Betty Deutsch: concilier le sport de haut niveau et la vie orthodoxe?

Betty Deutsch: concilier le sport de haut niveau et la vie orthodoxe?

Betty Deutsch: les ambitions sportives d’une jeune athlète juive orthodoxe !

En mars dernier, une femme juive orthodoxe, mariée et mère de cinq enfants, a obtenu la première place, parmi les concurrents israéliens, dans le 8emarathon de Jérusalem.

Près de 35 000 personnes, venues de 72 pays, ont participé à cette compétition annuelle devenue très populaire.

La gagnante, Betty Deutsch, originaire des USA, qui vit avec sa famille dans le quartier de Har Nof, est âgée de 29 ans.

Elle avait fait sensation parmi les coureurs en raison de sa tenue vestimentaire et du foulard qui lui couvrait tous les cheveux.

Pendant la course, c’est son mari qui gardait les enfants, tous âgés de moins de 8 ans. Michael Deutsch, enseignant dans une Yeshiva et étudiant en informatique, a appris la victoire de son épouse par téléphone.

La performance de la jeune femme est plutôt inédite. Elle ne pratique ce sport que depuis trois ans et ne fait partie d’aucun club d’athlétisme où personne ne la connait.

Et pourtant, quelques mois après son triomphe, Betty Deutsch, surnommée par ses amies ‘speedy Betty’, compte poursuivre dans cette voie.

Dans une interview accordée au site Ynet, Betty Deutsch a admis qu’elle était la première championne religieuse orthodoxe. Elle a ajouté que seuls quelques ‘h’arédim’ pratiquaient ce sport.

‘Mais je ne vois aucune dérive dans mes activités. J’ai consulté en outre un rabbin cabaliste qui a confirmé que je pouvais pratiquer des activités physiques’.

Et de préciser : « Beaucoup de gens me demandent s’il n’y a pas de contradiction entre la religion et le sport. Je ne la vois vraiment pas. En revanche, il existe un commandement nous enjoignant de ‘préserver nos vies’. Et c’est réellement ainsi : une âme saine dans un corps sain. Dans le monde orthodoxe, lorsqu’on agit contre la norme, cela provoque des réactions. Mais je savais que j’agissais bien’.

Betty a encore confié que ‘contrairement aux autres sportifs, chaque course avait pour elle une connotation spirituelle’.

Betty Deutsch fait du sport depuis son enfance, aux Etats-Unis mais elle s’entrainait alors dans la catégorie du taekwondo.

« Mais après mon Alya, je me suis arrêtée en raison de mes grossesses et de la naissance de mes enfants. Mais lorsque le quatrième bébé est venu au monde, j’ai compris que je devais reprendre ce sport et je me suis fixé comme objectif de courir pour le marathon ».

Dans moins de deux semaines, Betty Deutsch participera au marathon de Tibériade et elle espère se tenir une nouvelle fois sur le podium.

Son rêve, qui apparait pour l’instant plutôt irréalisable, serait d’atteindre des résultats lui permettant de se présenter aux Jeux Olympiques. Elle a conclu sur un ton optimiste : « Je suis patiente. Cela ne fait que trois ans que je cours et j’espère devenir la première athlète juive orthodoxe des JO ».

Claire Dana-Picard 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench