Catégorie : Sammy Ghozlan

Le BNVCA qui lutte contre l’antisémitisme et contre tout autre forme de racisme et de discrimination a décidé de ne pas participer à la manifestation contre l’islamophobie.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Drancy le 7/11/2019

Non seulement parce que le texte qui appelle à cette marche fait référence à des “lois liberticides” qui viseraient les musulmans, met en cause le principe de laicité, mais aussi du moment qu’elle est initiée et organisée par Monsieur Madjid Messaoudene, élu de Saint Denis qui le 2 février 2019, a posté un  tweet discriminatoire suivant, dans lequel à propos du Concert d’Enrico Macias au Maroc il appelle  à boycotter le chanteur français de confession juive en ces termes:

 “J’espère qu’il ne se produira plus jamais dans aucun pays
arabe. Le Maroc ne doit pas le laisser jouer », écrit-il sur le réseau social.
“Enrico Macias est un artiste qui a des positions plus que critiquables pour quelqu’un se dit être un chantre de la culture et de la paix. Il a le droit de soutenir Israël, mais il y a des conséquences », ajoute Madjid Messaoudene.

Le BNVCA rappelle que Messaoudene est coutumier du fait, Il avait déjà été
poursuivi pour injures publiques.

Par ailleurs il avait posté des tweets ambigus lors de l’assassinat des enfants juifs de l’école Juive de Toulouse en mars 2012 par Mohamed Merah.

Si le BNVCA soutient les musulmans victimes d’agressions racistes, il  regrette que l’initiative de cette manifestation ait été prise entre autres par Madjid Messaoudene qui n’est de notre point de vue, certainement pas la
personne la mieux  indiquée pour l’organiser. Bien au contraire il en compromet les buts et les objectifs réels antiracistes légitimes.

Le BNVCA indigné par l’horrible affiche annonçant la quinzaine antiraciste à Saint Denis. Le BNVCA dénonce le programme de cette quinzaine qui ne prend pas en compte l’antisémitisme

Le BNVCA exprime le choc et l’indignation suscitées par l’horrible affiche collée mercredi 6/3/2019 sur les murs dans les Rues de Saint Denis (93), montrant le visage caricaturé d’Hitler éructant, et portant un pin’s du drapeau tricolore français.  Cette affiche est sensée faire la promotion de la “quinzaine anti raciste et solidaire”, proposée par un collectif  d’associations,  du 17 au 30 mars. Si de nombreux événements sont programmés  autour des questions de discriminations raciales, nous constatons que la Ville de Saint Denis, comme la plupart des villes  dirigées par  des élus communistes ou d’extrême gauche, leur lutte contre le racisme ne fait aucune référence à l’antisémitisme, à ses causes, ses sources, ses auteurs, ses conséquences. Nous observons et regrettons que si de nombreuses associations sont invitées à participer aux événements aux débats aux conférences, aucune association juive de la commune ou du département, ni aucune organisation de lutte contre l’antisémitisme n’y sont  conviées. Nous rappelons que le BNVCA a tout récemment déposé plainte contre un élu FG de Saint Denis, et réclamé au Préfet du 93 qu’il prenne des sanctions contre cet adjoint qui a tenu des propos racistes et appelé illégalement au boycott du chanteur français Enrico Macias de confession juive. Tous ceux qui prétendent lutter contre les discriminations sans prendre en compte l’antisémitisme tentent d’occulter le nouvel antisémitisme qui sévit depuis déjà 20 ans dans notre pays.