Comme l’a toujours clamé le Bnvca, le meurtre de Mireille Knoll le 23 mars 2018 est bien antisémite et motivé par la haine anti juive.

Le BNVCA apprend sans aucune surprise par la presse (JDD du 22 septembre 2019) que l’assassin de Madame Mireille Knoll est bien un antisémite notoire et que son geste commis le 23 mars 2018 à Paris n’a été commandé que par sa haine viscérale et religieuse des juifs. 

Nous rappelons que le Bnvca a été alerté par une brève information  parue le 24 mars sur “Le Parisien” signalant le crime d’une octogénaire.

Le BNVCA a été le premier dès le 25 mars 2018 à découvrir immédiatement que Mme Knoll était de confession juive et à qualifier ce meurtre d’antisemite. De plus la personnalité de l’auteur principal, la sauvagerie  du meurtre,  la lâcheté et la barbarie des assassins  ainsi que le mode opératoire ne laissaient pour le BNVCA  aucun doute sur le mobile antisémite.                    

Nous saluons le travail des Policiers dont les investigations ont enfin découvert les preuves de ce qui pour nous était l’évidence même.

L’auteur principal aura été radicalisé à l’islam extrémiste durant ses séjours en prison.    

Nous accordons notre entière confiance à Maitre Gilles William Goldnadel et Maitre Charles Baccouche, représentant respectivement la famille Knoll et le BNVCA afin que justice soit rendue.  

Nous attendons de la Justice que des sanctions sévères exemplaires et dissuasives soient prononcées à l’encontre des assassins anti juifs de feu madame Mireille Knoll.     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *