Corona et antisémitisme: rapport inquiétant du gouvernement

 par Shraga Blummai

Haine du Juif, haine de l’Etat d’Israël

Un rapport publié par le ministère des Enjeux stratégiques établit le même constat que l’Anti-Defamation League américaine: la crise du Corana a encore donné un coup d’accélérateur à la recrudescence déjà constatée de l’antisémitisme à travers le monde. Le rapport indique deux origines distinctes à ces manifestation même si elles se rejoignent dans la haine des Juifs et de l’Etat d’Israël. D’une part certains milieux d’extrême-droite en Europe et aux Etats-Unis et de l’autre des pays, Ong, organisations semi-étatiques et groupes terroristes qui rajoutent la corde de la crise du Corona à l’arc de leur campagne de délégitimation d’Israël.

Le rapport intitulé « Le virus de la haine » met en évidence les thèmes similaires de l’antisémitisme classique employés par ces deux sources différentes, dans leurs écrits ou les caricatures qu’elles diffusent, notamment à travers leurs réseaux sociaux. Les Juifs et l’Etat Israël sont conjointement accusés de répandre le virus du Corona, de profiter de la crise mondiale pour s’enrichir ou pour asseoir leur « domination sur le monde », et sur le plan régional pour « liquider la question ‘palestinienne’ ».

Le BDS tient une part non négligeable dans la diffusion du virus antisémite, comme le montrait un rapport précédent du ministère des Enjeux stratégiques intitulé « Derrière le masque ». Ce rapport recensait – de manière non exhaustive – de plus de quatre-vingt déclarations, photos ou caricatures diffusées par le BDS, de nature totalement antisémite et sans rapport aucun avec avec les objectifs officiels affichés par cette organisation tentaculaire. En fait, ces éléments démasquent définitivement leurs organisateurs.

Un exemple avec ce dessin du caricaturiste « officiel » du BDS, le Brésilien Carlos Latuff, qui figure comme accompagnement de cet article: on n’y voit un camp clôturé empli de ‘Palestiniens’, avec des miradors, fermé par un cadenas au couleurs du drapeau d’Israël et gardé par un soldat de Tsahal. Les « prisonniers » appellent à l’aide car Israël a introduit le virus du Corona dans cette enceinte afin de contaminer – donc tuer – tout le groupe. En plus d’être à l’opposé de la vérité, puisqu’Israël aide l’Autorité Palestinienne et même le Hamas à combattre le virus, il s’agit aussi d’une nazification de Tsahal et de l’Etat d’Israël en utilisant machiavéliquement des thèmes empruntés à la Shoah.

La crise du Corona vient donc à point nommé pour les antisémites et antisionistes de tous poils pour revigorer leur entreprise de délégitimation des Juifs et de l’Etat d’Israël.

Photo Yonatan Sindel/Flash90

Après la publication de ce rapport, le ministre aux Enjeux stratégiques Guilad Erdan a déclaré: « Le ministère duquel je suis responsable a pour mission de faire tomber les masques et révéler le visage hideux des antisémites à travers le monde. Il est inquiétant de constater que même en période de crise mondiale, certains font des heures supplémentaires pour inciter contre le peuple juif et l’Etat d’Israël, et cette fois-ci, c’est le Corona qui en est le prétexte. J’appelle la communauté internationale à adopter une attitude ferme contre toute manifestation d’antisémitisme et d’empêcher ce type de discours particulièrement en cette période. Nous continuerons notre combat de toutes nos forces contre ceux qui haïssent Israël ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *