Communiqué : Le BNVCA salue la décision de la Cour de Cassation qui a rejeté le pourvoi formé par Jean Marie Le Pen

Le BNVCA salue la décision de la Cour de Cassation qui a rejeté le pourvoi formé par Jean Marie Le Pen, condamné par le Tribunal correctionnel et la Cour d’appel de Paris pour avoir déclaré que “ce que j’ai dit correspondait à ma pensée que les chambres à gaz étaient un détail de l’histoire de la guerre, à moins d’admettre que ça soit la guerre qui est un détail des chambres à gaz », « Je ne sais pas moi, je parle de choses précises, je n’ai pas parlé de nombre de morts, j’ai parlé d’un système, j’ai dit que c’était un détail de la guerre ». Il devra donc payer le montant de l’amende infligée par les Juges du fond et régler les dommages et intérêts alloués aux Parties civiles.

Nous rappelons que le BNVCA a déposé plainte dès qu’il a eu connaissance des propos ignobles proférés par Jean Marie Le Pen. Maître Baccouche, conseil du BNVCA, a démonté à l’audience, qu’Hitler avait  maintenu un niveau de vie confortable  aux allemands en pillant l’Europe et en spoliant les juifs de tous leurs biens en les envoyant périr dans les camps de la mort.

Nous considérons que, les Juridictions, en condamnant Jean Marie LE PEN, et la Cour de Cassation rejetant son pourvoi, ont manifesté avec éclat leur sagesse et leur indépendance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *