins . Nous lui souhaitons une totale réussite . 
Le Président Sammy GHOZLAN         

Nouvelle information concernant l’agression d’un homme d’un homme juif à Villeurbanne, mais sans mobile raciste.

BURAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME 8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY LE PRESIDENT SAMMY GHOZLAN 0609677005 COMMUNIQUE DE PRESSE DRANCY LE 2/5/07 Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme avait été informé d’une agression d’un homme juif devant un restaurant cacher de Villeurbanne. Selon la victime ,il a été poignardé par un homme de type européen,âgé d’une cinquantaine d’années ,qui circulait à vélo.Il pourrait reconnaître son agresseur,et aura affirmé que faits les n’ont aucun mobile antisémite, en dépit des apparences signalées dans le communiqué du BNVCA daté de 1/5/07. Il ne s’agirait que d’un acte de violence gratuite sans connotation raciste. Nous demandons aux services de police d’identifier l’auteur et l’interpeller afin de vérifier la réalité de l’incident. Dont acte.

Un juif de 45 ans poignardé par un inconnu en vélo,alors qu’il se rendait dans un restaurant cacher de Villeurbanne

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME
 8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY 
LE PRESIDENT
 SAMMY GHOZLAN
 0609677005 
COMMUNIQUE DE PRESSE 
DRANCY LE 1/MAI 2007- 
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme vient d’être avisé d’une agression commise ce jour 1/5/2007 vers 12H ,contre un homme de 45 ans,de confession juive,qui a été poignardé par un inconnu, devant un restaurant casher de Villeurbanne :Le Pinocchio 5 rue ALEXANDRE BOUTIN Les faits vérifiés ont été vérifiés par nos soins .Selon une parente proche de la victime,la famille se rendait dans ce restaurant.M.Eric C.45 ans les dépose devant le restaurant pour aller garer son véhicule Lexus plus loin. Ses proches le voient revenir quelques minutes plus tard,ensanglanté.Il n’a que le temps de leur dire qu’il a été poignardé par un jeune homme en vélo, et de demander de prevenir les secours avant de s’évanouir. Blessé à l’omoplate côté gauche par un poignard,il a été transporté par le SAMU à l’Hôpital Edouard Herriot de Lyon.Selon notre interlocutrice,l’homme atteint a pu être agressé car reconnu comme juif du fait qu’il porte une kippa et une casquette sur la tête. Le BNVCA a aussitôt avisé le Cabinet de Ministre de l’Intérieur. Nous assurons la victime et sa famille de toute notre solidarité, de tout notre soutien. Nous demandons aux services de police de tout mettre en œuvre pour identifier l’auteur de cette agression et vérifier s’il s’agit bien d’une tentative de meurtre à caractère antisémite. Nous attirons l’attention sur le fait que les agressions antijuives répétées et qui se succèdent(cimetières profanés, agression du Rabbin Dahan à la Gare du Nord,agression d’une jeune juive métisse à Marseille, et déjà à Villeurbanne,la tentative de meurtre commise contre un juif par un automobiliste à la sortie de la synagogue) créent une forte émotion dans la communauté juive dont les membres demeurent des cibles privilégiées, notamment dans cette période électorale où les tensions sont exacerbées. Nous restons très attentifs au suivi de ces affaires.
 LE PRESIDENT
 SAMMY GHOZLAN     

Réaction du BNVCA suite à l’annonce d’une agression à caractère antisémite à Marseille,sur la personne d’une juive fille

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME 8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY Le Président Sammy GHOZLAN 0609677005 COMMUNIQUE DRANCY LE 27 AVRIL 2007- Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme est informé d’une agression à caractère antisémite à Marseille,Bouches du Rhône,sur la personne d’une jeune fille juive qui aurait déclaré avoir été victime d’individus d’origine maghrébine, qui le 26/4/07,lui auraient arraché son médaillon et auraient tagué une croix gammée sur son épaule. Selon nos sources,l’affaire est traitée au plus haut niveau de la Direction Générale de la Police Nationale,afin que les faits soient vérifiés.Un homme correspondant au signalement fourni par la jeune fille a été interpellé,mais aussitôt disculpé et remis en liberté . Le BNVCA considère que si l’enquête en cours venait à confirmer les faits avancés par la jeune fille,(elle-même de couleur et juive par sa mère),la Police Nationale mettrait tout en œuvre pour interpeller les auteurs . Nous demandons qu’à ce stade de l’enquête,aucune déclaration intempestive ne risque de perturber le travail des policiers chargés au plus haut niveau,des investigations. Le BNVCA reste attentif aux résultats de cette enquête. Le Président Sammy GHOZLAN     

Le BNVCA demande l’interdiction du site TSS qui diffuse une image incitative à la haine, représentant M.Sarkozy dans une Etoile Juive.

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME 
8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY 
LE PRESIDENT 
SAMMY GHOZLAN
 0609677005
 DRANCY LE 27 AVRIL 2007- 
COMMUNIQUE DE PRESSE
 Alerté par un grand nombre d’internautes,LE BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME CONDAMNE L A CARICATURE DIFFUSEE SUR LE NET PAR LE SITE « TSS ‘’(Tout Sauf Sarkozy)qui représente le portrait de l’ancien Ministre de l’Intérieur et candidat à la Présidence de la République Française,au centre de l’Etoile Juive,avec les mentions Etats Unis, Israel Sarkozy,le Trio Infernal. 
Nous considérons qu’il s’agit là d’une provocation de nature antisémite,incitative à la haine, d’autant qu’un bandeau qui se déroule en chapeau du site,appelle à « L’ERADICATION DU CANDIDAT DE LA MONDIALISATION DES ETATS UNIS ET D’ISRAEL
 Nous demandons au Procureur de la République de Paris d’engager d’initiative l’action publique à l’encontre des auteurs de ce site, et de l’interdire sans délai. Nous demandons au Ministre de l’Intérieur de faire procéder à la fermeture de ce site T S S,en dépit du fait qu’après notre premier communiqué à l’AFP,l’Etoile de David qui enfermait le portrait de M. SARKOZY a été effacée et remplacée. , ce jour vers 14H45. 
Le Président 
Sammy GHOZLAN         

Incidents entre des jeunes d’origine maghrébine et des jeunes juifs dans le quartier de Belleville

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ANTISEMITISME 8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY Le président Sammy GHOZLAN 0609677005 Drancy le 22 avril 2007 Communiqué Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme vient d’être informé d’échauffourées graves qui ont opposé ce jour 22/4/O7,vers 13H45,dans le quartier de Belleville à Paris 20°une horde de jeunes d’origine maghrébine à des jeunes juifs,provoquant une grande émotion, notamment lorsque la police qui est intervenue a emmené les deux frères juifs,blessés. Devant l’affolement la famille a alerté la radio juive au cours de l’antenne ouverte, ce qui a accru l’émotion,et provoqué un grand nombre d’appels au BNVCA. Selon le père des personnes concernées, le samedi matin 21/4/2007,une jeune femme juive a été prise à partie par des jeunes maghrébins la traitant de « sale feuj »et l’indisposant en lui lançant le ballon avec ils jouaient. Le jeune juif Didier B…qui venait défendre la jeune fille,aurait été lui aussi insulté et frappé. Il s’est défendu. Et le lendemain dimanche 22/4/07 à 13H45,les maghrébins reconnaissant devant un café leur antagoniste de la veille,l’ont agressé et s’en sont pris à son frère Hugues qui l’accompagnait.Une bagarre gigantesque s’est déroulée jusqu’à l’arrivée des policiers. Selon les sources policières, les deux jeunes juifs ont été remis en liberté. Ils envisageraient de déposer plainte pour les injures et les blessures subies. Selon le père des deux jeunes juifs, un grand nombre de maghrébins seraient venus les menacer de mort. Nous demandons aux autorités de police de mettre en place une surveillance dans ce quartier parisien,de nature à éviter d’autres affrontements, notamment durant cette période électorale propice à la provocation. Le Président Sammy GHOZLAN     

Agression physique antijuive contre un rabbin de province (Lille)Gare du Nord à PARIS

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ‘ANTISEMITISME 8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY Le Président Sammy GHOZLAN 0609677005 COMMUNIQUE DE PRESSE DRANCY LE 19/4/07 Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne l’agression antisémite dont a été victime un rabbin de province de passage à Paris, dans les couloirs de la Gare du Nord à PARIS. Ce jour,19/4/2007entre 11 et 12 H,alors qu’il circulait dans le couloir de la gare du Nord, le rabbin a été pris à partie par un individu qu’il décrit comme un jeune homme de couleur , âgé d’environ 25 ans, lequel accompagné d’une jeune femme, le menace « SALE FEUJ NE ME REGARDE PAS COMME CA . SALE FEUF JE VAIS TE FRAPPER »Il passe à l’acte et frappe le rabbin au visage et s’enfuit. Bléssé à l’œil, le rabbin est conduit à l’hôpital pour y recevoir les soins que nécéssite son état, déclaré non grave. Il dépose plainte au commissariat de police. Nous demandons aux services de police de tout mettre en œuvre pour identifier et interpeller l’agresseur antijuif, notamment grâce au décryptage du système de vidéo surveillance de la Gare. Nous souhaitons un prompt rétablissement à la victime que nous assurons de tout notre soutien. SAMMY GHOZLAN

Reaction du BNVCA aux déclarations indignes de M. Raymond BARRE,sur France Culture

    

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme se déclare scandalisé par les déclarations intolérables de M. Raymond BARRE,qui sur France Culture le 1er Mars 2007,rend un hommage posthume à son ancien mnistre du Budget,Maurice PAPON,pourtant condamné pour complicité de crimes contre l’humanité ,le qualifie de  ” bouc émissaire”  et de ” grand commis de l ‘Etat”,  puis  le dirigeant du Front National Bruno GOLLNISH “d’homme  bien”

 Ces propos sont  d’autant plus impardonnables qu’ils émanent d’un ancien Premier Ministre de la France,qui revendique son appartenance à la famille GAULLISTE;

Nous considérons qu’en assurant qu’un haut fonctionnaire de l’Etat comme PAPON devait continuer à exercer ses missions, Raymond BARRE injurie autant les fonctionnaires résistants que la mémoire du courageux et exemplaire Prefet Jean MOULIN  arrêté et exécuté à LYON par les nazis et leurs collaborateurs français fidèles au régime de Vichy.

Quant à l’accusation de “lobby juif qui mène des actions indignes”exprimée par Raymond BARRE,nous estimons qu’elle constitue une infraction prévue et réprimée par les lois en vigueur . Nous demandons au Ministre Garde des Sceaux,et au Procureur de la République de LYON,de faire ouvrir une enquête et d’engager l’action publique

Nous demandons à tous les partis politiques républicains et leurs candidats respectifs à la Présidence de la République de s’exprimer sur cette affaire.

Nous demandons à L’UDF et à son président de se démarquer sans délai de M. Raymon BARRE 

 

 

Sammy GHOZLAN

URGENT :un juif de 45 ans poignardé par un inconnu en vélo,alors qu’il se rendait dans un restaurant cacher de Villeurbanne

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME 
8 BOULEVARD SAINT SIMON 93700 DRANCY 
LE PRESIDENT 
SAMMY GHOZLAN
 0609677005 
COMMUNIQUE DE PRESSE (Suite) 
Drancy le 1 er Mai 2007- 
Le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme avait été informé de l’agression ce jour ,vers 12H,à Villeurbanne,(Rhône)d’un homme de 45 ans,de confession juive, poignardé par un inconnu alors qu’il cherchait à garer son véhicule près d’un restaurant « cacher » LE PINOCCHIO 5 rue Alexandre Boutin.où il venait d’y déposer sa famille. Selon les dernières informations parvenues à notre connaissance,la victime transportée à l’hôpital y a été opérée,ses jours ne sont pas en danger,les blessures portées par un couteau ont été refermées. Par ailleurs,Eric S.aurait déclaré pouvoir reconnaître son agresseur, un homme de type européen d’une cinquantaine d’années, qui l’aura attaqué sans raison avérée. Il ne fait état d’aucune altercation ,d’aucun propos raciste, ni même du but de lui voler son véhicule. Nous comptons sur les services de police pour rechercher activement l’auteur de cette tentative de meurtre,et l’interpeller afin de vérifier s’il s’agit ou non,d’un acte à caractère antisémite, alors que la victime précisément de confession juive a été attaquée près d’un restaurant » cacher » fréquenté par une clientèle juive.
 Le Président 
Sammy GHOZLAN     

Message de Marie George Buffet Parti Communiste Français à Monsieur Sammy GHOZLAN Président du BNVCA

17/12/2006 La conférence de Téhéran et le parti communiste Classé en: General— @ 10:18 (Guysen.Israël.News, 17 dec 06 07:33) (…) Le parti communiste français en la personne de Marie George Buffet, députée de Seine Saint-Denis a adressé un courrier à M. Sammy Ghozlan, Président CCJ 93 et de l’union des CCJ Ile de France dans lequel il condamne fermement la conférence sur la Shoah qui s’est tenue la semaine dernière à Téhéran. Monsieur, La presse s’est fait l’écho de la conférence internationale sur la Shoah organisée à Téhéran. Je suis indignée par la tenue de ce forum qualifié de “scientifique” qui vise à mettre en cause la réalité de la Shoah. Je vous remercie de vous faire l’interprète auprès de la communauté juive de ma condamnation absolue de cette entreprise de négation du génocide. Je me permets de joindre à ce message la déclaration du Parti communiste français qui condamne la conférence révisionniste de Téhéran. Veuillez accepter, Monsieur, l’expression de mes salutations les meilleures. Marie George Buffet, députée de Seine Saint-Denis

Guerre : Israel et HezbollahRépercussions : un esprit ségrégationniste à l’encontre d’Israel au Festival du Film Documentaire en France

Guerre : Israel et HezbollahRépercussions : un esprit ségrégationniste à l’encontre d’Israel au Festival du Film Documentaire en France août 25th, 2006 at 8:42 (Annonces)
 BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L’ ANTISEMITISME 
8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY
 Le président 
Sammy GHOZLAN 
0609677005 
COMMUNQUE 
LE 22 AOUT 2006 

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme a été alerté par un grand nombre de requérants choqués par l’esprit partisan et ségrégationniste des responsables du Festival du Film Documentaire organisé du 20 au 26 aout 2006 à LUSSAS (Ardèche France),qui ont sanctionné des artistes israéliens ,en éliminant leurs œuvres, et en concentrant toutes les autres sur deux jours, au motif que les dirigeants du festival ont voulu marquer leur solidarité uniquement avec le Liban et la Palestine obérant totalement les victimes civiles israéliennes pourtant prises délibérément pour cibles par le Hezbollah Libanais et le Hamas palestinien. Le BNVCA n’a pas été convaincu par les explications avancées par la responsable du Festival lors d’un entretien téléphonique avec le Président. Soutenu par le Secours Français aux Sinistrés d’Israel, et l’Union des Conseils des Communautés Juives d’Ile de France, le BNVCA condamne le parti pris des organisateurs du Festival de LUSSAS, confirmé par la présence à ce “festival” d’un ministre libanais et par un soutien des participants à à l’appel lancé contre Israël ,par l’Institut du Monde Arabe ,auquel collaborent des prétendus cinéastes israéliens, engagés contre leur pays ,et n’ayant exprimé aucune compassion ,aucune solidarité pour leurs compatriotes pris en otage, tues blessés, agressés pendant deux mois par les milices libanaises. Nous considérons que ces artistes israéliens apparemment prêts à tout pour exister et arriver, ainsi que les dirigeants de ce” festival” qui pratiquent de façon ostentatoire une discrimination anti israéliennes discréditent, et discréditent les buts qu’ils prétendaient vouloir donner à leur action. Nous demandons au Ministre de la Culture, aux Ministre des Affaires Etrangères, au Maire de LUSSAS, aux présidents de PROCIPEP,de la SACEM,de l’INA, et de ARTE, partenaires officiels de ce festival du film documentaire de se désolidariser des positions injustes et injustifiées des organisateurs, en leur prescrivant d’observer la neutralité exigée pour ce qui touche à l’art, en réintégrant les œuvres des artistes israéliens exclus arbitrairement, et en ne faisant pas d’une action culturelle, une tribune politique engagée. 
M. GHOZLAN 

   

AGRESSION D’une fillette de 14 ans à la sortie d’une ecole juive de Paris 19°

    

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne l’agression dont a ét victime Annaelle M… 14 ans.avenue Secretan à Paris 19 eme, le 30 mai 2006  17 heures,près de son ecole.

Selon l’interessee,trois jeunes gens de couleur d’origine africaine l’ont repéree alors qu’elle sortait de l’ecole juive Lucien de Hirsch avenue Secretan Paris 19°. Pour lui voler son telephone portable ils l’ont frappée ,battue, mise à terre.Malgré ses appels au secours nul parmi les nombreux témoins n’est venue la défendre.Elle a tenté en vain de se refugier dans une boutique . Les sapeurs pompiers prévenue l’ont conduite à l’Hôpital Lariboisière ou elle a reçu les premiers soins .Le medecin de l’hôtpital qui  a ordonné une première ITT de 2 jours a constaté armi les nombreuses blessures la fracture du cartilage nasal.

Nous avons recommandé à la victime de deposer plainte aupres des services de police auxquels nous demandons de tout mettre en oeuvre pou identifier les agresseurs,qu’ANAELLE nous declare pouvoir reconnaitre  

Le nouvel antisémitisme  apparu dans notre pays depuis 6 ans inquiete naturellement les parents qui on du doter leurs enfants d’un telephone portable pour garder le contact avec eux.Les nouveaux antijuifs animés d’une haine exacebee par le fantasme qu’un juif est riche et priviligé guettent ler proie aujourd’hui devant les ecoles juives pour les agresser et les voler sans complexe.

Bien qu’aucun popos raciste n’ait été prononcé, nous qualifions cet acte d’antisémite car il prodède d’un choix déliberé d’une victime en raison de son appartenance à une religion,identifee par le fait qu’elle sortait d’une ecole juive.

 

 

Nous demandons que là aussi le Prefet de Police de Paris fasse assurer la surveillance des points sensibles de la Communaute Juive et particulièrement le secteur de l’Ecole Lucien de Hirsch,où le cas subi par Anaelle ne serait pas isole.

Selon nos premières investigations, l’un des agresseurs pouvant être un eleve du Lycée Bergson de Paris ,nous transmettons immediatement cette information au Commissaire de Police chef du 19° art de Paris.
Le Président
Sammy GHOZLAN

 

 

 
     

IL FAUT INTERDIRE LA MILICE ANTISEMITE KA

    

IL FAUT INTERDIRE LA MILICE ANTISEMITE KA

Posté le 29.05.2006 par ashomer

Le Bureau National de Vigilance contre l’antisémitisme a été alerté par plusieurs témoins d’un événement grave qui s’est produit ce jour 28 mai 2006 à 17 heures rue des Rosiers Paris 4e


Dans le secteur de cet arrondissement appelé communément quartier Saint Paul réputé quartier juif de Paris, une bande d une trentaine d’individus de couleur d’origine africaine se réclamant de la tribu K ont défilé dans la rue des Rosiers tous vêtus de noir et armes de bâtons et de bates de baseball criant selon des témoins – mort aux Juifs – ou autres injures antisémites et faisant le salut nazi, de toute évidence prêts à en découdre avec les Juifs du quartier et en tout cas cherchant à menacer et intimider.


Le sang-froid des commerçants et riverains a permis d’éviter les provocations

La police prévenue aussitôt a subi les reproches des Juifs du quartier qui ont estimé qu’elle a mis trop de temps à se rendre sur les lieux

Nous rappelons qu’une bande semblable se réclamant toujours de tribu K a fait irruption le 21 mai 2006 dans un club de sport, rue de Trévise à Paris et y ont exercé menaces et intimidations envers les jeunes sportifs Juifs qui s’y entraînent

Ils ont de surcroît fait état de leur exploit sur leur site en exhibant des photos de leur tentative de ratonnade antijuive

Nous demandons au ministre de l’ Intérieur de faire interdire ce groupe tribu K et son site Internet incitatif à la haine et à la violence

Nous demandons au préfet de Police de Paris d’interdire la prochaine manifestation annoncée sur le site de Dieudonné pour le 4 juin 2006 à Paris à l’initiative d’organisations comme le comité cheikh Yacine fondateur du mouvement terroriste Hamas et pouvant de ce fait faire l’apologie du terrorisme et mettre en danger l’ordre public

Le BNVCA constate que depuis 6 ans qu’ils sont victimes d’antisémitisme et particulièrement depuis l’ assassinat d’ilan Halimi par le gang des barbares dirigé par le présumé auteur de l’enlèvement et du meurtre, Fofana Youcef présenté comme musulman propalestinien d’origine africaine, les Juifs manifestent aujourd’hui un agacement impatient .

Nous considérons qu’il est urgent que par mesure de précaution et pour sauvegarder la paix publique autant que la sécurité des citoyens juifs, les autorités doivent sans délai mettre hors d’état de nuire ces mouvements et organisations souvent illégaux et pourtant impunies

En attendant ces mesures et pour protéger la population nous demandons au Préfet de Police de Paris de faire assurer la sécurité du quartier Saint Paul-rue des Rosiers, par un renfort policier visible et conséquent

le président Sammy Gozlan


Lycee Gerson ,Paris 16°Article du quotidien Le Monde du 2 mars 2006

Un enseignant du lycée Gerson, dans le 16e arrondissement de Paris, est menacé de suspension, à titre conservatoire, pour une période de 4 mois, par le rectorat après avoir tenu des propos pouvant être jugés antisémites à l’encontre d’un élève de confession juive. La décision devait lui être notifiée mercredi 1er mars. L’enseignant devrait faire l’objet d’un conseil de discipline et risque une sanction pouvant aller jusqu’à la révocation. Les faits, relatés par Le Parisien du mardi 28 février, se sont produits le vendredi 27 janvier en fin de matinée au lycée Gerson, un établissement privé sous contrat. Selon le rectorat, Pierre Ricci, professeur de sciences physiques, a demandé à un élève, Thomas B., 16 ans, qui chahutait, d’aller se calmer “au frigo”. Cette appellation désigne, en hiver, la cour de récréation. Alors que l’élève quittait la classe, le professeur aurait ajouté : “Si tu as froid au frigo, il y aura toujours de la place pour toi au four.” Thomas n’entend pas les propos de l’enseignant. C’est un camarade de classe qui lui envoie un SMS disant : “Le prof est un nazi, je t’expliquerai.” Thomas revient alors dans la classe et demande des explications : M. Ricci lui répète par deux fois les propos tenus. 
Le rectorat de Paris a été informé de l’incident le 13 février par un courrier du président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVA), Sammy Ghozlan, et s’est vu confirmer les faits par le directeur de l’établissement.
 Ce n’est que le lendemain que le professeur a envoyé une lettre aux parents de Thomas pour s’excuser tout en ajoutant que ses propos ont été mal compris et qu’ils n’étaient pas antisémites. Le 20 février, le recteur a saisi le procureur de la République à Paris, le directeur de l’établissement ne l’ayant pas fait, et a diligenté une enquête sur place. Conduite, jeudi 23 et vendredi 24 février, par deux inspecteurs de l’éducation nationale, cette enquête a permis d’entendre la version du professeur. M. Ricci – que Le Monde a tenté en vain de joindre mardi 28 février -, a expliqué que ses propos n’avaient pas de connotation antisémite, “le four” désignant, pour lui, un endroit “où ça chauffe pour les élèves”, comme par exemple le bureau du directeur. “Même si c’est le cas, un professeur expérimenté doit savoir que certains propos peuvent blesser et être compris comme étant antisémites”, explique-t-on au rectorat. Le BNVA a transmis le dossier au procureur avec une demande de prise en compte de la plainte déposée par les parents de l’élève.
 Martine Laronche 
Article paru dans le monde dans l’édition du 02.03.06     

Affaire ILAN HALIMI; INITIATIVE DU BNVCA

    

DRANCY LE 20 FEVRIER 2006


Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme rappelle qu’à partir des éléments dont nous disposions,nous savions déjà que le meurtre dont a été victime Ilan HALIMI ,kidnappé,séquestré pendant 25 jours,et torturé à mort,était l’oeuvre d’un groupe de barbares animés d’une haine antijuive viscérale..


Nous savions que la plupart d’autres victimes de tentatives d’enlèvement étaient de confession juive;



  • que des propos racistes, des références à la religion d’Ilan , un verset du coran, étaient proférés par les ravisseurs durant la demande de rançon,
  • qu’un rabbin a été contacté par les ravisseurs,
  • que des sévices ont exerces sur le corps de la victime par des tortionnaires qui disaient agir ainsi parce qu’Ilan “était juif .

Cette thèse du crime antijuif ,avancée depuis plusieurs jours par notre BNVCA,vient d’être confirmée par le Juge d’Instruction chargé de l’enquête et le Garde des Sceaux qui qualifient cet assassinat de meurtre .avec préméditation commis contre une personne en raison de son appartenance à une religion particulière.


Nous saluons la volonté de transparence des magistrats, et du Ministre de la Justice ainsi que l’action de la police qui a mis en lumière la réalité des faits et la motivation réelle des assassins.


Le BNVCA qui récence depuis 5 ans les actes antisémites exprime aujourd’hui son effroi devant une telle réalité. Un français est torturé et assassiné par que juif. L’horreur de ce constat est effrayant, insupportable, et très inquiétant.


Nous considérons que toute la Cité de Bagneux où a été séquestrée Ilan s’est rendue complice par son silence coupable. C’est la cité de la honte et de la haine. Nous demandons que le bailleur soit poursuivi pour avoir prêté un appartement et une cave à la disposition .Nous demandons que tous les auteurs et complices de ce meurtre soient rapidement arrêtés, et très sévèrement sanctionnés. Nous condamnons à l’avance toute excuse et prétexte relatifs au fait d’appartenir à une cité difficile,à une prétendue mauvaise intégration,à un manque d’emploi ou autres arguments fallacieux de nature à atténuer leur crime et leur inhumanité.


Compte tenu de la gravité de la situation crée par le nouveau degré de l’antisémitisme dans notre pays, le BNVCA a décidé de réunir jeudi à 12 heures les dirigeant des principales associations antiracistes, et juives, dans son Bureau mis à sa disposition au siège de la Licra 42 rue du Louvre à Paris.



Le BNVCA demande l’interdiction des affiches representant Dieudonné en Uniforme nazi sur les colonnes MORRIS de Paris









 

BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L ANTISEMITISME Alain Sammy GHOZLAN

Communique

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisemitisme a reçu depuis 48 heures de nombreux appels de parisiennes et parisiens choqués et inquiets de revoir sur les colonnes MORRIS de la capitale des affiches représentant le prétendu humoriste DIEUDONNE en uniforme nazi.

A la veille de la journée nationale instituée par le Président de la République à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisemites , à la veille de la commemoration de la rafle du Vel d’Hiv,nous condamnons ces faits inadmissibles et insupportables

Nous demandons au Maire de Paris de faire disparaître ces affiches sans delai. Nous demandons au Préfet de Police et au Procureur de faire appliquer les lois et reglement qui prévoient et repriment tout ustilisation des signes et autres moyens qui favorisent la propagation de l’ideologie nazie

Comme d’autres extremistes de droite, de gauche ou islamiste, DIEUDONNE a compris que pour attirer les médias et être propulsé, il fallait s’attaquer aux juifs ou à Israel.

Nous demandons que DIEUDONNE qui ne fait plus rire personne depuis longtemps,mais reste un provocateur, un agitateur, qui incite à la haine raciale, soit poursuivi.

Nous demandons les mêmes sanctions pour tous ses complices qui, à tous les échelons de cete infraction ont cree, dessiné, fabrique, imprimé et facilité cet affichage.

Nous considérons qu’il ne sera ni décent ni supportable de participer aux cérémonies nationales de commémoration des crimes antisémites,sous le regard de cet uniforme nazi.

Bus scolaire agresse à Yerres .

24 avril 2002 Un bus scolaire, transportant des enfants juifs scolarisés à Yerres (Essonne), a été caillassé vers 18 heures, alors qu’il terminait sa tournée dans la cité sensible des Saules, à Orly (Val- de- Marne). Une demi- douzaine d’impacts ont été relevés, mais il n’y a pas de blessé C’était un guet-apens. Hier, en fin d’après-midi, un bus qui ramenait une petite quinzaine d’enfants juifs scolarisés à l’école Beth Rivka de Yerres (Essonne) a été pris pour cible dans la cité des Saules, à Orly. Bilan : une bonne demi-douzaine d’impacts de pavés relevés sur la carrosserie, une vitre détruite et des enfants, dont le plus petit a à peine quatre ans, évidemment choqués. Une nouvelle agression antisémite qui a encore accentué, si besoin était, la peur et la colère de la communauté juive. Il est 18 heures lorsque le bus, loué par les parents pour transporter les élèves entre Créteil, Boissy, Choisy ou Orly et l’Essonne, arrive dans le quartier des Saules. Depuis quelques semaines « le climat est tendu à cause d’une petite bande du quartier », selon les parents d’élèves. Rue Jean-Mermoz, les jeunes gens, dont on ignore le nombre exact, passent à l’acte. Les pavés pleuvent, endommagent la carrosserie. Une vitre est touchée. Le chauffeur, d’après les témoignages des enfants présents dans le bus, ralentit, puis décide de repartir pour faire descendre les enfants un peu plus loin. Les agresseurs, eux, ont disparu. Mais la colère gronde chez les parents d’élèves comme chez les représentants de la communauté juive. D’autant que ce n’est pas la première agression antisémite dans le quartier. « Ils savent très bien à quelle heure le bus passe et qui il transporte, assure Linda Naïm, la présidente de l’association de parents d’élèves. Déjà le bus avait reçu des cailloux. Mais cette fois-ci, ce n’est plus la même chose. Ils voulaient faire mal. » Selon les parents, plusieurs plaintes ont été déposées il y a trois mois. « Ils voulaient faire mal » « Les enfants avaient été agressés physiquement en rentrant chez eux, raconte Linda Naïm. On leur a demandé de porter des casquettes plutôt que des kippas. Ça ne change rien. Alors aujourd’hui, j’ai peur pour les enfants. » La réaction est encore plus virulente chez les représentants de la communauté juive. « Attentats », « Inconscience des politiques qui ne font rien, ou pire attisent le phénomène » : les mots ne sont pas assez forts pour exprimer le mélange d’impuissance et de colère qui les anime. « Je crois que ça ne s’arrêtera pas, lâche, très en colère, Sammy Ghozlan, représentant du Comité de vigilance des conseils des communautés juives d’Ile-de-France. Ceux qui nous agressent considèrent que nous sommes vulnérables, parce que nous ne réagissons pas. L’Etat reste complètement passif. Alors qu’aujourd’hui, les juifs n’osent plus laisser leurs enfants rentrer de l’école seuls ou sortir sereins des synagogues. Aujourd’hui, il faut que l’Etat prenne des mesures d’urgence extraordinaires. Il existe un arsenal judiciaire et policier suffisant pour que les choses rentrent dans l’ordre. Encore faut-il l’utiliser. Il ne faudrait pas que la communauté juive décide d’assurer elle-même sa défense. » .

agression d’une jeune fille à Lyon

20 avril 2002 Encore une agression.. A Lyon en centre ville , en plein après-midi, ma fille 18 ans s’est faite agressée par 2 maghrébines. Ma fille et son amie se promenaient dans les rues de Lyon 1er par une belle après-midi ensoleillée, et 2 filles d’origines maghrébines l’ont bousculé. Ma fille dit à son amie “elles pourraient dire pardon”, une des maghrébines entend et attrape ma fille par le coup comme pour l’étrangler en l’insultant “nique ta mère de juive” et j’en passe…. La maghrébine a demandé à ma fille de s’excuser, ce qu’elle a fait et malgré ceci à nouveau elle lui attrape le cou en pressant sa nuque, ce qui la paralyse et lui jette la tete contre une vitrine de magasin. Des beurs regardaient et encourageaient de vive voix cette agression de phrases comme “vas y vas y faut niquer la juive”. Personne n’a bougé, la plus grande rue de Lyon , la rue Edouard Herriot, aucun commercant s’est interposé ou a appelé la police, pas meme celui à qui on cognait la tete de ma fille sur sa vitrine. Aucun passant, sauf un, un homme noir qui les a séparé et s’est fait griffer le visage par cette fille, démente, enragée où ma fille a décelé de la haine dans ses yeux. Comment vas t-on pouvoir continuer à vivre normalement en France, je me le demande? On ne peut pas mettre un agent de police derrière chaque juif de ce pays, comment expliquer à nos enfants qu’il ne faut plus sortir ou qu’il vaut mieux baisser la tete de peur de provoquer un conflit. Je n’ai pas appris la haine à mes enfants et pour eux il est difficile de devenir des betes sauvages. Et que je n’entende pas dire que ce sont des actes isolés. Salutations

Journal le Monde Le Nombre d’agressions antisemites a brutalement augmenté ces dernieres semaines

Le nombre d’agressions antisémites a brutalement augmenté ces dernières semaines Piotr Smolar LE MONDE 19 Avril 2002 Entre le 29 mars et le 17 avril, la police a recensé 395 faits, allant des graffitis aux agressions. Un conseil interministériel devait se réunir, jeudi, pour faire le point sur la prévention et la répression. Cette fois, impossible d’évoquer des “actes isolés” ou une simple “recrudescence” : il s’agit bien d’une vague. Depuis près de trois semaines, le nombre d’actes antisémites recensés en France par les services de police atteint des proportions considérables. Entre le 29 mars et le 17 avril, 395 faits antisémites ont été enregistrés, indique-t-on de source policière. Détail important concernant leur gravité : 63 % de ces faits concernent des inscriptions antisémites, qui peuvent valoir des condamnations à de la prison ferme. Seize cas d’agressions physiques et 14 cas d’incendie ou de tentatives d’incendie contre des lieux de culte juifs ont été constatés. Autre chiffre permettant de constater l’aggravation brutale de la situation depuis le début de l’année : selon les renseignements généraux, entre le 1er janvier et le 2 avril, 34 actes antisémites graves ont été commis, contre 5 pour la même période en 2001. Pour mesurer l’ampleur de cette vague, il faut la mettre en perspective avec les constats dressés récemment par les organisations juives sur des périodes plus longues. Le 1er décembre 2001, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) faisait état de 330 actes d’hostilité commis contre des juifs entre le 9 septembre 2000 et le 20 novembre 2001. Le 12 mars, le Livre blanc de l’Union des étudiants juifs de France et de SOS-Racisme avançait le chiffre de 405 actes antijuifs, allant des graffitis aux agressions physiques, constatés entre le 1er septembre 2000 et le 31 janvier 2002. Soit presque autant, en dix-sept mois, qu’au cours des trois semaines qui viennent de s’écouler. ” Aujourd’hui, il devient presque impossible de tenir un registre des actes antijuifs, affirme Patrick Klugman, président de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF). On ne s’en prend pas aux institutions et à ses représentants, au CRIF ou à l’UEJF, mais aux juifs en général. C’est une chose inédite en France depuis bien longtemps : un ressentiment public contre les juifs s’exprime au grand jour.” Le lien avec la tournure dramatique prise par le conflit israélo-palestinien apparaît clairement. En 1999, on avait recensé 69 actes à caractère antisémite en France ; ce chiffre est monté jusqu’à 743 en 2000, au moment de la deuxième Intifada. Ce lien avec le Proche-Orient sert souvent sinon d’excuse, tout au moins d’explication aux actes commis, de sorte que la profanation, par exemple, de cimetières juifs ne provoque plus vraiment d’indignation sauf très localement. Vendredi 12 avril, par exemple, des inscriptions antisémites étaient découvertes dans un cimetière juif du quartier de Cronenbourg, à Strasbourg. Des croix gammées et des insultes à caractère raciste avaient été tracées sur une vingtaine de tombes et sur un mur. Un autre cimetière juif de ce même quartier avait été profané une semaine plus tôt. La géographie des faits recensés par les services de police et de gendarmerie est sans surprise. Il s’agit des grandes zones urbaines, notamment l’Ile-de-France, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) ou encore l’Alsace. Néanmoins, lorsqu’on se penche sur les décisions de justice ayant suivi le constat de ces faits antisémites, on s’aperçoit que la plus forte condamnation prononcée a eu pour cadre la Haute-Savoie. Deux hommes de 36 et 32 ans, arrêtés alors qu’ils inscrivaient des slogans antisémites et pro-palestiniens sur la façade d’un hôtel de Bonneville, ont été respectivement condamnés, le 7 avril, à deux ans et trois mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de la ville. Une autre personne, âgée de 31 ans, a été condamnée le 2 avril à trois mois de prison ferme pour dégradation volontaire dans une synagogue de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne). Au total, indique la police nationale, 72 personnes ont été interpellées pour des actes antisémites au 17 avril, parmi lesquelles 16 ont été écrouées. L’ensemble des décisions de justice devait être évoqué, jeudi 18 avril, lors d’un conseil interministériel. Le premier ministre Lionel Jospin devait réunir autour de lui le ministre de l’intérieur Daniel Vaillant, le ministre de la défense Alain Richard, la ministre de la justice Marilyse Lebranchu et la ministre de la jeunesse et des sports Marie-George Buffet. Deux thèmes se trouvaient au menu : le plan de renforcement du contrôle des armes et le dispositif de lutte contre les actes antisémites. Le conseil devait dresser un bilan des mesures policières prises pour contrecarrer la montée des actes antijuifs ainsi que des poursuites judiciaires contre leurs auteurs. Une circulaire adressée début avril aux procureurs de la République et aux procureurs généraux les invitaient à la plus grande fermeté en matière d’actes antisémites. Une initiative locale, en banlieue parisienne, témoigne de la tournure inquiétante prise par la vague antijuive. Le Conseil des communautés juives de Seine-Saint-Denis (CCJ93) a mis en place, le 28 mars, un numéro d’appel pour recueillir plaintes et témoignages. “On a reçu 150 appels en deux semaines, explique Sammy Ghozlan, président du CCJ93. On recommande aux gens de porter plainte car les pouvoirs publics, aujourd’hui, prennent cela au sérieux. On vit vraiment dans la psychose. Certains rabbins conseillent même de ne pas porter la kippa. Nos synagogues sont désertées et les parents ont peur d’envoyer leurs enfants à l’école.” Piotr Smolar

VIOLENCES ANTISEMITES SUR UN STADE DE BONDY -SEINE ST DENIS-

Violences antisémites contre des jeunes de Seine-Saint-Denis Marie-George Buffet a dénoncé une attaque ” inqualifiable ” contre des membres d’un club sportif juif de Bondy. Mercredi soir, vers 20 heures, ils étaient quatorze jeunes, entre seize et vingt ans, qui s’entraînaient comme d’habitude sur un terrain de foot de Bondy en Seine-Saint-Denis. Une heure plus tard, une quinzaine d’autres jeunes du même âge les attaquaient avec des barres de fer, des bâtons et des boules de pétanque. Les coups étaient ponctués d’insultes antisémites vociférées à l’encontre de ces membres d’un club sportif de l’association juive Maccabi. Par chance, les victimes de l’agression s’en sont sorties avec des blessures légères, l’une d’entre elles, le gardien de but, ayant dû cependant être conduite pour une nuit à l’hôpital. Des insultes sans équivoque, le fait également que les agresseurs aient cru bon, selon les témoignages, de se dissimuler le visage derrière des foulards palestiniens, ne laissent pas de place au doute. Cette attaque fait partie de la série de violences inadmissibles dirigées contre des juifs de France depuis les incendies de synagogues, les slogans racistes peints sur les murs, les pierres lancées contre des cars scolaires. Des actions qu’il faut bien nommer comme criminelles et antisémites, et que ne peuvent, en aucune manière, excuser les terribles images de l’offensive de l’armée israélienne dans les territoires palestiniens. L’attaque de Bondy a beau être maquillée d’actualité proche-orientale, elle a aussi des motifs plus ” matériels “. Après avoir brutalisé les jeunes sportifs, les délinquants sont allés piller les vestiaires, emportant avec eux portables, argent et Cartes bleues. Marie-George Buffet, ministre de la Jeunesse et des Sports, a immédiatement réagi, jugeant ” inqualifiable ” l’agression contre les jeunes de Bondy. Cet acte est d’autant plus inquiétant, a ajouté la ministre, qu’il fait suite à la mise à sac des locaux de l’association Maccabi samedi dernier à Toulouse. Marie-George Buffet souhaite que ” toute la lumière soit faite et que tout soit mis en ouvre pour que les auteurs de l’agression soient identifiés et punis “. Le maire de Bondy, Gilbert Roger, a dénoncé ” les actes racistes “, tandis que la LICRA (Ligue contre le racisme et l’antisémitisme) a décidé de porter plainte. De son côté, Sammy Ghozlan, qui préside le Conseil des communautés juives de Seine-Saint-Denis, voit dans cette dernière agression ” un nouveau palier franchi dans les actes antisémites “, observant notamment qu’” on ne s’attaque plus seulement aux biens, mais aux personnes “. Réaction également indignée du président du consistoire de Paris, Moïse Cohen, qui a adressé au premier ministre une lettre dans laquelle il réclame la mise sur pied d’” une cellule de crise ” en raison, explique-t-il, de l’aggravation des incidents visant les juifs. Dans son communiqué condamnant l’agression de Bondy, Marie-George Buffet s’était dit ” convaincue que les jeunes de France, de toutes opinions et de toutes origines, sauront se mobiliser pour défendre l’esprit de tolérance et de dialogue nécessaire “. Un objectif que soutient, parmi bien d’autres mouvements de jeunesse, le Collectif national Jeunes musulmans de France. Ses animateurs, Fouad Imarraïne (×le-de-France), Ali Rani (Nord-Pas-de-Calais), Yamin Makri (Rhône-Alpes) et Zoubir Daoud (Languedoc-Roussillon), ont publié jeudi un texte qui condamne les actes criminels visant des juifs de France. Le collectif JMF (un réseau d’associations implantées dans les banlieues populaires) a notamment participé aux manifestations de soutien au peuple palestinien organisées samedi dans plusieurs villes de France. Il déclare : ” Depuis quelques jours en France des lieux de culte juifs sont la cible d’attaques lâches et scandaleuses, et nous condamnons ces actes comme nous l’avons toujours fait. Rien ne peut justifier de tels actes qui suscitent notre indignation. ” Soulignant que ” les démocraties nous donnent les moyens d’agir pour exprimer notre soutien à telle ou telle cause, ici ou ailleurs “, les signataires jugent ” inconcevable que des individus (qui pourraient être des jeunes de banlieue, mais aussi des nervis d’extrême droite ou d’autres extrémistes) profitent de la tension au Proche-Orient pour commettre des actes criminels “, et ils déclarent : ” C’est pourquoi nous les dénonçons d’où qu’ils viennent et nous exigeons que les pouvoirs publics mettent tout en ouvre pour leur arrestation et leur ferme condamnation. ” J.-P. P. Article paru

Des joueurs de foot d’une association juive agressés à Bondy

    




Des joueurs de foot d’une association juive agressés à Bondy


Jeudi 11 avril 2002, 19h04

BOBIGNY (AFP) – Quatorze joueurs de football de l’association juive Maccabi, qui s’entraînaient mercredi sur un terrain de Bondy (Seine-St-Denis), ont été agressés par des inconnus, visage dissimulé par un foulard et munis de barres de fer, de bâtons et de boules de pétanque.

Selon Maccabi, il est 20H00 lorsque les joueurs de l’équipe senior de cette association sportive confessionnelle, âgés de 16 à 20 ans, commencent leur entraînement sur le terrain Max Dormoy, près de la cité de Bondy Nord.

Tout se déroule normalement quand, selon des sources policière et judiciaire, une quinzaine de personnes pénètrent sur le terrain vers 21H15 et attaquent les footballeurs.

Coups de barres de fer, de bâtons: l’attaque est brève mais violente. Miraculeusement, les joueurs s’en sortent avec des hématomes. Un seul est hospitalisé une nuit pour des blessures dont une plaie au cuir chevelu et des coups sur le corps, selon les mêmes sources.

“L’expédition a vraisemblablement été préméditée. Et il semblerait que les auteurs aient eu connaissance de l’appartenance des joueurs à la communauté juive compte tenu des insultes”, estimait-on jeudi au parquet de Bobigny.

Après l’expédition punitive, les agresseurs ont visité les vestiaires des joueurs et y ont volé des téléphones portables, des cartes bleues et des vêtements.

J’ai vraiment eu très peur car je ne les ai pas vu arriver. J’étais dos à eux, en corner. J’ai reçu un coup de barre dans le dos, je me suis retrouvé à terre et ils étaient plusieurs à me massacrer. Ils me criaient “sale juif”, a confié, de façon anonyme, le joueur le plus sérieusement blessé, âgé de 16 ans.

Certains portaient des écharpes palestiniennes autour du visage, je ne pourrais pas les reconnaître mais je pense qu’ils devaient être âgés comme nous de 16 à 20 ans”, a-t-il poursuivi. “Tout le monde s’est mis à courir, cherchait à trouver des cachettes, c’était la panique”.

Deux d’entre nous ont réussi à trouver refuge chez le gardien pour appeler les secours“, a expliqué un autre joueur, de 18 ans.

Elisabeth Guigou, candidate aux législatives dans la circonscription de Bondy, a exprimé “son émotion et son indignation” dans une lettre au président de la communauté juive de Bondy, Roger Benhamou. La ministre de l’emploi et de la solidarité transmet “son soutien déterminé à la communauté juive dans cette épreuve”.

La ministre de la Jeunesse et des Sports, Marie-Georges Buffet, a condamné une “attaque inqualifiable” tandis que le maire de Bondy, Gilbert Roger, dénonçait des “actes racistes“. La LICRA (Ligue contre le racisme et l’antisémitisme) a décidé de porter plainte.

Sammy Ghozlan, président du Conseil des communautés juives de Seine-Saint-Denis, a estimé que l’on avait “franchi un nouveau palier dans les actes antisémites“. “Il ne s’agit plus d’actes isolés. Cette attaque visait clairement des Juifs. Ce qui est grave, c’est que l’on ne s’attaque plus seulement aux biens mais aux personnes”, a-t-il ajouté.

Le service départemental de la PJ de Seine-Saint-Denis, chargé de l’enquête, auditionnait jeudi les victimes.

Plusieurs incidents ont été commis récemment en Seine-Saint-Denis: le 3 avril, un bus et une voiture d’une école juive d’Aubervilliers ont été incendiés. La semaine dernière, des jeunes portant des kippas ont été pris à partie dans la rue à Bobigny. Dimanche, des cocktails molotov ont été jetés sur la synagogue de La Courneuve.

© 2002 AFP







    

Antisemitisme en France Editorial Michel GURFINKEL

Antisémitisme en France 
Editorial de Michel Gurfinkel 
Radio Aroutz7 
7 Décembre 2001 
La communauté juive de France est de loin la plus importante d’Europe. Au moins 600.000 âmes, soit 1% de la population nationale. Elle connaît depuis une trentaine d’années un âge d’or, à la découverte d’un renouveau religieux, orthodoxe, mais aussi libéral , de la multiplication des écoles et des centres d’études, du développement de l’alimentation cachère et de l’harmonisation des relations avec la plupart des autres religions, à commencer par l’église catholique. Et pourtant, les Juifs français ont peur. Il y a eu 350 agressions graves d’octobre 2000 à octobre 2001. Dix synagogues ou écoles ont été incendiées et les déprédations, les agressions physiques ou verbales sont devenues quasi-quotidiennes. Le bouleversement essentiel se situe dans le sentiment de trahison à déclinaisons multiples. La première trahison est celle d’une partie significative de la communauté musulmane. Les agressions actuelles ont été perpétrées presque exclusivement par des jeunes issus des immigrations maghrébines et africaines. Elles ont souvent été encouragées par des sermons intégristes diffusés dans les mosquées. Ce qui est plus grave, c’est qu’elles n’ont pratiquement pas fait l’objet de dénonciations publiques de la part des dirigeants reconnus de l’Islam en France. Or, le judaïsme ne croit pas avoir mérité une telle attitude. Imbu d’idées républicaines, le CRIF a pris la défense de l’immigration dans les années 80 et 90. Le rabbinat, comme l’église chrétienne d’ailleurs, a défendu les droits des Musulmans. De nombreuses personnalités juives françaises et la direction du CRIF elle-même ont toujours cherché à renforcer le processus de paix au Proche-Orient en multipliant leurs relations avec les Palestiniens et donc, en contribuant à leur légitimité internationale. La deuxième trahison est celle d’une partie des médias, aussi bien écrits qu’audiovisuels.

 Samy Gozlan, commissaire de police honoraire et vice-président du Consistoire de Paris, estime qu’ils se sont faits les porte-parole de la propagande palestinienne, avec une complaisance impressionnante et qu’ils ont , par ce fait, contribué à la montée de l’extrémisme au sein de la communauté musulmane. La troisième trahison se situe sur le plan purement politique et à gauche, plutôt qu’à droite. “

 Depuis quelques temps, nous assistons à l’émergence d’un antisémitisme de gauche cohérent “, note un avocat parisien. Il est d’abord apparu, selon le sociologue Jacques Tarnero, à la gauche de la gauche de José Bosé, puis chez les militants de l’Association ” Droits au logement “, en passant ensuite par les Verts. Il touche désormais le PS lui-même, longtemps réputé pro-israélien et philosémite. A cet égard, l’affaire Boniface a fait l’effet d’une véritable bombe. Le quatre août dernier, Pascal Boniface, directeur de l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques, IRIS, un organisme proche du Parti Socialiste, publie dans le Monde un article intitulé ” Lettre à un ami israélien “. En fait, il s’agit d’un pamphlet pro-palestinien, mais c’est surtout sa conclusion qui retient l’attention. A trop soutenir Israël, la communauté juive risquerait, selon lui, de s’isoler, notamment face à la communauté musulmane. C’était une sorte de menace et pour beaucoup de Juifs français, la clé des agressions qu’ils subissent depuis le mois d’octobre précédent. L’affaire ne s’arrête pas là, on découvre en effet que l’article du 4 août n’était qu’une version adoucie d’une note confidentielle destinée aux dirigeants du Parti Socialiste. Les propos y sont sans ambiguïté, Boniface affirme qu’une politique équilibrée au Proche Orient, mettant sur le même plan Palestiniens et Israéliens, serait ressentie comme une injustice par la communauté arabo-musulmane, et donc la détournerait aux prochaines élections, de Lionel Jospin et du Parti Socialiste. Conclusion, ” le soutien à Sharon “, je cite, ” mérite-t-il qu’on perde en 2002 ? “. On ne peut préjuger des réactions internes des Juifs français à long terme, certains d’entre eux estimant que l’influence de l’Islam extrémiste cessera de croître en France et en Europe et d’autres prédisant à la fois une mobilisation de la société française contre le danger islamiste et un basculement à droite de l’ensemble de leur communauté en 2002 et au-delà… © Objectif-info.com     

incendie criminel synagogue de Clichy Sous Bois Article du Parisien

Clichy-sous-Bois – Incendie criminel à la synagogue 
DU PARISIEN EDITION LOCALE:
 [Halte aux provocations des nazillons de banlieue !] 

ALLÉE de la Veuve-Lindet-Girard, à Clichy-sous-Bois, quelques fonctionnaires de police veillent sur la synagogue.

 Des membres de la communauté israélite discutent, émus devant les murs noircis par les flammes et la suie qui s’est répandue dans la salle de prières dans la nuit de dimanche à lundi… S’il n’a pas fait de blessé, ni créé des dégâts irréparables, cet acte criminel non revendiqué suscite néanmoins l’indignation. Le foyer s’est déclaré vers 2 heures au sous-sol de la synagogue. 
Après avoir brisé une vitre protégée par des barreaux, au ras du sol, à l’arrière du bâtiment, le ou les auteurs ont répandu de l’essence et mis le feu. Pris pour cible également, le véhicule Opel Break stationné dans l’enceinte, dont le pare-brise arrière a été brisé. 
L’an dernier, un cocktail Molotov Il s’agit en fait de la voiture du rabbin, actuellement en congé. L’incendie a été maîtrisé par les pompiers en un peu moins d’une heure. Des salles sont noircies mais il semble qu’aucun objet saint n’ait été endommagé. ” Les sept rouleaux de la Torah ont été transportés dans une autre synagogue “, indique Moïse Lewin, rabbin au Raincy qui s’est rendu sur place. 

Pour Sammy Ghozlan, président de la communauté juive de Seine-Saint-Denis, actuellement en Israël, il ne fait aucun doute que cet acte est dirigé contre la communauté juive. ” Le danger est là, explique-t-il. Il y a un antisémitisme arabo-musulman qui est installé. Le juif est désigné. Il est de la responsabilité de la police, de l’Etat… de prendre des mesures pour que cela n’ait plus lieu. ” 

Ahmed, un riverain de 51 ans, ne l’entend pas de la sorte : ” Qu’on arrête de relier systématiquement tout ce qui se passe ici aux événements du Proche-Orient. ” Plus modéré, Moïse Cohen, président du consistoire pour la région Ile-de-France se refuse de céder à l’affolement. ” Nous espérons surtout qu’il n’y aura pas d’extension ni de reprise de la vague de violence que nous avons connue l’an passé. ” A l’automne dernier, au moment de la violente reprise des hostilités au Proche-Orient, des agressions et de nombreux actes de vandalisme avaient meurtri la communauté.
 En Seine-Saint-Denis, les synagogues de Villepinte, Bondy, Clichy avaient notamment été prises pour cibles. ” Vous voyez la marque noircie sur la grille, indique un jeune homme. C’est une trace du cocktail Molotov qui a été lancé sur la synagogue pendant Kippour, il y avait beaucoup de monde à l’intérieur. ” Une marche de la paix avait eu lieu après cette agression, réunissant élus et diverses communautés. Depuis, la tension s’est visiblement apaisée mais des actes apparemment isolés refont surface, sous forme de tags et divers actes de vandalisme. Le commissariat du Raincy est chargé de faire la lumière sur l’incendie de la synagogue de Clichy.
 Carole Sterlé
 Le Parisien , mardi 07 août 2001, 0h00