La candidate de “The Voice” rattrapée par ses tweets complotistes

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Glamour, islam et beauté: Mennel, le cocktail manqué de TF1

par

Hervé Karnovic


Mennel, la talentueuse et jolie candidate enturbannée de l’émission « The Voice » a été rattrapée par ses tweets complotistes. TF1 rate son rendez-vous avec la « diversité ».


En allant chercher une jolie youtubeuse prénommée Mennel, pour son télécrochet « The Voice », TF1 a cru faire une bonne affaire. Un, la demoiselle est jeune et ravissante, avec des yeux bleus innocents propres à séduire la majorité des téléspectateurs. Deux, elle porte turban et est issue de la « diversité », comme on dit : elle touche donc un segment d’audience non négligeable dans une France de plus en plus multiculturelle. Trois, cette touche d’islam glamour (on pourrait l’appeler is-glam) a dû plaire aux « marketeurs » de l’équipe de prod’, pour se mettre au diapason des industries de la mode, des cosmétiques et du divertissement. Ces industries trouvent à la fois lucratif et hyper tendance de dérouler le tapis rouge à des jeunes femmes qui exhibent ce qu’elles ne veulent pas montrer. On comprend TF1 : Mennel était une poule aux œufs d’or en puissance, elle pouvait fournir à la chaîne l’occasion de sortir de son image franchouillarde.

Mennel, la voix du vivre-ensemble… ou presque !

L’enregistrement de l’émission a parfaitement rempli le cahier des charges. L’ange bleu halal, regard clair et voix légèrement tremblante, a eu la bonne idée d’interpréter la chanson « Hallelujah » de Leonard Cohen, donnant l’impression d’une entente parfaite entre des références musulmanes (le turban), catholiques et judaïques (Cohen, « Hallelujah », vous suivez ?). N’y voyant pas malice, le jury s’est lâché dans le dithyrambe, suivi par un auditoire bien conditionné par les chauffeurs de salle. Mennel, dûment sélectionnée, était bien partie pour être une locomotive de l’émission.

Patatras ! Dès le lendemain de la diffusion, les révélations pleuvent. L’ange bleu en perd ses ailes : fan des organisations islamistes les plus virulentes (Baraka City notamment), fan de Tariq Ramadan, Mennel dégringole de son piédestal tout neuf à la vitesse où se répandent ses anciens tweets (effacés depuis, mais trop tard). Elle y met ainsi en cause le caractère terroriste de l’attentat de Nice, prétend que le vrai terroriste, c’est le gouvernement, reprend des théories complotistes sur les attentats de 2016… Une catastrophe.

Cerise sur le gâteau, on se rend compte qu’en interprétant sa chanson à moitié en arabe, la candidate en a profité pour transformer la chanson de Leonard Cohen… en chant religieux islamique ! Un joli tour de passe-passe, car si les téléspectateurs non musulmans et non arabophones n’y ont vu que du feu, les entrepreneurs identitaires islamistes et leurs suiveurs n’en ont pas manqué une miette.

TF1 « réfléchit »

Malgré le tir de barrage habituel d’une partie de la presse, tentant d’étouffer le scandale en attribuant ces révélations à l’extrême droite, la pépite de TF1 est devenue, du jour au lendemain, une patate chaude. Que faire ? Virer la candidate, au risque de la transformer en victime et d’être qualifié de chaîne islamophobe ? La garder, et donner l’impression qu’on encourage les pires dérives islamistes ? Pour l’heure, TF1 « réfléchit ». Mieux vaut tard que jamais, mais réfléchir avant aurait été préférable.

On en viendrait presque à plaindre Mennel, qui voit ses perspectives de succès grand public s’éloigner au galop. Elle a réagi une première fois, sur le mode Jawad : c’est pas moi, j’ai rien fait, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. Voyant que ça ne suffisait pas, elle s’est enfin excusée. Va-t-elle finalement sauver sa place ? TF1 nous emballera sa décision, au choix, dans la vertu républicaine ou dans le respect du talent, et tout le monde sait d’avance que ce sera du pipeau. L’image de la chaîne et l’équilibre financier de l’émission, voilà ce qui compte. Si le scandale autour de la candidate carbonise ses espoirs de carrière musicale, TF1 s’en remettra.

L’islam radical dit « merci »

Quant aux acteurs de l’islamisme radical en France, c’est tout bénéf’ pour eux, merci. Au cas où Mennel se ferait sortir de « The Voice », ils pourront la recycler en martyre en attendant de trouver une remplaçante, si possible aussi jeune et jolie. Il y a pléthore d’émissions où on peut lâcher de belles filles bien endoctrinées, que ces émissions soient politiques ou de divertissement. D’ailleurs, Cyril Hanouna l’a proclamé dès l’éclatement de la bulle Mennel, car il est cool Hanouna : venez me voir à « Touche pas à mon poste », pauvres filles voilées persécutées, moi je vous aime ! Dans l’islamosphère radicale, tout le monde ne demande que ça. On est patriarcal certes, on estime que les femmes ont des droits inférieurs et on les aime bâchées, mais ça n’empêche pas d’attirer le public, ce gros poisson, en lui servant les appâts qu’il réclame.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *