Dieudonné : « Le coronavirus va justifier une crise financière par laquelle Rothschild et consorts vont dérober la totalité de l’épargne des moutons »

L’humoriste français controversé Dieudonné M’bala M’bala a été condamné mercredi 27 novembre 2019 à 9 000 euros d’amende pour complicité d’injure à caractère antisémite, suite à la diffusion de sa chanson « C’est mon Choaa », le 22 juin 2017.

La vidéo, toujours en ligne, avait obtenu 344 835 vues à la date du 8 mars 2020. Elle s’ouvre sur le message suivant, par lequel Dieudonné cherche à obtenir des vues pour engranger des fonds : « Afin de lui permettre de payer son amende, Dieudonné vous demande de regarder cette vidéo EN BOUCLE. 10 fois par personne et par jour, au minimum. Partagez en masse ! » On y voit ensuite Dieudonné chanter son texte : « J’ai chaud à la tête devant le barbecue. Si les merguez sont casher, j’aurai peut-être la corde au cou. J’en suis déjà à 20 000 euuu[ros] pour une brochette d’ananas. C’est décidé, je fais profil bas, c’est comme ça, c’est mon Choaa… ».

C’est avec « C’est mon Choaa » que Dieudonné introduit une autre de ses interventions en ligne consacrée à Simone Weil. La vidéo, intitulée « Dieudonné : Hommage à Simone Veil », mise en ligne le 4 juillet 2017, est également toujours en ligne. « (…) Je vous dédie, Simone, une petite chanson qui va faire danser un peu tout le monde cet été autour du barbecue », y dit Dieudonné.

Bien que condamné, Dieudonné continue de mettre régulièrement en ligne des vidéos liées à l’actualité sur sa page YouTube officielle. Sur son bureau sont toujours posés un ou deux ananas, rappelant sa chanson « Shoananas », qui tourne en dérision l’Holocauste, avec ces mots dans le refrain : « Tu me tiens par la Shoah, je te tiens par l’ananas »[1]. Expulsé du théâtre de la Main d’Or puis du théâtre de l’Ampoule et rencontrant des difficultés à se produire en salle, Dieudonné continue ses représentations à bord d’un « Dieudobus ».[2]

Dans une vidéo mise en ligne le 3 mars 2020 et intitulée « Dieudonné : 49-3 »[3], Dieudonné, vêtu d’un gilet jaune affublé d’un ananas, s’attaque au CRIF, qualifiant le dîner du CRIF de « dîner de la haine », et au président Emmanuel Macron, présenté comme obéissant docilement au CRIF. Il s’en prend en outre aux Rothschild, qui profiteraient de l’épidémie de COVID 19, et les accuse en filigrane d’avoir commandité une « propagande de terreur » autour du virus afin de remplir leurs propres caisses : « Ne soyez pas les derniers à comprendre ce qui est en train de se passer », recommande-t-il. La vidéo avait obtenu 147 936 vues à la date du 10 mars 2020.

Pour remédier à la supposée menace de la mainmise des Rothschild sur l’épargne du peuple, Dieudonné propose une solution : placer cette épargne dans sa cryptomonnaie à lui, le Sestrel, monnaie numérique dont la sortie est prévue pour novembre 2020.[4] Extraits :

Dieudonné : « une démocratie représentative qui ne représente que les intérêts de la banque Rothschild et consorts » 

« (…) Le mépris extrême que nous renvoient ces marionnettes de la banque Rothschild [le gouvernement] est étonnant et exponentiel. Ils semblent n’avoir aucune limite… ll n’y a plus de limite à leur arrogance. Votre vie et la mienne ne représentent pas plus que celle d’un poisson pris dans les filets d’un chalutier : on vous ramasse, vous n’existez pas. Nous ne sommes que de la matière première indispensable à leur mécanisme de domination. Rien n’a vraiment changé d’ailleurs depuis l’abolition de l’esclavage… si ce n’est que l’esclave à présent a accepté sa condition.

(…) Finissons-en avec cette imposture de démocratie représentative, une démocratie représentative qui ne représente que les intérêts de la banque Rothschild et consorts… Nous ne sommes pas nés esclaves, nous le sommes devenus, par cet endoctrinement. On peut même parler de dressage : nous avons été dressés, comme des chiens… Qu’ils nous considèrent comme des animaux, ce n’est pas un problème, le tout c’est qu’on n’ait rien à voir avec eux, qu’ils soient pas dans nos pattes.

Dieudonné au sujet du dîner du CRIF : Une « soirée à la gloire de la haine », un « dîner de la haine », « je leur pisse dans la bouche »

(…) La bonne nouvelle c’est que le dîner annuel du CRIF a été reporté. Ah, enfin une bonne nouvelle dans la journée. Cette soirée, à la gloire du communautarisme hystérique, à la gloire de la haine, n’aura donc pas lieu, il sera reporté, nous dit-on, et la présence d’Emmanuel Macron a été exigée. (…) Les institutions juives attendent une parole forte d’Emmanuel Macron au dîner du CRIF. Il a intérêt à réviser un petit peu sa copie, parce que là il va se faire remonter les bretelles. Moi je serais à sa place, je t’enverrai chier tout ce petit monde. Je leur dirais : allez tous vous faire enculer bien profondément. Ils doivent le sentir d’ailleurs parce que je n’ai pas été invité au dîner de la haine, non, et c’est tant mieux, et je continuerai pour ma part, vous l’avez compris, à leur pisser dru dans la bouche.

(…)  certaines personnes bien informées renchérissent : le coronavirus et sa propagande de terreur vont justifier une crise financière hors du commun par laquelle Rothschild et consorts vont dérober la totalité de l’épargne des moutons partout sur la planète. (…) Ne soyez pas les derniers à comprendre ce qui est en train de se passer. Placez votre épargne à l’extérieur de leur champ d’action. Dépêchez-vous. Ils ont pour projet de le saisir. Placez-le dans la cryptomonnaie, et plus précisément dans le sestrel [projet de cryptomonnaie de Dieudonné], le sestrel qui grimpe, qui grimpe, qui grimpe, la première cryptomonnaie de culture française. Elle se situe à l’étranger parce qu’en France évidemment… Vous savez : ne vous faites plus saisir votre argent par un Etat que vous jugez voyou. »

Notes :

[1] Voir les rapports MEMRI sur Dieudonné : Quenelle+, la page Facebook ouvertement antisémite des fans de Dieudonné, 4 mai 2016 ; Dieudonné attaque des personnalités juives françaises dans sa nouvelle vidéo « BHL fait un four », 12 décembre 2014 ; L’Antisémite : Une coproduction franco-iranienne d’un film de Dieudonné tourne en dérision Auschwitz, 31 décembre 2013 ; Dieudonné appelle à l’alliance des chrétiens et des musulmans contre « ceux qui ont persécuté Jésus et Mahomet », 10 juillet 2012 ; Une coproduction franco-iranienne d’un film de Dieudonné tourne en dérision Auschwitz, 20 février 2012 ; Dieudonné prépare son prochain film : L’Antisémite, 25 novembre 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *