Béglé – Castaner, encore victime de ses émotions…

PARTI PRIS. En 48 heures, le ministre de l’Intérieur vient de fournir des munitions à tous les ennemis de l’État de droit. Désastreux et dangereux.

Par Jérôme Béglé| Le Point.fr 

Christophe Castaner, un ministre de l'Interieur bavard et gaffeur.
Christophe Castaner, un ministre de l’Intérieur bavard et gaffeur. © – / FranceTV / AFP

Le confinement avait du bon. Les langues tournaient sept fois dans les bouches avant d’entrer en action. Les ministres avaient raréfié leurs prises de parole. Et puis la mi-mai est arrivée. Chacun retrouve ses petites habitudes. Place Beauvau, au ministère de l’IntérieurChristophe Castaner a recouvré sa liberté de ton. Rarement pour le meilleur, souvent pour le pire. En 48 heures, il a multiplié les gaffes, les dérapages, les monstruosités sémantiques ou juridiques (cochez la bonne case). Par ordre d’entrée en scène, vous aurez goûté au douteux « soupçon avéré d’acte ou de propos raciste » de la part d’un policier ou d’un gendarme. On a grincé des dents, mais, magnanime, on s’est dit que sur l’échelle Castaner de l’à-peu-près, on en était encore à la magnitude 2.

Puis est arrivée cette déclaration mardi matin sur BFM TV-RMC : « Les manifestations ne sont pas (autorisées) dans les faits, car il y a un décret du Premier ministre dans le cadre de la deuxième phase du déconfinement qui interdit les rassemblements de plus de dix personnes. Mais je crois que l’émotion mondiale, qui est une émotion saine sur ce sujet, dépasse au fond les règles juridiques qui s’appliquent. »On se frotte les yeux et les oreilles ! Le ministre de l’Intérieur explique doctement qu’il y a un ordre au-dessus des lois, une chose étrange et non mesurable et tellement élastique qui s’appelle l’émotion. Quelques semaines après avoir interdit aux familles d’enterrer dignement leurs aînés, au moment où les mariages (et les baptêmes) sont encore restreints, il existerait donc des sentiments qui seraient supérieurs aux règles de la République. Monsieur le Ministre, nous vous souhaitons beaucoup de courage pour maintenir l’ordre lorsque pour obéir à leurs émotions certains de nos compatriotes voudront en découdre avec des policiers ou des gendarmes qu’ils soupçonneront d’avoir utilisé la violence à mauvais escient.

Réunissez-vous, manifestez et on fermera les yeux

Dans son élan, Christophe Castaner a assuré qu’« il n’y aura pas de sanction et de procès-verbal » contre les contrevenants. Autrement dit, réunissez-vous, manifestez (ne cassez pas trop de vitrines quand même) et on fermera les yeux. À quoi bon maintenir l’interdiction de tout rassemblement de plus de 50 personnes puisque le ministre de l’Intérieur s’assoit lui-même sur la loi ?

Une rumeur parisienne annonce Castaner au ministère de la Défense à l’issue d’un prochain remaniement. Ce bavard impénitent se retrouverait ainsi à la tête de la grande muette. Puisse-t-elle lui inspirer une utilisation économe de sa salive. Au sein des troupes, on s’inquiète déjà : assistera-t-on à un mauvais remake de Mais où est passée la 7e compagnie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *