Le BNVCA accueille avec satisfaction la décision du Tribunal de Paris qui délibérant le 27/11/2019 condamne encore une fois Dieudonné à 9000 euros d’amende qu’il doit payer sous peine d’emprisonnement.

 Le B N V C A, qui poursuit sans répit sa lutte contre l’antisémitisme forcené de Dieudonné M’Bala M’Bala, approuve avec satisfaction de la condamnation infligée par la 17ème Chambre Correctionnelle à ce multirécidiviste, à une forte amende de 9 000 €, en délibéré du 27 novembre 2019 pour avoir diffusé une chanson ignoble sur le thème “C’est mon Shoaaaa” le 22 juin 2017.

Le B N V C A est à l’initiative de la plainte déposée par son conseil Maitre Charles Baccouche le 13/07/2017 contre cet individu qui se complait à ironiser sur la Shoah, le plus grand génocide de tous les temps commis contre l’humanité.

Le BNVCA était représenté à l’audience du 27 novembre 2019 par son avocat Maitre Charles Baccouche qui a réclamé une sanction forte et dissuasive, voire à une peine de prison.

Le jugement prévoit effectivement que si le prétendu humoriste qui ne fait plus rire personne depuis longtemps, ne s’acquitte de l’amende qui lui est infligée, pourrait enfin voir sa peine transformée en emprisonnement. 

 Le BNVCA insiste sur le mépris constant exprimé par cet individu à l’égard de ses Juges et à l’égard des victimes des nazis qui ont organisé et réalisé ce massacre industriel des juifs dans des conditions atroces et dans tous les pays d’Europe.

Nous considérons qu’il est temps de mettre l’influence néfaste de Dieudonné hors d’état de nuire et le contraindre légalement et par toute les voies de justice, à payer toutes les amendes auxquelles il a été condamné.

Le Président

Sammy GHOZLAN 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *