Le BNVCA condamne la profanation des tombes juives du cimetière de Bayonne constatée le 5 janvier 2020.

Le BNVCA condamne vigoureusement la profanation des tombes juives du cimetière de Bayonne.
Ces dégradations volontaires ont été constatées le 5 janvier par la Présidente de la Communauté Juive de Bayonne qui s’y rendait à titre personnel pour se recueillir sur la tombe de ses parents.

Elle rapporte que non seulement plusieurs tombes et stèles ont été brisées, mais que même la plaque commémorative en l’honneur d’une fillette Déportée a été brisée.

Bien qu’aucun tag anti juif n’ait été dessiné sur les tombes, nous considérons cet acte odieux comme antisémite, car seules les tombes juives ont été visées et atteintes.

Nous demandons aux autorités de Police de tout mettre en œuvre pour identifier et interpeller les auteurs que nous qualifions de lâches.

Nous demandons aux autorités compétentes, aux Maires de toutes les Villes de décider d’installer des dispositifs de vidéo surveillance dans tous les cimetières de leurs communes afin de dissuader les vandales de commettre leurs forfaits.

Le BNVCA se constituera partie civile dès que les auteurs seront interpellés.

One thought on “Le BNVCA condamne la profanation des tombes juives du cimetière de Bayonne constatée le 5 janvier 2020.

  1. jeannine zimner Reply

    Ce même jour nos défilions pour la mémoire de Sarah Halimi z »al.
    N’est-ce pas trop tard pour la communauté juive que d’espérer que vivre en France est une utopie ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *