Catégorie : I24

Un rapport révèle l’implication de terroristes dans les activités du BDS |i24NEWS

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, a révélé dimanche un rapport complet rédigé par son ministère selon lequel des organisations liées à la campagne internationale BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions) entretiennent des liens étroits avec le groupe islamiste Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza et le Front populaire de libération de la Palestine.

La charte du mouvement BDS appelle à exercer un boycott et diverses pressions économiques, académiques, culturelles et politiques sur Israël afin “d’aboutir à la fin de l’occupation et de la colonisation des terres arabes, ainsi que le respect du droit au retour des réfugiés palestiniens”.

Selon le rapport, au moins une trentaine d’activistes, parmi lesquels, certains ont passé plusieurs années dans une prison israélienne après avoir été reconnus coupables d’actes terroristes ou d’attentats, sont liés aux organisations du BDS, dont certaines sont financées par l’Union européenne.Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter

גלעד ארדן@giladerdan1

Today we revealed the web of hidden ties between terrorist organizations and 13 leading #BDS groups in the EU, US and PA. All countries & financial institutions must investigate and end funding to BDS groups tied to terror. The BDS masquerade is ending. #TerroristsInSuits14321:12 – 3 févr. 201999 personnes parlent à ce sujetInformations sur les Publicités Twitter et confidentialité

“Les organisations terroristes et les mouvements de boycott sont unis autour d’un seul objectif, celui de détruire Israël et voient dans la délégitimation de l’Etat hébreu un moyen complémentaire à la lutte armée”, a déclaré dimanche M. Erdan lors d’une conférence de presse.

“J’espère qu’avec la publication de notre rapport, l’UE et tous les pays qui subventionnent les organisations de boycott reconsidèreront la légitimité et le financement qu’ils accordent aux organisations BDS”, a-t-il expliqué.

“Les organisations de boycott ont construit un réseau mondial visant à répandre la haine et les mensonges contre Israël, et c’est une politique de riposte que je m’efforce de mener”, a-t-il poursuivi notant qu’à présent “26 États américains ont adopté des lois contre des organisations qui boycottent Israël”.

Ahmad GHARABLI (AFP/File)

Israel’s Public Security Minister Gilad Erdan is threatening to ban Amnesty International from the country over a campaign for digital accommodation providers to stop listing properties in occupied Palestinian territories
Ahmad GHARABLI (AFP/File)

Il a par ailleurs rappelé qu’Israël luttait contre les tentatives de boycott international des produits issus des implantations israéliennes de Cisjordanie.

“De hauts responsables européens commencent à comprendre les objectifs du BDS, qui sont purement antisémites, et ont cessé de financer les organisations BDS”, a indiqué M. Erdan.

“Le BDS et les organisations terroristes sont les deux côtés d’une même médaille, qui rejettent Israël en tant qu’Etat juif, et ne cherchent qu’à le rayer de la carte”, a-t-il fustigé.

Le ministre a précisé que le rapport sera publié dans plusieurs langues afin d’inciter les leaders mondiaux à agir contre la campagne BDS. Il a en outre affirmé détenir des informations supplémentaires qui pour l’heure ne seront pas dévoilées.


04/02/201908:45:20MIS À JOUR LE 04/02/201909:10:50Écrit par i24NEWS

France: des tags antisémites et racistes sur la maison d’un maire en Alsace

09/11/201820:39:47MIS À JOUR LE09/11/201821:30:08Écrit pari24NEWS – AFP

Deux croix gammées et des messages antisémites ont été découvert à l’entrée de la synagogue de Verdun
AFP

Des tags antisémites et racistes, visant notamment le préfet de la région Grand Est et les migrants, ont été inscrits sur la maison du maire de Brumath (Bas-Rhin) dans la nuit de jeudi à vendredi, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

“Toutes les façades de la maison et la porte du garage ont été taguées sur deux mètres de haut”, a expliqué le maire de Brumath, Etienne Wolf, “effaré”.PUBLICITÉ

Il était écrit, a-t-il détaillé: “Marx=Jude” (juif en allemand) à côté d’une croix gammée, “Le préfet juif Marx, on ne veut plus de migrants”, “Migrant raus” (dehors en allemand) ou encore “Elus alsaciens=vendus”.

“Mon nom n’était nulle part, mais ma maison a été visée en tant qu’élu alsacien”, a-t-il ajouté, précisant qu’il était de confession catholique et avait enseigné la religion pendant trente ans.

Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie et des techniciens en identification criminelle ont procédé à un relevé d’indices, a précisé l’élu, qui est aussi vice-président du conseil départemental du Bas-Rhin.

M. Wolf a ensuite fait recouvrir de peinture les inscriptions. “Ca fait 18 ans que je suis maire, je n’ai jamais été confronté à cette problématique”, a-t-il ajouté. 

DOMINIQUE FAGET (AFP)

Le Premier ministre Manuel Valls (G) et le préfet de Seine-et-Marne Jean-Luc Marx, le 2 juin 2016 à Nemours
DOMINIQUE FAGET (AFP)

Des inscriptions antisémites visant entre autres le préfet, Jean-Luc Marx, ont été relevées ces dernières semaines dans cinq autres communes du Bas-Rhin, a indiqué la préfecture.

Après deux années de baisse, les actes antisémites en France ont fortement augmenté (+69%) sur les neuf premiers mois de 2018, s’est alarmé le Premier ministre Edouard Philippe dans une tribune publiée vendredi sur Facebook.

Marine Le Pen a par ailleurs estimé vendredi que “refuser de désigner la cause” de la montée de l’antisémitisme, identifiée comme étant “l’islamisme radical” par son compagnon Louis Aliot, revenait à “se condamner à l’impuissance et donc renoncer à le combattre.”

Le président Rivlin va rencontrer Emmanuel Macron la semaine prochaine

FRANCE – ISRAEL

Écrit pari24NEWS

Le président israélien Reuven Rivlin, le 6 septembre 2017 à Munich
Matthias Balk (dpa/AFP/Archives)

Le président israélien Reuven Rivlin se rendra en France la semaine prochaine et rencontrera son homologue Emmanuel Macron pour la toute première fois, ont rapporté vendredi les médias israéliens.

Le président débutera sa visite par une cérémonie officielle mercredi à l’Hôtel national des Invalides, où il sera reçu par une garde d’honneur.

Dans la soirée, le Président de la République française accueillera M. Rivlin pour un dîner officiel.

Il visitera également une base de l’armée de l’air française et sera accompagné du commandant de l’armée de l’air, le Major-général Amikam Norkin.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou avait voyagé à Paris en novembre pour assister aux commémorations du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

Plus de 60 chefs d’Etat et de gouvernement s’étaient réunis pour commémorer le centenaire de l’armistice de la Grande guerre, rassemblement hors norme qu’Emmanuel Macron veut mettre à profit pour vanter le multilatéralisme dans les relations internationales.

Fin octobre, M. Macron avait envoyé son conseiller diplomatique Aurélien Lechevallier à Jérusalemet à Ramallah pour des pourparlers sur le processus de paix entre Israël et les Palestiniens.