Le BNVCA condamne les graffitis antisémites tagués sur les rideaux métalliques de la supérette Hyper-cacher de Créteil à la veille de la commémoration de l’attentat meurtrier commis contre l’ Hypercacher Paris le 9/1/15

Le BNVCA condamne les graffitis antisémites tagués sur les rideaux métalliques du magasin Hypercacher de Creteil.

C’est un administré de Créteil qui a découvert ce 3/1/18, ces dessins représentant des croix gammées tracées à la main sur tous les stores de la supérette cachère.

Nous considérons que les auteurs ont souhaité marquer à leur manière l’anniversaire de l’attentat antijuif commis par l’islamo terroriste Coulibali, le 9 janvier 2015, et auquel il apportent leur soutien voir leur caution notamment à l’approche de la commémoration de ces crimes odieux.

Amédy Coulibali avait alors pris en otage les clients de l’Hypercacher de Vincennes et avait tué de sang froid Yohan Cohen, 23 ans, qui habitait Sarcelles (Val-d’Oise), Yohav Hattab, 22 ans, un étudiant d’origine tunisienne, François-Michel Saada, un père de famille de 64 ans, cadre supérieur à la retraite et  Philippe Braham, 45 ans, cadre commercial dans une société d’informatique.

Nous demandons aux services de police de mettre tout en oeuvre afin d’identifier et d’interpeller rapidement les auteurs de ces croix gammées que la justice devra condamner très sévèrement.

Le BNVCA note avec amertume et sans plus se faire aucune illusion, que l’antisémitisme est encore bien ancré dans les mentalités de certains de nos concitoyens toujours mal intentionnés et qui restent fascinés par les terroristes les plus cruels.

 

 

 

 

Le BNVCA condamne les graffitis antisémites tagués sur les rideaux métalliques

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *