La sénatrice italienne Liliana Segre, survivante de l’holocauste, mise sous protection policière face aux menaces reçues

I.V Pour RTBF

Liliana Segre, survivante de l'holocauste, mise sous protection policière
Liliana Segre, survivante de l’holocauste, mise sous protection policière – © Chaîne Youtube du sénat italien

A compter de ce jeudi, la police du commandement de la province de Milan escortera à vie la sénatrice, Liliana Segre, déportée en janvier 1944 de la plate-forme 21 de la Gare centrale vers le camp d’Auschwitz. Cette mesure de sécurité décidée à l’encontre de cette survivante de l’Holocauste a été décidée hier au sein du Comité pour la sécurité et l’ordre public et sous la supervision de la direction de la police.N

La sénatrice italienne fait, en effet, l’objet d’une augmentation exponentielle de menaces à son encontre, celle-ci avouant recevoir près de 200 messages de haine par jour, via les réseaux sociaux. Ce nombre élevé, conjugué aux participations fréquentes de la sénatrice à des conférences ou débats, a accéléré la prise de cette décision de la mettre sous protection policière. A 89 ans, Liliana Segre ne refuse jamais une invitation à un événement public. Celle-ci a réagi à ses menaces en déclarant que ” chaque minute doit être vécue. Nous devons voir les bonnes choses qui nous entourent et ne pas perdre de temps à écrire à une femme de 90 ans pour lui souhaiter la mort.”

L’origine de cette campagne de messages haineux à l’égard de Liliana Segre date de 2018. Un dossier avait été ouvert par le Procureur général sous la coordination du pôle anti terroriste, mais c’est l’actuelle ministre de l’Intérieur, Luciana Lamorgese, qui a fait de cette mise sous protection policière de la sénatrice, une priorité. Celle-ci sera d’application jusqu’à sa mort.

La sénatrice Liliana Segre avait été fortement applaudie (hormis par l’extrême-droite) ce 31 octobre suite à sa demande (et au vote de celle-ci) pour la création d’une commission extraordinaire contre la haine, le racisme et l’antisémitisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *