Catégorie : René LEVY Secrétaire Général

Une croix gammée et un appel à tuer des Juifs découverts sur la porte d’une école francilienne

Un nouvel acte antisémite a été signalé en France: la phrase «Mort au juif» ainsi qu’une croix gammée ont été inscrits sur une porte de l’école élémentaire de Mauperthuis.

Des tags antisémites ont été découverts lundi 12 août dans l’école élémentaire de Mauperthuis, en Île de France, rapporte le Parisien. L’inscription «Mort au juif» ainsi qu’une croix gammée ont été dessinés à la craie bleue sur une porte de l’établissement, accompagnées de l’injonction «Les profs n***é vos mère».

«C’est la première fois qu’un tel événement se produit dans notre commune», a déclaré le maire, Dominique Carlier, au Parisien.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le ou les auteurs auraient escaladé les grilles de l’école pour y pénétrer et dégrader les lieux.

Hausse des actes antisémites

Plusieurs actes antisémites ont été commis cette année en France -parmi lesquels la profanation de tombes en Alsace, une croix gammée dessinée sur le visage de Simone Veil, des inscriptions sur des établissements publics, après le bond de 74% d’incidents de cette nature constaté l’an dernier par rapport à l’année précédente.

En effet, en 2018, 541 actes antisémites avaient été recensés contre 311 l’année précédente, 335 en 2016 et 800 en 2015, selon les chiffres officiels.

Source :
https://www.europe-israel.org/2019/08/une-croix-gammee-et-un-appel-a-tuer-des-juifs-decouverts-sur-la-porte-dune-ecole-francilienne/

Pourquoi ce qui est possible dans d’autres pays ne l’est pas en France. Ne n’avons probablement pas la capacité ou la volonté d’être à la hauteur de cette situation.

Victoire israélienne anti-BDS en Allemagne

Shraga Blum

 par Shraga Blummars 16, 2019in A LA UNEINTERNATIONAL 

Les efforts conjugués d’organisations juives allemandes ainsi que du ministre israélien de la Sécurité intérieure et des Enjeux stratégiques Guilad Erdan auront porté leurs fruits. La terroriste et activiste anti-israélienne Rasmaya Oudeh ne pourra pas s’exprimer lors d’une soirée anti-israélienne prévue à Berlin, que les autorités allemandes ont annulée. La terroriste sera même expulsée d’Allemagne.

Rasmaya Oudeh avait assassiné des civils israéliens en 1969 et depuis sa sortie de prison elle milite à travers le monde en faveur du BDS.

Le ministre allemand de l’Intérieur Horst Seehofer a expliqué que la liberté d’expression est un principe très important mais lorsqu’elle est utilisée pour inciter contre l’Etat d’Israël, les Juifs ou le Judaïsme il s’agit d’un franchissement des lignes rouges. Berlin est une ville d’unité et de solidarité et non de division et de propagande ».

Le ministre Guilad Erdan a déclaré : « La justice et le bon sens l’ont emporté. Je remercie les autorités allemandes pour la décision éthique et sans ambiguïté qu’elles ont prises. Il s’agit d’une décision importante et j’appelle les autres pays en Europe à adopter la politique allemande de tolérance zéro envers les terroristes déguisés en militants des droits de l’homme ».

L’an passé déjà, Rasmaya Oudeh avait été chassée des Etats-Unis après avoir caché pendant des années son implication passée dans le terrorisme meurtrier.

Photo IllustrationTags:BDS