Catégorie : Le Président Sammy Ghozlan

Le BNVCA craint une recrudescence des actes antisémites suite à la validation par l’Union Européenne de étiquetage des produits en provenance de l’Etat Juif.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le BNVCA apprend avec une grande  inquiétude  les nouvelles mesures discriminatoires décidées par l’Union Européenne à l’encontre d’Israël  En validant  étiquetage des  produits en provenance de  l’État juif  L’UE encourage le boycott et  l’activisme  du mouvement anti-Israélien BDS.  

Non seulement cette mesure n’apporte rien au bien-être des palestiniens mais  de plus elle  ne contribue absolument pas à la paix entre les belligérants.                   

Le BNVCA à maintes fois  prouvé que l’incitation à la haine d’Israël et le dénigrement de ce pays sont la source principale de l’antisémitisme contemporain. 

 Nous restons convaincus que cette décision inique  et inutile   va faire  augmenter   le  nombre d’actes anti juifs.    

Les rédacteurs de ce texte anti-Israélien  en  porteront le  la lourde responsabilité.     

Le BNVCA  continuera de poursuivre en justice les activistes de BDS et leurs comparses  conformément à la loi  du code pénal qui prévoit et poursuit ce délit. 

Le BNVCA condamne avec fermeté et colère l’attaque raciste et violente commise ce jour 28 octobre 20019 contre la mosquée de Bayonne par un homme de 84 ans.

Il a mis le feu à la porte du lieu de culte , ainsi qu’à un véhicule automobile et a tiré avec une arme à feu blessant deux personnes.

Cette agression violente nous scandalise et démontre que la haine et le racisme se répandent et tendent à se banaliser.

Nous tenons à assurer la communauté musulmane de France et de Bayonne en particulier de tout notre soutien et de toute notre solidarité.

Nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés.

Nous saluons l’action de la police qui a identifié et interpellé l’auteur présumé que la Justice devra sanctionner très sévèrement et de facon dissuasive.

Le Bnvca condamne l’agression d’un jeune homme juif commise le 10//10/2019 à 00h20 par 5 individus à Paris 11eme.

Le BNVCA condamne avec force la nouvelle agression commise contre un jeune homme de 25 ans de confession juive  identifiable à son habit noir la tête couverte d’une casquette cachant sa kippa et portant une barbe.             La victime rapporte  avoir été abordée par 5 individus décrits d’origine maghrébine. Les faits se sont produits le 10/10/19 vers 00h20  Boulevard Voltaire près de la Mairie du 11eme et de son domicile. Selon la victime les assaillants en voulaient d’abord à son argent mais quand ils ont compris qu’il s’agissait d’un juif  en découvrant les franges de son vêtement religieux et après avoir déchiré son costume, ils se sont acharnés sur lui  le frappant au visage, sur le corps, le mettant  à terre et le menaçant d’une arme blanche. Un couteau à grande lame ressemblant à un couteau de boucher avec lequel l’un des auteurs assis sur le torse de sa victime mise à terre menaçait de le poignarder. La victime a pu réagir et se dégager en surprenant son agresseur. Selon le grand frère de la victime c’est lui  qui entendant les cris, serait venu avec leur père le délivrer à temps, faisant fuir les agresseurs qu’ils ont  poursuivi en vain. La  victime qui a déposé plainte détient un certificat dus UMJ prescrivant une ITT de 8 jours. Le jeune homme est traumatisé il souffre de blessures au visage sur les jambes et sur le corps. L’agression s’est produite devant une dame  qui a consenti à témoigner. La haine anti Juive alimentée par les clichés antisémite ne s’éteint pas. Elle tend à se développer et à sévir partout en Europe comme aux USA. Nous demandons à la police de tout mettre en œuvre pour identifier au moyen des vidéos de surveillance placées dans ce secteur et interpeller les lâches agresseurs anti juifs.

Le BNVCA condamne les dégradations volontaires et voies de fait commises sur le véhicule d’une famille juive de Sarcelles entre le 26 et le 27/12/8

Le BNVCA dénonce et condamne les dégradations et voies de fait commises sur le véhicule d’une famille juive de Sarcelles dans la nuit du 26 au 27 décembre 2018.

Alors que le véhicule était garé dans le sous-sol de l’immeuble,19 Rue André Gruning à Sarcelles, des inconnus ont rayé volontairement les portières et les ailes, ont déposé des sacs poubelles remplis d’immondices sur le toit et ont collé une mézouza sur le pare-brise.

La victime rappelle que courant Avril la mézouza posée sur la porte de son appartement avait été arrachée.

La nature de ces faits caractérise la haine et la méchanceté manifestée par les auteurs de cet acte volontaire et abject.

La victime a déposé plainte.
Nous demandons aux services de Police de tout mettre en œuvre pour identifier et interpeller les délinquants antisémites et les mettre à la disposition de la justice.