SONDAGE SCANDALEUX: “LA FRANCE DOIT ELLE RAPPELER SON AMBASSADEUR EN ISRAEL”.

Le BNVCA reçoit de très nombreuses protestations d’internautes, auditeurs d’Europe 1, téléspectateurs de LCP ou lecteurs du JDD, scandalisés par un sondage lancé via le site d’Europe 1 par la chaîne parlementaire LCP et le Journal du Dimanche JDD ,qui invite à voter et commenter l’enquête organisée par ces médias sur le thème “LA FRANCE DOIT ELLE RAPPELER SON AMBASSADEUR EN ISRAEL”.
Le message annonce que les commentaires les plus pertinents seront diffusés sur LCP mercredi soir dans l’émission “Ca vous regarde ” à 19h0, animée par Arnaud Ardouin.
Ce type de sondage est d’autant plus choquant qu’il discrimine l’Etat juif, et absout l’organisation islamo terroriste du Hamas qui gouverne Gaza.
Ce mouvement qui utilise ses enfants et ses femmes comme boucliers humains sacrifie les palestiniens sur l’autel d’un retour illusoire et impossible.
40000 gazaouis dont plusieurs sont armés tentent de violer la frontière qui sépare Gaza d’israël, pour envahir le territoire souverain de l’Etat juif.
La France comme les pays de la coalition bombardent leurs ennemis pour protéger nos frontières situées à 10.000 km du conflit. Le droit, la justice et la légitimité sont aujourd’hui du côté d’Israel qui défend  sa frontière de la menace d’invasion, et protège ses citoyens situés à 100 mètres seulement du danger islamo terroriste gazaoui.
Toute cette agitation, tous les discours accusateurs donnent le sentiment que les médias en cause font la guerre contre Israel à la place des palestiniens. Qu’ils digèrent mal la brillante victoire d’Israel au concours Eurovision, que la souveraineté du peuple juif sur Jérusalem les dérange au plus haut point.
Le BNVCA condamne les méthodes utilisées par certains médias qui violent les règles élémentaires de leur code de déontologie, en diffusant des fausses informations, sans contrôler ni les faits ni la source, prenant pour argent comptant les “fake news”, les images montées et les reportages bidouillés que leurs fournissent les activistes du Hamas.
Pour preuve, Ismael Haniye, chef du Hamas, vient d’avouer, à son retour d’Egypte, que 50 combattants du Hamas figurent parmi les 52 victimes tuées à Gaza.
Un comble que les informations vérifiées et fournies par les autorités israéliennes soient aujourd’hui avouées publiquement par le chef du Hamas, alors que ce sont les reporters qui auraient du le faire à partir du champ d’affrontement et non des salons de grands hôtels.
Le BNVCA va demander aux autorités compétentes et au CSA de faire diligenter une enquête sur la fausse information de la mort d’un bébé à Gaza, prétendument victime des gaz lacrymogènes lancés par  les soldats israéliens. Selon une agence de presse I24 news, la malheureuse fillette de 8 mois souffrant d’une malformation cardiaque est morte naturellement. Mais sa famille aura été soudoyée par le Hamas  moyennant des compensations financières, pour témoigner faussement devant les caméras que la mort  était due à l’absorption de gaz lacrymogènes.
Diffamez, diffamez, il en restera toujours quelque chose  semble être la devise de certains médias.. 
Le BNVCA qui recense depuis 18 ans les actes antisémites a prouvé que l’incitation à la haine d’Israel est la source du passage à l’acte anti-juif., et la cause du départ des français juifs pour des contrées moins hostiles.
L’installation de l’ambassade des USA à Jérusalem, la reconnaissance officielle de Jérusalem comme capitale de l’Etat juif, cette  vérité, cette évidence, ne sont que des prétextes invoqués par les palestiniens pour embraser la région.
Les médias, les diplomates, auraient ils préféré que les juifs d’Israël soient les victimes des envahisseurs palestiniens.
Le BNVCA exige de ces médias qu’elles présentent des excuses, et rectifient leurs informations car celles-ci déclencheront inévitablement des agressions antisémites.
Cela a inévitablement déjà commencé.
Le Président                                                   
Sammy GHOZLAN

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *