Israël boude l’Unesco, la France se désole… | Coolamnews

Israël boude l’Unesco, la France se désole…

Désolant: La France s’étonne encore de la défiance d’Israël face à l’Unesco !

Ce qui est réellement désolant c’est que la France s’étonne encore, ( par l’intermédiaire et sous la plume du journal « Le Monde »), que : « Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou ait osé décliner hier, mercredi 26 septembre, l’invitation à une conférence sur l’antisémitisme organisée par l’Unesco à New York, en raison de  son « parti pris persistant » !

Ce qui est désolant … C’est que la France s’étonne encore qu’Israël mette des conditions à son retour au sein de cette organisation, que ce petit pays ose déclarer « Quand (…) l’Unesco mettra fin à son parti pris anti-israélien, quand il cessera de nier l’histoire et commencera à se battre pour la vérité, Israël se fera un honneur de le rejoindre à nouveau mais en attendant, Israël luttera contre l’antisémitisme à l’Unesco et partout ailleurs ».

Ce qui est désolant… C’est que la France s’étonne encore de la fureur d’Israël au constat que depuis 2009, l’Unesco ait fait voter 71 résolutions condamnant Israël contre 2 pour l’ensemble des autres pays dans le monde !

Ce qui est désolant… C’est que la France s’étonne encore qu’Israël se soit déjà emporté à maintes reprises contre des prises de position de l’institution.

Un exemple ? Alors qu’en 2011, l’Unesco avait décidé de l’admission de la Palestine comme membre à part entière de l’institution, qu’il ait pu provoquer la fureur israélienne en juillet 2017 en inscrivant, (je cite) « la Vieille ville d’Hébron sur la liste du patrimoine mondial en danger et en caractérisant Hébron, en Cisjordanie occupée, comme ville islamique, alors que les juifs, dont quelques centaines y vivent aujourd’hui retranchés au milieu de 200 000 Palestiniens, y revendiquent une présence de 4 000 ans »….

L’ADN de l’UNESCO

Ce qui est désolant sinon étonnant c’est que de New York, Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO, n’ait pas réagi directement aux propos du Premier ministre israélien. « Le racisme et l’antisémitisme sont des fléaux qui nous concernent tous et qui nécessitent une mobilisation collective », a-t-elle dit, en justifiant la tenue de la réunion. « La lutte contre le racisme et l’antisémitisme par l’éducation fait partie de l’ADN de l’UNESCO », a-t-elle aussi assuré. « C’est une responsabilité collective à laquelle nul ne doit se soustraire, qui ne doit pas être instrumentalisée et qui nécessite que nous soyons tous unis », a-t-elle conclu !

Ce qui est véritablement étonnant c’est que nous, nouveaux israéliens toujours français « quelque part », nous désolions encore de la position de la France, que nous ne puissions décidément pas faire le deuil de ce qui fut le si doux pays de notre enfance…

Source : Coolamnews

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *