Le BNVCA salue la décision de la Cour d’Appel qui a relaxé l’historien Georges Benssoussan est lavé enfin de toute suspicion de racisme ou d’islamophobie.

Le BNVCA salue la décision de la Cour d’Appel qui a relaxé l’historien Georges Bensoussan et lavé enfin de toute suspicion de racisme ou d’islamophobie.
Nous considérons que la vérité a gagné. Mr Georges Bensoussan victime d’un procès en sorcellerie, a été lavé de toute accusation de racisme ce 24 mai par arrêt de la Cour d’appel de Paris.
Une décision qui confirme le jugement rendu en mars 2017. Depuis deux ans et demi, Mr Bensoussan  responsable éditorial du Mémorial de la Shoah, auteur de nombreux ouvrages sur la destruction des juifs européens, l’histoire du sionisme et sur la condition juive dans le monde arabe, était trainé devant les tribunaux pour avoir repris, lors de l’émission Répliques, animée par Alain Finkielkraut, les termes et l’analyse du sociologue Smain Laacher sur l’antisémitisme dans la culture arabe.
Le BNVCA s’était opposé à la LICRA qui en première instance avait commis l’erreur de s’associer au Comité contre l’Islamophobie en France (CCIF), artisan du djihad judiciaire contre les intellectuels et les journalistes, la Ligue des droits de l’homme, le MRAP, le parquet, et un obscur « Comité de soutien O sans papiers »
Maintenant que justice à été rendue innocentant Georges Bensoussan, nous estimons que le Président du Mémorial de la Shoa, Monsieur Eric de Rothschild s’honorerait à le rétablir sans délai, dans ses fonctions, afin qu’il poursuive ses travaux d’une importance et d’une qualité  exceptionnelle.
Le Président                                                   
Sammy GHOZLAN

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *