Israël demande le retour de Jonathan Pollard, Washington refuse

Israël demande le retour de Jonathan Pollard, Washington refuse

Le ministère américain de la Justice a rejeté une demande officielle de l’Etat hébreu autorisant Jonathan Pollard à s’installer en Israël, a annoncé mercredi un rapport trois ans après la libération de l’espion. Le Premier ministre Benyamin Netanyahou aurait demandé au président américain Donald Trump d’autoriser l’émigration de Pollard…….Détails……..

Pollard a passé près de 30 ans en prison après avoir été reconnu coupable d’espionnage pour le compte d’Israël.
Il ne s’est pas rendu dans l’État juif depuis sa libération en novembre 2015.
Hadashot TV a rapporté qu’Israël avait également déposé une demande officielle auprès du ministère américain de la Justice, demandant que Pollard soit autorisé à s’installer en Israël, où il resterait dans des conditions restrictives dans le cadre d’un accord entre les deux pays.
Il y a plusieurs semaines, le ministère a rejeté sans équivoque la demande, selon le rapport, en affirmant que la raison en était “la gravité des crimes” commis par Pollard dans les années 1980.
Au terme de sa liberté conditionnelle, il doit rester cinq ans sur le sol américain, ce qui l’empêche de s’installer en Israël comme il en a exprimé le souhait.Son sort a donné lieu à un interminable bras de fer entre Israël, où il est vu par une bonne partie de la population comme un héros national ayant sacrifié sa liberté, et les Etats-Unis, dont les présidents successifs, de Ronald Reagan à Barack Obama, avaient toujours refusé sa libération anticipée.

De hauts responsables du Pentagone ou de la CIA n’ont jamais digéré la masse d’informations classées secret-défense que l’espion a livrées contre de l’argent et en pleine guerre froide à l’allié stratégique israélien des Etats-Unis.
Il aurait aidé Israël à bombarder en 1985 le QG de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP), alors exilée en Tunisie, et à assassiner le numéro deux de l’OLP, Abou Jihad, à Tunis en 1988.
Une mesure de clémence serait une faveur supplémentaire faite par les Etats-Unis après la reconnaissance par M. Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël et la décision de transférer l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem.

Source I24News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *