Communique de Presse Le BNVCA demande au Président de la République d’intervenir auprès des éditions Gallimard pour qu’elles renoncent à publier les oeuvres de l’anti-juif Louis Ferdinand Céline

Communique de Presse Le BNVCA demande au Président de la République d’intervenir auprès des éditions Gallimard pour qu’elles renoncent à publier les oeuvres de l’anti-juif Louis Ferdinand Céline
Le BNVCA est requis par de nombreux compatriotes scandalisés par l’intention des Editions Gallimard de publier des pamphlets de l’antisémite Celine.
Alors que le Monsieur le Préfet Potier, Délégué Interministériel de la DILCRAH alertait le gouvernement sur les risques de cette publication, tous nos correspondants nous ont exprimé leur indignation suscitée par les déclarations du Premier Ministre qui s’est déclaré en faveur de la publication de ces pamphlets de Louis-Ferdinand Céline ” à condition qu’elle soit soigneusement accompagnée “.
Le BNVCA rappelle que, avant et durant la guerre contre les nazis, Céline est resté proche des milieux collaborationnistes, au point de devenir un agent actif de l’Allemagne nazie.
Il présente lui même ses ouvrages en avouant de façon éhontée « Je viens de publier un livre abominablement antisémite, je vous l’envoie. Je suis l’ennemi No 1 des juifs ». Proche des milieux d’extrême droite il participe aux journaux collaborationnistes de Darquier de Pellepoix, et fait preuve d’un antisémitisme virulent.
Le BNVCA déplore que la propagande antijuive, parce qu’elle est l’oeuvre de Celine, soit encore considérée de façon scandaleuse comme un art et fasse partie de la littérature de notre pays.
La lutte contre l’antisémitisme ne pourra aboutir tant que dans notre pays il y aura des concitoyens fascinés par la haine antijuive, tant qu’il y aura des vecteurs pour la propager, sous prétexte d’une certaine liberté d’expression, et surtout dans un but mercantile. Le BNVCA est convaincu que l’incitation à la haine des juifs qui reste la marque de CELINE ne manquera pas d’endoctriner les jeunes générations. L’antisémitisme même bien écrit reste de l’antisémitisme. Dieudonné, Soral et les autres ne manqueront pas d’invoquer cette forme de tolérance pour justifier.leurs propres dérives.
Le BNVCA, soutient toutes les protestations exprimées contre ce projet de Gallimard et recommande de signer la pétition lancée en ligne: http://chn.ge/2Cu7zYF
Le BNVCA demande au Président de la République  d’intervenir personnellement auprès des éditions Gallimard pour qu’elles renoncent à leur publication controversée des oeuvres anti juives de Céline. 
Bagatelles pour un massacre, L’École des cadavres et Les Beaux Draps, écrits entre 1937 et 1941. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *