La plupart des théories antisémites liées au coronavirus répandues par des suprémacistes blancs (rapport)

i24NEWS

Rassemblement de suprémacistes blancs et de groupes néo-nazis américains sous le mot d'ordre "Unite the Right" (Rassembler la droite), le 12 août 2017 à Charlottesville, en Virginie
CHIP SOMODEVILLA (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives)Rassemblement de suprémacistes blancs et de groupes néo-nazis américains sous le mot d’ordre “Unite the Right” (Rassembler la droite), le 12 août 2017 à Charlottesville, en Virginie

Les podcasts sont de loin le moyen le plus répandu pour propager les théories en question

Le groupe de surveillance Canary Mission a révélé mercredi dans un rapport qu’une grande partie des théories antisémites liées au coronavirus ont été propagées par un groupe relativement restreint de conspirateurs et d’organisations d’extrême-droite.

Selon le rapport, relayé par le Jerusalem Post, un réseau de 26 suprémacistes blancs a répandu à lui seul à la majorité des théories du complot antisémites en ligne liées au coronavirus sur différentes plateformes, avec notamment la création de six sites internet spécialement consacrés au sujet.

“Sans leurs activités, une proportion importante des théories antisémites sur le coronavirus n’existerait pas”, a indiqué Canary Mission dans son rapport.

La théorie la plus relayée sur internet, selon le rapport, stipule que “le gouvernement sous contrôle juif exploite le virus pour servir les intérêts juifs”. 

L’enquête souligne que les podcasts sont de loin le moyen le plus répandu pour propager les théories en question. 

Cette théorie est apparue dans 73% des messages antisémites étudiés par le groupe de surveillance.

Le deuxième complot le plus populaire soutient que “les Juifs profitent du virus”. Cette théorie apparaît dans les messages de 13 des 26 personnes nommées dans le rapport.

“Dans combien de temps le coronavirus générera-t-il plus de revenus que l’Holocauste?”, s’est interrogé ainsi Mike Mazzone, un antisémite très présent sur la toile. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *