Iran: les manifestants envahissent les rues en scandant “Mort à la Palestine” – i24 News

Iranian protesters gather in downtown Tehran
ATTA KENARE (AFP)

Les manifestants iraniens, dans un retournement surprenant des événements dans le pays, sont descendus dans la rue pour exprimer leur opposition au régime au pouvoir en chantant “Mort à la Palestine”.

“Quittez la Syrie, pensez à nous”, pouvait-on également entendre selon une traduction des vidéos montrant les manifestations.

Les protestations ont débuté ce week-end et se sont poursuivies lundi, alors que les manifestants anti-régime expriment leur frustration face à la chute de la monnaie iranienne, à la poursuite du financement des groupes terroristes régionaux et des opérations militaires en Syrie au nom du président assiégé Bachar el-Assad.

Les manifestants ont exprimé leur colère à l’attention du régime iranien qui préfère privilégier une intervention étrangère avant de réguler la propre économie du pays, qui a été encore plus fragilisée depuis que le président Donald Trump a abandonné l’accord nucléaire historique et réimposé des sanctions contre Téhéran.

Sohrab Ahmari

@SohrabAhmari

MUST-WATCH: Crowds in Iran are chanting “Death to Palestine!” Not to Israel. Not to America. But to Palestine.

Hamas and Hezbollah and Palestinian Jihad can kiss their Iranian funding goodbye if the regime falls. https://twitter.com/jalilazizi13/status/1011216813944901633 

👑👑jalil azizi👑👑@jalilazizi13

شعار مرگ بر فلسطین _ خیابان لاله زار _ 4 تیر

زنده باد جوانان بيدار ايران

وعده ما امشب سراسر ايران✌️✌️

“Mort à la Palestine” ont-ils réitéré en référence aux efforts du régime iranien pour financer le gouvernement du Hamas lié au terrorisme dans la bande de Gaza et fomenter le terrorisme contre Israël.

Les manifestations semblent prendre de l’ampleur et aboutiront à une manifestation massive à Téhéran devant le parlement du pays.

La police iranienne a attaqué les manifestants avec des gaz lacrymogènes.

Saeed Ghasseminejad, un chercheur iranien à la Fondation pour la défense des démocraties qui a suivi les manifestations en cours, a déclaré que les tensions entre les citoyens iraniens et le régime radical au pouvoir étaient à son apogée.

“Les Iraniens en ont marre du régime et de ses deux factions”, a-t-il souligné.

“Au cours de l’année dernière, le dollar a été apprécié de 140% contre le rial: le régime vend du pétrole pour financer des groupes terroristes et ses aventures militaires dans la région tandis que les Iraniens deviennent de plus en plus pauvres chaque jour,” a-t-il expliqué.

Selon le chercheur, “le régime est entré dans une crise profonde depuis les protestations généralisées de décembre dernier et il est essentiel d’augmenter la pression économique et de commencer à soutenir les figures iraniennes qui ont le soutien des personnes désirant mettre fin aux mollahs.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *