Catégorie : COMMUNIQUE DE PRESSE

Manifeste «contre le nouvel antisémitisme»

Manifeste «contre le nouvel antisémitisme»

Le 28 mars dernier, la marche blanche en hommage à Mireille Knoll avait réuni des milliers de personnes à Paris. LP/Guillaume Georges

picto exclusif

Ce manifeste, rédigé par Philippe Val et que publie « Le Parisien-Aujourd’hui en France Dimanche », réunit plus de 250 signataires. Parmi eux, trois anciens Premiers ministres, des élus, des intellectuels, des artistes…

Dans un livre à paraître mercredi chez Albin Michel*, quinze intellectuels prennent la plume pour dénoncer le poison de l’antisémitisme. L’ouvrage, préfacé par la philosophe Elisabeth de Fontenay, est écrit avec l’énergie de la colère. Une colère qui prend aujourd’hui la forme d’un manifeste qu’« Aujourd’hui en France Dimanche » a décidé de publier. Elle grandit depuis la mort de Sarah Halimi, Parisienne de 65 ans défenestrée après avoir été rouée de coups le 4 avril 2017. La justice a mis plus de dix mois à reconnaître la circonstance aggravante de l’antisémitisme. Le 23 mars, moins d’un an plus tard, dans le même arrondissement, au cœur de la capitale, l’assassinat de Mireille Knoll, 85 ans, ravivait l’émotion et l’indignation nées de l’affaire Halimi. L’enquête est en cours.

Plus de 250 signataires ont répondu à l’appel rédigé par un collectif, dont Philippe Val, l’ancien directeur de « Charlie Hebdo ». Parmi eux, trois anciens Premiers ministres, des élus de tous bords, des représentants des différentes religions, des intellectuels, des artistes…

« Cette terreur se répand »

« L’antisémitisme n’est pas l’affaire des Juifs, c’est l’affaire de tous. Les Français, dont on a mesuré la maturité démocratique après chaque attentat islamiste, vivent un paradoxe tragique. Leur pays est devenu le théâtre d’un antisémitisme meurtrier. Cette terreur se répand, provoquant à la fois la condamnation populaire et un silence médiatique que la récente marche blanche a contribué à rompre.

Lorsqu’un Premier ministre à la tribune de l’Assemblée nationale déclare, sous les applaudissements de tout le pays, que la France sans les Juifs, ce n’est plus la France, il ne s’agit pas d’une belle phrase consolatrice mais d’un avertissement solennel : notre histoire européenne, et singulièrement française, pour des raisons géographiques, religieuses, philosophiques, juridiques, est profondément liée à des cultures diverses parmi lesquelles la pensée juive est déterminante. Dans notre histoire récente, onze Juifs viennent d’être assassinés – et certains torturés – parce que Juifs, par des islamistes radicaux.

« Une épuration ethnique à bas bruit »

Pourtant, la dénonciation de l’islamophobie – qui n’est pas le racisme anti-Arabe à combattre – dissimule les chiffres du ministère de l’Intérieur : les Français juifs ont 25 fois plus de risques d’être agressés que leurs concitoyens musulmans. 10 % des citoyens juifs d’Ile-de-France – c’est-à-dire environ 50 000 personnes – ont récemment été contraints de déménager parce qu’ils n’étaient plus en sécurité dans certaines cités et parce que leurs enfants ne pouvaient plus fréquenter l’école de la République. Il s’agit d’une épuration ethnique à bas bruit au pays d’Émile Zola et de Clemenceau.

Pourquoi ce silence ? Parce que la radicalisation islamiste – et l’antisémitisme qu’il véhicule – est considérée exclusivement par une partie des élites françaises comme l’expression d’une révolte sociale, alors que le même phénomène s’observe dans des sociétés aussi différentes que le Danemark, l’Afghanistan, le Mali ou l’Allemagne… Parce qu’au vieil antisémitisme de l’extrême droite, s’ajoute l’antisémitisme d’une partie de la gauche radicale qui a trouvé dans l’antisionisme l’alibi pour transformer les bourreaux des Juifs en victimes de la société. Parce que la bassesse électorale calcule que le vote musulman est dix fois supérieur au vote juif.

« Nous attendons de l’islam de France qu’il ouvre la voie »

Or à la marche blanche pour Mireille Knoll, il y avait des imams conscients que l’antisémitisme musulman est la plus grande menace qui pèse sur l’islam du XXIème siècle et sur le monde de paix et de liberté dans lequel ils ont choisi de vivre. Ils sont, pour la plupart, sous protection policière, ce qui en dit long sur la terreur que font régner les islamistes sur les musulmans de France.

En conséquence, nous demandons que les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants soient frappés d’obsolescence par les autorités théologiques, comme le furent les incohérences de la Bible et l’antisémite catholique aboli par Vatican II, afin qu’aucun croyant ne puisse s’appuyer sur un texte sacré pour commettre un crime.

Nous attendons de l’islam de France qu’il ouvre la voie. Nous demandons que la lutte contre cette faillite démocratique qu’est l’antisémitisme devienne cause nationale avant qu’il ne soit trop tard. Avant que la France ne soit plus la France. »

* « Le Nouvel Antisémitisme en France », Ed. Albin Michel, 213 p., 15 euros.

La liste des signataires Charles Aznavour ; Françoise Hardy ; Pierre Arditi ; Elisabeth Badinter ; Michel Drucker ; Sibyle Veil ; François Pinault ; Eric-Emmanuel Schmitt ; Marceline Loridan-Ivens ; Radu Mihaileanu ; Elisabeth de Fontenay ; Nicolas Sarkozy ; Pascal Bruckner ; Laure Adler ; Bertrand Delanoë ; Manuel Valls ; Michel Jonasz ; Xavier Niel ; Jean-Pierre Raffarin ; Gérard Depardieu ; Renaud ; Pierre Lescure ; Francis Esménard ; Mgr Joseph Doré ; Grand Rabbin Haïm Korsia ; Imam Hassen Chalghoumi ; Carla Bruni ; Boualem Sansal ; Imam Aliou Gassama ; Annette Wieviorka ; Gérard Darmon ; Antoine Compagnon ; Mofti Mohamed ali Kacim ; Bernard Cazeneuve ; Bernard-Henri Lévy ; Philippe Val ; Zabou Breitman ; Waleed al-Husseini ; Yann Moix ; Xavier De Gaulle ; Joann Sfar ; Julia Kristeva ; François Berléand ; Olivier Guez ; Jeannette Bougrab ; Marc-Olivier Fogiel ; Luc Ferry ; Laurent Wauquiez ; Dominique Schnapper ; Daniel Mesguich ; Laurent Bouvet ; Pierre-André Taguieff ; Jacques Vendroux ; Georges Bensoussan ; Christian Estrosi ; Brice Couturier ; Imam Bouna Diakhaby ; Eric Ciotti ; Jean Glavany ; Maurice Lévy ; Jean-Claude Casanova ; Jean-Robert Pitte ; Jean-Luc Hees ; Alain Finkielkraut ; Père Patrick Desbois ; Aurore Bergé ; François Heilbronn ; Eliette Abécassis ; Bernard de la Villardière ; Richard Ducousset ; Juliette Méadel ; Daniel Leconte ; Jean Birenbaum ; Richard Malka ; Aldo Naouri ; Guillaume Dervieux ; Maurice Bartelemy ; Ilana Cicurel ; Yoann Lemaire ; Michel Gad Wolkowicz ; Olivier Rolin ; Dominique Perben ; Christine Jordis ; David Khayat ; Alexandre Devecchio ; Gilles Clavreul ; Jean-Paul Scarpitta ; Monette Vacquin ; Christine Orban ; Habib Meyer ; Chantal Delsol ; Vadim Sher ; Françoise Bernard ; Frédéric Encel ; Christiane Rancé ; Noémie Halioua ; Jean-Pierre Winter ; Jean-Paul Brighelli ; Marc-Alain Ouaknin ; Stephane Barsacq ; Pascal Fioretto ; Olivier Orban ; Stéphane Simon ; Laurent Munnich ; Ivan Rioufol ; Fabrice d’Almeida ; Dany Jucaud ; Olivia Grégoire ; Elise Fagjeles ; Brigitte-Fanny Cohen ; Yaël Mellul ; Lise Bouvet ; Frédéric Dumoulin ; Muriel Beyer ; André Bercoff ; Aliza Jabes ; Jean-Claude Zylberstein ; Natacha Vitrat ; Paul Aidana ; Imam Karim ; Alexandra Laignel-Lavastine ; Lydia Guirous ; Rivon Krygier ; Muriel Attal ; Serge Hefez ; Céline Pina ; Alain Kleinmann ; Marie Ibn Arabi-Blondel ; Michael Prazan ; Jean-François Rabain ; Ruth Aboulkheir ; Daniel Brun ; Paul Aidane ; Marielle David ; Catherine Kintzler ; Michèle Anahory ; Lionel Naccache ; François Ardeven ; Thibault Moreau ; Marianne Rabain-Lebovici ; Nadège Puljak ; Régine Waintrater ; Michèle Anahory ; Aude Weill-Raynal ; André Aboulkheir ; Elsa Chaudun ; Patrick Bantman ; Ruben Rabinovicth ; Claire Brière-Blanchet ; Ghislaine Guerry ; Jean-Jacques Moscovitz ; André Zagury ; François Ardeven ; Estelle Kulich ; Annette Becker ; Lilianne Lamantowicz ; Ruth Aboulkheir ; Christine Loterman ; Adrien Barrot ; Talila Guteville ; Florence Ben Sadoun ; Michèle Anahory ; Paul Zawadzki ; Serge Perrot ; Patrick Guyomard ; Marc Nacht ; André Aboulkheir ; Laurence Bantman ; Josiane Sberro ; Anne-Sophie Nogaret ; Lucile Gellman ; Alain Bentolila ; Janine Atlounian ; Claude Birman ; Danielle Cohen-Levinas ; Laurence Picard ; Sabrina Volcot-Freeman ; Gérard Bensussan ; Françoise-Anne Menager ; Yann Padova ; Evelyne Chauvet ; Yves Mamou ; Naem Bestandji ; Marc Knobel ; Nidra Poller ; Brigitte-Fanny Cohen ; Joelle Blumberg ; Catherine Rozenberg ; André Aboulkheir ; Caroline Bray-Goyon ; Michel Tauber ; André Zagury ; Laura Bruhl ; Eliane Dagane ; Paul Zawadzki ; Michel Bouleau ; Marc Zerbib ; Catherine Chalier ; Jasmine Getz ; Marie-Laure Dimon ; Marion Blumen ; Simone Wiener ; François Cahen ; Richard Metz ; Daniel Draï ; Jacqueline Costa-Lascoux ; Stéphane Lévy ; Arthur Joffe ; Antoine Molleron ; Liliane Kandel ; Stéphane Dugowson ; David Duquesne ; Marc Cohen ; Michèle Lévy-Soussan ; Frédéric Haziza ; Martine Dugowson ; Jonathan Cohen ; Damien Le Guay ; Patrick Loterman ; Mohamed Guerroumi ; Wladi Mamane ; William de Carvalho ; Brigitte Paszt ; Séverine Camus ; Solange Repleski ; André Perrin ; Sylvie Mehaudel ; Jean-Pierre Obin ; Yael Mellul ; Sophie Nizard ; Richard Prasquier ; Patricia Sitruk ; Renée Fregosi ; Jean-Jacques Rassial ; Karina Obadia ; Jean-Louis Repelski ; Edith Ochs ; Jacob Rogozinski ; Roger Fajnzylberg ; Marie-Helène Routisseau ; Philippe Ruszniewski ; André Senik ; Jean-François Solal ; Paule Steiner ; Jean-Benjamin Stora ; Anne Szulmajster ; Maud Tabachnik ; Daniel Tchenio ; Julien Trokiner ; Fatiha Boyer ; Cosimo Trono ; Henri Vacquin ; Caroline Valentin ; Alain Zaksas ; Slim Moussa ; Jacques Wrobel ; Roland Gori ; Nader Alami ; Céline Zins ; Richard Dell’Agnola ; Patrick Beaudouin ; Barbara Lefebvre ; Jacques Tarnéro ; Georges-Elia Sarfat ; Lise Boëll ; Jacques Wrobel ; Bernard Golse ; Céline Boulay-Esperonnier ; Anne Brandy ; Imam Karim ; Sammy Ghozlan.

Le BNVCA condamne le refus méprisable, incitatif à la haine antijuive, de l’actrice hollywoodienne Nathalie Portman de se rendre à Jérusalem pour recevoir le prix Génésis qui devait lui être décerné

Le BNVCA condamne le refus méprisable et méprisant de l’actrice hollywoodienne Nathalie Portman de se rendre à Jérusalem pour recevoir le prix Génésis qui devait lui être décerné.

Cette actrice, née à Jérusalem, prétexte les événements qui se déroulent, à Gaza à la frontière d’Israël, qu’elle qualifie “d’affligeants”.
Nous considérons que le préjugé affligeant de Portman tend à occulter la vérité sur le fait que les israéliens agissent en état de légitime défense, contraints de résister à la tentative d’invasion de leur pays par une foule islamo-palestinienne dirigée et manipulée par l’organisation terroriste Hamas surarmée.
L’attitude de Mme Portman révèle son inculture, son ignorance de l’histoire en général, comme de celle de son pays en particulier, ainsi que son manque de solidarité avec le peuple qui l’a faite naître et grandir.
Nous aurions attendu de cette américano israélienne qu’elle exerce son humanisme en usant de son influence auprès des organisations palestiniennes pour obtenir la libération des israéliens détenus par le Hamas, Abraham Menguistu, Hisham Al Sayede, Juma Ibahim, Abu Amina, 3 jeunes civils qui avaient franchi la frontière de leur plein gré, en septembre 2014, ainsi que la restitution à leurs parents éplorés des dépouilles des deux jeunes soldats Oron Shaul et Hadar Goldin tués en 2014.
Nous considérons que par son comportement discriminatoire, Nathalie Portman encourage cette haine vouée à l’Etat juif source de l’antisémitisme qui sévit en Europe et tue en France.
Nous déplorons le laxisme des autorités israéliennes qui, si elles déploient des efforts pour lutter contre les activistes étrangers du boycott, sont inopérantes contre les citoyens israéliens qui le prônent ou l’appliquent.
Le BNVCA envisage de créer en Israël une organisation de nature à faire appliquer la loi qui prévoit de sanctionner les citoyens d’Israël adeptes, actifs du boycott d’Israël, délateurs et autres accusateurs sans fondement.

Quelle leçon de dignité: Vive opposition communautaire albanaise contre des rappeurs antisémites

Vive opposition communautaire albanaise contre des rappeurs antisémites

Un festival appelé ” Albanien Festival ” qui aura lieu les 5 et 6 mai 2018 à Schaffhouse a suscité une polémique dans les médias suisses et allemands en raison d’un scandale risquant de provoquer un séisme politique.

En fait, deux rappeurs d’Allemagne figurent dans le programme de ce festival, alors qu’ils sont, ces derniers jours, la cible de fortes critiques du public allemand. Il est question des rappeurs « Kollegah » et « Bang », lesquels, avec leur chanson ont durement agressé les victimes de l’Holocauste. Plus spécifiquement, dans leur chanson « 0815 », les rappeurs parlent de leur corps en affirmant qu’ils sont  « plus définis que ceux des prisonniers d’Auschwitz », tandis que dans un autre texte ils chantent « Je fais un autre holocauste Molotov » .

Il est étonnant de constater que ces deux rappeurs viennent de recevoir, il y a quelques jours à peine, le prix principal décerné en Allemagne pour la musique populaire « Echo ». L’attribution de ce prix a suscité une indignation des musiciens et des médias en Allemagne et au-delà. La controverse est allée si loin que certains des lauréats, ont, en signe de protestation, rejeté leur prix.

Ambassadeur Gjoni: Dommages importants à l’image des Albanais

Le fait que le festival porte l’épithète «albanais» a suscité la réaction immédiate et féroce de l’Ambassade albanaise à Berne. Dans une missive adressée à l’organisateur, pour l’Ambassadeur Ilir Gjoni,« cet événement, organisé sous le nom de ‘Festival albanais’ pour l’Ambassade de la République d’Albanie est inacceptable car deux des invités, à travers leur musique, font de la propagande antisémite en transmettant un message répréhensible. Leur participation à cette activité que vous avez appelé « Festival Albanais» viole gravement l’image de l’Albanie et des Albanais et est donc totalement inacceptable », peut-on lire dans la lettre de l’ambassadeur. « Cela est inacceptable à la fois pour la République d’Albanie et pour l’ensemble du peuple albanais qui est connu et fait partie des rares peuples à avoir protégé et abrité les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale », lit-on dans ce même courrier. I. Gjoni s’est adressé aux organisateurs en leur demandant « de revoir la décision d’inviter les deux chateurs précités et de changer l’appellation du festival ». Aussi M. Gjoni a confirmé à albinfo.ch, qu’avec l’ambassade de la République du Kosovo, un communiqué conjoint serait publié pour condamner cette organisation.

Xhemaili: C’est inadmissible pour la communauté albanaise Mustafa Xhemaili, actuellement ambassadeur par intérim de la République du Kosovo à Berne, a confirmé pour albinfo.ch que le communiqué conjoint sera bientôt publié. Il a également, au nom de l’ambassade, condamné sévèrement l’action des organisateurs du festival. « Il est inacceptable que, au nom de la communauté albanaise de la Suisse, ces derniers invitent de tels chanteurs qui, à travers les paroles de leurs chansons, véhiculent une haine antisémite », a déclaré Xhemaili.

L’Assemblée des Albanais de Suisse condamne fermement la participation des rappeurs antisémites

Contre cette action des organisateurs de ce dit festival, l’Assemblée des Albanais de Suisse s’est également exprimée dans une déclaration pour albinfo.ch. « L’Assemblée des Albanais de Suisse (AAS) prend clairement ses distances et juge l’invitation de ces deux interprètes d’un caractère raciste et antisémite. Les Albanais ont eux-mêmes été victimes de la haine et de discriminations raciales, ils sont donc sensibles à ces sujets. Nous avons, bien que dans des proportions incomparables, un passé analogue au peuple juif. Nous avons aussi été la cible de projets d’extermination qui, heureusement, n’ont pas été pleinement réalisés, et ce grâce à l’intervention du monde occidental, et où un rôle déterminant a été joué par de nombreuses personnalités politiques mondiales issues de populations juives ».

« Les racines de l’amitié avec la population juive ont été plantées par nos pères et mères qui, au risque de la vie, ont tout fait pour sauver les familles juives innocentes victimes du fascisme féroce lors de la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, l’idéologie nazie et antisémite est en conflit avec la tradition et l’honneur, la philosophie de vie et surtout avec les intérêts nationaux des Albanais. En tant que tel, nous résistons fortement et nous nous distançons de tels événements. Quant aux organisateurs, nous leur demandons d’annuler l’invitation des deux rappeurs en question et de laisser le public albanais en Suisse apprécier les valeurs culturelles des bons artistes », a déclaré le membre de l’Assemblée parlementaire suisse, Nazmi Jakurti. Il souligne également la coopération exemplaire dont l’AAS a fait preuve, il y a deux ans, avec la communauté juive de Suisse dans l’organisation de l’exposition itinérante « Besa ».

Mehaz Alija, UCIAS: Sont inadmissibles toutes les tendances antihumaines

Mehaz Alija, Président de l’Union des Communautés Islamiques Albanaises en Suisse (UCIAS),  s’est également exprimé pour albinfo.ch. « Nos principes tels que la compréhension mutuelle, la tolérance et la coexistence sociale sont connus, et sont inacceptables pour nous toutes les tendances qui sont inhumaines, racistes, antisémites, anti-antichrétiennes ou anti-islamiques. Pour nous, il est très important de préserver les valeurs civiques positives de cette société où nous vivons et versons la sueur de nos efforts. Dans cet Etat, nous apprécions hautement les valeurs fondamentales de l’humanité, comme l’harmonie multiculturelle, multiconfessionnelle et multinationale, qui demeurent éternellement comme valeur de base et sublime de l’Etat helvétique» a déclaré Mehaz Alija, Président de l’Union Communauté islamique albanaise en Suisse.

Fehim Abazi, BSHIZ: Contre le langage/discours xénophobe et antisémite

Pour Fehim Abazi, Président fraichement élu de la Communauté islamique albanaise de Suisse, « en tant que membre de la société helvétique, laquelle, pour tous les citoyens, sans distinction d’ethnicité et de race, se distinguent par des valeurs démocratiques et humaines élevées, nous avons toujours exprimé et exprimons notre préoccupation vis-à-vis toute rhétorique anathématique, xénophobe et antisémite. Nous sommes inquiets, à l’instar de la réaction de nombreux acteurs publics en Suisse et au-delà, lorsqu’on voit s’organiser un concert dans lequel, outre d’autres artistes, deux interprètes aux opinions et au langage antisémite, soient invités. Cela est d’autant plus préoccupant pour nous pour car l’organisateur de ce concert est issu de la communauté albanaise, alors que tout le monde sait qu’en tant que nation et peuple pendant la Seconde Guerre mondiale, nous nous sommes distingués pour la préservation et la protection des Juifs persécutés.

Durant toute la journée, albinfo.ch a vainement essayé d’entrer en contact avec les organisateurs du « Albanien festival », dont M.B en est l’organisateur. L’organisateur de l’événement « Festival albanais » propriétaire d’une école de conduite Suisse. Suite aux pressions toutes azimutés de la communauté, fin de journée, l’organisateur a informé albinfo.ch que demain ils allons considérer l’éventualité d’annuler l’invitation des deux sulfureux rappeurs qui tiennent des propos antisémites.

 

Source : albinfo.ch, 19 avril 2018

 

Le BNVCA exprime sa satisfaction non dissimulée en apprenant que Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers (Hauts de Seine) a été interdit d’entrer en Israël le lundi 16 avril 2018

Le BNVCA exprime sa satisfaction non dissimulée en apprenant que Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers (Hauts de Seine) a été interdit d’entrer en Israël le lundi 16 avril 2018, refoulé à la frontière par les autorités israéliennes.Ces autorités justifient cette mesure en raison du soutien de Patrice Leclerc à la campagne de Boycott lancée par BDS contre Israél.

Le BNVCA  dénonce depuis longtemps l’activisme “palestiniste”, sans discernement, du Maire et du Conseil Municipal de Gennevilliers qui dérange et inquiète les citoyens juifs. Non contents de cautionner le Boycott, le Maire de Gennevilliers et son conseil municipal abusent de leur mandat pour faire l’apologie du terrorisme en votant des résolutions en faveur de la libération de Salah Hamouri membre de l’organisation terroriste FPLP, ou qui élèvent le chef terroriste Marwan Barghouti au rang de citoyen d’Honneur de la ville.
Chaque fois, ces décisions ont du être annulées par le Tribunal administratif saisi par le BNVCA et le Préfet du Département.
Et tout récemment Monsieur Patrice Leclerc a dû annuler le décret qu’il a abusivement promulgué le 21/1/18 dans le but de reconnaître unilatéralement “l’Etat de Palestine “. La Ville de Gennevilliers

a dû s’exécuter après que le Préfet des Hauts de Seine, alerté par nos soins, ait adressé “un recours gracieux” au Maire de Gennevilliers afin d’annuler son décret litigieux, soulignant que cette résolution dépasse les compétences du Conseil Municipal et reste en totale contradiction avec notre Président de la République, notre Ministre des Affaires Etrangères et notre Parlement.
Le BNVCA, qui recense les actes antisémites, poursuit les auteurs et accompagne les victimes, affirme que l’incitation à la haine de l’Etat juif d’Israël constitue la source principale du passage à l’acte.
La lutte contre l’antisémitisme passe essentiellement aujourd’hui par la neutralisation des campagnes BDS, la dissolution des associations et l’interdiction des sites vecteurs de leur propagande.
 Le BNVCA demande au Ministre de l’Intérieur de prononcer une mise en garde sévère à ces élus (Maires, Conseillers Municipaux, Députés, Sénateur), qui outrepassent leurs missions et sèment haine et discorde au sein de la population.

Le BNVCA condamne la profanation de 8 sépultures juives du Cimetière de Noisy le Sec.

Le Président                                                   
Sammy GHOZLAN
Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme vient d’être informé de la dégradation de 8 sépultures de la communauté juive au cimetière de Noisy-le-Sec en Seine Saint Denis.
Selon nos  informations une jeune femme d’origine africaine âgée de 16 à 20 ans, qui a l’habitude d’errer dans le cimetière pourrait être suspectée.
Ces profanations seraient légères. Toutefois nous condamnons ce vandalisme et  demandons que tout soit mis en oeuvre pour identifier, interpeller l’auteur de cet acte infâme et déceler son mobile.
Le BNVCA a informé le Président de la Communauté juive de Noisy le Sec afin qu’il prenne les dispositions rituelles qui s’imposeraient.
La haine  qui s’agrège à la lâcheté, conduit aujourd’hui  les anti-juifs à s’attaquer non seulement aux vivants mais même aux morts.
Le BNVCA qui a décidé de se constituer partie civile charge son conseil Maitre Baccouche de déposer plainte auprès du procureur de la République de Bobigny.

Israël: Cérémonie en hommage à Mireille Knoll, en présence de ses petits-enfants

La cérémonie organisée par plusieurs associations francophones aura lieu à Netanya dimanche 15 avril

Mireille Knoll, 85 ans, une survivante de l'Holocauste qui a été retrouvée assassinée dans son appartement à Paris (Autorisation)

Mireille Knoll, 85 ans, une survivante de l’Holocauste qui a été retrouvée assassinée dans son appartement à Paris (Autorisation)

Les communautés francophones de Netanya organisent une cérémonie en mémoire de Myriam Knoll assassinée le 23 mars à Paris par un duo formé par un de ses voisins et son complice dans des conditions qui restent à élucider.

La cérémonie aura lieu à 19h30 au centre communautaire francophone de la ville qui compte environ un tiers d’immigrés venus de France ou parlant français.

Les petits-enfants de Mireille Knoll, née Kerbel, devraient être présents. Sont également annoncés Myriam Freberg, la maire de Netanya, le consul général de France Franck Vermulen, le grand rabbin de Netanya Meïr Kalman, Sammy Ghozlan du BNVCA et de nombreux président d’associations francophones.

Le corps de Mireille Knoll, 85 ansa été retrouvé en partie carbonisé vendredi 23 mars dans son logement social de l’avenue Philippe-Auguste (XIe arrondissement), où elle vivait seule, atteinte de la maladie de Parkinson. Les enquêteurs y ont découvert plusieurs départs de feu, puis des traces de coups de couteau sur son corps.

Deux suspects ont été mis en examen pour « homicide volontaire à raison de l’appartenance vraie ou supposée de la victime à une religion » et « vol aggravé ».

Mireille Knoll habitait au deuxième étage de cet immeuble qui en compte dix et est « habituellement très calme », selon des voisins.

Handicapée, elle ne sortait de chez elle qu’en fauteuil roulant, accompagnée de son auxiliaire de vie.

« Elle était gentille, on la voyait se promener dans les jardins » de la résidence avec son aide-soignante, témoigne une voisine.

« Ma grand-mère était une femme admirable, très gentille, très douce. Elle était pleine de joie de vivre, elle aimait la vie. Elle ne croyait pas au mal chez les gens. Peut-être était-elle un peu trop naïve… », confie à l’AFP l’une de ses petites-filles, Noa Goldfarb, 34 ans.

« Savta (grand-mère, en hébreu, NDLR) a été poignardée à mort 11 fois par un voisin musulman qu’elle connaissait bien. Il s’est également assuré de mettre le feu à son appartement pour ne nous laisser aucun souvenir. Pas d’album photo, ni d’elle… ni de Saba (grand-père), pas de lettres… rien! Il ne nous reste que nos larmes », a écrit la jeune femme sur Facebook.

https://fr.timesofisrael.com/israel-ceremonie-en-hommage-a-mireille-knoll-en-presence-de-ses-petits-enfants/

Le BNVCA saisit le Préfet de Police de Paris suite à des dysfonctionnements dont ont été victimes de nombreux passagers juifs à l’aéroport de Roissy le 8/04/2018

Le BNVCA  a été informé des dysfonctionnements d’ordre administratif et sécuritaire dont ont été victimes un grand nombre de voyageurs

au terminal T3 de l’aéroport de Roissy, le Dimanche 8 Avril aux alentours de 16h30, lors de leur arrivée à Paris, notamment en provenance de Grèce ou d’Israël, où ils ont passé les fêtes de la Paque Juive, Pessah.

A défaut de recevoir des renforts, ces fonctionnaires de la Police de l’Air et des Frontières ont préféré fermer le terminal.
Les témoins nous rapportent avoir constaté plusieurs malaises, parmi les femmes enceintes, les enfants, les personnes âgées… Ils racontent avoir eu l’impression
d’être parqués comme au temps des rafles de triste mémoire.
Nombreux d’entre eux, qui ne considèrent pas avoir été victimes d’antisémitisme, estiment inadmissible le traitement qu’il leur a été infligé.
Afin d’obtenir des explications, le BNVCA saisit le Préfet de Police de Paris, responsable de la police et de la sécurité de l’aéroport de Roissy.

Communiqué Le BNVCA demande que la lumière soit faite sur l’assassinat d’une femme juive de 85 ans trouvée morte brûlée dans son appartement et poignardée de 11 coups de couteau. Avenue Philippe Auguste à Paris le 23/3/18

Le BNVCA est alerté par plusieurs correspondants, qu’une femme de confession juive âgée de 85 ans a été découverte morte, Mireille K.. brûlée dans son appartement 30 rue Philippe Auguste à Paris 11

 

le 23 mars 2018 vers 18h30.

La thèse du suicide est écartée.
L’informations rapportée par le quotidien LE PARISIEN souligne que “d’après une source policière, la victime avait déposé des mains courantes contre un riverain qui l’avait menacé de la faire brûler. Ce dernier aurait été vu dans son appartement. L’enquête a été confiée à la police judiciaire.”
Selon les informations recueillies par le BNVCA, un suspect est actuellement interrogé par la Police Judiciaire du 2 eme District de Paris.
Cet évènement nous afflige d’autant ,que la victime rescapée de la SHOA est morte brûlée chez elle à son propre domicile.
Des informations recueillies, il apparaitrait que 5 foyers d’incendies aient été découverts, et que près de 11 coups de couteau auraient été portés contre la victime.
Pour le BNVCA et ses correspondants, ce crime est assimilé à celui commis contre Sarah Halimi.65 ans assassinée par son voisin dans la nuit du 3 au 4 avril 2017 rue Vaucouleurs à Paris.
Le BNVCA demande que tout soit mis en oeuvre pour identifier et confondre l’auteur, et vérifier s’il s’agit ou pas  d’un crime antisémite. comme tout laisse à le croire.
Le BNVCA adresse à la famille et à ses enfants, ses sincères condoléances et les assure de son soutien et son entière solidarité dans cette épreuve.
Le Président                                                   
Sammy GHOZLAN

Le BNVCA attristé par la mort du Colonel de Gendarmerie Arnaud Beltram présente ses condoléances aux familles endeuillées, victimes de cet attentat islamo terroriste, et demande des mesures exceptionnelles de sécurité.pour prévenir ce terrorisme endogène.

Le Président du BNVCA, Commissaire Honoraire de Police, le Vice Président Commandant Honoraire de Police, les administrateurs, les avocats, toute l’équipe du BNVCA sont  très attristés par la mort héroique du Colonel de Gendarmerie Arnaud Beltram lâchement assassiné par le terroriste islamiste à l’intérieur du Super U de Trebes (Aude) le 23/3/18.
Ensemble nous  exprimons à sa compagne, ses parents, sa famille, ses collègues nos sincères condoléances, toute notre sympathie et notre entière solidarité, dans ce malheur qui nous touche tous.
Nos pensées vont également aux autres victimes et leurs familles. ..
L’acte héroïque de ce gendarme qui s’est sacrifié pour sauver la vie d’autres citoyens est exemplaire.
Ce nouvel attentat islamo terroriste qui a fait 4 morts et 15 blessés doit nous alerter sur le danger que représentent ces petits délinquants qui se transforment en terroristes islamistes.
Comme Merah, Coulibali, Nemmouche, Kobili Traoré et les autres Redouane Lakdim, franco marocain était “fiché S ” et pourtant laissé libre de ses mouvement.
Le BNVCA considère qu’aucune confiance ne peut être accordée à ce type d’individus qui ont le même profil et auront le même passage à l’acte à tout moment qu’ils auront décidé eux mêmes.
Pour le BNVCA leur surveillance ne doit pas être relâchée, mieux encore, la lutte contre ce terrorisme endogène  exige que les autorités prennent des mesures.sécuritaires préventives efficaces, exceptionnelles, allant de la destitution de la nationalité française, à l’expulsion du territoire de ces éléments meurtriers potentiels.
Le Président                                                   
Sammy GHOZLAN

Assassinat antisémite de Sarah Halimi. Le BNVCA partie civile, salue la décision du Parquet de Paris qui demande que le caractère antisémite soit retenu. Le BNVCA réclame que l’assassin antijuif soit mis en examen puis jugé en Cour d’Assise et sancti

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme accueille avec satisfaction l’information selon laquelle le Parquet demande que le caractère antisémite soit retenu dans l’affaire de l’assassinat de Madame Sarah Halimi.
Nous rappelons que le 4 avril 2017, madame Sarah HALIMI, née ATTAL, a été agressée à son domicile de Paris 11ème par son voisin KOBILI TRAORE, musulman d’origine malienne, qui l’a torturée parce que juive, et défenestrée aux cris répétés de ALLAH OUAKBAR.
Pour le BNVCA la circonstance aggravante d’antisémitisme n’a jamais fait aucun doute. Le rapport d’expertise psychiatrique établi à la requête de la Juge d’Instruction a fini par spécifier que l’auteur "souffrait d’une bouffée délirante qui n’était pas incompatible avec une sanction pénale, et la circonstance aggravante d’antisémitisme".
Le BNVCA demande à son conseil Maître Alex Buchinger de nous constituer partie civile dans cette dramatique affaire qui a soulevé l’inquiétude de la communauté juive, une forte émotion légitime et une grande préoccupation.
Le BNVCA salue cette décision attendue du Procureur de la République de Paris.
Le BNVCA attend que la juge d’Instruction décide de suivre les réquisitions du Parquet et prononce la mise en examen de l’assassin.

Le BNVCA condamne l’agression commise contre des fidèles de la communauté juive de Garges les Gonesses commise le 17/09/17

Le BNVCA condamne la nouvelle agression antisémite commise le dimanche 17 septembre 2017, vers 16h30, par une horde de jeunes gens décrits d’origine nord africaine, âgés d’environ 15 ans, qui ont agressé verbalement des membres de la synagogue de Garges les Gonesses (95) au cri de "Alla ouakbah, on va vous égorger".
Constatant que l’un des agresseurs possède une bombe lacrymogène et qu’un autre tente d’escalader le mur de la synagogue, les victimes font immédiatement appel à la police. Les auteurs ont pris la fuite.
Selon le président de cette communauté, les attaques des fidèles et de ce lieu de culte sont récurrentes. Plusieurs plaintes ont été déposées. La synagogue reste un site particulièrement vulnérable car elle est entourée de tours d’immeubles, dans une cité réputée sensible.
Le BNVCA salue l’intervention rapide des forces de l’ordre et demande une surveillance accrue de cette synagogue notamment durant les fêtes solennelles du Jour de l’An Juif et du jour du Grand Pardon (Yom Kippour).
Le BNVCA demande au Préfet du Val d’Oise d’intervenir auprès du maire de Garges, afin qu’il accède à la demande des dirigeants de la communauté juive de Garges, et fasse élaguer les arbres qui masquent la visibilité aux caméras de vidéo surveillance installées pour prévenir les incidents.
Le BNVCA ressent un "ras le bol" que lui expriment la plupart des citoyens juifs, qui en ont assez d’être ainsi terrorisés depuis près de 18 ans, et de subir ce nouvel antisémitisme qui persiste et ne faiblit pas malgré toutes les mesures engagées.

Le Président du CSA qui répond de façon satisfaisante à la requête du BNVCA, reconnait que le reportage de M6 diffusé le 18/12/16, a traité le sujet sur Jérusalem de façon erronée, et manquait de pondération

Le BNVCA accuse réception de la lettre du Président du CSA, Mr Olivier SCHRAMECK qui, le 11/09/17, répond de façon satisfaisante à notre protestation exprimée le 21/12/16 suite à la diffusion par M6 d’un reportage intitulé "Jérusalem : Quand la Ville se déchire" diffusé le 18/12/16, dans l’émission Enquête Exclusive".
Nous avions considéré que "ce reportage était de nature à générer pour un téléspectateur non avisé, de la haine à l’endroit des juifs".
Dans sa réunion du 21 juin 2017, conformément à notre requête, le CSA a examiné le reportage litigieux. Il conclu ainsi
"Le conseil a vivement regretté que le traitement historique du conflit, au début de l’émission, ait été exposé de manière imprécise et erronée.
Le Conseil a considéré que le traitement réservé à ce sujet manquait de pondération – en particulier par les choix des personnes interrogées et des situations particulières exposées – et était ainsi de nature à venir alimenter sur le territoire national des tensions et des antagonismes au sein de la population ou d’entraîner, envers certaines communautés ou certains pays, des attitudes de rejet ou de xénophobie.
Il a donc demandé aux responsables de la chaîne de veiller à mieux respecter, à l’avenir, des dispositions précitées de l’article 22 de sa convention ainsi que de la recommandation du 20 Novembre 2013."
Renforcé par les observations du CSA qui sont adressées à M6, le BNVCA a décidé de réclamer à chaîne un droit de réponse que nous sommes en droit d’obtenir et d’exercer pour la manifestation de la vérité, et pour lutter contre tous les ingrédients qui provoquent la haine antijuive et génèrent l’antisémitisme.

Le BNVCA demande au proviseur du Lycée Janson de Sailly Paris 16eme de sanctionner des élèves qui ont échangé des propos antisémites sur leurs réseaux sociaux

Le BNVCA a été requis par des parents d’élèves du Lycée Janson de Sailly, Paris 16 eme, choqués et scandalisés par les messages antisémites qui ont circulé via whatsapp, entre les élèves de la classe de seconde 10 (0ption chinois oriental).
"Un groupe watsapp, constitué le premier jour de la rentrée par des élèves de la classe, a stipulé clairement que les nouveaux pouvaient être inscrits dans le groupe saufs les juifs ("feujs"). Les captures d’écran indiquent que Yannick écrit "Ajoutez les nouveaux… Pas les feujs". Quelqu’un écrit "Ajoute Cohen" et Maxime répond "Cohen laisse tomber "etc.
Le BNVCA a décidé d’en informer le Recteur de l’Education nationale de Paris et de saisir par écrit le proviseur du Lycée pour lui demander de prendre des mesures sévères exemplaires et dissuasives à l’encontre de ces élèves antisémites. Nous considérons que leur comportement coupable doit être sanctionné.
Le BNVCA est surpris et choqué de constater que cet établissement se signale à nouveau par cette forme de discrimination. Nous rappelons qu’une plainte a été déposée par notre conseil Maître Baccouche le 1/08/16, contre une professeure qui avait publié sur les réseaux sociaux "LA SHOA A ÉTÉ PRÉVUE ET ORGANISÉE PAR LES JUIFS". L’audience se tiendra le 11 octobre 2017 contre la professeure incriminée, déjà suspendue de ses fonctions par sa hiérarchie.
Comme nous l’a exprimé l’un des parents d’élèves juif, le BNVCA est indigné de constater que certains enfants écrivent ce type de propos antisémites, mais aussi qu’aucun des 20 membres du groupe n’ait réagi, ni demandé d’arrêter ces échanges odieux.

Le BNVCA dépose plainte contre le Groupe JCDECAUX qui a vendu ses espaces publicitaires à un mouvement anglais qui appelle au Boycot d’Israel délit prévu et réprimé par la loi française

Le BNVCA a chargé son conseil Maître Baccouche de déposer plainte contre le groupe JCDECAUX, spécialisé dans la publicité urbaine, et la succursale anglaise, pour avoir vendu plusieurs espaces publicitaires à une organisation hostile à Israël (Campaign Against Arms Trade ) qui appelle au boycott de l’Etat juif.
Sur l’une des affiches de cette campagne qui appelle au boycott du festival « Tel-Aviv in London » on peut lire « LDN [London] against apartheid. Cancel #TLVINLONDON ».
Ainsi que s’en est glorifié sur Facebook la Campaign Against Arms Trade,« Le London Palestine Action fait partie des organisations qui se mobilisent à nos côtés pour protester contre la tenue à Londres du prochain Salon de l’armement »
Le BNVCA rappelle que le boycott est un délit prévu et réprimé par la loi française.
Ce délit étant illégal en France, nous considérons que la société française JCDECAUX a enfreint la loi. Le BNVCA a également saisi par courrier l’ambassadeur de Grande Bretagne, pour lui demander d’exprimer à son gouvernement notre protestation, lui rappeler que l’incitation à la haine d’Israël est la cause essentielle du passage à l’acte antijuif, et que l’appel au boycott condamné en France, participe de cette haine qui génère le nouvel antisémitisme.

Meurtre de Sarah Halimi de confession juive. Le BNVCA prend acte du rapport d’expertise qui établit que l’assassin est accessible à la sanction pénale et que la circonstance aggravante d’antisémitisme n’est pas incompatible avec sa bouffée délirante

Le BNVCA apprend sans trop de surprise par la presse, que selon l’avis de l’expert-psychiatre le docteur Daniel Zagury qui a enfin rendu son rapport dans l’affaire du meurtre de Sarah Halimi, conclut à une altération du discernement du principal suspect, et non à une abolition. L’expert met en cause “l’augmentation de la consommation de cannabis”, qui a favorisé une “bouffée délirante aiguë” au moment du passage à l’acte, mais qui rend cet homme de 27 ans partiellement responsable de son geste.

Le BNVCA rappelle que madame Sarah Sarah Halimi, âgée de 65 ans de confession juive, a été sauvagement tuée torturée et défenestrée par son voisin, Kobili Traoré le 3 avril 2017. Ce Français de confession musulmane, d’origine malienne, âgé de 30 ans, a crié à plusieurs reprises “Allah Akhbar” durant l’accomplissement de son crime odieux, en avril dernier, dans le 11e arrondissement de Paris.
Le BNVCA reste convaincu que le discernement du criminel n’était pas totalement aboli et qu’il avait intentionnellement visé Madame Halimi parce que juive, alors qu’il n’a à aucun moment tenté d’attenter à la vie d’aucun des membres de la famille Diarra, voisine musulmane et malienne, comme lui, chez qui il avait pénétré, ni à aucun autre locataire de son immeuble.
Le BNVCA attend que les magistrats, chargés de l’instruction de ce dossier, retiennent la circonstance aggravante d’antisémitisme qui selon l’expert n’est pas incompatible avec cette “bouffée délirante aiguë”.
Le BNVCA prend acte de ce rapport de l’expert psychiatrique qui laisse entendre que l’assassin reste accessible à une sanction pénale , d’autant que Kobili Traoré n’a jamais fait l’objet d’aucun signalement médical ou psychiatrique antérieur.
Nous laissons le soin aux avocats du BNVCA, de réclamer si nécessaire, une contre-expertise, constituée d’un collège d’experts en psychiatrie.
Le BNVCA reste attentif et surveille le suivi de cette dramatique affaire qui continue de mobiliser les associations de lutte contre l’antisémitisme, et de préoccuper les membres et les institutions de la communauté juive dans son ensemble.

Le BNVCA salue le Maire de Grenoble Mr Eric Piolle qui interdit la tenue d’un spectacle de Dieudonné prévu le 28/10/17 pour risques de troubles à l’ordre public

Le BNVCA salue la décision salutaire et républicaine du maire de Grenoble Mr Eric Piolle, qui, par arrêté municipal, a décidé d’interdire la tenue d’un spectacle de Dieudonné, prévu le 28 octobre 2017 au Summum, pour risque de troubles à l’ordre public. Nous apprenons que le premier magistrat de la ville a indiqué qu’il ne voulait pas "que cela dégénère comme lors des meetings du Front national", précisant qu’il avait reçu de nombreux courriers et appels téléphoniques protestant contre la venue de l’humoriste très controversé. Le BNVCA rappelle que le prétendu humoriste en question, M’BALA M’BALA, est aussi un délinquant récidiviste, plusieurs fois condamné, qui fait de nouveau l’objet d’une procédure judiciaire suite à la plainte déposée contre lui par le BNVCA, devant le Procureur de la République Prés le TGI de Chartres du chef d’apologie du terrorisme, provocation à la discrimination raciale, injure publique et diffamation envers un particulier en raison de sa race, de sa religion, de son origine.Le BNVCA considère que cet individu, qui ne respecte pas les décisions de justice prises à son encontre, soit mis au ban de la société en général et du spectacle en particulier.

COMMUNIQUE DU BNVCA SUR LE PROCÈS DES PROFANATEURS DU CIMETIÈRE JUIF DE SARRE-UNION

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme sera présent les 14 et 15 septembre 2017 au Tribunal pour Enfants de Saverne, qui jugera les profanateurs du cimetière juif de Sarre-Union, qu’ils avaient totalement dévasté en 2015.
Le BNVCA qui s’est constitué partie civile, sera représenté par Maître Raphael Nisand.
Nous rappelons que lors de cette profanation du cimetière juif commis le 12 février 2015 par un groupe de jeunes animés par une idéologie nazie raciste et antisémite, près de 250 tombes ont été détruites ou saccagées.

Nous considérons qu’il ne s’agit pas du procès de quelques têtes brûlée car, quelle que soit leurs problèmes personnels, nous constatons que ces jeunes ont été animés par cette idéologie de haine et d’exclusion.
L’enquête a démontré qu’ils se sont concertés, ont utilisé des outils et ont « travaillé » pendant des heures pour s’en prendre à la mémoire des défunts, à ce que ces défunts représentent, et pour frapper et offenser l’opinion publique.
Cet acte lâche mérite la condamnation appropriée et le BNVCA appelle à ce que l’excuse de minorité soit dans ce cas précis considérée avec circonspection.

Alors que l’antisémitisme persiste sous toutes ses formes dans notre pays, nul ne comprendrait, ni en France, ni particulièrement en Alsace, que de tels actes puissent être facilement pardonnés, excusés ou regardés comme des erreurs de jeunesse.
La justice doit passer. Le BNVCA participera en tant que partie civile à cette oeuvre de justice et demande des sanctions exemplaires et dissuasives.

Agression antisémite violente à Livry Gargan Le BNVCA salue le Ministre de l’Intérieur Mr Gérard Collomb qui dans son communiqué condamne cette odieuse agression et souligne que la motivation est liée à la religion de la famille attaquée

Le BNVCA a dénoncé et condamné l’agression antisémite commise contre une famille juive à Livry Gargan. Le BNVCA tient à saluer
le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, Mr Gérard COLLOMB qui vient de publier un communiqué dans lequel il exprime son indignation après cette violente agression, confirmant les premiers soupçons du BNVCA, précise que selon les premiers renseignements, la motivation semble directement liée à la religion des victimes.
Le Ministre fait part de son soutien à la famille agressée et aux responsables des institutions juives de France.
Comme l’a réclamé le BNVCA, le Ministre assure que “tout sera mis en oeuvre pour identifier et interpeller les auteurs de cette odieuse agression.”
Le BNVCA a chargé Maitre Bensimhon d’assister la famille victime, de déposer plainte au nom du BNVCA qui se constitue partie civile.
Le BNVCA maintient sa vigilance et doit être informé à tout moment au 0663883029.

Le BNVCA dénonce et condamne avec la plus grande énergie la violente agression antisémite commise dans la nuit du 7au 8/9/17 contre une famille juive,dans son pavillon de Livry Gargan,frappée,insultée,menacée de mort, séquestrée dépouillée par 3 indi

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne avec la plus grande énergie la nouvelle agression manifestement antisémite
commise dans la nuit du 7 au 8/0.17;au préjudice d’une famille juive de Livry Gargan (93) agressée à son domicile,menacée de mort ,
insultée,violemment battue et dépouillée par 3 individus décrits de couleur.,probablement d’origine africaine?
Selon les victimes les auteurs se sont introduits dans le pavillon par effraction, ils ont coupé le courant , séquestré d’abord le fils de la famille
puis au petit matin s’en sont pris à la maîtresse de maison,qui a pu crier malgré l’étreinte que lui faisait subir l’un des auteurs.
Le mari alerté par par les cris de son épouse est aussitôt maîtrisé par les agresseurs qui lui assènnent des coups violents au corps et au visage, tandis que d’autres jettent la femme à terre et la battent.
Toujours selon les victimes, l’un des auteurs serait âgé d’environ 30 ans, les deux plus jeunes d’environ 20 ans, Deux d’entre eux avaient le visage masqué,alors que le visage du troisième
était découvert.
Tout en menaçant de mort leurs victimes ,les agresseurs, leur ont entravé les mains au moyen d’attaches en matière plastique,.
Ils leur auront déclaré” VOUS ETES JUIFS VOUS AVEZ DE L’ARGENT ON PREND L ARGENT AUX JUIFS POUR LE DONNER AUX PAUVRES ” Il ont réclamé et emporté les bijoux, des sommes d’argent en espèces, et les cartes de crédit de la famille juive .
La scène à duré plusieurs heures, et vendredi vers 11h30 l’épouse a pu discrètement alerter par téléphone portable un service d’urgence qui a prévenu la police , alors que les 3 auteurs d’enfuyaient.
Les victimes ont été transportées à l’hôpital pour y recevoir les soins d’urgence.
Les victimes sont des membres connus et réputés de la communauté juive et des institutions centrales dans lesquelles ils exercent des responsabilités importantes.
Le BNVCA dont le président est un ami proche de cette famille tient à lui exprimer toute sa solidarité et son soutien dans cette épreuve.
Le BNVCA demande à la police de tout mettre en oeuvre pour identifier et interpeller les auteurs de cette agression antijuive,violente,préméditée, accompagnée de séquestration.

Le BNVCA requis par de nombreux citoyens juifs scandalisés et humiliés,demande pour eux réparation de la fausse accusation de “VOLEURS DE POULES” suggérée dans une circulaire du Préfet des hauts de Seine et publiée par Le parisien.

Le BNVCA a reçu un grand nombre de protestations provenant de membres de la communauté juive choqués, scandalisés voire blessés et humiliés par une directive du Préfet des hauts de Seine, publiée par le Parisien le 22 août 2017 soupçonnant les juifs d’être "des voleurs de poules".
L’article intitulé "Moutons et poules confinés avant les fêtes religieuses" rapporte qu’un courrier a été adressé aux fermes pédagogiques dans le but de prévenir les vols de moutons et de poules, à l’approche des fêtes religieuses (musulmane) de l’Aid et (juive) du Yom Kippour, et l’abattage clandestin de ces animaux.
A notre connaissance aucun de ces délits n’a été commis par les membres de la communauté juive.

Le BNVCA a saisi par écrit le Préfet des Hauts de Seine pour lui demander de rectifier les graves accusations portées par cette circulaire, d’autant que ni la police, ni les services vétérinaires n’ont jamais eu à reprocher ces infractions à la communauté juive.
Perçues comme discriminatoires et insultantes, ces directives ont généré un réel malaise et un préjugé inacceptable, d’autant qu’il provient d’un représentant officiel de l’Etat.

Pour tenter de répondre aux nombreuses réactions, le Préfet a publié le 24 août un nouveau communique dans lequel il indique qu’en 2013 une enquête avait été ouverte pour un vol de bétail commis à l’approche des fêtes musulmanes de l’AID.
Le BNVCA souligne que le Judaïsme a toujours scrupuleusement respecté les lois de la République et les règles de la laïcité.
Le BNVCA exprime aujourd’hui l’agacement et la colère de la majorité des juifs de France qui en ont assez d’être amalgamés et de servir de paravent, d’alibi, ou de couverture, tant aux politiques, qu’aux médias et aux administrations, chaque fois qu’une observation, une critique, une réprobation, une mise en garde sont destinées à la communauté musulmane.

Considérant ces faits comme graves et le dernier communiqué du 24/08/17 ni satisfaisant ni suffisant pour calmer l’amertume et l’humiliation qui ont été engendrées, le BNVCA demande au Ministre de l’Intérieur d’intervenir auprès du Préfet afin de l’inviter à réparer cette faute plus nettement et sans détour, et mettre un terme à cette très fâcheuse polémique.

Le BNVCA demande surveillance et la protection du pavillon de Mr Pascal S.situé à Noisy Le Grand dont les murs ont fait l’objet d’inscriptions et menaces antisémites se référant à Daesh

Le BNVCA vient d’être alerté par Mr Pascal S.. qui se trouve actuellement en vacances,absent de son domicile de noisy le Grand ’93)
que son beau frère a découvert ce 18/8/17 les murs de son pavillon couvert sde tags antisémites faisant référence de surcroît
à DAESH ,
“Vive Daesh Nique les juives”…Vous êtes mort,” Daesh va vous éliminer”

Mr Pascal S est père de famille, français de confession juive .Il réside à Noisy le Grand

Le beau frère de la victime qui a découvert les nouvelles menaces en ,a immédiatement prévenu les services de police locaux de Noisy le grand déjà chargés de l’enquête relative aux faits antérieurs.dont a fait l’objet Mr Pascal.S.

Il convient de rappeler que Mr Pascal S a déjà fait l’objet en avril 2017 de menaces antijuives, ( croix gammées dessinées sur sa boite aux lettres).
et de courriers qui contenaient les inscriptions suivantes” BOUM BOUM””Allah Ahkbar”et à l’intérieur des balles d’arme automatique.
Le BNVCA demande au Préfet du département de préscire aux services de police de faire assurer la surveillance et la protection des lieux visés,
Le BNVCA demande au Procureur de la République de Bobigny d’ouvrir une enquête et aux services de police de tout mettre en oeuvre pour identifier et interpeller les auteurs de ces menaces très graves qu’il convient de prendre au sérieux.
Le BNVCA a décidé de déposer plainte et se constituer partie civile.

Le BNVCA est furieux et scandalisé par l’information publiée par le TIMES OF ISRAELqui révèle qu’un hotel suisse demande à ses clients juifs et à eux seulement de se doucher ava

Le BNVCA est furieux et scandalisé par l’information publiée par le TIMES OF ISRAEL” qui révèle qu’un hotel suisse demande à ses clients juifs et à eux seulement de se doucher avant de se baigner dans la piscine. L’écriteau s’adresse ainsi “TO OUR JEWISH GUESTS WOMEN MEN AND CHILDREN ” aux touristes juifs hommes femmes et enfants .La menace de leur fermer la piscine à eux seuls s’ils n’observent pas cette règle est claire et péremptoire.Le BNVCA tient à souligner que les juifs, pratiquants ou non,observent depuis des millénaires une hygiène pointilleuse , prescrite par les textes religieux, qui les a protégés et épargnés des nombreuses épidémies qui se sont répandues dans les pays ou ils ont vécu .

L’hôtel en question,Aparthaus Paradies, est situé dans le village d’Arosa, dans les Alpes suisses. Il , accueille pourtant depuis des années de nombreux clients juifs, particulièrement des ultra-orthodoxes, en provenance du Royaume-Uni, des Etats-Unis ou encore d’Israël .
Nous ne comprenons pas et nous condamnons énergiquement cette forme de discrimination étalée sur un panneau destiné aux seuls clients juifs de cet hôtel.
Le BNVCA saisit immédiatement l’ambassadeur de Suisse en France et lui demande d’intervenir auprès de son gouvernement afin que des sanctions sévères soient prises à l’encontre des dirigeants de cet hôtel, et réclamer la fermeture de l’établissement à titre d’exemple.
L’antisémitisme est non seulement banalisé, mais encore très ancré dans la mentalité de nombreux européens libérés depuis que le nouvel antisémitisme d’origine antisioniste est apparule depuis plus de 17 ans.

Agression antisémite à Cannes le 10/8/17 commise par un automobiliste de type européen armé d’un couteau

Le BNVCA a appris avec stupeur qu une simple altercation entre un automobiliste et un piéton à Cannes, a tourné en agression a caractère antisémite.
La victime, Mr B. Olivier,nous rapporte, que le 10 août 2017 à 11h;,il traversait la rue d’Antibes de Cannes avec son épouse et son bébé dans la poussette lorsqu’un véhicule Fiat de couleur noire a surgi, forçant le passage piéton. Le véhicule est contraint de s"arrêter plus loin grâce à l’intervention de passants témoins.Comme le papa reproche au conducteur de ne pas respecter les passages’ piétons, l’ homme de type européen,d’environ 70 ans répond grossièrement "nique ta mere"sorti de sa voiture et armé d un couteau a tenté à plusieurs reprises de le planter dans le corps son antagoniste Mr. B. Olivier Celui ci , n’ a dû son salut qu’en prenant la fuite, alors que son agresseur le poursuivait en hurlant des menaces de mort se jurant de " crever le juif" qu’il avait reconnu comme tel, à la médaille juive visible sur la poitrine de sa victime.
Mr B …Olivier a déposé plainte,l’auteur a été identifié.
Le BNVCA demande à la justice de prnoncer à l’encontre de cet antijuif des sanctions sévères exemplaires et dissuasives
Le BNVCA appelle les autorités de police et de justice à une vigilance et a une fermeté accrues pour prévenir ces actes odieux dont la banalité semble l’emporter.
Le BNVCA a donné instruction a son avocat, Maître Charles BACCOUCHE de nous constituer partie civile aux cotés de la victime
Pour le BNVCA ,si le recensement officiel des actes antisémites indique une baisse sensible cette année, cela est dû notamment à l’opération SENTINELLE et au décret d’Etat d’Urgence en application et dont nous souhaitons le prolongement. Il convient de noter que la banalisation de l’antisémitisme est telle que les différends de voisinage, ou les altercations dégénèrent souvent en agression antiuive ce qui accroît le sentiment d’insécurité antisémite que le meurtre de. Sarah. Halimi commis par son voisin islamiste antijuif ,continue de préoccuper car non encore qualifié d’antisémite malgré les évidences .

Le BNVCA exprime sa solidarité avec les militaires de l’opération SENTINELLE agressés à Levallois Perret par un terroriste présumé islamiste imitant le modus opérandi des terroristes palestiniens.

8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy
Le Président Drancy le 10 AOUT 2017
Sammy GHOZLAN
0177384944

Le BNVCA exprime sa solidarité avec les militaires de la patrouille Sentinelle qui ont été victimes d’une agression terroriste alors qu’ils accomplissaient leur mission dans la commune de Levallois Perret.
Le mercredi 9 aout,2017, vers 8h ( jour anniversaire de l’attentat terroriste palestinien et antisémite dit de la rue des Rosiers en 1982), une voiture BMW percute la formation de jeunes soldats du 35eme Régiment d’Infanterie de Belfort, faisant 6 blessés, dont 3 dans un état grave.
Le BNVCA salue l’action de la police qui a permis d’identifier et interpeller le présumé auteur de l’attentat, dans un temps proche de l’infraction, vers 13h10 sur la commune de Leulinghen-Bernes (Pas de Calais).
Le BNVCA note que c’est la 6eme affaire du genre depuis 2015, et la 3eme depuis le début de l’année 2017, sans compter les attaques au couteau ou à la hache visant les policiers.
Selon les premiers résultats de l’enquête, l’auteur présumé Hamou B…, algérien âgé de 36 ans était domicilié depuis 2 ans à Bezons dans le Val d’Oise.
Dans cette nouvelle affaire, le BNVCA relève deux éléments qu’il n’a cessé de dénoncer.
1- Le terroriste utilise le modus operandi inventé par les terroristes palestiniens pour tuer le plus grand nombre de civils juifs israéliens.
2- L’auteur présumé réside à Bezons, (95), cette commune qui sous la direction du maire Communiste Dominique Lesparre a été poursuivie par le BNVCA pour apologie du terrorisme après qu’une délibération du Conseil municipal du 13/2/13 avait décidé d’élever au rang de citoyen d’honneur, le terroriste Majdi Ih Rima Al Rimawi, assassin du ministre israélien Rechavan Zeevi en 200. Bien que le tribunal administratif de Cergy Pontoise ait annulé le 10/12/14 cette délibération et exigé la démolition de la stèle érigée en son honneur, nous considérons que ce soutien sans discernement au terrorisme ait pu justifier un passage à l’acte de l’un des ressortissants de Bezons.
Le BNVCA alerte à nouveau sur le risque que font peser sur la sécurité de nos concitoyens, sur nos soldats et nos policiers, le soutien apporté par plusieurs communes communistes, aux terroristes palestiniens.
Pour prévenir ces risques, le BNVCA n’a de cesse de saisir les tribunaux administratifs compétents et les préfets des départements concernés dans le but de faire annuler les délibérations mises en cause et éviter que ces faits se propagent.
Le BNVCA qui depuis 2012 avait réclamé que soit décrété l’Etat d’urgence, souhaite son maintien tant que le danger islamo terroriste n’est pas totalement éradiqué.

Le Bnvca réclame l’extradition des auteurs et des commanditaire de l’attentat antisémite de la rue des Rosiers a. Paris recéles est protégé par le roi de Jordanie et les autorités Norvégiennes

8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy
Le Président Drancy le 9 août i 2017
Sammy GHOZLAN
0177384944

Le BNVCA qui soutient la requête du CRIF réclame de la Justice et de la diplomatie françaises que tout soit mis en ouvre pour obtenir
l’extradition des terroristes responsables de l’attentat antisémite dit “de la Rue des Rosiers” commis par les terroristes palestiniens le 9 aout 1982 faisant 6 morts et 22 blessés.

Le BNVCA salue l’action obstinée des juges d’Instruction Jean Louis Bruguière et Marc Trévidic qui a abouti à l’identification des auteurs et des commanditaires de cet attentat.
Mahmoud Khader Abed Adra, alias « Hicham Harb » (qui vit aujourd’hui en Cisjordanie) et Walid Abdulrahman Abou Zayed, alias « Souhail Othman » (qui vit en Norvège).

Le BNVCA demande au président de la République Mr Emmanuel Macron de s’investir personnellement, d’user de son influence pour obtenir du roi de Jordanie et des autorités norvégiennes qu’ils cessent de receler, de protéger des assassins, au risque d’être considérés comme complices de leurs meurtres.

Le Président du BNVCA Mr Sammy Ghozlan se sent particulièrement concerné. A l’époque, en sa qualité d’inspecteur divisionnaire de police, investi d’une mission exceptionnelle par le Premier Ministre Pierre Maurois, pour assister l’enquête de la PJ placée sous l’autorité du Commissaire Alain Cancès. Il avait reçu lui même la revendication téléphonique de Abou Nidal.

Le BNVCA considère qu’après 35 ans, il serait temps que les auteurs et les commanditaires soient enfin jugés et punis pour leurs crimes.

Le BNVCA exprime sa déception à la suite du jugement prononcé par le Tribunal de Bobigny, qui, le 26/07/2017, jugeait irresponsable l’auteur de la tentative d’incendie criminel de la synagogue d’Epinay Sur Seine

Le BNVCA exprime sa déception et l’amertume des parties civiles, à la suite du jugement clément prononcé par le Tribunal de Bobigny, qui, le 26 juillet 2017, jugeait l’auteur de la tentative d’incendie criminel de la synagogue d’Epinay Sur Seine déclaré irresponsable par le rapport d’expertise psychiatrique.
Le tribunal a requis une mesure d’hospitalisation sous contrainte ainsi qu’un euro symbolique de dommages et intérêts pour le BNVCA.
Selon Maître Sabine Tourjmane, conseil du BNVCA qui représentait les victimes et le BNVCA à l’audience, le Parquet aura admis et estimé qu’il était possible qu’il y ait un motif antisémite, mais que pour des raisons d’opportunité des poursuites, il avait décidé de ne pas intégrer la circonstance aggravante d’antisémitisme dans l’incrimination.
En effet, il s’agissait d’un incendie volontaire qui, en cas d’aggravation, portait la peine maximale de 10 à 15 ans, et renvoyait donc la prévention devant les Cours d’Assise.

Il est évident qu’en matière de procédure criminelle, l’instruction est obligatoire, c’est pourquoi le Parquet aura préféré considérer que dans ce dossier il n’y avait pas lieu à instruction et qu’il y avait plus d’intérêt à juger immédiatement le prévenu.

Pour le BNVCA le motif antisémite est évident. L’auteur à mis volontairement le feu aux poubelles du lieu de culte. La vidéo surveillance avait permis à la police de l’identifier et de l’interpeller. Le pyromane antijuif n’aurait dû bénéficier d’aucune excuse légale Déjà connu des services de police pour divers délits il n’avait jamais fait l’objet d’un signalement pour débilité mentale.

Encore une fois un criminel antijuif est déclaré en état de démence et échappe à la prison. Encore un crime qui ne figurera pas dans les statistiques des actes antisémites.

Le BNVCA craint que les victimes soient découragées de déposer plainte, et que par contre les auteurs utilisent ce stratagème pour commettre leurs actes et se prémunir de poursuites judiciaires appropriées.

Le BNVCA recommande aux témoins et victimes d’actes antisémites malgré tout, de les lui signaler systématiquement, et d’en informer les services de police.

Tentative d’incendie criminel de la Synagogue d’Epinay(93) Le BNVCA proteste contre la non aggravation de l’incrimination pour antisémitisme.Le BNVCA réclame la requalification du délit..

Le BNVCA, a été mandaté par la communauté juive d’Epinay sur Seine, pour la représenter à l’audience du 26 Juillet 2017 au Tribunal de Grande Instance de Bobigny à 13 h, suite à l’interpellation de l’auteur de la tentative d’incendie criminel commis le 24 Juin 2017 contre la synagogue.

Le BNVCA proteste énergiquement contre le fait que l’incrimination ne contienne pas le caractère aggravant d’antisémitisme conformément à la loi.

Nous considérons que l’intention antisémite du criminel de l’auteur ne laisse aucun doute compte tenu de la cible qu’il a choisie et visée : Le lieu de culte de la communauté juive.

Nous demandons au Parquet de Bobigny de prendre toutes les dispositions pour que la qualification de ce crime soit aggravée du délit d’antisémitisme.

Le BNVCA observe que la communauté juive nationale est encore choquée encore par l’assassinat de Mme Sarah Halimi, qui n’est toujours pas qualifié d’antisémite, Comme le BNVCA , la communauté juive de France dans son ensemble constate avec regret et inquiétude, qu’un grand nombre d’actes qui touchent ses personnes et ses biens échappent à cette circonstance aggravante du délit.ou du crime .

Le BNVCA condamne ce nouvel acte antisémite, commis encore une fois au préjudice de la communauté juive de Garges les Gonesses, Val d’Oise

Le BNVCA condamne ce nouvel acte antisémite, commis encore une fois au préjudice de la communauté juive de Garges les Gonesse, Val d’Oise.
Le responsable de la synagogue vient de nous informer que des tags antijuifs ont été découverts sur la façade de ce lieu de culte 14 Rue J.B Corot, le 16 Juil 2017. Il y est inscrit “SALE JUIF” suivi d’une étoile à 6 branches, Maguen David, comme si les auteurs voulaient accrocher une étoile à ce lieu de culte le jour de la commémoration de la Rafle du Vel d’Hiv, le 16 Juillet 1942.

Le président, excédé par un nombre incalculable d’agressions contre les personnes et les biens de sa communauté depuis l’apparition du nouvel antisémitisme, nous a fait part de son souhait d’être reçu très rapidement par le Préfet du département. Il souhaite également que les services compétents procèdent à l’élagage des arbres qui entourent la synagogue et qui obstruent la visibilité des caméras de vidéo surveillance, qui auraient pu permettre à identifier les auteurs de ces graffitis.

Le BNVCA a recommandé au responsable de déposer plainte et demande aux services de police de tout mette en oeuvre pour identifier et interpeller les auteurs antisémites.

Le BNVCA exprime au Président de la République Monsieur Emmanuel Macron, ses félicitations et sa gratitude pour avoir présidé la commémoration des 75 ans de la Rafle du Vel d’Hiv, y invitant le Premier Ministre d’Israël Monsieur Netanyahou

Le Président du BNVCA, son Conseil d’administration, et tous ses membres félicitent le Président de le République Emmanuel Macron, pour avoir présidé ce 16 juillet 2017 les cérémonies de commémoration des 75 ans de la Rafle du Vel d’Hiv des 16 et 17 juillet 1942, au cours de laquelle la police française de Pétain a arrêté et fait déporter 13152 juifs dont 4152 enfants.
Ces dates restent ancrées dans la mémoire de chaque juif de France.
Le BNVCA exprime au Président Macron toute sa gratitude pour avoir affirmé et reconnu la faute de la France, la responsabilité de la France et seulement de la France, avec son gouvernement, ses fonctionnaires, ses infrastructures.
Nous lui exprimons notre gratitude pour avoir déclaré que l’antisionisme n’est rien d’autre que le nouvel antisémitisme.
Nous lui exprimons notre gratitude pour avoir rappelé l’assassinat de Sarah Halimi dont le caractère antisémite n’a toujours pas été reconnu, et pour avoir réclamé que toute la vérité et la lumière soient faites.
La présence légitime et justifiée du Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahou invité par le Président Macron a été appréciée à sa juste valeur.
Le BNVCA salue tout particulièrement aussi l’intervention du Président du CRIF Monsieur Francis Kalifat, qui a exprimé clairement les sentiments et les attentes des citoyens juifs, notamment en évoquant l’affaire de l’assassinat de Mme Sarah Halimi, commis par un islamo terroriste, et non encore reconnu antisémite par la justice après 4 mois d’enquête.
Les témoignages des derniers survivants de cette période noire nous ont profondément émus. Ils encouragent le BNVCA à poursuivre sa lutte sans faille contre tous les antisémitismes, et à contribuer à la transmission de cette mémoire.
Le BNVCA exprime au Président Macron toute sa confiance.

Le BNVCA dépose plainte une nouvelle fois contre Dieudonné pour sa vidéo postée sur you tube nommée “c’est mon choaaa…” et demande des mesures judiciaires coercitives à son encontre

Le BNVCA est de nouveau révulsé par la vidéo postée sur Youtube par le prétendu humoriste Dieudonné intitulée “C’est mon ChooooA… BlaBlaBla…Prout!” https://www.youtube.com/watch?v=DAt7bwLRaSg

Encore une fois, il s’en prend lâchement et de façon abjecte, au plus terrible des génocides subi par les juifs. Le BNVCA considère qu’il s’agit d’une insulte grave et insupportable faite aux victimes de la Shoa. Nous rappelons que le BNVCA a déjà fait condamner Dieudonné suite à sa vidéo immonde dans laquelle il chantait et faisait chanter SHOANANAS, toujours en référence à la Shoah.

Nous relevons que Dieudonné orthographie intentionnellement, c’est mon “Choooa ” et non “Choix” pour bien appuyer sa volonté de blesser. Il reprend d’ailleurs cette chanson dans sa vidéo postée sur You Tube également intitulée “Hommage à Simone Veil” https://www.youtube.com/watch?v=0w-9arVrQ-o. Il accuse cette femme juive brillante et immortelle d’avoir “fait allégeance à Satan” et d’avoir “organisé le plus grand génocide des fœtus de l’humanité”.

Nous demandons dans un premier temps à You Tube d’effacer sans délai ces vidéos. Le BNVCA a décidé de faire traduire en justice MBLA MBALA alias Dieudonné en chargeant son conseil, Maître Charles Baccouche, de déposer une plainte à l’encontre de cet individu multi-récidiviste et toujours en liberté
Encore une fois ,il s’en prend lâchement et de façon abjecte ,au plus terrible des génocides subi par les juifs Le BNVCA considère qu’il s’agit d’un insulte grave et insupportable faite aux victimes de la Shoa Nous rappelons que le BNVCA a déjà fait condamner Dieudonné suite à sa vidéo immonde dans laquelle il chantait et faisait chanter SHOANANAS toujours en référence à la Shoah . Nous demandons dans un premier temps à Youtube d’effacer sans délai cette vidéo Le BNVCA a décidé de faire traduire en justice MBLA MBALA alias Dieudonné en chargeant son conseil Maîtrei Charles Baccouche de déposer une plainte à l’encontre de cet individu , multi -récidiviste mais toujours en liberté.

Nous soulignons que la liste des condamnations prononcées contre Dieudonné est longue,tant en France qu’en Belgique.Peines de prisons ou peines d’amendes qu’il ne paie pas..Le BNVCA considère qu’il serait temps de lui retirer toute licence de spectacle,faire supprimer son site,le contraindre à respecter les décisions de justice, et le faire incarcérer conformément aux règles du droit et aux jugements prononcés.

Le BNVCA demande à la justice de prendre enfin des mesures plus sévères, voire coercitives pour mettre hors d’état de nuire ce personnage malfaisant qui abuse de la liberté d’expression et de son passé d’artiste aux dépens des victimes juives de la Shoa,.

Commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv. Le BNVCA salue l’invitation faite par le Président Macron au Premier Ministre Israélien Natanyahou. Le Bnvca condamne le PC qui fustige cette initiative

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme salue la décision de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République Française, d’inviter le Premier Ministre Israélien Monsieur Netanyahou aux cérémonies de la commémoration de la Rafle du Vel d’Hiv.
Le BNVCA, comme tous ses requérants, condamne la déclaration scandaleuse et l’attitude indigne du Parti Communiste Français qui, dans un communiqué, fustige l’invitation faite au premier ministre israélien de participer aux cérémonies de commémoration de la rafle du Vél D’Hiv.
Depuis plusieurs années le PC, courtisan des islamo palestiniens, idolâtre leurs chefs les plus cruels et les admire bien que terroristes. Le BNVCA considère que la position de ce parti en perdition est d’autant plus condamnable que c’est dans les communes dirigées par des élus du PC et de l’extrême gauche que le nouvel antisémitisme est né et s’est gravement développé sous couvert d’antisionisme.
Contrairement au PC, le BNVCA considère que la présence de Mr Netanyahou représentant l’État juif fait justement honneur aux 13542 juifs dont 4000 enfants, raflés et envoyés à la mort par la police française de Pétain.
Le BNVCA rappelle et souligne que lors des cérémonies de commémoration de la Rafle du Vel d’Hiv ou de la Shoah, les élus communistes ne font jamais état dans leurs discours de déportés juifs mais seulement de résistants. Le BNVCA reste convaincu que l’incitation à la haine d’Israël prônée par le Parti Communiste et l’extrême gauche marquera l’histoire de l’antisémitisme.

Le BNVCA apprend avec une satisfaction incomplete la mise en examen de l’assassin de Mme Sarah Halimi le 4 avril 2017 pour homicide volontaire. Le BNVCA réclame la reconnaissance de l’acte aggravant d’antisémitisme

Le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme vient d’apprendre la mise en examen pour homicide volontaire de l’assassin de Madame Sarah Halimi tuée dans des conditions atroces le 4 avril 2017, et défenestrée de son appartement parisien.
Nous accueillons cette nouvelle décision attendue depuis 3 mois, avec une satisfaction totalement incomplète.
Comme nous n’avons cessé de le déclarer, Traoré l’assassin présumé de Mme Halimi jouissait bien de toutes ses facultés physiques et mentales.
Nous considérons qu’il est impérieux que le caractère aggravant d’antisémitisme soit enfin reconnu.
La personnalité du criminel récitant des incantations coraniques, ou criant “Allah ouakhbar” comme le font les islamo terroristes, le mode opératoire qu’il a utilisé, et le choix de sa victime qu’il savait juive, appuient notre thèse et confirment notre certitude: le crime est indéniablement antisémite.
Nous attentons que la Justice retienne également la qualification d’actes de barbarie et d’antisémitisme.
C’est la raison pour laquelle le BNVCA ne sera rassuré que lorsque ce fait aggravant sera admis et officiellement déclaré par la juge d’Instruction chargée de ce lourd dossier, dramatique, et qui continue d’émouvoir notamment l’ensemble des citoyens de confession juive.
Le BNVCA se constituera alors partie civile conformément à ses statuts et sa mission.

Le BNVCA, indigné, demande la déprogrammation de la pièce faisant l’apologie du terroriste Mohamed Merah et dépose plainte contre les auteurs de la pièce et le responsable du festival chargé de de cette programmation

Le Bureau National de Vigilance contre l’antisémitisme reçoit un très grand nombre de protestations émanant de citoyens scandalisés et indignés par la décision du festival d’Avignon de présenter cette année, une pièce inspirée des “dernières heures de Mohamed Merah”, le terroriste auteur des assassinats de soldats français et d’enfants juifs élèves de l’école juive de Toulouse en 2012. “Moi la mort je l’aime comme vous aimez la vie” c’est le titre de la pièce de Mohamed Kacili, mise en scène par Yohan Mansa.
Ce titre est directement inspiré de l’idéologie islamo terroriste de Daesh. En reconnaissant que le sujet est clivant les auteurs reconnaissent prendre parti.
En faisant de l’islamisme terroriste un héros, les auteurs et les responsables du festival d’Avignon se rendent coupables du délit d’apologie du terrorisme.
Tenter ainsi de faire de Merah un modèle c’est prendre le risque d’encourager “les jeunes” à se radicaliser à l’Islam dévoyé et criminel.

Le BNVCA a chargé son conseil Maître Charles Baccouche de déposer plainte auprès du Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance d’Avignon, du chef d’apologie du terrorisme et d’antisémitisme, contre les auteurs de cette infâme abjection, ainsi que contre le Président du Festival et autres responsables.
Le BNVCA exige du responsable du festival le retrait immédiat de cette pièce et sa déprogrammation sans délai.
Le BNVCA saisit la ministre de la culture et lui demande de prendre toutes les dispositions et les sanctions, de nature à mettre un terme aux graves et tragiques dérives causées par cette affaire.

Le BNVCA condamne les résolutions antijuives ineptes et mensongères de l’UNESCO qui dénient au peuple juif sa présence sur sa terre, et dans sa capitale Jérusalem

Le BNVCA condamne la nouvelle résolution antijuive, révisionniste, négationniste, votée à l’UNESCO, qui refuse aux juifs leur présence dans la ville de Jérusalem capitale de tout le peuple juif.
Encore une fois l’UNESCO ment, encore une fois l’UNESCO se fait le roquet des palestiniens et leur instrument pour tenter, par des moyens obséquieux, de déposséder l’Etat juif de sa capitale, de ses lieux saints et de sa terre.
Ainsi encore une fois, l’UNESCO se fourvoie, et toujours sous couvert de prétendues décisions internationales inspirées par des nations islamistes hostiles, des dictatures arabes dont le but est de priver le peuple juif de son patrimoine ancestral, historique et légitime.

Contrairement au texte présenté dans la dernière résolution le BNVCA affirme que Jérusalem n’est pas en danger, bien au contraire.
Le BNVCA considère que si les diplomates et les fonctionnaires de l’UNESCO, otages des palestiniens et leur suppôts, veulent justifier leur existence et leurs émoluments, ils s’honoreraient à se préoccuper des problèmes dramatiques, plus nombreux et plus graves qui ensanglantent la planète.
Ces résolutions à répétition d’une UNESCO inique, ignorante et menteuse, révèlent un antisémitisme flagrant.
Le Mur occidental de la Vielle ville de Jérusalem, la ville de Hébron (dont l’Hébreu tire son nom), vile des patriarches et matriarches du judaïsme, ont appartenu au peuple juif, lui appartiennent et lui appartiendront toujours en dépit des fausses déclarations de l’UNESCO.

L’Etat Juif d’Israël en est le gardien et le garant.

Le BNVCA salue avec émotion et gratitude, le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron qui a décidé que Madame Simone Veil, repose au Panthéon

Le BNVCA salue avec émotion et gratitude le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron qui a décidé que Madame Simone Veil repose au Panthéon avec son époux dont elle ne voulait pas être séparée.

Madame Simone Veil, née Jacob, avait été arrêtée en 1942 avec sa famille par la police Française, internée à Drancy et déportée à Auschwitz parce que juive.
Elle a donné tout au long de sa vie un exemple de dignité, combattant inlassablement l’antisémitisme. Elle aura lutté pour les droits des femmes et ceux des plus faibles. Le vibrant hommage rendu aux Invalides par le Président de la République à cette dame "héroïne de l’Europe", génie de la Nation, restera inscrit dans nos mémoires et dans la grande histoire de notre grand pays.

Le BNVCA s’inspire des valeurs transmises par l’immortelle Simone Veil rescapée des camps de la mort et de la Shoa pour justifier sa lutte contre toutes les formes d’antisémitisme dont les juifs sont encore victimes.

LeBNVCA condamne l’article de Jeanine Casalas publié sur le Blog d’un abonné de MEDIAPART qui, pour protester contre l’expulsion d’un clandestin par la PAF, amalgame les soldats d’Israël à des bourreaux

Le BNVCA reçoit depuis plusieurs jours un grand nombre de protestations de correspondants et lecteurs de Mediapart scandalisés par un article signé Jeanine Casalas publié le 25 juin 2017 sur le Blog Pierre Guerrinni, abonné de Médiapart, dans lequel l’auteure amalgame les preux soldats de l’armée d’Israël à des bourreaux.
Sur le Blog de l’abonné Pierre Guerrinni, elle rapporte ainsi l’expulsion légale de France d’un immigré clandestin, par la P A F:
Ce vendredi 23 Juin, à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle, un homme, de nationalité afghane, devait être renvoyé de force vers Kaboul via Istanbul. "Le pilote explique qu’il est tenu à la plus grande fermeté". Les hôtesses sont médusées derrière leur fond de teint, et tournent les talons au rythme d’un bataillon de Tsahal.

Nous ne comprenons pas ce que vient faire cette détestable comparaison discriminatoire, dans ce prétendu reportage qui n’est rien d’autre que l’expression d’un état d’âme d’un parti pris évident, éructé dans un texte relevant plus du romantisme que du journalisme.
L’opération policière de l’expulsion d’un immigré peut humainement choquer ou susciter un sentiment de solidarité, mais nous condamnons le sentiment de haine et les préjugés de Jeanine Casalas.
Nous conseillons à madame Casalas de s’informer sur les valeurs de Tsahal. Elle saurait que les soldats israéliens sont des jeunes gens contraints de passer 3 ans de leur jeunesse à défendre leur pays et les juifs qui s’y sont réfugiés, contre les ennemis mortels et autres terroristes islamo palestiniens qui l’entourent et les menacent. Leur éducation et leur morale sont exemplaires.
Nous considérons que les préjugés de Casalas sont contredits par les actions que les soldats israéliens accomplissent chaque jour pour sauver la vie des ennemis de leur peuple. Nous lui recommandons de prendre connaissance des reportages de TF1 ou d’autres médias qui démontrent que les soldats de Tsahal viennent spontanément au secours des blessés palestiniens et syriens.

https://www.tf1.fr/tf1/jt-we/videos/medecins-israeliens-secours-blesses-syriens.html#
https://tsahal.fr/2017/04/08/les-victimes-syriennes-soignees-par-tsahal/

Nous considérons qu’elle ferait mieux de réserver ses attaques et ses critiques à ses camarades du Hamas, ou de la Gendarmerie Nationale Algérienne, qui défilent aux cris de "mort aux juifs " (voir les liens suivants)



Nous demandons à MEDIAPART et à son Président Mr Edwy Plenel, de prendre des dispositions sévères à l’encontre de son abonné, et faire procéder à un correctif de nature à faire rétablir la vérité.

le BNVCA qui condamne la tentative d’incendie criminel de la synagogue d’Epinay Sur Seine (93) commise dans la nuit du 24 juin 2017,salue l’action de la police qui a interpellé le pyromane antijuif en flagrant délit

Le BNVCA condamne avec force la tentative d’incendie criminel de la synagogue d’Epinay Sur Seine 41 rue de Paris commis dans la nuit du 24 juin 2017 par un individu d’une cinquantaine d’années qui a volontairement mis le feu aux poubelles placées devant la porte du lieu de culte. Selon notre informateur La porte aura été calcinée de même que des locaux attenant à la synagogue.

Le BNVCA salue l’action de la police qui a interpellé en flagrant délit l’auteur de ce crime antisémite.
Le BNVCA qui envisage de se constituer partie civile a chargé son conseil Maître Sabine Tourjman de déposer plainte contre l’auteur des faits.
Si même les dégâts ne seraient pas conséquents, nous considérons l’acte grave et l’intention coupable.

Nous demandons que des peines exemplaires et dissuasives soient prononcées à l’encontre de pyromane antijuif.

Le BNVCA, partie civile à l’audience du 8/6/17,au TGI de Quimper, contre Boris le Lay, poursuivi pour incitation à la haine raciale, approuve les réquisitions du Procureur de la République de Quimper qui réclame contre le prévenu 1 ans de prison ferm

Le BNVCA, partie civile à l’audience du TGI de Quimper le 8 juin 2017, approuve le Procureur de la République de Quimper qui a requis contre Boris le Lay un an d’emprisonnement ferme en raison des 11 précédentes condamnations dont il a fait l’objet, et la diffusion de cette condamnation, pour incitation à la haine raciale, apologie du nazisme et antisémitisme.

Représenté par maître Sylvie Couturon, avocate à Quimper, et suivant les conclusions de Maître Baccouche Charles, le BNVCA constate, que Boris Le Lay a clairement été identifié comme le directeur de publication du site qu’il anime, et que la perquisition de son ordinateur a été décidée.
Le BNVCA souligne qu’il avait déjà déposé de nombreuses plaintes contre le prévenu, lesquelles ont souvent abouti au renvoi de Boris Le Lay devant les juges. Ainsi, nous rappelons que pour des faits identiques, la Cour d’Appel de Rennes avait déjà condamné Boris Le Lay à 8 mois d’emprisonnement assortis du sursis et une amende de 5000 euros.
Le BNVCA salue la constance des Policiers et Magistrats dont le travail, a abouti au renvoi de cet individu devant les Tribunaux. Toutefois le BNVCA constate que Boris Le Lay se réfugie derrière son ordinateur. Il n’affronte jamais la justice dont il se dérobe en se domiciliant au Japon.

le BNVCA, très satisfait du reportage diffusé par ARTE, qui démontre la réalité longtemps camouflée sur “les Nouveaux visages de l’antisémitisme”

Le BNVCA tient à saluer le brillant documentaire diffusé sur ARTE le 21 juin 2017 : « LES NOUVEAUX VISAGES DE L’ ANTISEMITISME », réalisé par Joachim Schroeder et Sophie Hafner.
Cette vérité, enfin dite publiquement, démontre que c’est bien l’incitation à la haine d’Israël qui pousse à l’acte antijuif, et que ce nouvel antisémitisme prend sa source dans un palestinisme exacerbé et sans discernement propagé par les idéologies de gauche, autant qu’il puise sa force dans l’illusion des islamo-palestiniens de vaincre Israël, jeter les juifs à la mer, et occuper Jérusalem la capitale du Peuple Juif.
Le BNVCA comme tous ses correspondants ont été déçus de la faiblesse sinon de la nullité du débat qui a suivi la projection du film.
Au cours de ce débat, seul le musulman palestinien, Ahmad Mansour, témoin vivant de l’antisémitisme palestinien, avouait cette vérité que les autres ne voulaient pas entendre.
Face à son contradicteur, Mikael Wolfon, le Directeur de programme de la chaîne ARTE Jorg Schonenborn, voulant justifier le refus premier de diffuser ce film, s’est empêtré dans des explications abracadabrantes qui ont mis en relief sa partialité, et celle de ARTE, qui n’a jamais incrusté aucun commentaire dans d’autres reportages contenant des erreurs historiques, graves et évidentes.
Pour exemple dans le film diffusé le jour même, juste avant le reportage de l’antisémitisme, relatant la vie de la célèbre chanteuse égyptienne Oulm Khaltoum, la rédaction de ARTE s’est bien abstenue de rappeler que lors de la guerre israélo arabe de 1967 dite Guerre des 6 jours, cette égérie du monde arabo musulman a harangué et excité les foules en chantant "EDBAH ELIHOUD "EGORGE LES JUIFS ".
Il est certain que ce documentaire ne pouvait que déranger, puisqu’il apportait la preuve que l’Europe, en finançant abondamment l’autorité palestinienne l’UNRWA, et le Hamas à Gaza, contribue, voire encourage, cet antisémitisme qui déferle sur la France, la Belgique et particulièrement l’Allemagne.

D’autre part, le BNVCA condamne le parti pris de Télérama qui attaque ce reportage en publiant la critique de trois prétendus intellectuels: Mr Johann Chapoutot (Professeur d’Histoire contemporaine), Mr Samuel Ghiles-Meilhac (Docteur en sociologie) et Mr Nicolas Lebourg (Chercheur) dont les arguments fallacieu démontrent qu’ils n’ont rien compris, ou voilent leur face sur ce nouveau phénomène antisémite qui s’est développé et inspiré de la propagande nazie des années 30 et qui fait fuir les citoyens juifs européens pour s’installer en Israël, aux USA ou au Canada.

Le BNVCA s’engage à saisir le nouveau Ministre français de l’Education, Mr Jean Michel Blanquer soucieux de lutter contre l’antisémitisme, pour lui recommander de faire projeter ce documentaire, dans les lycées et collèges de l’hexagone, comme cela avait été fait avec le film Nuit et Brouillard.

Le BNVCA indigné par l’antisémitisme officiel de l’Algérie,révélé par I24, News sur les appels au meurtre des juifs demande au Président de la Réublique des mesures diplomatiques sévères,et la rupture dsrelations avec une Algérie antijuive

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme est fortement indigné comme les très nombreux correspondants qui l’ont alerté, sur le scandaleux antisémitisme officiel de l’Etat algérien révélé par une vidéo découverte par I24 NEWS qui montre les soldats de la gendarmerie nationale algérienne défiler et chanter MORT AUX JUIFS TUEZ LES JUIFS.

Cette vidéo est postée sur youtubeest, visible sur le lien https://m.youtube.com/watch?v=Lu6jy1gzn-Y&feature=youtu.be.

Selon nos informations, il s’agit d’une marche des gendarmes algériens effectuée lors de la célébration de la fête d’indépendance de ce pays dont les français en général et les juifs en particulier ont été chassés alors qu’ils y vivaient depuis des siècles, avant même la conquête arabo musulmane.

Le BNVCA salue la réaction indignée du penseur Mohamed Sifaoui qui déclare sa honte d’avoir appartenu à cette nation qui s’est dévoyée.

Le BNVCA demande au Gouvernement de la France, à Monsieur Emmanuel Macron président de la République qui a rencontré les dirigeants algériens, de rompre immédiatement les relations de notre pays avec une Algérie officiellement antijuive qui fait défiler ses troupes au pas des nazis, et appelle comme les nazis à tuer des juifs.

Pour le BNVCA la France ne peut et ne doit tolérer ces fait du gouvernement que notre diplomatie doit condamne et réprimer, y compris auprès des organisations internationales ONU, UNESCO, etc.

Le BNVCA exprime son inquiétude suscitée par le danger que représente pour les juifs français ces appels au meurtre, qui risquent de pousser des compatriotes d’origine algérienne vivant à France à être incités à la haine des juifs et au passage à l’acte antisémite.

Sammy Ghozlan 0609677005

Le BNVCA exprime sa satisfaction après la décision dARTE de diffuser le 21/6/17 le reportage sur l’antisémitisme Voir Réponse d’ARTE au sujet de la déprogrammation du documentaire en question.

Je vous prie de trouver ci joint la réponse de la Présidente d’ARTE FRANCE à la réclamation de Monsieur Sammy Ghozlan suite à la “déprogrammation du documentaire traitant de l’antisémitisme dans le monde” « Un peuple élu et mis à part, l’antisémitisme en Europe » réalisé par les cinéastes Joachim Schröder et Sophia Hafner.

Ce documentaire, coproduit et financé par Arte et la chaîne publique allemande WDR, a été jugé trop favorable à Israël et politiquement incorrect parce qu’il mettait en lumière de manière implacable le nouvel antisémitisme à l’œuvre dans le monde arabo-musulman, au Proche-Orient, en Allemagne et en France.

Le BNVCA a contribué à la réalisation de ce documentaire.
Le Présient Sammy Ghozlan et ses collaborateurs y interviennent.

Le BNVCA exprime sa satisfaction d’apprendre que le documentaire en question sera enfin reprogrammé par ARTE France, et diffusé le Mercredi 21 juin 2017 .

Nous pourrons ainsi découvrir la vérité sur le nouvel antisémitisme, ses causes, ses sources, ses acteurs, sa propagande, ses conséquences et les dégâts qu’il provoque.

sss

Le BNVCA a reçu une réponse satisfaisante de la Présidente d’ARTE FRANCE suite à la réclamation de Monsieur Sammy Ghozlan concernant la "déprogrammation du documentaire traitant de l’antisémitisme dans le monde" « Un peuple élu et mis à part, l’antisémitisme en Europe » réalisé par les cinéastes Joachim Schröder et Sophia Hafner. Ce documentaire, coproduit et financé par Arte et la chaine publique allemande WDR, a été jugé trop favorable à Israël et politiquement incorrect parce qu’il mettait en lumière de manière implacable le nouvel antisémitisme à l’œuvre dans le monde arabo-musulman, au Proche-Orient, en Allemagne et en France.
Le BNVCA a contribué à la réalisation de ce documentaire.Le Présient Sammy Ghozlan et ses collaborateurs y interviennent.

Le BNVCA exprime sa satisfaction d’apprendre que le documentaire en question sera enfin reprogrammé par ARTE France, et diffusé le Mercredi 21 juin 2017

Nous pourrons ainsi découvrir la vérité sur le nouvel antisémitisme, ses causes, ses sources,ses acteurs, sa propagande, ses conséquences et les dégâts qu’l provoque .

Le Bureau du BNVCA

Le BNVCA condamne l’attitude indigne d’un maire adjoint de Fontenay sous Bois qui a fustigé la participation du chanteur Ami à la Fête de la Madelon. Le BNVCA demande au Maire et au Préfet du 94 de prendre des mesures appropriées à son encontre

Le BNVCA requis par de très nombreux correspondants indignés par l’attitude d’un élu de Fontenay sous Bois (94) condamne le parti pris discriminatoire du maire adjoint chargé de la Politique de la ville et de la réussite éducative à Fontenay-sous-Bois, Nassim Lachelache, qui, abusant de son mandat a fustigé la participation du chanteur franco-israélien Amir Haddad à la "fête de la Madelon" le 9 juin 2017, et tenté de l’empêcher.

L’élu en question se retranche derrière des associations réputées hostiles à l’Etat juif pour des motifs fallacieux et mensongers, comme Fontenay Citoyen, Association France Palestine Solidarité, la Ligue des Droits de l’Homme et le Mouvement de la Jeunesse communiste dont il se fait le porte parole en réclamant l’annulation du concert.

Le BNVCA souligne que dans cette ville de Fontenay-sous-Bois vit encore de façon harmonieuse depuis de très nombreuses années une importante communauté juive qui y a même développé des écoles et des jardins d’enfants.

Parce que les propos de l’élu Nassim Lachelache risquent de compromettre ce vivre ensemble, le BNVCA demande à Monsieur Jean Philippe Gautrais, maire de Fontenay-sous-Bois de se démarquer de cet adjoint partisan qui fait passer ses états d’âme avant les intérêts des citoyens de sa commune.

Le BNVCA demande également au préfet du Val de Marne (94) de rappeler à Lachelache le rôle d’un élu de la République française, lui exprimer des observations officielles qui s’imposent, ainsi que des remontrances et une mise en garde en raison de ses déclarations et de ses positions qui sont de nature à inciter à cette haine d’Israël qui pousse à l’acte anti juif.

Le BNVCA rappelle qu’il a déjà fait condamner par les tribunaux de l’hexagone, plusieurs activistes appelant au boycott d’Israël.

Le BNVCA est heureux de constater que malgré les pressions exercées, le concert du chanteur s’est déroulé vendredi soir sans incident, et a rassemblé de nombreux participants.

Les avocats du BNVCA partie civile dans le procès contre la filière djihadiste Cannes Torcy plaideront à l’audience du 14 juin de la Cour d’assises de Paris

Le procès de la filière djihadiste de Cannes-Torcy qui s’est ouvert devant la cour d’assises spéciale de Paris le 20 Avril 2017 doit durer jusqu’au 22 Juin 2017.

Vingt hommes sont concernés par ce jugement. Agés de 23 à 33 ans, ils encourent de lourdes peines de 30 ans de réclusion criminelle voire à la perpétuité.

Le groupe se distinguait par la haine antisémite qui animait chacun de ces islamo terroristes, ce qui a conduit deux d’entre eux à entrer dans la supérette Naouri à Sarcelles le 19 janvier 2012, et à lancer 2 grenades, sans faire heureusement trop de victimes.

Apres l’audition de tous les suspects, c’est le Mercredi 14 juin 2017 que les avocats, Maîtres Julien et Marc Bensimhon représentant le BNVCA plaideront les premiers au cours de l’audience de ce procès fleuve engagé contre les islamo terroristes devant la cour d’assises spéciale, chargée de juger les crimes terroristes. Dix prévenus sont en détention provisoire, sept sont libres sous contrôle judiciaire et trois sont visés par un mandat d’arrêt – un en fuite et deux soupçonnés d’être en Syrie.

Le BNVCA demande que les peines sévères qui devront être prononcées soient exemplaires, dissuasives et assorties de peines accessoires affectant les droits civiques des inculpés.

Le BNVCA demande à la Préfète de l’Essonne et au Ministre de l’Intérieur de faire invalider la candidature de Dieudonné aux législatives, en raison des condamnations prononcées contre lui par les justices Belge et Française

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme apprend par la presse que le sieur MBALA MBALA alias DIEUDONNE vient d’être condamné à 2 mois de prison ferme et 9000 euros d’amende par la justice Belge.

La Cour de Cassation belge a validé mercredi 7 juin, cette condamnation du prétendu humoriste, pour incitation à la haine et avoir proféré des propos antisémites en 2012.

Or cet individu s’est porté candidat aux prochaines élections législatives des 11 et 18 juin dans la 1 ère Circonscription de l’Essonne (91).

Il est aussi sous le coup de nombreuses condamnations judiciaires prononcées par les tribunaux français dont il ne respecte pas les décisions, en ne s’acquittant pas des pénalités qui lui ont été infligées.

Pour ces faits, le BNVCA demande instamment à la Préfète de l’Essonne, Mme Josiane Chevalier, et au Ministre de l’Intérieur, Mr Gérard Collomb, d’user des pouvoirs que leur confère leur fonction respective, pour faire prononcer l’invalidation de cette candidature, conformément aux lois et règlements.

Comme l’a souligné le Président de la République, la morale en politique prévaut aujourd’hui, Le BNVCA appelle les électeurs à sanctionner Dieudonné, en ne lui accordant aucun suffrage.

Maître Buchinger, conseil du BNVCA, a organisé une conférence de Presse destinée à informer les médias sur le dramatique assassinat de Mme Halimi Sarah

Le 22 mai 2017 à 11h, s’est tenu un point presse qui s’est entretenu sur l’affaire de l’assassinat de Madame Sarah Halimi née Attal, battue, torturée et défenestrée par son voisin, musulman africain, qui criait ALLAH OUAKBAR et récitait des incantations ainsi que des versets du Coran pendant qu’il accomplissait son crime odieux.

Cette réunion était organisée par Maître Alex Buchinger, chargé de représenter les parties civiles, constituées par la famille de la victime, et par le BNVCA dont la mission essentielle est d’identifier et combattre les actes antisémites et de terrorisme.

La préoccupation principale du BNVCA qui relaie celle exprimée par la base communautaire juive de France et de l’étranger, bouleversée et traumatisée, soulève plusieurs questions, notamment:

1) Sur les raisons pour lesquelles la presse n’a pas parlé de ce meurtre insupportable.

2) Sur les raisons pour lesquelles le caractère antisémite de cette agression n’a pas été retenu par les magistrats.

3) Sur les raisons pour lesquelles les policiers présents ne sont pas intervenus alors qu’ils étaient sur place pendant l’assassinat, et appelés pour secourir une personne en grand danger de mort, alors qu’ils se trouvaient de surcroît en situation de légitime défense.

4) Sur les raisons pour lesquelles l’auteur a immédiatement été considéré comme malade mental.

Pour le BNVCA la carence des policiers présents devra faire l’objet d’une enquête approfondie de l’IGPN et sanctionnée le cas échéant.

Le BNVCA tâchera d’apporter la preuve que l’auteur a toujours été sain de corps et d’esprit même au moment du lynchage de madame Halimi, comme il l’a été durant toute la journée qu’il a consacré à fréquenter sa mosquée.

Le but de cette convocation étant de donner à cette dramatique affaire l’écho public et médiatique qu’elle mérite, le BNVCA est satisfait que plusieurs reporters et journalistes de la presse nationale ayant répondu à l’invitation du président du BNVCA se sont engagés à informer l’opinion au moyen de leur média respectif.

Le BNVCA reste très attentif et s’emploie à faire admettre que ce crime soit rapidement considéré à la fois non seulement comme crime antisémite, mais aussi comme un attentat terroriste islamiste, notamment en raison du mode opératoire et des références au Coran invoquées par le meurtrier, confirmées par les témoins.

Le BNVCA scandalisé, condamne la décision de la chaîne ARTE de censurer un reportage de vérité sur l’antisémitisme Le BNVCA saisit le CSA et les ministres compétents

Le BNVCA scandilisé, dénonce et condamne fermement la décision honteuse,indigne et discriminatoire ,de la chaine de télévision ARTE de déprogrammer un reportage sur l’antisémitisme que la chaîne avait elle même financé.
En censurant ce reportage , ARTE s’emploie mentir à l’opinion publique,en voulant minimiser, voire camoufler l’antisémitisme d’origine musulmane, incité par la haine d’Israel, qui depuis 17 ans déjà pousse à l’acte antijuif le plus cruel..
Il s’agit du film « Un peuple élu et mis à part : l’antisémitisme en Europe », écrit et réalisé par deux cinéastes allemands, Joachim Schroeder et Sophie Hafner. Ce projet était porté par le pôle allemand d’Arte, et plus précisément par la chaine publique Westdeutsche Rundfunk (WDR), membre de l’ARD, la première chaine allemande.
Il avait été validé en avril 2015 par la conférence des programmes d’Arte,Le BNVCA a contribué à la réalisation de ce film en apportant témoignages et documents .
Déjà à l’époque,seule la direction d’Arte France avait manifesté son opposition. Dans leur but de cacher la vérité aux publics français et allemand,la présidente Véronique Cayla, le directeur des programmes Alain Le Diberde, considèrent que le reportage met trop en lumière la haine antijuive qui progresse non seulement dans la sphère arabo-musulmane,mais aussi dans les groupes activistes antisionistes et les partis gauchiste hostiles à l’Etat juif
Afin de faire éclater la vérité,et éclairer l’opinion sur la réalité des causes de l’antisémitisme, le BNVCA n’aura de cesse de réclamer la diffusion du reportage en question.
Le BNVCA proteste auprès de la Présidence de ARTE, et saisit Mr Olivier Schrameck Président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, ainsi que Madame Françoise Nyssen, Ministre de la Culture et de la Communication afin que ces autorités usent de leur fonction et de leurs compétences pour faire annuler la décision indigne,inique et honteuse prise de la direction de ARTE, et sans délai,inscrire à nouveau le reportage en question dans la prochaine programmation

Le BNVCA condamne les 2 attentats islamo terroristes, l’un commis à Manchester par un kamikaz le 22mai 2017 et l’autre qui vient d’être commis en Israël ce 23 mai à 10h par un palestinien en plein centre de la ville de Natanya

Le BNVCA condamne avec force l’attentat terroriste commis le 22 mai 2017 à Manchester, encore par un islamiste kamikaze, qui a tué des hommes des femmes et surtout des enfants en déclenchant sa ceinture explosive.
Le criminel animé et motivé par une haine viscérale des non musulmans a pris pour cible une salle de concert pour faire le maximum de victimes, comme au Bataclan à Paris le 13 Novembre 2015, et à Nice le 14 Juillet 2016.

Le BNVCA condamne également l’attentat islamo terroriste palestinien qui vient juste d’être commis ce 23 mai 2017 en Israël, Boulevard Hertzl, qui est l’avenue principale de la ville de Netanya, habitée par de très nombreux juifs français.

Selon nos informations, l’islamo terroriste palestinien a commis une attaque au couteau et blessé plusieurs passants ainsi qu’un policier.
Parmi les victimes se trouverait un ressortissant français.
Le terroriste a été neutralisé.

Pour le BNVCA le terrorisme palestinien qui a servi de modèle à tous les terroristes continue de sévir et d’inspirer le terrorisme international.

Le BNVCA espère que les nations européennes civilisées s’allieront entre elles et aussi avec l’Etat juif pour condamner sans distinction, combattre ensemble et éradiquer tous les terrorismes.

Le BNVCA présente ses condoléances au familles endeuillées par ces attentats, et nous exprimons nos vœux de prompt rétablissement aux blessés.

Le BNVCA assure le peuple Britannique et le peuple israélien de tout son soutien et sa sympathie.

Le BNVCA est attristé le décès de Monseigneur Olivier de Berranger et présente ses condoléances au diocèse de St Denis (93). Le BNVCA rappelle avec émotion que c’est Mgr de Berranger qui avait prononcé la déclaration historique de repentance

Le BNVCA apprend avec beaucoup de tristesse le décès dans la nuit du 22 au 23 mai, de Monseigneur Olivier de Berranger, ancien évèque de Saint Denis de 1996 à 2009.

Sammy Ghozlan en sa qualité du président du Conseil des Communautés Juives de Seine Saint Denis avait entretenu des relations très amicales avec Olivier de Berranger, dans le but de rapprocher mieux encore juifs et chrétiens.

Nous rappelons que c’est Monseigneur Olivier de Berranger lui même qui a prononcé le 20 septembre 1997 à Drancy, la Déclaration de repentance de l’Eglise catholique romaine pour ses silences sous Vichy.
Pour le BNVCA et le CCJ 93, il est notable qu’il y a eu en France notamment, un avant et un après cette déclaration historique,émouvante et sincère.
Au sein de la Conférence des évêques de France,Olivvier de Berranger présidait la Commission pour la Mission universelle de l’Église après avoir présidé la Comité pour les relations interreligieuses et les nouveaux courants religieux. En septembre 2013, il est nommé aumônier de la maison de Retraite Saint-Louis de Versailles.
Monseigneur de Berranger laissera de lui le souvenir d’un homme profondément humain, un religieux à l’écoute de tous, et un prélat respectable et respectueux des autres religions.
Le BNVCA espère que Monseigneur de Berranger sera inhumé dans la basilique de Saint Denis comme il l’aurait souhaité.
Le BNVCA présente à la communauté catholique, et au diocèse de Saint Denis ses condoléances et l’expression de notre sincère sympathie.

Le BNVCA dénonce et condamne l’agression de nature antisémite commise contre un enseignant juif le16 mai à Marseille mis en joue par une individu armé d’un pistolet et d’une massue

Le BNVCA dénonce et condamne l’agression de nature antisémite commise contre un homme juif portant barbe et kippa, le 16 mai à 11h15 avenue d’Italie à Marseille, 6eme arr, au niveau du magasin VELO.

Selon les déclarations de la victime contenues dans la plainte qu’il a déposée auprès du service d Police, alors qu’il marchait rue d’Italie pour regagner son domicile après avoir enseigné à l’école juive, Gan Ami, Monsieur B.Jonathan, 38 ans, a été subitement menacé par un individu armé d’un pistolet.
L’agresseur décrit comme un homme de 40 ans environ, de type nord africain, mesurant 1.60 environ et portant une casquette bleue, le menace avec une arme à feu qu’il tient à la main à hoteur de son front, en lui ordonnant" METS TOI A GENOU". La victime qui a le réflexe de se défendre, esquive la menace, écarte le bras armé de son agresseur. Ce dernier frappe alors l’abdomen de l’enseignant juif avec une masse qu’il tenait dans l’autre main. L’agresseur s’enfuit pendant que la victime prévient la police qui intervient très rapidement et lui porte secours.

Le service médical des Urgences Judiciaires lui a prescrit une ITT de 7 jours
Mr B. Jonathan précise que l’auteur des faits n’a proféré aucune insulte antjuive.

Pour le BNVCA l’aspect du juif religieux (barbe et kippa noire, costume noir), ne laisse aucun doute sur l’intention criminelle et antisémite de l’agression.

Le BNVCA demande à la police d’inscrire ce dossier au titre des faits antisémites, et de tout mettre en oeuvre pour retrouver l’auteur pour le mettre à la disposition de la justice.

Le BNVCA assure la victime de tout son soutien, et la félicite pour son courage et sa réaction.
Le BNVCA demande que l’agression faussement signalée à Marseille, ne doit faire peser des soupçons sur les autres bien réelles.

le BNVCA demande à la Ministre des universités et au Président de la Faculté Rennes 2 d’interdire de la conférence débat prévue le 5 mai avec Houria Bouteldja,porte parole des Indigènes de la République

Le BNVCA est requis par de très nombreux correspondants choqués et consternés comme nous d’apprendre que la faculté de Rennes 2 envisage d’ouvrir ses portes le 5 mai 2017 à Houria Bouteldja, porte parole du mouvement politique islamo gauchiste, antisioniste, les INDIGENES DE LA REPUBLIQUE, considéré par plusieurs sources “comme racialiste, antisémite, homophobe,identitaire et antiféministe apparu en 2005, et accusé de distillé un discours fondé sur la “haine et la rancoeur”
Le BNVCA proteste contre l’invitation faite de façon inconsciente et irresponsable à Houria Bouteldja,par un collectif de doctorants et jeunes chercheurs précaires de l’association DOCARENE ,pour présenter son livre contesté et contestable “LES BLANCS LES JUIFS ET NOUS ”
Le BNVCA demande à la Ministre des Universités d’intervenir auprès du Président de l’Université pour faire interdire cette réunion . Le BNVCA a requis le Président de l’Université Rennes 2 afin qu’il annule cette rencontre de nature à inciter à la haine raciale, anti france et antisémite, suscitée par la violence de plusieurs phrases contenues dans son livre .page 49″on reconnait les juifs à leur capacité de se fondre dans la blanchéité”leur zèle à devenir les dhimmis de la république”Page 51 elle dénonce “un philosémitisme d’état” page 54 toujours à propos des juifs ” Le pire, c’est mon regard, lorsque dans la rue, je croise un enfant portant une kippa.Cet instant furtif où je m’arrête pour le regarder.”
Le BNVCA considère qu’une université française, réputée comme celle de Rennes 2 ne peut et ne doit offrir une tri

Le BNVCA accueille avec satisfaction la décision du Parquet de Bobigny d’ouvrir une enquête à l’encontre du Conseil Municipal de Stains et de son Maire Monsieur Azzedine TAIBI suite a la plainte déposée par le BNVCA pour apologie de terrorisme

Le BNVCA accueille avec satisfaction la décision du Parquet de Bobigny d’ouvrir une enquête à l’encontre du Conseil Municipal de Stains et de son Maire Monsieur Azzedine TAIBI suite a la plainte déposée par le BNVCA pour apologie du terrorisme le 24 Mars 2016.

Le BNVCA rappelle que le Maire de Stains, Monsieur Azzedine TAIBI et son Conseil Municipal avaient décidé d’arborer au fronton de la mairie, une banderole à la gloire du chef terroriste palestinien M Marwan Barghouti, auteur de plusieurs attentats mortels, pour lesquels il est emprisonné en Israël.

Le BNVCA souligne que ce Maire de Stains et son Conseil municipal ont désobéi et n’ont pas respecté les décisions prononcées par les Juridictions administratives qui lui enjoignaient de retirer cette banderole.

En Mars 2016 le Juge administratif, requis par le BNVCA avait demandé au maire de Stains de décrocher cette banderole avant que l’affaire soit jugée, mais le Maire a non seulement refusé de s’exécuter, mais a convié la population de sa ville à une réunion publique en mairie pour tenter de justifier sa position.
Par ailleurs, en raison de la requête formulée tardivement par le Préfet du Département, en Juin 2016 le Tribunal Administratif de Montreuil a rejeté le recours de la préfecture de Seine-Saint-Denis qui demandait le retrait de cette banderole.

Pour le BNVCA il est inadmissible qu’un élu, premier magistrat de la ville, qui détient une parcelle de pouvoir, désobéisse impunément à la justice.

Face à cette situation, et à l’entêtement du Maire de Stains le BNVCA a déposé plainte du chef d’apologie du terrorisme, entre les mains de Monsieur le Procureur de la République de Bobigny.
Maître Charles Baccouche, qui suit le dossier pour le BNVCA, vient de confirmer cette plainte, ce 3/5/17, auprès du Commissariat de Police du 17 ème arrondissement de Paris, saisi par le Parquet de Bobigny.

Il en ressort que désormais une enquête pénale est ouverte, que des investigations relatives à ce délit sont entreprises sous l’autorité du Procureur de la République de Bobigny à l’encontre de la Mairie de Stains.
Le BNVCA considère que le fait d’honorer un terroriste, fut-il palestinien constitue un danger pour tous nos concitoyens, victimes des terroristes djihadistes qui s’inspirent des modes opératoires inventés par les terroristes palestiniens (égorgement, attaque au couteau, à la voiture bélier, mitraillage etc) pour commettre leurs crimes. Le BNVCA restera attentif aux suites données à cette procédure.

Le BNVCA sera présent aux audiences du procès engagé contre Anne Guerrier, professeur au lycée Janson de Sailly, qui avait publié sur les réseaux sociaux des propos antisémites et négationnistes

Le BNVCA sera présent aux audiences du procès engagé contre Anne Guerrier, professeur au lycée Janson de Sailly, qui avait publié sur les réseaux sociaux des propos antisémites, négationnistes ,révisionnistes, notamment "LA SHOA A ÉTÉ PRÉVUE ET ORGANISÉE PAR LES JUIFS ".

Ce procès découle de la plainte déposée par le BNVCA contre cette "enseignante" le 1er Août 2016 et le 2 Janvier 2017.. Suite au courrier adressé par le BNVCA à la Ministre de l’Education nationale, le recteur de l’académie de Paris a suspendu de ses fonctions Mme Anne Guerrier à titre conservatoire le 25 août 2016.

Maître Charles Baccouche, qui suit ce dossier pour le BNVCA assistera à l’audience relais du 23 juin 2017, et à l’audience du 11 octobre 2017 pour plaider.

Le BNVCA, vigilant et réactif, invite tous les témoins d’actes ou de publications antisémites de l’alerter par téléphone en appelant le 0663883029, ou via le site SOSANTISEMITISME.ORG.

Le BNVCA condamne la résolution antisémite de la honte votée ce 2 Mai 2017 par l’UNESCO qui nie tout lien du peuple juif avec Jérusalem

8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy

Le Président Drancy le 2 mai 2017
Sammy GHOZLAN
0177384944

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne avec force la résolution obscène et manifestement antisémite présentée par à l’UNESCO ce 2 Mai 2017, niant tout lien du peuple juif avec sa capitale Jérusalem.

Sous le faux prétexte d’accuser faussement Israël d’apartheid, L’Algérie, l’Égypte, le Liban, le Maroc, l’Oman, le Qatar et le Soudan auteurs de ce texte inepte s’opposent à la souveraineté d’Israël sur sa capitale Jérusalem, y compris la partie ouest de la ville.

Il est inadmissibl et regrettable qu’une institution come l’Unesco soit prise ainsi en otage par des dictatures islamiques qui chez elles bafouent les droits les plus élémentaires de l’homme de la femme et de l’enfant, et qui ont discriminé, assassiné, fait fuir les juifs de leur pays qui ont du se réfugier dans l’Etat juif.

Cette résolution, adoptée y compris par des pays européens qui se prétendent autant amis d’Israël qu’opposés à l’antisémitisme, contribuent à discrediter l’Unesco qui devient le siège de l’ignorance, le panthéon des faussaires de l’Histoire, le sanctuaire de l’antisémitisme.

Nous considérons cette agression morale comme une offense au peuple juif tout entier, une opération négationniste et révisionniste, une tentative de Shoa culturelle et cultuelle, commise le jour de l’anniversaire de la résurrection d’Israël
En usant d’un tel procédé,l’UNESCO tente de déposséder les juifs de leur patrimoine pour l’attribuer aux musulmans au motif qu’ils sont palestiniens.
Nier le lien du peuple juif avec ses sources incontestables que constitue aussi le Temple de Salomon revient à nier tout lien entre le fœtus et sa mère, la Kaaba et l’Islam, les Pyramides et l’Egypte, ou encore affirmer que la terre est plate.

Nous demandons aux ONG juives qui siègent à l’UNESCO qu’elles se mettent en congé de cette organisation internationale pour à la fois exprimer leur désaccord avec ce vote insultant ,et manifester leur solidarité avec Israël et le peuple juif.

Le BNVCA soutient qu’en dépit de cette résolution de l’UNESCO, le Peuple Juif est lié de façon indéfectible à Jérusalem.
Cette nouvelle faute commise par l’Unesco et les signataires de cette résolution raciste et discriminatoire est ressentie comme une insulte malveillante et impardonnable faite aux juifs.

Le BNVCA condamne la résolution captieuse et antisémite de l’UNESCO qui nie tout lien du peuple juif avec Jérusalem.

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne avec force la résolution obscène et manifestement antisémite présentée à l’UNESCO ce 1/5/17,niant tout lien du peuple juif avec sa capitale Jérusalem.
Sous le faux prétexte d’accuser faussement Israel d’apartheid,L’Algérie, l’Égypte, le Liban, le Maroc, l’Oman, le Qatar et le Soudan auteurs de ce texte inepte voudraient s’opposer à la souveraineté d’Israël sur sa capitale Jérusalem, y compris la partie ouest de la ville.
Ces théocraties totalitaires, qui prennent encore une fois l’UNESCO en otage sont ces mêmes dictatures islamiques qui bafouent les droits les plus élémentaires de l’homme de la femme ,de l’enfant, et qui ont discriminé, assassiné, fait fuir les juifs de leur pays qui ont trouvé réfuge dans l’Etat juif.
Si elle était adoptée cette résolution discréditera plus gravement encore l’institution internationale qui en récidivant, deviendra le temple du mensonge, le siège de l’ignorance, le panthéon des faussaires de l’Histoire,le sanctuaire de l’antisémitisme .
Nous considérons cette agression morale comme une offense au peuple juif tout entier,une opération négationniste et révisionniste, une tentative de Shoa culturelle et cultuelle, commise le jour de l’anniversaire de la résurrection d ‘Israel
En usant d’un tel procédé,l’UNESCO tente de déposséder les juifs de leur patrimoine pour l’attribuer aux musulmans au motif qu’ils sont palestiniens .
Nier le lien du peuple juif avec ses sources incontestables que constitue aussi le Temple de Salomon revient à nier tout lien entre le foetus et sa mère;la Kaaba et l’Islam,les Pyramides et l’Egypte.ou encore affirmer que la terre est plate .
Nous attendons des ONG juives qui siègent à l’UNESCO qu’elles se mettent en congé de cette organisation internationale pour à la fois exprimer leur désaccord avec ce vote insultant ,et manifester leur solidarité avec Israel et le peuple juif.
Qu’on le veuille ou non,en dépit des résolutions de l’UNESCO, le Peuple Juif est lié de façon indéfectible à Jérusalem
Nous sommes convaincus que la vérité éclatera, et que les menteurs seront confondus.
La France s’honorerait à empêcher que l’UNESCO commette cette faute et cette offense faite aux juifs .

Le BNVCA condamne la résolution captieuse et antisémite de l’UNESCO qui nie tout lien du peuple juif avec Jérusalem.

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne avec force la résolution obscène et manifestement antisémite présentée par à l’UNESCO ce 1/5/17,niant tout lien du peuple juif avec sa capitale Jérusalem.
Sous le faux prétexte d’accuser faussement Israel d’apartheid,L’Algérie, l’Égypte, le Liban, le Maroc, l’Oman, le Qatar et le Soudan auteurs de ce texte inepte voudraient s’opposer à la souveraineté d’Israël sur sa capitale Jérusalem, y compris la partie ouest de la ville.
Ces théocraties totalitaires, qui prennent encore une fois l’UNESCO en otage sont ces mêmes dictatures islamiques qui bafouent les droits les plus élémentaires de l’homme de la femme ,de l’enfant, et qui ont discriminé, assassiné, fait fuir les juifs de leur pays qui ont trouvé réfuge dans l’Etat juif.
Si elle était adoptée cette résolution discréditera plus gravement encore l’institution internationale qui en récidivant, deviendra le temple du mensonge, le siège de l’ignorance, le panthéon des faussaires de l’Histoire,le sanctuaire de l’antisémitisme .
Nous considérons cette agression morale comme une offense au peuple juif tout entier,une opération négationniste et révisionniste, une tentative de Shoa culturelle et cultuelle, commise le jour de l’anniversaire de la résurrection d ‘Israel
En usant d’un tel procédé,l’UNESCO tente de déposséder les juifs de leur patrimoine pour l’attribuer aux musulmans au motif qu’ils sont palestiniens .
Nier le lien du peuple juif avec ses sources incontestables que constitue aussi le Temple de Salomon revient à nier tout lien entre le foetus et sa mère;la Kaaba et l’Islam,les Pyramides et l’Egypte.ou encore affirmer que la terre est plate .
Nous attendons des ONG juives qui siègent à l’UNESCO qu’elles se mettent en congé de cette organisation internationale pour à la fois exprimer leur désaccord avec ce vote insultant ,et manifester leur solidarité avec Israel et le peuple juif.
Qu’on le veuille ou non,en dépit des résolutions de l’UNESCO, le Peuple Juif est lié de façon indéfectible à Jérusalem
Nous sommes convaincus que la vérité éclatera, et que les menteurs seront confondus.
La France s’honorerait à empêcher que l’UNESCO commette cette faute et cette offense faite aux juifs .

Le BNVCA condamne le tweet antisémite hébergé par le site de Philippe Poutou,qui apporte son soutien aux terroristes palestiniens détenus en Israel

Le BNVCA est requis par de nombreux internautes scandalisés par Mr Philippe Poutou extrémiste de gauche, éliminé à l’élection présidentielle, qui laisse publier sur son site des propos antisémites et des tweets dont l’un posté le 23 avril 2017, par un dénommé D4rk. Il représente la photo d’un jeune homme vêtu d’une chemise brune avec un croix gammée sur le brassard droit, et arborant un drapeau frappé aussi d’une croix gammée, et la légende "ça gaze".

Cette discussion antisémite a été suscitée par la déclaration de Philippe Poutou publiée sur son site le 17 avril, dans laquelle le porte parole du NPA apporte son soutien inadmissible aux terroristes palestiniens détenus en Israël grévistes de la faim, auteurs d’attentats au poignard, à la voiture bélier, ou a la kalachnikov, dont s’inspirent les djihadistes pour terroriser la France, assassiner les policiers français, les journalistes français, les juifs français.

Ce nouveau fait confirme que l’incitation à la haine d’Israël pousse immanquablement à l’acte antijuif.

Le BNVCA considère que le NPA et les autres partis politiques d’extrême gauche, qui utilisent dangereusement cette cause palestinienne pour tenter d’exister, portent une lourde responsabilité dans cette explosion de l’antisémitisme depuis 17 ans.

Le BNVCA a chargé son conseil Maître Charles Baccouche de déposer plainte auprès du Procureur de la République de Paris, contre l’auteur du tweet antisémite, contre tous les vecteurs en ligne qui ont favorisé sa diffusion, contre le support internet qui l’a hébergé ainsi que contre tous ceux que l’enquête aura révélés.

Le BNVCA dénonce et condamne les menaces de mort déposées le 9 et 10 /4/17 dans la boite aux lettres du domicile d’une famille juive résidant à Noisy le Grand

Le BNVCA dénonce et condamne les menaces de mort déposées dans la boite aux lettres du domicile d’une famille juive résidant à Noisy le Grand, et découvertes les 9 et 10 avril 2017.
Dans la plainte qu’il a déposée auprès de la Sûreté territoriale de Bobigny, Mr S…rapporte qu’alors qu’il partait en voyage avec sa famille le 9 avril 2017, son beau frère a découvert dans la boîte aux lettres placée à l’extérieur de sa maison, une enveloppe suspecte portant les inscriptions “QUITTE OU DOUBLE…BOUM BOUM, et écrit en arabe “ALLAH OUAKHBAR”.

Elle contenait une balle de revolver de calibre 9 mm un cœur transpercé par une flèche, Le beau frère de Mr S. s’est immédiatement rendu au commissariat de police de Noisy le Grand,(93) où il a signalé et remis sa découverte macabre.

Le lendemain, lundi 10 avril, accompagné des policiers il s’est à nouveau rendu au domicile de Mr S, et y a découvert une nouvelle enveloppe sur laquelle étaient inscrites les nouvelles menaces suivantes: “VOUS ETES TOUS MORTS, C’EST VOUS LA CIBLE” Ce pli contenait aussi un projectile que les policiers auraient identifié comme étant une balle de Kalachnikov.

Le BNVCA demande aux services de police chargés de l’enquête de tout mettre en oeuvre pour identifier les auteurs, et les interpeller.

Compte tenu de la gravité de ces faits, le BNVCA saisit le Préfet et la Procureure de la République de Bobigny.

Le BNVCA qui se constitue partie civile à confié ce dossier à Maître Bensimhon .

Le BNVCA demande aux Editions Nathan de faire preuve de rigueur,rétablir la vérité et corriger les graves erreurs,choquantes et dangereuses , commises sur le judaisme dans leur livre QUESTIONS REPONSES LES RELIGIONS destiné au enfants

Le BNVCA a été alerté par de nombreux correspondants sur la problématique provoquée de nouveau par les Editions Nathan à propos de nombreuses erreurs commises sur le judaisme, et publiées sur leur livre QUESTIONS REPONSES LES RELIGIONS DE MAI 2016 destiné à jeunes générations.

Le BNVCA proteste contre les inepties graves constatées.
– page 27, à l’item "Casher, c’est quoi?", il est indiqué que "les juifs pratiquants ne mangent pas d’animal qui rumine et qui a le sabot fendu" alors que la vérité c’est précisément le contraire qui est observé et pratiqué.
– aussi grave, page 15, à l’item "Pourquoi y a-t-il une croix", il est écrit que "les prêtres juifs et les Romains ont condamné Jésus à mort". Le BNVCA souligne que c’est bien cette vieille et fausse accusation de peuple juif déicide qui est à la source de l’antisémitisme chrétien le plus meurtrier depuis des siècles.

Il est inadmissible qu’une Edition aussi célèbre que NATHAN confie l’écriture de ses ouvrages à des auteurs aussi incompétents, qui ignorent même la déclaration "Nostra Aetate" adoptée le 15 octobre 1965, promulguée le 28 par le Pape Paul VI, et qui récuse toute responsabilité du peuple juif en tant que tel dans la mort du Christ.

Inquiet du fait que de tels écrits sont de nature à inciter les jeunes lecteurs à la haine du juif, le BNVCA avait déjà le 15/12/16, rappelé à l’ordre les mêmes éditions au sujet d’un livre d’histoire destiné aux classes de 6eme, Dans la page " Leçon, Naissance du monothéisme juif 1 millénaire -avant J-C" les auteurs écrivaient "le pays de Canaan actuelle Palestine" obérant totalement L’Etat Juif Israël. De plus le dessin d’une étoile à 5 branches présentée comme l’Etoile juive est un faux flagrant qui démontre de façon évidente l’inculture des rédacteurs, La direction s’était alors engagée à faire procéder au corrections.

Le BNVCA demande aux Editions Nathan une fois de plus de faire rectifier les erreurs grossières signalées, et lui recommande de faire preuve de plus de rigueur, de plus de sérieux, et veiller à confier les sujets traités sur le judaïsme à des rédacteurs mieux informés, et au besoin de faire appel à l’érudition d’une personnalité de la communauté juive qualifiée.

Le BNVCA condamne l’attentat commis sur les Champs Elysées au cours duquel un policier a été lâchement tué par un islamo terroriste armé d’une kalachnikov

Le BNVCA condamne avec vigueur l’agression commise ce 21 avril,avenue des Champs Elysées à Paris par un individu armé qui a attaqué un fourgon de police tuant un policier et en blessant deux autres .
Sans attendre aucune revendication de Daesh,le BNVCA est convaincu qu’il s’agit d’un attentat terroriste commis par un islamo terroriste kamikaze,au moyen d’une kalachnikov.qui a été abattu par les forces de police .
Nous adressons nos condoléances attristées , et toute notre solidarité,à la Police de Paris ainsi qu’à la famille du policier défunt.
Nous souhaitons un prompt rétablissement aux policiers blessés.
L’atmosphère ambiante particulièrement lourde qui règne dans notre pays à la veille des elections présidentielles, les arrestations de terroristes islamistes à Marseille stoppés dans leurs projets funestes, le procès à Paris de 22 djihadistes de la filière Cannes Torcy sont de nature à exciter les terroristes et les inciter à commettre leurs crimes partout où ils le peuvent , dès qu’ils le décident.
De lourdes menaces pèsent toujours sur notre pays .Tout laisse à craindre que d’autres djihadistes voudront encore terroriser la population française et nos institutions ..
Nous demandons au Chef de l’Etat et au chef du Gouvernement de décider de dispositions particulièrement efficaces,et préventives, telles que l”Etat d’Urgence le prévoient et l’autorisent, comme l’arrestation systématique des suspects,des individus fichés,leur placement en résidence surveillée, voire la destitution de leur nationalité,et leur expulsion de France.
Le Président du BNVCA Mr Sammy Ghozlan lui même ancien commissaire de police, tient à rendre hommage au policier qui a payé de sa vie son service rendu à la nation

Le BNVCA est partie civile au procès qui se tient du 20 avril au 22 mai 17 devant la Cour d’Assises de Paris contre 22 prévenus interpellés à la suite de l’attentat antisémite commis le 10/9/12 contre l’épicerie cachère Naouri de Sarcelles .

Le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme (BNVCA), partie civile dans l’affaire criminelle de l’attentat terroriste commis dans l’épicerie de Sarcelles en septembre 2012 sera représenté par ses avocats, Me Marc et Julien BENSIMHON, lors du procès qui se tiendra devant la Cour d’Assises spéciale de Paris du 20 avril au 22 juin 2017.

Ce procès hors-normes intervient après six ans d’enquêtes confiées à trois juges d’instruction antiterroristes.

En effet, le 19 septembre 2012, une épicerie cacher à Sarcelles était attaquée, car des membres de la communauté juive y faisaient leurs courses.
Deux individus y ont jeté un engin explosif (grenade), blessant un client et causant des dégâts matériels.
Cet attentat terroriste a créé à l’époque un vif émoi au sein de la Communauté Nationale et de la Communauté Juive.
Lors de sa rencontre avec le Président de la République et le Ministre de l’Intérieur,le 7 octobre 2012, Sammy Ghozlan Président du BNVCA leur avait demandé de décréter l’Etat d’Urgence,pour mieux maîtriser la prévention,ce qu’il avait déjà réclamé lors de son intervention sur BFMTV.le 6 octobre 2012 .
L’enquête a permis de remonter une filière terroriste, de mettre à jour deux autres affaires criminelles et de déjouer plusieurs attentats contre la Communauté Juive et contre les militaires français, notamment dans le sud de la France grâce à la découverte d’explosifs et l’interpellation des protagonistes.

Le travail considérable d’enquête et d’instruction mené par les trois juges saisis et par la police a conduit à la mise en examen de 22 prévenus, dont 11 sont actuellement en détention provisoire, 8 ont été placés sous contrôle judiciaire et 3 font l’objet de mandats d’arrêt internationaux.
Selon nos informations tous seraient des jeunes gens ,convertis à l’Islam,radicalisés, dont l’un d’origine juive.
Ils sont poursuivis notamment pour des faits de :

– destruction, dégradation ou détérioration d’un bien appartenant à autrui par explosif ou tout moyen dangereux pour les personnes en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste ;

– participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation de destructions par substances incendiaires ou explosives susceptibles d’entraîner la mort d’une ou plusieurs personnes.

Ces affaires ont été jointes car les liens entre les individus et les faits commis rendent la tenue d’un procès unique plus cohérente.

Ce procès en Cour d’Assises durera 2 mois -une première en matière de terrorisme- en raison du grand nombre d’accusés.

Il faudra s’attendre à ce que certains d’entre eux expriment un positionnement djihadiste (ou revendiquent leur appartenance djihadiste) et une certaine solidarité dans le rejet de l’autorité des juges.
Maître Marc et Julien BENSIMHON porteront la parole du BNVCA lors de ce procès. Ils demanderont la condamnation de ceux qui appellent à la haine des juifs,et selon les cas, conformément à a loi,des peines complémentaires comme leur destitution de la nationalité française ainsi que leur expulsion de France.Le BNVCA espère que des peines très sévères et particulièrement dissuasives seront prononcées notamment en raison des risques d’attentats qui menacent les personnes et les biens de notre République, comme ceux qui ont été déjoués à temps gràce à l’action efficace de la police qui a interpellé ces deux nouveaux islamo terroristes qui devaient commettre des attentats en France, à la veille des élections présidentielles.

Le BNVCA condamne les propos nauséabonds et antijuifs publiés sur le quotidien Haaretz;par Yossi Klein,un journaleux qui incite à la haine et au meurtre des juifs”sionistes religieux”courant dont se réclament de grands philosophes français pacifiques

Le BNVCA exprime l’écœurement, la colère, et l’inquiétude des tous ses correspondants unanimes, et scandalisés par les propos antijuifs du journaliste israélien publiés le 14 avril 2017 dans un éditorial de ce quotidien d’extrême gauche coutumier du fait.Dans les colonnes de Haaretz,le journaliste Yossi Klein accuse les citoyens israéliens sionistes religieux ” d’essayer de prendre le pouvoir de façon malhonnête en menant une campagne de nettoyage ethnique. Il ajoute “Les sionistes religieux sont dangereux. Plus dangereux que le Hezbollah, que les conducteurs d’attaques à la voiture bélier ou les enfants avec des ciseaux. Les Arabes peuvent être neutralisés, mais, eux, ils ne peuvent pas l’être”.Les journalistes de Haaretz,sont connus pour leurs soutiens sans faille aux ennemis des juifs et des citoyens israeliens. Certains comme Akiva Eldar, ou Gidéon Lévy, qui dans un article du 14/7/13 http://www.haaretz.com/opinion/.premium-1.535596 déclarait “qu’un bon patriote israélien est celui qui appelle au boycott de son pays.” sont devenus les icônes des organisations propalestiniennes les plus virulentes, qui en France incitent à la haine d’Israël et poussent à l’acte antijuif.Sammy GHOZLAN a apporté un démenti cinglant dans une réponse parue le 20/8/13 sur Haaretz.
Le BNVCA reste convaincu que le sieur Yossi Klein auteur de cette agression discriminatoire ne connait rien ni du judaïsme, ni des juifs. En visant les sionistes religieux il atteint et blesse profondément les mouvements juifs francophones héritiers du. Rav Kook et les disciples des philosophes et universitaires disciples de Manitou. Leon Ashkenazi , Andre Neher ,Emmanueĺ Levinas,Raphael Drai,Eliane Amado LevyValensi,Shmuel Trigano,Benny Lévy, Shmuel Trigano,René Samuel Sirat ancien grand rabbin de. France. Rony Akrish ainsi que leurs écoles de pensée
Le BNVCA considère que ces déclarations nauséabondes,dangereuses, irresponsables, qui constituent une attaque insultante contre les tenants du judaïsme, sont passibles de poursuite judiciaire. Le BNVCA attend des organisations antiracistes et de la Cour Suprême d’Israël qu’elles sanctionnent ces vecteurs de haine qui propagent jusqu’en France le venin de l’antisémitisme qui se nourrit ce cet antisionisme antijuif généré par des journaleux plus proches des adversaires de leur pays que de leurs concitoyens juifs

Le BNVCA condamne les propos négationnistes de Marine Le Pen qui tendent à absoudre La France de sa responsabilité dans la Rafle antijuive du Vel d’Hiv.de 1942

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne fermement les propos révisionnistes de Marine Le Pen, candidate du Front National (FN) à l’élection présidentielle, qu’elle a tenus au sujet de La RAFLE DU VEL D’HIV du 16 juillet 1942, lors de l’émission Le Grand Jury RTL LCI Le Figaro le dimanche 9 avril.

Elle a déclaré “S’il y a des responsables, c’est ceux qui étaient au pouvoir à l’époque, ce n’est pas la France. La France a été malmenée dans les esprits depuis des années. On a appris à nos enfants qu’ils avaient toutes les raisons de la critiquer, de n’en voir les aspects historiques que les plus sombres. Je veux qu’ils soient à nouveau fiers d’être Français.»

Le BNVCA lui rappelle que cette rafle a été effectuée par près de 4500 policiers et gendarmes français. 13000 citoyens juifs hommes, femmes, enfants, vieillards, ont été arrêtés puis déportés dans les camps nazis dont ils ne revinrent plus.

Le BNVCA tient à souligner que le gouvernement au pouvoir en France durant cette période noire, nombre de français ont collaboré, dénoncé, spolié les juifs qui étaient leurs voisins, leurs employés, leurs collègues, leurs patrons.
Pour le BNVCA c’était bien tout cela La France, raciste, antisémite, la France des lois antijuives, et rien d’autre n’en déplaise à Marine Le Pen, ses collaborateurs ou ses admirateurs.

Par ces déclarations inexcusables, Marine Le Pen vient de lever le voile sur la nature réelle du FN qui conserverait cette forme de nostalgie vichyste en son sein.
Pour le BNVCA un français ne peut être fier de l’être que s’il reconnaît la faute grave commise à cette époque par notre pays, par son gouvernement antisémite, sa police, sa gendarmerie, son administration, sa population, à l’encontre des citoyens juifs qu’il ont pris l’initiative de livrer à l’occupant nazi.

L’ AGRESSION DANS UNE SYNAGOGUE A NICE N ‘EST PAS ANTISEMITE .Le BNVCA après vérification demande aux médias qui ont fait circuler cette information de la rectifier

Le Bureau National de Vigilance Contre l’antisémitisme apprend par les médias en ligne qu’une agression s’est produite dans une synagogue de Nice samedi 8 avril 2017 au cours de laquelle un jeune homme a été blessé .
Le Maire de Nice a même ,salué publiquement les services de police qui ont interpellé l’auteur en flagrant délit
Le BNVCA qui a vérifié toutes ses informations tient à rassurer tous ses correspondants et concitoyens,car tout caractère antisémite doit être totalement écarté . .
Comme le Préfet du Var de permanence l’a confirmé à Mr Ghozlan, une agression s’est bien produite dans la synagogue Loubavitch 22 rue Rossini à Nice le samedi 8/4/17 à 19 h,, mais qui n’est nullement à caractère antisémite. La police alertée par des voisins a arrêté le suspect placé en cellule de dégrisement. . .
Le Rav Pinson,dirigeant de cette communauté a confirmé ces faits à Mr Ghozlan ajoutant qu’il ne s’agit qu’e d’un incident causé par un membre de la communauté juive ,probablement sous l’empire d’un état alcoolique au moment des faits.
Le BNVCA demande tant aux médias nationaux en ligne qu’aux usagers des réseaux sociaux,qui ont fait circuler cette information de la rectifier,sans délai,,en soulignant qu’il ne s’agissant que d’un différend banal, et en aucun cas d’une attaque antijuive.

Le BNVCA appelle à se joindre à la Marche Blanche organisée à Paris Dimanche 9.4/17 à 11 h depuis La station de métro Belleville jusqu’au domicile de Madame HALIMI , juive orthodoxe lâchement assassinée par un forcené musulman d’origine africaine

Le BNVCA traduit la douleur et la colère de tous ses correspondants persuadés que Madame HALIMI Sarah a été assassinée parce que juive, par son voisin musulman d’origine africaine, multi délinquant.
Ce drame qui intervient à la veille de la fête de Pessah (Pâques Juives) touche encore de plein fouet les juifs de France et la communauté orthodoxe à laquelle appartenait la victime.

Dès qu’il en a eu connaissance, le BNVCA soupçonnant que la motivation du meurtrier pourrait être antisémite, a demandé aux autorités de police et de justice, que l’enquête le confirme ou l’infirme afin d’éviter toute rumeur.
Depuis, tous les témoignages recueillis par le BNVCA et les déclarations publiées par le fils de la victime tendent à soutenir la thèse d’un meurtre antijuif, et le fait que Madame HALIMI n’aura pas été visée et tuée par hasard.
Des enfants de Madame HALIMI Sarah ont confié au BNVCA que dans la famille du meurtrier la haine du juif était latente. Ils rapportent avoir fréquemment essuyé des insultes et des quolibets antisémites proférés par ces voisins, chaque fois qu’ils les croisaient dans l’immeuble.

Sammy Ghozlan, Président du BNVCA accorde toute sa confiance au Procureur de la République de Paris Mr François Molins, qui l’a assuré de tout mettre en oeuvre pour établir la réalité des faits.

Mr GHOZLAN a décidé que le BNVCA se constitue partie civile. Il sera représenté par Maître Buchinger. Il s’engage à obtenir que toute la lumière soit faite pour savoir pourquoi le forcené connu très défavorablement des services police n’a pas été neutralisé par les policiers arrivés sur place avant qu’il ne commette son crime, savoir s’ils l’ont bien entendu hurler "Allah Akhbar" plusieurs fois, comme des témoins l’affirment, savoir s’il a atteint de plusieurs coups de couteaux sa victime avant de la défenestrer.

Le BNVCA veillera à vérifier que l’état mental de l’assassin sous l’emprise de produits stupéfiants, n’atténue pas sa culpabilité.

Le BNVCA qui considère que cet assassinat aurait pu être évité, appelle à se joindre à LA MARCHE BLANCHE organisée à Paris le Dimanche 9 avril 2017 à 11 H depuis le terre-plein central Métro Belleville jusqu’au domicile de Mme Halimi Sarah rue Vaucouleurs.

Le BNVCA indigné condamne avec force les crimes de guerre et contre l’humanité commis par le régime syrien qui attaque à l’arme chimique les populations civiles reproduisant les crimes des nazis que ce régime à recélé et protégé

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme traduit le sentiment d’horreur et de colère que tous ses correspondants ont exprimé à la suite du bombardement au gaz toxique ,opéré par le régime syrien sur la population civile de Khan Cheikhnou, asphyxiant et tuant plusieurs dizaines d’hommes de femmes, d’enfants.
Ces crimes de guerre, ces crimes contre l’humanité, qui rappellent les massacres commis par les nazis n’étonnent pas le BNVCA qui n’oublie pas que la Syrie a recelé et protégé après la guerre mondiale des officiers nazis, anciens pilotes de la Luftwaffen, des soldats de la Wehrmacht, les criminels de guerre Gustav Wagner, Franz Stange, les directeurs des camps d’extermination de Sobibor et Treblinka, et Alois Brunner, bras droit d’Adolf Eichmann, architecte de la Shoa, chef du Camp de Drancy, organisateur des rafles et des déportations. Alois Brunner qui a formé les services syriens aux méthodes de la Gestapo comme l’interrogatoire "de la chaise allemande".
"Cette guerre de Syrie qui ravage le Moyen-Orient est en grande partie leur héritage". Ce n’est pas la première fois que des produits chimiques sont utilisés par la Syrie. Il est regrettable que les organisations internationales n’aient pas entendu le gouvernement d’Israël qui les a souvent averties de ce danger.

Nous considérons que les USA d’OBAMA qui n’ont pas réagi lorsqu’en 2013, la ligne rouge fixée par OBAMA a été franchie ,ont favorisé cette escalade meurtrière. Le Régime syrien agit comme le Hezbollah allié d’Assad et comme le Hamas qui ciblent les populations civiles d’Israël.
Le BNVCA déplore que L’ONU comme l’U.E et notre diplomatie, détournées par les palestiniens, occupent le plus grand de leur temps à observer, condamner Israël pour tout et pour n’importe quoi alors qu’un vrai drame humanitaire se déroule sous nos yeux.

Le BNVCA considère que la France doit se rapprocher du gouvernement d’Israël voisin direct de la Syrie afin de soutenir la seule sentinelle de notre civilisation dans la région en combattant avec lui, l’islamo terrorisme ainsi que les dictatures arabes et toutes ces monarchies totalitaires proche orientales qui ont génère ce terrorisme islamiste et continuent de l’entretenir

Le BNVCA apprend avec effroi qu’une dame de 66 ans de confession juive a été défenestrée par son voisin à Paris 11 dans la nuit 3 au 4 avril /Le BNVCA demande que l’enquête de police détermine si les mobiles de l’assassin multi délinquant sont aggrav

Le BNVCA apprend avec effroi qu’une dame âgée de 66 ans de confession juive Sarah Lucie A H, a été trouvée morte mardi 4 avril 2017 à 4h40 du matin, au bas de son immeuble 26 rue de Vaucouleurs Paris 11.
Elle a vraisemblablement été défenestrée depuis le 3ème et dernier étage du bâtiment, par son voisin, âgé de 27 ans, très connu des services de police pour avoir commis de très nombreux délits. Immédiatement suspecté, il a été interpellé par la police judiciaire de Paris. Le criminel et son frère actuellement incarcéré, ont déjà été poursuivis pour trafic de stupéfiants.
Pour le BNVCA il s’agit d’un meurtre avec préméditation.

Selon des sources proches de la victime, l’auteur se serait introduit la nuit, par effraction d’ans l’appartement de sa voisine, en passant par la fenêtre côté jardin.
Le BNVCA demande que toute la lumière soit faite sur cet assassinat, en vérifiant scrupuleusement si si le crime est crapuleux, ou a été commis par vengeance ou idéologie.
Nous attendons de l’enquête qu’elle précise si le caractère antisémite doit on non être écarté.

Pour le BNVCA l’état mental du suspect pouvant relever de la psychiatrie n’enlève rien à sa responsabilité.

Le BNVCA présente ses condoléances à la famille de Mme H. A Sarah, et l’assure de toute sa sympathie et de tout son soutien.

Le. BNVCA condamne l’agression verbale commise contre son avocat le 31 mars au magasin Lidl de Montpellier par des activistes de. Bds

Le BNVCA condamne l’agression verbale commise le 31 mars à 19h, contre Maître David M…avocat en raison e sa qualité de défenseurs des intérêts du BNVCA
.Ainsi qu’il le relate dans sa déclaration faite immédiatement à la police, Maître David M…faisait ses courses dans le magasin LIDL de Montpellier en compagnie de son épouse et de sa fillette de 8 ans, lorsque ,à hauteur de la caisse, il a été invectivé et pris à partie par un groupe d’individus se réclamant de BDS (le mouvement illégal d’appel au boycott d’Israel) L’un d’entre eux, le plus âgé, l’a pointé du doigt en citant le nom de notre avocat qu’il disait avoir reconnu ,et a crié ” C’est l’avocat d’Israel et des assassins israéliens”
Le BNVCA est scandalisé par l’attitude de l’agent de sécurité du magasin qui aura préféré inviter la victime a quitter les lieux,plutôt que d’appeler la police pour interpeller les délinquants.
Le BNVCA exrpimera par écrit ses reproches à la direction de LIDL France, d’autant qu’à l’extérieur du magasin Maitre David M.. a de nouveau désigné du doigt par des femmes voilées, dont l’une a pris à partie la fille de l’avocat en lui disant que “son père est méchant”
Nous soulignons que notre avocat a défendu les intérêts du BNVCA au cours de deux audiences en mars 2016 et le 6 décembre 2016 en partie civile, à la suite d’une plainte déposée contre les responsables BDS 34 qui avaient diffusé sur leur mur,des propos antisémites et négationnistes, ,
La victime dont la famille vit depuis près d’un siècle dans la région a été très choquée .
Le BNVCA regrette et déplore que les activistes de BDS continuent d’agresser, insulter, menacer,manifester illicitement ,en tout impunité alors qu’ils appellent à commettre un délit prévu et réprimé par nos lois, et incitent à cette haine d’Israel qui pousse à l’acte antijuif
Le BNVCA demande au Préfet de l’Hérault d’interdire toute manifestation prévue par BDS es ses comparses . Le BNVCA demande au Procureur de la République d’engager d’initiative les poursuites contre ” BDS 34″ et ses suppôts, auteurs de cette agression verbale indigne.
Le BNVCA se constituera partie civile auprès de maitre. David M..des que celui ci , loin d’être intimidé, aura déposé plainte

Le BNVCA dépose plainte contre le chroniqueur Mehdi Meklat et ses comparses, pour avoir posté et publié des tweets faisant l’apologie du terrorisme sur le BONDY BLOG ( crée en 2012) et non prescrits

Le BNVCA a découvert des tweets faisant l’apologie du terrorisme que le chroniqueur MEHDI MEKLAT avait postés sous son pseudonyme, dans son BONDY BLOG crée en 2012.
Ces nouveaux faits graves ont conduit le BNVCA à demander à son conseil Maître Raphael Nisand, avocat au Barreau de Strasbourg, de déposer plainte contre Mehdi Meklat, contre son ami et complice Baroudine Said Abdallah, ainsi que contre l’organe de presse Bondy Blog et le journal Libération, pour ces écrits d’apologie du terrorisme non prescrits.
La plainte est déposée ce 30 Mars auprès du Procureur de la République de Paris, du chef d’apologie du terrorisme, en vertu de l’article 421-2-5 du code pénal.

Déjà indigné par les tweets antisémites publiés par Mehdi Meklat, le BNVCA rappelle que Maître Charles Baccouche avocat du BNVCA avait dépose plainte en février 2017 contre le blogueur pour les faits reprochés.

Le BNVCA agissant comme une véritable sentinelle attend de la Justice qu’elle poursuive tout incitateur à la haine et leur inflige une sanction sévère, exemplaire et dissuasive.

le BNVCA est indigné par un rapport inique qui pointe les banques françaises qui investissent en Israel.Le BNVCA condamne la FIDH et de la LDH qui se comportent avec l’Etat juif comme les délateurs antijuifs des années 40

Le BNVCA reçoit les protestations de très nombreux correspondants profondément indignés par les dénonciations visant des Banques françaises qui investissent en Israel.
Le BNVCA et tous ses requérants dénoncent et condamnent ces délations scandaleuses qui font à l’Etat juif aujourd’hui ce qui se faisait contre les juifs dans les années 40.
Les auteurs de ce rapport, La Fédération Internationale de Droits de l’Homme, et ses comparses de la C G T ou de la prétendue Ligue des Droits de l’Homme sont coutumiers du fait. Leur activisme palestiniste est connu pour être de cette nature antisioniste qui pousse à l’acte antijuif.

Le rapport ne fait état que des investissements effectués en Israël accusés de construire pour la vie et le bien être des juifs qui ont choisi ce pays refuge. Ce rapport partisan est d’autant plus cynique et discriminatoire que les mêmes auteurs ne se sont jamais intéressés, n’ont jamais dénoncé, ni condamné les faiseurs de guerre, et tous ceux qui investissent dans le terrorisme international en général, destructeur au proche orient, tue en Europe en général et en France en particulier.
Les mêmes délateurs restent silencieux à propos de ceux qui vendent et fournissent armes et munitions aux djihadistes, aux terroristes du Hamas, du Hezbollah et autres islamo terroristes.

Pour le BNVCA il est désormais clair que ces prétendues FIDH et LDH Fédération et Ligue des Droits de l’Homme, sont intellectuellement corrompues au point de défendre les droits de l’homme sauf s’il est juif.

Le BNVCA encourage les investisseurs à s’engager plus encore en Israël, pays leader dans les progrès technologiques les plus innovantes du monde dans tous les domaines utiles à tous les êtres de la planète.

Le Président du BNVCA et CCJ 93 confirme que les tombes juives du carré 48 du Cimetière parisien de Pantin ont bien été détruites par un camion au cours d’un accident matériel de circulation, et aucunement volontaire.. Il demande qu’il soit mis fin à

Depuis plusieurs jours un grand nombre de rumeurs circulent sur internet et les réseaux sociaux , voulant faire croire que les 13 tombes détruites dans le carré 48 du cimetière parisien de Pantin,pourraient avoir été le fait d’un acte volontaire antisémite.
Comme il l’a fait depuis le début de cette affaire, Sammy GHOZLAN Président du BNVCA et du CCJ 93, a affirmé qu’il n’y avait rien de suspect dans cette malheureuse affaire qui a suscité une forte émotion/
Mr GHOZLAN avait immédiatement pris l’attache du préfet. Il s’était rendu sur place le 26 mars pour constater les dégâts.Il a confirmé qu’il s’agissait bien d’un accident matériel de la circulation.
Face à l’incrédulité d’un certain nombres de membres de la communauté juive, il a répondu aux médias et notamment au journal Le Parisien Il a participé à l’émission de Bernard Abouaf sur Radio Shalom pour tenter de convaincre et rassurer les auditeurs et les intervenants.
Il a en outre contacté ce jour encore 28/3/17 madame la Procureure de la République de Bobigny,qui, consciente de l’émotion suscitée par ces dégradations,l’informe à nouveau que la procédure d’accident matériel de la circulation permet d’établir qu’un véhicule utilitaire a coupé la route à un camion de la ville de Paris, lui refusant la priorité. De ce fait la voiture a fait un tour sur elle-même de 180 degrés et le conducteur du camion a fini sa course, notamment en tentant d’éviter un arbre, sur des tombes , en endommageant malheureusement 13 d’entre elles.Elle ajoute avoir transmis à la presse une photo prise par les services de police intervenus sur place, et qui montre le camion dans cette portion du carré juif .Comme n’a cessé de la déclarer Mr GHOZLAN, les premières stèles touchées ont fait tomber les autres, suivant l’effet domino .
Mr GHOZLAN invite tous ceux qui ont exprimé leur inquiétude à se convaincre enfin que ces faits n’ont rien de volontaire ni d’antisémite.Il demande qu’il soit mis fin une fois pour toutes à toute divagation.

http://s1.lprs1.fr/images/2017/03/28/6804348_67c18fc6-13de-11e7-9021-d8ba8fcbd319-1_1000x625.jpg
https://mail.google.com/mail/ca/u/0/#inbox/15b15a6f14b57b51?projector=1

Le BNVCA demande l’interdiction de la manifestation”poison d’avril”antisioniste antijuive,organisée en période d’Etat d’Urgence par BDS Europalestine,lleurs comparses le 1 er avril 17 face à Beaubourg à Paris qui appellent à “la séparation du CRIF

Le BNVCA dénonce et condamne la manifestation préparée et prévue par l’organisation illégale en France BDS en période d’Etat d’Urgence
,http://www.europalestine.com/spip.php?article12779&debutencart4=3
à laquelle s’associent les activistes d’Europalestine ou d’autres mouvements à tendance subversive.
Ces groupes hostiles à la fois aux juifs et à Israel appellent à un rassemblement le 1 er Avril 2017, à 14 h devant Beaubourg, à Paris.
Le BNVCA est alerté par de nombreux correspondants exaspérés par ces manifestations à répétition au cours desquelles les participants appellent illicitement au Boycott d’Israel,crient de façon éhontée à un prétendu apartheid,et exigent de façon impudente la séparation du “CRIF et de l’Etat”
Le CRIF est une organisation qui rassemble touts les composantes juives de France . En s’y attaquant les activistes de BDS , Europalestine et leurs comparses ont fait tomber leurs masques de cet antisionisme antijuif.Ils mettent en danger la sécurité des personnes et des biens juifs en France,autant que la paix civile ,alors que notre pays est dans la situation d’Etat d’urgence décrété par le Gouvernement .
Le BNVCA demande au Préfet de Police de Paris et au Ministre d l’Intérieur d’interdire cette réunion “POISON D ‘AVRIL”à risque, la faire disperser et réprimer conformément à nos lois .
Le discours selon lequel “la France sans les juifs n’est pas la France” ne peut être crédible que si les autorités de police et de justice mettent un terme définitif à ces rassemblements , les interdisent,mettent hors d’état de nuire leurs dirigeants et leurs sites internet .
Les juifs n’ont rien à prouver. Leur appartenance à la République à ses valeurs, à son patrimoine est incontestée et incontestable .
L’antisémitisme que subissent les juifs , victimes de ce genre d’incitation à la haine d’Israel et du CRIF,la plus haute instance juive de la nation n’est plus supportable .Il ne s’agit aucunement d’une forme de liberté publique Ce n’est ni la liberté d’expression,ni celle liberté de manifester ou de se réunir mais sûrement d’ un délit prévu et sanctionné par nos lois que nous demandons de faire appliquer sans état d’âme.

Tombes juives détruites au cimetière parisien de Pantin.Le BNVCA alerté reste en contact avec le préfet du 93,et demande que l’enquête détermine si l’accident n’est ni volontaire ni antisémite.

Le BNVCA a été averti par plusieurs requérants que de nombreuses tombes d’un carré juif du cimetière parisien de Pantin ont détruites.Les faits se seraient produits lundi 20 mars .à la suite d’un accident causé par un camion benne du service du cimetière dont le conducteur a perdu le contrôle .
Certaines autres informations rapportent que l’accident aurait pu se produire dans la nuit du vendredi au samedi, et que le conducteur ferait pousser du cannabis dans le cimetière.Ces faits ne sont pas pour l’instant avérés.
Le président du BNVCA Mr Sammy GHOZLAN,également en sa qualité de président du Conseil des Communautés Juives du 93 aussitôt alerté, a contacté le Préfet de Bobigny qui lui a confirmé la destruction de plusieurs tombes et assuré qu’il s’agit bien d’un accident involontaire . Une enquête est en cours qui fera la lumière sur cet évènement . Le BNVCA restant vigilant suivra attentivement le déroulement de ces investigations .
Le BNVCA recommande aux familles des concessionnaires des tombes situées dans le carré 48 du cimetière parisien de Pantin de contacter le conservateur ,déposer plainte auprès du Service des Accidents de Circulation de la Préfecture de Police de Paris , transmettre leur déposition au BNVCA (0663883029), prévenir leur assurance civile ainsi que les services religieux du Consistoire de Paris.
Le président du BNVCA se rendra dimanche matin au cimetière de Pantin pour constater les dégâts et vérifier que cet accident n’est ni volontaire ni de nature antisémite

Le CCJ 93 a reçu le nouveau Préfet du 93 au cours d’une réception prestigieuse organisée à Epinay Sur Seine le 20 mars en présence des autorités politiques,administratives,et religieuses locales,départementales et nationales

Prés de 300 personnes ont participé à la réception organisée le lundi 20 mars 2017 à l’Espace Lumière d’Epinay Sur Seine, par le Conseil des Communautés Juives de Seine Saint Denis, à l’occasion de la nomination du nouveau préfet, Mr Pierre André Durand dans ce département.

Le président de la communauté d’Epinay sur Seine et le Maire Hervé Chevreau représenté par son premier adjoint ont accueilli les personnalités.

Étaient présents le Grand Rabbin de France Mr Haim KORSIA, le Grand Rabbin de Paris Mr Miche Gugenheim, le président du Consistoire Mr Joel Mergui, le président du CRIF Mr Francis Kalifat, le président du FSJU, Mr Ariel Goldman, le Président de l’UPJF, Mr Claude Baruch, ainsi que Mr Philippe Dallier Sénateur maire, Mr Pascal Popelin Député, Président du Groupe d’amitié France Israel à l’Assemblée nationale, Meyer Habib, député des français à l’étranger, le Directeur académique, Mr Waissenberg. Les présidents des CCJ des autres départements de l’île de France étaient également présents.

Les sous préfets des circonscriptions, les maires, étaient entourés à leur table par les dirigeants des communautés juives et les chefs des écoles juives de leurs communes respectives.

Dans son intervention le Président du CCJ 93 Sammy GHOZLAN a remercié le Maire de la Ville pour son accueil. Il a exposé face au préfet et au Ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux présent, les raisons qui ont motivé la création du CCJ qui depuis 2000 regroupe tout ce qui est juif dans le 93, synagogues, associations, écoles et lycées. Le CCJ 93 est devenu l’interface entre les institutions juives locales et les autorités politiques et administratives du département, Préfet, Police, Justice, Académie.

Sammy GHOZLAN a rappelé que les actes antisémites les plus graves et les plus nombreux ont commencé dès l’an 2000. Ils ont été commis dans les villes du 93 engagées dans un "palestinisme" sans discernement.(Incendies de synagogues, Agressions, Insultes, etc)
Il a aussi salué le partenariat déconcentré engagé par le Conseil Général avec la Ville israélienne d’AKKO. Il a félicité les maires qui ont jumelé leur ville avec une ville d’Israël (Montreuil avec Modiin, Epinay avec Mevasserat Tsion etc)
Il a dénoncé les conseils municipaux de La Courneuve, Saint Denis, Bagnolet, Aubervilliers, Stains, qui font, ou ont fait l’apologie du terrorisme en honorant un terroriste au motif qu’il est palestinien, ou encore, récemment la mairie de Bondy, qui appelle au boycott pourtant illégal de l’Etat juif, suscitant les plaintes du BNVCA.

Le président du CCJ 93 a évoqué les raisons qui lient fraternellement les juifs de France à ceux qui vivent en Israël notamment depuis les années 60 après les déclarations d’indépendance des états du Maghreb.

Cette solidarité été illustrée par un don de 20000 euros remis au grand père d’un bébé français amputé d’un pied, victime d’un attentat palestinien islamo terroriste à Jérusalem, le 14 décembre 2015.

Dans sa réponse, le Préfet Pierre André DURAND, sensible à l’hommage qui lui a été fait, a cité les termes employés par le chef de l’Etat, LA FRANCE SANS LES JUIFS N’EST PAS LA FRANCE" il a engagé l’Etat qu’il représente à tout mettre en oeuvre pour assurer la sécurité des personnes et des biens juifs du département.

Le BNVCA , partie civile dans le procès intenté contre Alain SORAL salue la décision du TGI de Paris qui condamne le directeur du site Egalité et Réconciliation à 3 mois de prison ferme

Le BNVCA accueille avec satisfaction la décision de la 17 eme chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris qui dans son audience du 14 mars 2017 a enfin condamné le sieur Alain SORAL à 3 Mois de prison ferme. Le prévenu a été reconnu coupable d’injures à caractère racial et contestation de crimes contre l’humanité.

Le BNVCA était représenté dans cette affaire par Maître Nicolas SALOMON, avocat de l’Organisation Juive Européenne. Il était reproché à Alain SORAL d’avoir publié sur le site Egalité et Réconciliation dont il est le Directeur de Publication, un dessin injuriant les victimes de la Shoah et contestant l’existence même des crimes commis à l’égard des 6 millions de juifs assassinés.

Le BNVCA qui maintient sa vigilance de tous les instants dénonce et poursuit sans faiblir tous ceux qui ont des propos et des attitudes,racistes, antisémites qui nuisent à la réputation des citoyens de confession juive et les mettent en danger.

Le BNVCA proteste auprès de l’ambassadeur de Belgique à propos de l’invitation faite au terroriste antisémite Salah Hamouri, par l’université d’Anvers

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne la décision de l’Université d’Anvers (Belgique) d’inviter un islamo terroriste palestinien à l’occasion d’actions anti israéliennes organisées au prétexte fallacieux d’une lutte contre un prétendu Apartheid Israélien.

Le sieur Salah HAMOURI est ce franco palestinien membre de l’organisation terroriste FPLP.

Le BNVCA souligne que le Front de Libération de la Palestine est placé sur la liste officielle des organisations terroristes du Canada, des États-Unis, d’Israël, de l’Australie et de l’Union européenne. Le FPLP possède une branche armée, les Brigades d’Abou Ali Mustafa. Le FPLP est connu pour ses nombreux détournement d’avions dans la fin des années 60 et fin des années 70 dont le détournement de l’avion d’Air France sur Entebbé, en 1976, et l’acte de piratage d’un navire de touristes.

Salah Hamouri, avait été identifié, arrêté, jugé et condamné pour avoir préparé un attentat antisémite mortel, contre le Grand Rabbin Ovadia Yossef l’un des plus grands décisionnaires religieux contemporains, de réputation internationale auquel se réfère le judaïsme dans son ensemble. Il a été remis en liberté en échange du jeune soldat Guilat Shalit qui avait été capturé par les terroristes du Hamas à Gaza.

Le BNVCA considère que cette invitation l’honneur fait à ce bandit constituent une insulte, une offense faites aux victimes des attentats commis en Belgique, et notamment contre le Musée Juif de Bruxelles le 24 mai 2014.
Les autorités belges pourraient elles imaginer qu’une institution juive ou israélienne honorent ainsi un terroriste qui a du sang belge sur les mains ?!

Le BNVCA a décidé d’exprimer sa protestation au Gouvernement Belge et à l’Université d’Anvers, au travers de l’ambassadeur de Belgique en France.

Le BNVCA accueille avec satisfaction la décision du tribunal correctionnel de Paris qui relaxe Georges Bensoussan Historien de la Shoa ,l’absout de toute accusation d’islamophobie et déboute la LICRA ,SOS Racisme et le MRAP

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme accueille avec une grande satisfaction la décision du tribunal correctionnel de Paris qui dans son audience de ce jour 7 mars 2017 a relaxé.

Mr George Bensoussan, Historien de la Shoa et responsable éditorial du Mémorial de la Shoa le blanchissant ainsi de toute accusation d’islamophobie.

Le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) lui reprochait à tort d’avoir répété lors d’une interview; la phrase prononcée antérieurement par un sociologue musulman algérien qui aurait déclaré “dans les familles arabes en France et tout le monde le sait mais personne de veut le dire l’antisémitisme, on le tête avec le lait de sa mère”.

Ce jugement de la 17eme chambre correctionnelle duTGI considérant que cette déclaration n’est aucunement raciste,rétablit ainsi la vérité et l’honneur de George Bensoussan .

Le BNVCA qui n’a jamais douté de la probité, de l’intégrité et de l’innocence de George Bensoussan, ne comprend toujours pas pourquoi des association comme la LICRA et SOS RACISME, entraînées par le très controversé CCIF, se sont engouffrées dans ce procès en sorcellerie qui n’aurait jamais du exister.

Le BNVCA alerté par de nombreux concitoyens demande l’interdiction des manifestations incitatives à la haine ,organisées dans les Villes de Rennes et de Toulouse par le mouvement illégal BDS et une autre organisation étrangère IAW

Le BNVCA est alerté par plusieurs concitoyens et administrés de Rennes et de Toulouse qui expriment leur irritation et leur inquiétude
suscitées par un ensemble de manifestations prévues dans ces communes a compter du ”4 mars a l’ initiative d’une organisation étrangère ISRAELI APARTRHEID WEEK et du mouvement illégal B D S (Boycot Désinvestissement Sanctions),dont le sigle signe l’affiche ,appelant à ces rassemblements illicites .
Selon ces activistes,cette “Semaine contre l’ apartheid israélien (IAW) serait une série internationale d’événements qui vise à mieux faire connaître le système de projet et de l’ apartheid colonial d’Israël sur le peuple palestinien et de renforcer le soutien pour la culture Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS)
Le BNVCA considère que ces organisations usent et abusent du mensonge,de la manipulation de la vérité et de l’histoire, dans le but d’inciter à la haine de l’Etat juif,
.Le BNVCA souligne que les plus grandes autorités de l’État le Président de la République,le Premier Ministre;le Ministre de l’Intérieur ont déclaré officiellement que l’ANTISIONISME C’ EST L’ANTISEMITISME’ Or BDS et IAW participent de cette incitation à la haine d ‘Israël qui pousse à l’acte antijuif . Toulouse a eu déjà son lot de crimes antijuifs.
Le BNVCA a demandé au Préfet d’Ille et Vilaine et au Maire de Rennes , ainsi qu’au Préfet de Haute Garonne et au Maire de Toulouse d’interdire toutes ces manifestations .
Atttendu que les mouvements illégaux mis en cause programment des conférences dans les universités le BNVCA demande au Président de l’UNIVERSITÉ RENNES 2 et au Président de L’UNIVERSITE DU MIRAIL à Toulouse d’annuler les réunions prévues dans leurs locaux .
Le BNVCA requiert du Ministre de l’Intérieur qu’il donne ses instructions aux préfets de tous les départements concernés de n’autoriser aucune de ces manifestations publiques ou non, et les réprimer le cas échéant .
Le BNVCA saisit la Ministre de l’Enseignement supérieur et lui demande de prescrire aux présidents des universités de refuser toute collaboration avec ces mouvements étrangers illégaux, et ne mettre aucune salle à leur disposition ..
Le BNVCA rappelle que conformément à la loi plusieurs activistes de BDS ont été poursuivis devant les tribunaux de tout l’hexagone et condamnés Le BNVCA n’hésitera pas a engager des poursuites judiciaires contre tous ceux; auteurs et complices; qui auront enfreint la loi
NOTA :Le BNVCA et ses requérants soutiennent qu’Israel est réel état de droit,une démocratie exemplaire qui ne pratique pas l’apartheid .La langue arabe, la population arabe y occupent la même place que l’hébreu.Les arabes les musulmans sont nommés à des postes dans toutes les administrations,tous les commerces.Les femmes musulmanes portant le voile exercent leur métier d’infirmières d’enseignantes,de pharmaciennes,de caissières, sans subir aucune discrimination 14 députés arabes les représentent au Parlement israélien .Les transports, les hôpitaux,les grandes surfaces,les universités sont ouverts à tous .Des victimes de la guerre en Syrie ou des palestiniens de Gaza reçoivent chaque jour des soins dans les hôpitaux israéliens.La population arabe dispose librement de plusieurs chaines de télévision et de fréquences de radio .Enfin même la signalisation routière, les rues les notices des médicaments,les emballages alimentaires sont écrits en arabe,

Le BNVCA salue l’action de la police qui a interpellé le 22 février 2017 ,un individu “fiché S”,qui portait une arme blanche, et rôdait aux abords de hôtel Pullmann à Paris 14e où se déroulait le diner annuel de CRIF

Le BNVCA salue l’action de la Police qui a interpellé mercredi soir 22 février 2017 vers 20 h un individu fiché S,qui rôdait aux abords de l’Hôtel Pulmann de Paris 14 eme, où se déroulait le diner annuel du CRIF’ ‘Conseil Représentatif des Institutions Juives de France ”
C’est grâce à la perspicacité d’un vigile du Service de Protection de la Communauté Juive,que l’individu a été repéré et signalé aux policiers chargés de la sécurité de l’hôtel Pulmann . En procédant aux vérifications d’usage les policirs ont découvert que le suspect âgé de 23 ans était porteur d’une arme blanche cachée au niveau du mollet. Le premières investigations ont permis de noter qu’il était originaire de Potiers .Connu des services de police et de justice pour divers délits,’il consultait régulièrement les sites djihadistes
Pour le BNVCA il est fort probable que ce suspect ait envisagé de passer à l’acte à un moment où à un autre pour attaquer et poignarder un membre influent de la communauté juive ou une personnalité politique présente au dîner du CRIF
Le BNVCA demande que cet individu soit poursuivi par la justice et mis hors d’état de nuire,en dépit de son état mental qui fait l’objet d’un examen psychiatrique.
et ce conformément aux mesures préventives et coercitives prescrites par le décret d’Etat d’Urgence qui doivent pouvoir s’appliquer sans réserve pour assurer la sécurité des citoyens et les rassurer dans cette période particulièrement sensible.

Le BNVCA dépose plainte contre un auteur de tweets ignobles, antisémites, misogynes et homophobes, devenu abusivement une star médiatique

Le BNVCA exprime l’irritation et le dégoût de nombreux requérants choqués par les tweets racistes et antisémites postés par un dénommé MEHDI.
Selon nos informations confirmées par plusieurs médias, le sieur MEHDI ne serait autre que MEHDI MEKLAT, ex chroniqueur de "BONDY BLOG" (site crée en 2005 lors des émeutes de Bondy) et ex chroniqueur de France Inter, sous le pseudonyme "Marcellin Deschamp".

Parmi les très nombreux messages de haine et antisémites publiés jusqu’à lors impunément, on peut retenir "je crache des glaires sur la sale gueule de Charb et tous ceux de Charlie hebdo" "Faites entrer Hitler pour tuer les juifs"
"Sarkozy=la synagogue=shalom=oui mon fils l’argent" "Charb j’ai juste envie de l’enculer avec des couteaux"…

Pendant que certains en font des stars médiatiques, en l’invitant avec ses comparses tant sur FRANCE 5 que LIBERATION, TELERAMA, LE MONDE ou, ARTE , pendant que d’autres observent, protestent, contestent, ou s’en amusent, le BNVCA a décidé de transmettre la totalité de ces tweets qui tombent sous le coup de la loi, au Procureur de la République, et déposer plainte contre leur auteur.

Le BNVCA a chargé son conseiller Maître Charles Baccouche de demander à la justice de poursuivre cet incitateur à la haine et lui infliger une sanction sévère, exemplaire et dissuasive.

Le BNVCA dénonce et condamne l’agression violente à caractère antisémite commise par plusieurs individus décrits d’origine nord africaine,contre deux jeunes juifs,le 21 février 2017 vers 21 h 15 avenue Gallieni à Bondy 93

Le BNVCA dénonce et condamne l’agression violente à caractère antisémite commise contre deux jeunes juifs par plusieurs individus, le 21 février 2017 vers 21h 15 avenue Gallieni à Bondy 93.
Selon le père des victimes, qui occupe une responsabilité importante dans la communauté juive de Bondy, ses deux fils qui ont la tête couverte d’une kippa circulaient à bord de leur véhicule sur la RN3. Ils auront été repérés et abordés par les 2 occupants d’une camionnette qui, après avoir opéré des “queues de poisson” ont tenté de les faire se déporter pour quitter la route, les obligeant à se diriger vers un lieu connu d’eux mêmes; Arrivés à leur hauteur ils leur crient “SALES JUIFS CONNARDS VOUS ALLEZ MOURIR ” puis ils les contraignent à s’arrêter à proximité d’un bar “shisha” d’où sont sortis d’autres individus pour leur prêter main forte, et attaquer violemment les deux jeunes juifs, les frapper à coups de pieds et de poings et criant “SI TU BOUGES JE TE TUE”.
L’un des agresseur était armé d’une scie égoïne avec laquelle il a entaillé un doigt de la main de l’un des jeunes victimes.
Choqués, blessés, les jeunes juifs se sont rendus à l’hôpital et ont déposé plainte.

Le BNVCA demande à la police de tout mettre en oeuvre pour identifier les agresseurs antijuifs, un père et son fils décrits comme d’origine nord africaine.

Le BNVCA a décidé de mettre ses conseils Maître Sabine Tourjman et Maître Charles Baccouche à la disposition des deux victimes juives pour défendre leurs intérêts et les assister juridiquement.

Le BNVCA est consterné par la décision du juge d’instruction de Creteil d’exonérer 4 agresseurs antijuifs de la circonstance aggravante d’antisemitisme Le BNVCA exige de la justice la prise en compte du caractère raciste de ce crime

Le BNVCA est consterné et indigné par la décision prise par un nouveau juge d’instruction de Créteil de supprimer la qualification aggravante d’antisémitisme retenue à juste titre par son prédécesseur dans l’affaire d’une agression commise contre une famille juive le 3 décembre 2014 à Créteil par quatre individus qui ont reconnu les faits après leur arrestation.
Le BNVCA rappelle que ce 3 décembre 2014 les quatre individus en question ont séquestré Jonathan dans son appartement et violé sa compagne âgée de 20 ans. Ils avaient déclaré avoir choisi cette famille parce qu’étant juive elle avait de l’argent. Le préjugé Antisémite du lien entre le juif et l’argent étant avéré, le BNVCA exige que les accusés soient jugés avec les circonstances aggravantes d’antisémitisme. Il ne saurait être question qu’il soient exonérés de ce crime raciste même s’ils encourent des peines élevées pour les autres délits concomitants qui leurs sont reprochés "de vol en réunion", "vol avec arme", "séquestration", "association de malfaiteurs".
Toute autre décision sera de nature à accroître le malaise que ressentent les citoyens juifs de France depuis plusieurs années.

COMMUNIQUE DE PRESSE . Le BNVCA est alerté par un client juif,de l’Intermarché Enghein Les Bains(95) choqué par la présence de Jambon ( interdit à la consommation, pour les juifs) dans les rayons reservés exclusivement aux produits cachers

Le BNVCA vient d’être requis par un administré d’Enghien Les Bains,(95) qui dénonce la direction commerciale du magasin Intermarché de cette commune qui, alors qu’elle propose des produits 100% cachers, a placé du JAMBON de PORC FUME dans la même gondole réservée exclusivement aux articles Cachers.
Ce client de confession juive, témoin de cette faute, scandalisé par la présence de ce produit interdit à la consommation pour les juifs a tenu à en alerter le BNVCA.

Le BNVCA a contacté la direction du magasin qui assure que contrairement à ce que pense le requérant, il s’agit d’une erreur totalement involontaire.

Le BNVCA saisit par écrit la Maison YARDEN qui distribue les produits cachers entreposés dans les rayons de l’Intermarché et lui demande de surveiller attentivement les étalages réfrigérés mis à sa disposition, afin de ne pas tromper et induire en erreur les consommateurs juifs observants.

Le BNVCA qui avait déposé plainte contre JEAN MARIE LE PEN le 8 juillet 2014 salue la décision de justice de mettre enfin en examen le président d’hooeur du FN pour ” provocation à la haine” après sa levée d’immunité par le Parlement Européen

Le BNVCA accueille avec satisfaction la décision de la Justice qui met en examen Jean Marie LE PEN Fondateur et Président d’Honneur du Front national, à la suite de ses propos sur "la fournée " tenus le 6 Juin 2014 lors d’une interview diffusée sur le site internet du Front national. Il s’en prenait aux artistes engagés contre ce parti comme Guy Bedos,Madonna, et quand l’animatrice prononce le nom de Patrick Bruel, d’origine juive Le PEN ajoute " ECOUTEZ ON EN FERA UNE FOURNEE LA PROCHAINE FOIS"
Cette mise en examen pour provocation à la haine intervient enfin après que le Parlement Européen a levé fin octobre 2016 l’immunité parlementaire de Jean Marie LE PEN dans cette affaire.Le BNVCA avait immédiatement chargé son conseil Maitre Marc Bensimhon de déposer plainte, dès le 8 juillet 2014, et une nouvelle plainte avec constitution de partie civile était déposée par le BNVCA le 20 octobre 2014, devant le doyen des juges d’Instructions du TGI de Paris.

Le BNVCA souligne que Le Président d’Honneur du FN est coutumier du fait Déjà en 1991, la Cour d’Appel de Versailles l’avait condamné à verser 183 000 euros pour avoir déclaré sur RTL le 13 septembre 1987, à propos de l’existence des chambres à gaz nazies : «… c’est un point de détail…». En 1993, la Cour d’Appel de Paris l’avait condamné à 1524 euros d’amendes pour ses mots injurieux de 1988 concernant le Ministre Michel Durafour : «Durafour crématoire».

Le BNVCA avait déploré à l’époque que la Présidente du FN s’exprimant publiquement à la suite de la déclaration de son père se soit jolimitée à regretter "qu’une faute politique" ait été commise par son père, sans condamner le contenu raciste et antisémite de cette déclaration.

Le BNVCA considère que contrairement à ce que prétendent les instances dirigeantes du FN, il ne s’agit pas d’un dérapage mais d’une nouvelle déclaration antisémite délibérée. L’antisémitisme sous toutes ses formes (antisioniste djihadiste,révisionniste, négationniste) qui inquiète fortement le BNVCA , perturbe sérieusement la communauté juive de France qui place sa confiance dans les institutions de l’Etat, et attend de la justice qu’elle prononce vite des sanctions sévères, dissuasives et exemplaires contre tous ceux qui portent atteinte à la sécurité et à l’honneur des citoyens juifs, partie intégrante de la communauté nationale.

Le BNVCA a plaidé contre Soral a l’audience du 8/2/17 contre lequel le tribunal a requis une peine de 3 mois ferme mise en délibéré au 14 mars

Le BNVCA poursuit de nouveau en justice le sieur Alain SORAL. Ce dernier était encore cité à comparaître ce mercredi 8 février 2017 devant la 17e chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris pour avoir diffusé sur son site Egalité et Réconciliation un dessin intitulé « CHUTZPAH HEBDO ».

SORAL était poursuivi sous la qualification juridique d’Injures à caractère racial et Contestation de crime contre l’humanité. Le BNVCA, comme Avocats Sans Frontières, étaient représentés à l’audience par les avocats de l’OJE, Maître Olivia CHAFIR et Maître Nicolas SALOMON.

Au regard de la gravité des faits et des antécédents judiciaires, de SORAL, le Ministère Public a demandé au Tribunal de prononcer une peine exemplaire de 3 mois d’emprisonnement ferme. L’affaire a été mise en délibéré au 14 mars prochain.

Le BNVCA qui maintient sa vigilance demandera au Tribunal de faire interdire le site internet utilisé par le prévenu et prononcer la dissolution de son mouvement.

Le BNVCA dénonce le procès en sorcellerie intenté contre George Bensoussan.par une brochette d’associations dites antiracistes. Le BNVCA salue la démission de Mr Alain FINKELKRAUT membre de l’Académie Française ,du Comité d’Honneur de la LICRA suite

Le BNVCA salue la décision du philosophe Alain FINKELKRAUT Membre de l’Académie Française, qui a annoncé avoir démissionné du Comité d’Honneur de La LICRA suite au procès "en sorcellerie" intenté contre l’écrivain et historien George Bensoussan, par cette organisation, associée dans ce procès à la LDH, SOS RACISME le MRAP qui ont appuyés la plainte déposée par le CCIF.
Comme la déclaré l’éminent académicien,"il s’agit dune véritable ignominie".

Le BNVCA qui s’insurge contre ce procès hallucinant intenté à Mr George Bensoussan, est convaincu que le but réel de cette accusation consiste pour ces associations d’aider le CCIF à se venger de l’auteur DES TERRITOIRES PERDUS DE LA RÉPUBLIQUE et de son dernier volume LA FRANCE SOUMISE dédicacé par Mme Elisabeth Badinter, et auquel a contribué Sammy Ghozlan Commissaire honoraire de Police, et président du BNVCA.
Le BNVCA souligne que depuis sa création en 2001, il est le seul organisme antiraciste qui lutte exclusivement contre l’antisémitisme. Le recensement effectué par le BNVCA, les signalements fournis par les victimes et les témoins, de même que les interpellations effectuées, ont permis de mettre en évidence un nouvel antisémiisme dont les auteurs étaient pour la plupart originaires d’Afrique noire ou d’Afrique du Nord. Plus de 300 plaintes ont été déposées contre les antisémites de tout bord par le BNVCA.
Ainsi que le note le Figaro du 14/1/16 http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/01/14/01016-20160114ARTFIG00279-actes-antisemites-en-france-des-hausses-souvent-liees-a-l-actualite.php
"De même, en 2004, la CNDH rappelait que, «comme constaté après les attentats islamistes de 1995 mais surtout avec la flambée de l’année 2000, les auteurs connus des actes visant la communauté juive n’appartiennent plus» à des groupes assimilés à l’extrême-droite, «mais aux milieux d’origine arabo-musulmane». L’année 2004 reste à l’heure actuelle la plus marquée par les actes antisémites, avec 970 actes recensés (contre 601 l’année précédente)."

Nous observons que ces associations qui poursuivent à tort George Bensoussan, se sont révélées moins volontaires, depuis près de 17 ans, pour dénoncer les trop nombreuses agressions antijuives, moins courageuses pour désigner leurs auteurs, moins enclines que le BNVCA pour les poursuivre en justice.
Le BNVCA a décidé de ne plus coopérer avec LA LICRAn, SOS RACISME, LDH, ou LE MRAP qui ont fait le choix de collaborer avec ce CCIF pour faire condamner Mr George Bensoussan.

Le BNVCA souligne que le CCIF, très controversé, n’a jamais dénoncé les criminels antijuifs, mais milite pour réclamer la fin de l’Etat d’Urgence. De plus,comme l’écrit le Figaro dans le titre de son article concernant le CCIF, http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/06/27/01016-20150627ARTFIG00150-pour-le-ccif-le-veritable-danger-n-est-pas-le-djihadisme-mais-l-islamophobie.php ,
"POUR LE CCIF, LE DANGER N’EST PAS LE DJIHADISME MAIS L’ISLAMOPHOBIE".

Le BNVCA condamne l’attentat terroriste raciste commis le 29 jenvier 2017 contre une mosquee du Quebec ,durant les prières du soir,par 2 hommesarmés faisant 6 morts et 5 blessés

Le BNVCA condamne avec la plus grande fermeté le lâche attentat commis ce dimanche soir 29 janvier 2017 au Quebec, contre une mosquée par deux personnes armées qui ont ouvert le feu sur des fidèles musulmans rassemblés pour les prières du soir, faisant 6 morts et 5 blessés.
Le BNVCA salue l’action des autorités de police qui ont identifié et interpellé les assassins dans un temps très court suivant l’attentat.
Le BNVCA présente ses condoléances la communauté musulmane et aux familles endeuillées, leur exprime sa solidarité dans ces épreuves et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le BNVCA consterné et scandalisé par le silence du candidat socialiste Benoit Hamon sur les révélations du soutien que lui apporte Alain SORAL,demande au Premier secrétaire du PS de clarifier sa position et prendre les mesures qui s’imposent

Le BNVCA apprend avec stupeur le soutien qu’apporte le sieur Alain BONNET alias SORAL au candidat Benaît Hamon préféré des primaires du Parti Socialiste Français.

Le BNVCA consterné par cette révélation publiée par plusieurs médias, déplore qu’elle n’ait à ce jour l’objet d’ aucun démenti ,d’aucune remarque de la part de Mr Benoit Hamon ni de son équipe de campagne .

Le sieur Alain SORALest à la fois un intime des Dieudonné et consorts, et un adepte des auteurs de la quenelle antisémite. Le BNVCA craint que si cet individu recommande aux français d’élire Benoit Hamon, c’est qu’en plusieurs points il partagerait pour la France, les mêmes buts, les mêmes projets que ceux que le candidat de” la gauche de la gauche du PS” propose aux français.

Le BNVCA souligne que M Alain Bonnet dit Soral est le Président de l’association « Egalité & Réconciliation » qui édite le site internet du même nom, accessible à l’adresse http://www.egaliteetreconciliation.fr dans lequel il présente de très nombreuses vidéos et expose son opinion sur différents sujets de société.

Le BNVCA rappelle qu’Alain Soral déjà plusieurs fois condamné par la justice, est de nouveau poursuivi par le BNVCA .

Selon le quotidien français Libération, un ministre proche de l’ancien Premier ministre Manuel Valls,sous couvert de l’anonymat , a affirmé que « Benoît Hamon est le candidat des Frères musulmans ».http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/01/23/manuel-valls-faire-autorite-ou-jouer-le-social_1543579

Benoît Hamon, soutien de longue date de la « cause » palestinienne, est l’un des principaux instigateurs de la reconnaissance en 2014 d’un État palestinien par l’Assemblée nationale.Selon Le Canard enchaîné, l’élu aurait affirmé que cette initiative anti-israélienne est « le meilleur moyen pour récupérer notre électorat des banlieues et des quartiers ».

Le BNVCA demande au Secrétaire National du Parti Socialiste Français, Jean Christophe Cambadélis, d’exprimer clairement aux français ,sa position et celle du PS face à cette relation douteuse inadmissible et scandaleuse.Nous attendons qu’il prenne à l’endroit de ce candidat P S pour la Présidence de la République Française.les dispositions qui s’imposent désormais .

Sources.

http://www.marianne.net/face-islamisme-au-communautarisme-enquete-trappes-vrai-benoit-hamon-100249297.html

http://www.20minutes.fr/politique/2001583-20170124-primaire-gauche-malek-boutih-benoit-hamon-resonance-frange-islamo-gauchiste

http://www.europe-israel.org/2014/11/vote-etat-palestinien-selon-le-canard-enchaine-benoit-hamon-est-un-menteur/

Le BNVCA dénonce la discrimination manifestée par les auteurs du livre “Les 100 grands personnages de l’Histoire, pour enfants de 6 à 12 ans.”A l’endroit des personnages hébreux et juifs de l’histoire du monde qui sont totalement ignorés

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce la discrimination manifestée par les auteurs du livre "Les 100 grands personnages de l’Histoire, pour enfants de 6 à 12 ans."à l’endroit des personnages hébreux et juifs de l’histoire du monde qui sont totalement ignorés.

Le BNVCA a été alerté par un grand nombre de requérants, dont certains professionnels, choqués de lire que les personnages des grandes religions, ont été traités avec une grande partialité au mépris total de ceux du Judaisme.
Ils reprochent à ce livre de tromper les lecteurs, des enfants, en ne citant aucun personnage juif, pourtant à l’origine des autres religions citées, comme de nos sociétés modernes. Faut il souligner que les prénoms bibliques sont portés depuis l’antiquité jusqu’à nos jours, (1) et que cela suffirait à justifier qu’ils figurent dans ce livre contestable, délibérément incomplet voire tronqué.
Nous considérons que les auteurs, par ignorance, ou par une volonté consciente et malveillante envers le judaïsme ont dissimulé la vérité aux jeunes lecteurs. Si le Christianisme est traité à travers Jésus, en omettant toutefois de souligner que Jésus était juif et rabbin, si l’Islam, Mahomet et le Coran sont mentionnés, si le Bouddhisme et son idole Bouddha sont abordés, le judaïsme et ses plus de 100 personnages célèbres dont Moïse, ainsi que les célèbres 10 commandements de la Thora sont laissés pour compte.

Le BNVCA considère que QUELLE HISTOIRE a failli. Le soupçon d’antisémitisme qui en a découlé sera dissipé, l’objectif pédagogique qu’il s’est donné "de rendre l’apprentissage de l’Histoire ludique afin de permettre aux enfants de partir à la découverte du patrimoine culturel mondial "ne sera atteint que lorsque que l’édition aura réparé cette faute qui s’apparente à une révision de l’histoire de notre monde.

le BNVCA saisit le PDG de l’édition mise en cause et demande que des mesures soient prises sans délai pour démasquer les motivations des auteurs, les raisons de leur parti prix, et exiger d’eux qu’ils revoient leur copie. Le BNVCA qui reste vigilant se réserve le droit de les poursuivre en justice.

(1) Abraham, Isaac, Jacob, Ruben, Benjamin, Joseph, Moise, Aaron, David, Salomon,Josué, Samuel, Gabriel, Mickael, Jérémie, Jonas, Emmanuel, etc pour les hommes.
Eve, Myriam, Madeleine, Sarah, Léa, Rachel, Rebecca, Esther, Isabelle, Judith, Reine, etc pour les femmes.

.https://www.quellehistoire.com/boutique/livres/encyclopedie-100-personnages/

Le BNVCA exprime les protestations des clients de. Free scandalisés par le message qu’ils ont recu de. Free qui salue leur arrivée en Palestine au lieu d’Israel des leur atterisage a Tel Aviv

Le BNVCA denonce et condamne le fournsseur FREE remplace Israel par Palestine dans ses infor;ations destinees a ses clients aui atterrissent a l`aeroport de Tel Aviv
Le BN VCA reçoit un grand nombre de réclamations des usagers du fournisseur Free ,tous scandalisés par le message que. Free 1664 leur a transmis à leur arrivée le 19 janvier 2017 à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv en Israël. Les passagers du vol AF 1620 ont été les premiers à s’indigner de lire le message suivant
“”Free 1664 Free vous accompagne en Palestine. Composez le +33 au lieu de 0 pour appeler un numéro francais, le +970 pour un numéro local et le 666 pour joindre votre messagerie vocale. Depuis la Palestine, appels émis vers la France et la Palestine 2.19€TTC/min, appels recus 0.95€TTC/min, SMS émis 0.27€TTC/SMS, MMS émis 1.05€TTC/MMS, MMS recu 0.76€TTC/MMS, data 9.70€TTC/Mo. “”
. Le BNVCA rappelle au. PDG de cette société Free que. Tel. Aviv est situé en Israel et non dans l’état putatif de. Palestine.
Le. BNVCA demande à. Monsieur Xavier. Niel. PDG de Free de faire procéder sans délai à la correction de cette faute inadmissible
Les nombreux clients de. Free choques par cette ineptie émanant de. Free envisageraient de changer de fournisseur téléphone et internet si l’erreur persistait.

Le BNVCA opposé à la Conférence internationale qui préfigure une Initifada des Nations contre lsrael, appelle à rejoindre le rassemblement organisé par le Crif le 15 janvier a 11 h devant l’ambassade.d’Israel en France

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme exprime l’état d’esprit et la méfiance de tous ses correspondants qui doutent du bien fondé de la Conférence internationale réunie le 15 janvier 2017 à Paris à l’initiative de la France et la désapprouvent.

Le BNVCA constate avec inquiétude que, pour imposer leur conception de la paix entre les belligérants, israéliens et palestiniens, les 70 pays présents déclenchent cette INTIFADA DES NATIONS qui vise à combattre l’Etat juif à la place des palestiniens auxquels ils se substituent, pour mettre à genoux le Gouvernement de Jérusalem et décider des mesures hostiles à son encontre.

Le BNVCA déplore que les démocraties éclairées s’alignent sur les monarchies et les dictatures théocratiques islamistes ,quelles préfèrent condamner le développement culturel, agricole, économique, scientifique, social, humain ,ainsi que les constructions réalisées par Israël, plutôt que condamner le terrorisme palestinien, bannir la culture de la haine, la sublimation de la mort inculquée aux jeunes générations, pratiquée au quotidien, qui forme l’obstacle majeur à la paix en même temps qu’il sert de paragdime aux terroristes islamistes qui ensanglante notre pays.

Le BNVCA demande aux nations démocratiques, aux organisations internationales,ONU, UE, à la France, de faire preuve de neutralité, de n’exercer aucune pression d’aucun ordre sur Israêl ,mais d’agir pour rapprocher les belligérants, sans parti pris.

Afin d’exprimer son opposition à cette Conférence internationale stérile et menaçante pour Israêl et pour la solution du conflit ,afin de manifester sa solidarité avec l’Etat d’Israël, pour le respect de sa démocratie ,pour la reconnaissance de son caractère juif,pour le maintien de l’unité de sa capitale Jérusalem, le BNVCA appelle tous les citoyens et citoyennes de bonne volonté, épris d’une paix juste, librement consentie, à se joindre au rassemblement organisé par le CRIF le 15 janvier 2017 à 11 h devant l’Ambassade d’Israël, 3 rue Rabelais Paris.

Le BNVCA condamne l’attentat antijiif commis par un terroriste palestinien à Jérusalem faisant 4 morts et plusieurs blessés

Le BNVCA condamne avec la plus grande vigueur le nouvel attentat terroriste antijuif commis ce 8 janvier 2017 à Jérusalem par un palestinien faisant 4 morts et plusieurs blessés.
Comme à Nice, comme à Berlin, l’assassin a lancé son camion bélier sur des jeunes gens.
Le BNVCA considère que ce nouveau crime est le résultat des résolutions de l’ONU et de l’Union européenne qui condamnent indéfiniment l’Etat juif, et résonnent la bas comme un encouragement à la violence anti israélienne.
Nous observons que quelles que soient leurs gesticulations diplomatiques palestinistes, ni la France qui initie une conférence hostile à l’Etat Juif ni les USA ni les états de l’UE ne sont malheureusement immunisés contre ce type d’attentats dont les palestiniens sont devenus ces experts paradigmes en terrorisme international inhumain que tous les Islamo terroristes imitent et reproduisent.
Le BNVCA qui exprime sa solidarité avec l’´Etat Juif présente ses condoléances aux familles des défunts et ses vœux de prompt rétablissement aux blessés.
Le BNVCA demande que la France se rapproche d’Israël pour combattre et éradiquer ensemble les terrorismes qui touchent leur population respective et nous meurtrit.

Le BNVCA condamne les tags racistes de nature antisémite découverts sur le portail de l’ecolé maternelle Anne Franck de Montreuil le 25/12/16. Le BNVCA dépose plainte

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne les graffitis antisémites peints sur le portail et le tableau d’affichage de l’école maternelle Anne Franck à Montreuil (Seine Saint Denis). Les faits découverts par des voisins et des employés municipaux le dimanche 25 décembre 2016 ont du être commis dans la nuit du 24 au 25 décembre. C’est au feutre que les lâches antijuifs ont dessiné des CROIX GAMMEES, une ETOILE JUIVE, et les inscriptions JUDEN VERBOTEN et SALES JUIFS SALES ROMS ;
Pour le BNVCA le choix de la cible n’est pas innocent.Les auteurs de ces insanités ont visé cette école qui porte le nom de la petite enfant juive Anne Franck dénoncée,arrêtée avec sa famille,déportée a Bergen Belsen puis à Auschits,et assassinée par les nazis.Son histoire est racontée dans son journal intime qu’elle tenait et qui a été découvert après sa mort. .
Le BNVCA demande à la police de tout mettre en oeuvre pour identifier les auteurs et les mettre à la disposition de la justice.
Le BNVCA a décidé de déposer plainte auprès du Procureur de la République de Bobigny .

Le BNVCA salue la réponse satisfaisante des auteurs d’un livre d’Histoire des Editions Nathan,qui ont décidé de corriger les erreurs signalées par le BNVCA lors de la réimpresion du manuscrit, en supprimant “actuelle palestine” et présenter la bonne

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme est heureux d’informer tous ses requérants qui avaient protesté contre
le contenu d’une page d’un livre d’histoire traitant du “monothéisme juif du 1er millénaire avant J-C” que les erreurs , reconnues, vont être rectifiées par les auteurs ; La parenthèse “acutelle palestine” sera supprimée et l’étoile à 6 branches
remplacera celle à 5 branches parue sur la pagne controversée .
Le BNVCA salue l’écoute attentive dont a fait preuve la responsable du Département Secondaire des Editions Nathan.
Le BNVCA remercie et félicite la direction des éditions ainsi que les professeurs qui ont réagi avec célérité et de façon très satisfaisante, afin de lever tout ambiguité.
Le BNVCA a souhaité recevoir un exemplaire du livre d’histoire ainsi corrigé et réimprimé.

Le BNVCA condamne le texte faux et partisan d’un livre d’histoire destiné aux classes de 6,édité par Nathan dont les auteurs remplacent Israel par Palestine et dénaturent l’Etoile juive

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne la façon intolérable dont les prétendus historiens interprètent et falsifient l’histoire, dans un livre destiné aux élèves français des classes de 6 ème,imprimé et édité par les editions Nathan et qui ont scandalisé tous nos correspondants informés par le site en ligne LE MONDE JUIF ..
Dans la page ” Leçon,Naissance du monothéisme juif 1 millénaire -avant J-C” les auteurs écrivent “le pays de Canaan actuelle Palestine”obérant totalement L’Etat Juif Israel .De plus le dessin d’une étoile à 5 branches présentée comme l’Etoile juive est un faux flagrant qui démontre l’ignorance ,l’inculture
des rédacteurs,L’Etoile juive comporte 6 branches.Qui peut encore l’ignorer sinon les Editions Nathan qui ont oublié que c’est ainsi que les nazis distinguaient les juifs.
Le BNVCA est indigné par le texte destiné à l’enseignement de l’histoire, mais dont les auteurs pourraient être qualifiés pour le moins d’incompétents
sinon de négationnistes , révisionnistes, suspectés d’une volonté subtile de trafiquer la vérité pour instiller leur propre état d’âme.
Craignant que ce type d’enseignement puisse amener les enfants à interpréter l’histoire et hair les juifs le BNVCA demande à la Ministre de l’Education Nationale de prescrire aux Editions Nathan de retirer tous ces livres , détruire la page incriminée,limoger les auteurs, et corriger le texte afin de délivrer aux jeunes générations un enseignement juste , débarrassé de toutes considérations partisanes antisémites et anti israéliennes.
Le BNVCA considère que le peuple juif qui a résisté à toutes les vicissitudes que lui ont fait subir durant des millénaires,des civilisations disparues aujourd’hui,
reste le meilleur témoin de de l’Histoire en général et la sienne en particulier.
Le BNVCA rappelle qu’en juillet 2011,sur nos recommandations ,les editions Hachette ont du modifier des passages de leurs manuels d’Histoire qui tronquaient la vérité.
Le BNVCA vigilant, informe la direction des Editions Nathan, qu’une plainte sera déposée, si aucune modification n’est entreprise sans délai.

Le BNVCA salue la décision du Tribunal Correctionnel de Paris qui a condamné Mr Robert Faurisson pour contestation de Crimes contre l’Humanité à 10.000 euros d’amende pour contestation de crimes contre l’humanité..

Le BNVCA accueille avec satisfaction la décision du Tribunal Correctionnel de Paris qui a délibéré ce 21 novembre 2016 suite au jugement prononcé le 28 Septembre 2016, et a condamné le révisionniste Robert Faurisson, ancien professeur de littérature à l’université de Lyon pour Contestation de Crimes contre l’Humanité, à 100 jours d’amende à 100 euros.
Le sieur Patrick d’Hondt, directeur de publication du site internet Meta TV incriminé a été aussi condamné à 100 jours d’amende à 10 euros pour avoir diffusé une vidéo révisionniste.

Les deux individus ont également été condamnés à verser au BNVCA Lla somme de 3000 euros de dommages et intérêts, ainsi que 1000 euros au titre des frais de justice.

Le Tribunal ajoute que le sieur Faurisson pourra être emprisonné en cas de non-payement.

Le BNVCA était représenté à l’audience par Maître Léa Fiorentino et Maître Laurence Lévy, deux avocates mises à la disposition du BNVCA par l’OJE.

Le BNVCA reste constamment mobilisé pour lutter partout contre l’antisémitisme qui se répand aussi sur la toile et les réseaux sociaux.,

Affiches antijuives de la Bastille. Le BNVCA demande au Tribunal de prononcer le 15/12/16;contre l’auteur Pascal Fernandez,Alias ZEON ,une peine plus sévère que celle requise par le Ministère public à l’audience du 10/11/16.

Le BNVCA a fait traduire encore une fois devant la Chambre Correctionnelle de Paris,le 10 novembre 2016 le sieur Pascal FERNANDEZ alias Zéon, auteur d’affiches antisémites violentes ,collées en 2011 Place de la Bastille, Place des Ternes, Porte de la Chapelle, Place Saint Augustin,L’un de ces dessins reproduit la caricature d’un juif qui à lui seul,fait pencher le plateau de la balance qui le porte laissant croire que plusieurs personnes placées sur l’autre plateau pèsent moins qu’un juif..
Le BNVCA poursuit aussi Zéon qui en novembre 2011 avait”communiqué au public par voie électronique,” et diffusé via son site http://zeon.kazeo.com ” une affiche qui décrit un bébé, poignardé en pleine poitrine par un couteau dont la lame a la forme de l’Etat Juif .
Une autre affiche du même Zéon amalgame l’armée de défense d’Israël et « LE JUIF » source de tous les maux de l’humanité;
Le BNVCA considère qu’il s’agit d’une propagande inspirée du nazisme au service d’une prétendue cause palestinienne.
Le BNVCA était représenté à l’audience par Maitre Charles BACCOUCHE qui, ayant obtenu de la Cour d’Appel de Paris le renvoi de Zéon devant le Tribunal correctionnel malgré les réticences du Parquet de Paris ,a confondu le prévenu. Ce dernier a reconnu n’avoir jamais mis les pieds en Israël ou dans les territoires palestiniens, et tout ignorer des crimes commis par les terroristes palestiniens du Hamas.
Parce que Zeon est ce prétendu artiste qui fait sa réputation sur les victimes juives de la Shoa ou des attentats islamo terroristes
Parce qu’il est ce même vaurien qui s’est vu décerner par l’Iran le premier prix du concours de caricatures antisémites sur la Shoa ,le BNVCA regrette que le Ministère Public n’ait requis contre Zéon qu’une amende si modeste qu’elle n’aura aucun effet dissuasif..
Le BNVCA espère que dans son délibéré qui interviendra le 15/12/16, le Tribunal prononcera une peine plus sévère et exemplaire,ordonnera l’interdiction du site de Zeon,ainsi que la destruction de ses caricatures antijuives, et infligera des peines accessoires comme des stages au Mémorial de Paris sur la Shoa ou celui de Drancy .
Le BNVCA continuera à dénoncer et poursuivre sans relâche, toutes les formes d’antisémitisme et de haine antijuive même celles exprimées sous couvert d’antisionisme

Le BNVCA salue la sentence prononcée par la Cour d’Appel de Toulouse le 9/11/2016 qui suite à la quenelle postée devant l’école juive de Toulouse,condamne Noel Gérard,alias Joe le Corbeau à 6 mois de prison avec sursis et 5000e d’amende

Le BNVCA salue la sentence prononcée par la Cour d’Appel de Toulouse qui dans sa séance du 9 novembre 2016 à condamné le sieur
Noel Gérard,alias Joe le Corbeau à 6 mois de prison assortis d’un sursis pour avoir posté le 4 décembre 2013 des photographies représentant un individu , vêtu d’un tee shirt palestinien à l’effigie d’Arafat,
Ce personnage faisait le geste antisémite de la quenelle devant l’école juive de Toulouse Ozhar Hathora,où l’e terroriste,islamo palestiniste Mohamed Merah a assassiné de sang froid Jonathan SANDLER 30 ans, ses deux fils Arie 3 ans et Gabriel 6 ans, ainsi que Myriam MONSONEGO 8 ans..
Alors que Facebook était incapable d’identifier les auteurs de ce post, les enquêteurs y sont parvenus grâce à l’aide d’un article paru sur JSS News de Jonathan Sellam..
Noel Gerard,alias Joel le Corbeau a enfin été condamné à verser 1000 euros de dommages et intérêts au BNVCA et aux autres parties civiles.
Le BNVCA était représenté à l’audience par Maitre Eric ZERBIB dont la persévérance et le plaidoyer ont permis d’aboutir à cette condamnation après 3 ans de longue procédure.

Le BNVCA salue Le Conseil de Paris qui a adopté mercredi 9 novembre 2016 un vœu désapprouvant l’adoption par l’UNESCO d’une résolution niant les liens entre le peuple juif et Jérusalem.

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme salue Le Conseil de Paris qui a adopté mercredi 9 novembre 2016 un vœu désapprouvant l’adoption par l’UNESCO d’une résolution niant les liens entre le peuple juif et Jérusalem.

Présenté par les élus de Paris, Nathalie Kosciusko Morizet, Claude Goasguen ,Delphine Burkli, Jean Didier Berthault , ce texte a été adopté par le Groupe Socialiste, le Groupe UDI et par le Groupe Les Républicains.

Comme à leur habitude Les Verts et le Parti Communiste ont voté contre , démontrant ainsi leur ignorance de l’histoire, leur mépris tant pour les juifs que pour le judaisme, ainsi que leur antisionisme primaire pour lequel ils sont prêts à nier la vérité comme l’évidence , pour se soumettre aux islamo palestiniens ou céder à leurs caprices les plus incohérents.

Nous saluons également madame Hidalgo Maire de Paris qui n’a pas cédé aux menaces à peine voilées que le sieur Taoufik Tahani ,président de AFPS,lui avait exprimées par écrit pour tenter de l’intimider .C’est au nom de son organisation disciple du mouvement illégal BDS ,que cet individu commandait à Madame Hidalgo de s’opposer fermement à l’adoption de ce voeu . Sa lettre commençait par ces termes insolents et comminatoires” Je tiens à vous alerter sur les conséquences extrêmement dommageables pour la ville de Paris et la diplomatie française qu’aurait l’adoption par votre Conseil du projet de vœu Séance du Conseil de Paris des 7, 8 et 9 novembre 2016 déposé par des élus du groupe « Les Républicains » concernant les décisions de l’Unesco d’avril et octobre derniers. ”

Le BNVCA exprime ses félicitations aux auteurs du texte en question . Le BNVCA considère que ce vote qui honore le Conseil de Paris constitue une nouvelle défaite pour les partis politiques” palestinistes” qui font de l’antisionisme leur axe politique existentiel .

Le BNVCA dénonce et condamne l’agression violente antisémite commise le 6/11/16 à 14 h avenue de la Paix à Strasbourg contre un homme juif qui sortait de la synagogue et portait la kippa.

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce et condamne l’agression de nature antisémite commise le 6 novembre 2016 à 14 h, avenue de la Paix à Strasbourg, contre un homme juif,âgé de 70 ans, portant la kippa et qui sortait de la synagogue ..
Dans la plainte déposée avec l’assistance de l’avocat du BNVCA,Maitre Raphael NISAND,la victime Mr S. Perez déclare que son agresseur l’a traité de “sale juif, je vais te buter” l’a frappé aux jambes, et l’a blessé au visage , après qu’il ait quelques minutes avant, insulté un autre homme , juif orthodoxe , qui circulait à vélo . Mr S.Perez poursuit qu’il” a été mis K O “et que son visage était en sang suite à l’éclatement de l’ arcade sourcilière
Alors que l’agresseur tentait de s’enfuir et se réfugier dans son véhicule,des passants témoins des faits ont alerté les secours et la police .La victime s’est rendue à l’Hôpital d’Hautepierre pour y recevoir les soins d’urgence .
Le BNVCA dermande à la Police de tout mettre en oeuvre pour interpeller l’auteur de l’agression,Mr Lucas H…contrôlé au moment des faits,mais laissé libre.
Le BNVCA charge Maitre Raphael NISAND d’assurer la défense de la victime, et de déposer plainte au nom du BNVCA auprès du Procureur de la République de Strasbourg .

Le BNVCA dénonce le nouveau projet révisionniste et antisémite de l’UNESCO qui vise à déposséder le peuple juif du Mur des Lamentations et de Jérusalem. le BNVCA appelle au rassemblement devant le Quai d’Orsay le 26/10/16 à 18 h

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme dénonce le nouveau projet du Comité du patrimoine mondial de l’ UNESCO
qui sous la pression des pays arabes et musulmans , et les menaces palestiniennes envisage de redéfinir le Mur occidental
dans le cadre de la “Mosquée Al Aqsa / Al Haram Al Sharif”et décider que le Mur Occidental du Temple de Salomon , appelé aussi Mur des Lamentations est musulman. Le BNVCA a été informé par le Centre Simon Wiesenthal qui a reçu un exemplaire de l’ article 7A Projet de décision 40 COM 7A 13, présenté par le Koweït, le Liban et la Tunisie au Comité d’Etat-membre 21 UNESCO du patrimoine mondial (WHC).
Le BNVCA déplore que l’UNESCO otage des islamo palestiniens et des états arabo musulmans,subisse leur diktat et fassent de l’UNESCO le temple du mensonge,le siège de l’ignorance,le repaire des faussaires de l’Histoire,
Au nom de la Vérité, et de la Justice dues au peuple juif ,le BNVCA demande que cette résolution, dénommée “Vieille ville de Jérusalem et ses remparts”ne soit pas adoptée
Le BNVCA dénonce le harcèlement antijuif manifesté par l’UNESCO contre Israel le Peuple juif , leur héritage, et contre la vérité historique
Le BNVCA appelle au rassemblement organisé le 27 octobre 2016 à 18 h devant le Quai d’Orsay à Paris, pour protester contre la défection de la France,et pour condamner les résolutions révisionnistes et antisémites de l’UNESCO qui visent à déposséder le peuple juif de sa terre, de son patrimoine incontestable et de sa capitale éternelle JERUSALEM.

Le BNVCA condamne la résolution antisémite et négationniste,adoptée à l’UNESCO le 13/10/16 niant tout lien du peuple juif avec Jérusalem et le Mont du Temple.

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne avec force la résolution obscène et manifestement antisémite adoptée à l’UNESCO ce 13 octobre 2016; niant tout lien du peuple juif avec Jérusalem,et le Mont du Temple.
Cette nouvelle délibération discrédite gravement l’institution internationale qui en récidivant, devient le temple du mensonge, le siège de l’ignorance, et le panthéon des faussaires de l’Histoire .
Nous considérons cette agression morale comme une opération négationniste et révisionniste, une tentative de Shoa culturelle et cultuelle, commise au lendemain des fêtes solennelles juives,Yom Kippour au cours desquelles les juifs du monde entier récitaient les prières relatives au service divin que les Cohanim,les Grands Prêtres,pratiquaient dans ce Lieu Saint Juif : Le Temple de Salomon ..
En usant d’un tel procédé,l’UNESCO tente de déposséder les juifs de leur patrimoine pour le transférer aux musulmans au motif qu’ils sont palestiniens .
En agissant ainsi, les diplomates et les états signataires de cette résolution se font les relais de la propagande antijuive la plus abjecte.Loin d’oeuvrer pour la paix,ils entretiennent la haine et la guerre entre les peuples.
Nier le lien du peuple juif avec ses sources incontestables que constitue aussi le Temple de Salomon revient à nier tout lien entre le foetus et sa mère; ou encore entre la Kaaba et l’Islam.
Qu’on le veuille ou non,en dépit des résolutions de l’UNESCO, le Peuple Juif est lié de façon indéfectible à Jérusalem
Nous sommes convaincus que la vérité éclatera, et que les menteurs seront confondus.
L’UNESCO s’honorerait à réparer sa faute sans délai.

Le BNVCA requis par un client FREE mécontent de lire sur sa facture de “consommations etranger” PALESTINE au lieu d’ISRAEL Le BNVCA exige de FREE rectification et mesures internes.

Le BNVCA vient d’être requis par un client de FREE mécontent des références à la Palestine au lieu d’Israël qui figurent sur sa facture des consommations de septembre 2016 .

Le requérant avait utilisé son appareil alors qu’il se trouvait en vacances en Israël courant août 2016 et il nous déclare avoir eu la désagréable surprise de lire que PALESTINE remplaçait ISRAEL dans la rubrique VOS CONSOMMATIONS DATA DETAILLEES.

Le BNVCA saisit le PDG de FREE, auquel il demande des explications et une rectification immédiate et définitive.

Le BNVCA demande à FREE de faire procéder à une enquête interne afin de déterminer s’il s’agit d’une faute professionnelle et technique volontaire, afin de prendre le cas échéant les mesures disciplinaires, administratives et pénales qui s’imposent.

Le BNVCA dénonce et condamne le graffiti antisémite découvert le 18 Septembre 2016 sur la façade d’une boucherie cachère du 13e arrondissement de Paris

Le BNVCA dénonce et condamne le graffiti antisémite découvert le 18 Septembre 2016 sur la façade d’une boucherie cachère du 13e arrondissement de Paris. Une grande croix gammée et le terme « JUDEN » ont été inscrits en gros caractères de couleur rouge.
Le BNVCA a recommandé au prioritaire des lieux de déposer plainte. Nous demandons à la police de tout mettre en œuvre pour identifier et interpeller les auteurs en réquisitionnant si possible les vidéos des cameras de surveillance du secteur.
Nous demandons aux services techniques de la ville de Paris de faire procéder à l’effacement de ces insultes antisémites qui rappellent les périodes noires d’un racisme virulent et violent, annonciateur de discriminations et d’assassinat antiquités.