Communiqué : Je boycott

Le BNVCA condamne l’attitude et la démarche d’un petit groupe d’Israéliens qui non seulement félicitent l’Union Européenne qui a décidé de l’étiquetage obligatoire mais discriminatoire des produits en provenance d’Israël mais veulent encore aller plus loin en demandant à l’Union Européenne d’interdire les produits Israéliens en provenance des territoires sous contrôle de l’état juif. Le groupe de signataires comprend quelques anciens Ambassadeurs d’Israël un ancien Procureur un ancien Président de la Knesset et quelques autres écrivains et prétendus intellectuels.

Nous considérons que les nouvelles dispositions de l’Union Européenne encouragent le boycott général d’Israël. Dans les années 40 les Français qui c’étaient rangés au côté de l’ennemi agissant contre leur pays étaient qualifiés de traîtres. Alors que plusieurs pays ont interdit le boycott, ce groupe d israéliens croyant agir au nom d’une certaine morale politique désuète se fourvoie.  

La liberté d’expression que leur permet la supra démocratie Israélienne va sans aucun doute renforcer l’influence du mouvement illégal BDS dont les actions d’incitation à la haine d’Israël contribuent à accroître l’antisémitisme et pousser à l’acte anti juif en Europe en général et en France en particulier.

Nous attendons du gouvernement Israélien qu’il prenne la mesure du risque qui menace les juifs de diaspora et qu’il recadre les signataires irresponsables de cette pétition inique et dangereuse.  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *