Le BNVCA est alerté par de nombreux correspondants, téléspectateurs et internautes, scandalisés par la promotion d’une bande dessinée incitative à la haine d’Israël, intitulée « MOH PALESTINIEN MAIS PRESQUE » que font France 3 et France Info.

Le BNVCA est alerté par de nombreux correspondants, téléspectateurs et internautes, scandalisés par la promotion d’une bande dessinée incitative à la haine d’Israël, intitulée « MOH PALESTINIEN MAIS PRESQUE » que font France 3 et France Info. 

Cet album BD qui prétend relater l’histoire de MOH, un enfant palestinien enfermé dans les prisons israéliennes, reprend tous les vieux poncifs antisémites, et les clichés de la désinformation.

Nous n’avons eu de cesse de démontrer que l’incitation à la haine d’Israël est la source essentielle de l’antisémitisme que subissent depuis 20 ans, depuis l’Intifada engagée contre les citoyens juifs d’Israël, et reproduite contre les citoyens juifs de France à la faveur des campagnes de dénigrement de l’image de l’Etat Juif. Nous déplorons que France Télévisions se rende complice de cette incitation à la haine.

Nous rappelons que déjà en 2000 France 2 a diffusé en boucle un reportage controversé et bidonné sur la mort prétendue de Mohamed Al Dura, accusant sans preuve les tirs de soldats israéliens.

Nous avions déjà mis en cause ce reportage repris par les chaines du bouquet arabe, considérant qu’il a déclenché la première vague d’antisémitisme en France en même temps que la première intifada en Israël.

 Cet antisémitisme d’inspiration islamo palestinienne tue en Israël mais a tué aussi en France, Ilan Halimi, les enfants de l’école juive de Toulouse, dans l’Hyper cacher de Paris, et à leur domicile Sarah Halimi, Mireille Knoll.

Le BNVCA demande au Ministre de l’Intérieur et au Directeur de la DILCRAH d’empêcher une accélération certaine de l’antisémitisme violent, en prenant toutes les mesures préventives et en interdisant la publication et la diffusion de ce brûlot caricatural, extrémiste et discriminatoire, qui fait passer les juifs et les israéliens pour des nazis.

Le scénario ne rapporte pas l’antisémitisme officiel enseigné aux enfants dans les écoles palestiniennes auxquels on apprend l’arithmétique en comptant « UN JUIF TUÉ ET DEUX JUIFS TUÉS = 3 JUIFS MORTS ».

L’histoire ne rapporte pas que les camarades de MOH servent de boucliers humains aux terroristes palestiniens du FATAH du FPLP du HAMAS du Djihad islamique, Il ne narre pas encore, les missiles lancés depuis les minarets des mosquées ou les toits des hôpitaux sur les populations civiles d’Israël. Il ne dit rien sur les faux morts palestiniens qui ressuscitent ou les faux enfants blessés …etc

Il n’y est pas relaté non plus l’assassinat d’un bébé juif israélien poignardé dans son berceau après que ses parents aient été assassinés eux aussi, ni la mort dans les bras de son père d’un autre bébé tué par balle dans la tête tirée par un sniper palestinien, ni la prise d’otage de 3 adolescents et leur assassinat, ni celle d’une jeune fille enlevée, violée et poignardée. Il ne raconte pas les pressions et tortures exercées sur les arabes chrétiens contraints de se convertir ou s’exiler. 

Non un seul regard, le regard pro palestinien, anti israélien anti juif.

Nous rappelons que déjà en 2002, le BNVCA avait fait retirer des bibliothèques des écoles le petit livre illustré « MOMO LE PETIT PALESTINIEN » qui mentait aux enfants.

Le BNVCA lance un appel à des dessinateurs de talent susceptibles de créer une bande dessinée qui racontera la vérité tant sur le palestinien que sur le juif israélien.

Le BNVCA a décidé de saisir le CSA et de réclamer au Ministre de l’Intérieur et au Directeur de la DILCRAH l’interdiction immédiate de cette bande dessinée, le retrait de cet album BD de tous les rayons des librairies et leur destruction administrative.

Le Président

Sammy GHOZLAN 

01 77 38 49 44

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *