Quelle leçon de dignité: Vive opposition communautaire albanaise contre des rappeurs antisémites

Vive opposition communautaire albanaise contre des rappeurs antisémites

Un festival appelé ” Albanien Festival ” qui aura lieu les 5 et 6 mai 2018 à Schaffhouse a suscité une polémique dans les médias suisses et allemands en raison d’un scandale risquant de provoquer un séisme politique.

En fait, deux rappeurs d’Allemagne figurent dans le programme de ce festival, alors qu’ils sont, ces derniers jours, la cible de fortes critiques du public allemand. Il est question des rappeurs « Kollegah » et « Bang », lesquels, avec leur chanson ont durement agressé les victimes de l’Holocauste. Plus spécifiquement, dans leur chanson « 0815 », les rappeurs parlent de leur corps en affirmant qu’ils sont  « plus définis que ceux des prisonniers d’Auschwitz », tandis que dans un autre texte ils chantent « Je fais un autre holocauste Molotov » .

Il est étonnant de constater que ces deux rappeurs viennent de recevoir, il y a quelques jours à peine, le prix principal décerné en Allemagne pour la musique populaire « Echo ». L’attribution de ce prix a suscité une indignation des musiciens et des médias en Allemagne et au-delà. La controverse est allée si loin que certains des lauréats, ont, en signe de protestation, rejeté leur prix.

Ambassadeur Gjoni: Dommages importants à l’image des Albanais

Le fait que le festival porte l’épithète «albanais» a suscité la réaction immédiate et féroce de l’Ambassade albanaise à Berne. Dans une missive adressée à l’organisateur, pour l’Ambassadeur Ilir Gjoni,« cet événement, organisé sous le nom de ‘Festival albanais’ pour l’Ambassade de la République d’Albanie est inacceptable car deux des invités, à travers leur musique, font de la propagande antisémite en transmettant un message répréhensible. Leur participation à cette activité que vous avez appelé « Festival Albanais» viole gravement l’image de l’Albanie et des Albanais et est donc totalement inacceptable », peut-on lire dans la lettre de l’ambassadeur. « Cela est inacceptable à la fois pour la République d’Albanie et pour l’ensemble du peuple albanais qui est connu et fait partie des rares peuples à avoir protégé et abrité les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale », lit-on dans ce même courrier. I. Gjoni s’est adressé aux organisateurs en leur demandant « de revoir la décision d’inviter les deux chateurs précités et de changer l’appellation du festival ». Aussi M. Gjoni a confirmé à albinfo.ch, qu’avec l’ambassade de la République du Kosovo, un communiqué conjoint serait publié pour condamner cette organisation.

Xhemaili: C’est inadmissible pour la communauté albanaise Mustafa Xhemaili, actuellement ambassadeur par intérim de la République du Kosovo à Berne, a confirmé pour albinfo.ch que le communiqué conjoint sera bientôt publié. Il a également, au nom de l’ambassade, condamné sévèrement l’action des organisateurs du festival. « Il est inacceptable que, au nom de la communauté albanaise de la Suisse, ces derniers invitent de tels chanteurs qui, à travers les paroles de leurs chansons, véhiculent une haine antisémite », a déclaré Xhemaili.

L’Assemblée des Albanais de Suisse condamne fermement la participation des rappeurs antisémites

Contre cette action des organisateurs de ce dit festival, l’Assemblée des Albanais de Suisse s’est également exprimée dans une déclaration pour albinfo.ch. « L’Assemblée des Albanais de Suisse (AAS) prend clairement ses distances et juge l’invitation de ces deux interprètes d’un caractère raciste et antisémite. Les Albanais ont eux-mêmes été victimes de la haine et de discriminations raciales, ils sont donc sensibles à ces sujets. Nous avons, bien que dans des proportions incomparables, un passé analogue au peuple juif. Nous avons aussi été la cible de projets d’extermination qui, heureusement, n’ont pas été pleinement réalisés, et ce grâce à l’intervention du monde occidental, et où un rôle déterminant a été joué par de nombreuses personnalités politiques mondiales issues de populations juives ».

« Les racines de l’amitié avec la population juive ont été plantées par nos pères et mères qui, au risque de la vie, ont tout fait pour sauver les familles juives innocentes victimes du fascisme féroce lors de la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, l’idéologie nazie et antisémite est en conflit avec la tradition et l’honneur, la philosophie de vie et surtout avec les intérêts nationaux des Albanais. En tant que tel, nous résistons fortement et nous nous distançons de tels événements. Quant aux organisateurs, nous leur demandons d’annuler l’invitation des deux rappeurs en question et de laisser le public albanais en Suisse apprécier les valeurs culturelles des bons artistes », a déclaré le membre de l’Assemblée parlementaire suisse, Nazmi Jakurti. Il souligne également la coopération exemplaire dont l’AAS a fait preuve, il y a deux ans, avec la communauté juive de Suisse dans l’organisation de l’exposition itinérante « Besa ».

Mehaz Alija, UCIAS: Sont inadmissibles toutes les tendances antihumaines

Mehaz Alija, Président de l’Union des Communautés Islamiques Albanaises en Suisse (UCIAS),  s’est également exprimé pour albinfo.ch. « Nos principes tels que la compréhension mutuelle, la tolérance et la coexistence sociale sont connus, et sont inacceptables pour nous toutes les tendances qui sont inhumaines, racistes, antisémites, anti-antichrétiennes ou anti-islamiques. Pour nous, il est très important de préserver les valeurs civiques positives de cette société où nous vivons et versons la sueur de nos efforts. Dans cet Etat, nous apprécions hautement les valeurs fondamentales de l’humanité, comme l’harmonie multiculturelle, multiconfessionnelle et multinationale, qui demeurent éternellement comme valeur de base et sublime de l’Etat helvétique» a déclaré Mehaz Alija, Président de l’Union Communauté islamique albanaise en Suisse.

Fehim Abazi, BSHIZ: Contre le langage/discours xénophobe et antisémite

Pour Fehim Abazi, Président fraichement élu de la Communauté islamique albanaise de Suisse, « en tant que membre de la société helvétique, laquelle, pour tous les citoyens, sans distinction d’ethnicité et de race, se distinguent par des valeurs démocratiques et humaines élevées, nous avons toujours exprimé et exprimons notre préoccupation vis-à-vis toute rhétorique anathématique, xénophobe et antisémite. Nous sommes inquiets, à l’instar de la réaction de nombreux acteurs publics en Suisse et au-delà, lorsqu’on voit s’organiser un concert dans lequel, outre d’autres artistes, deux interprètes aux opinions et au langage antisémite, soient invités. Cela est d’autant plus préoccupant pour nous pour car l’organisateur de ce concert est issu de la communauté albanaise, alors que tout le monde sait qu’en tant que nation et peuple pendant la Seconde Guerre mondiale, nous nous sommes distingués pour la préservation et la protection des Juifs persécutés.

Durant toute la journée, albinfo.ch a vainement essayé d’entrer en contact avec les organisateurs du « Albanien festival », dont M.B en est l’organisateur. L’organisateur de l’événement « Festival albanais » propriétaire d’une école de conduite Suisse. Suite aux pressions toutes azimutés de la communauté, fin de journée, l’organisateur a informé albinfo.ch que demain ils allons considérer l’éventualité d’annuler l’invitation des deux sulfureux rappeurs qui tiennent des propos antisémites.

 

Source : albinfo.ch, 19 avril 2018

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *