Le BNVCA condamne les propos de Mélenchon président de la France insoumise qui éructe contre le CRIF.

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne avec la plus grande sévérité les graves accusations proférées contre les juifs et le CRIF représentation officielle des juifs de France par le député jean Luc Mélenchon, Président de la France Insoumise, après la défaite cuisante du Labour Party de Corbyn en Angleterre.

De toute évidence Mélenchon a “pété les plombs“. Il n’a pas supporté la chute du parti de Corbyn dont plusieurs membres ont fait des déclarations antisémites.

Si le député des Bouches du Rhône avait en un temps fustigé “les accusations douloureuses d’ambiguïté” d’antisémitisme qui ont été reprochées à LFI, cette fois, ses dernières déclarations accusant « le CRIF le communautarisme etc » révèlent sa pensée réelle dans son délire axé sur le complotisme, mêlant même le premier Ministre israélien Natanyaou à ses élucubrations.

Dans un post Mélenchon commente la défaite historique du travailliste Jeremy Corbyn, accusé pendant la campagne de manque de fermeté face à l’antisémitisme au sein de sa formation du Labour. Il écrit : “Retraite à points, Europe allemande et néolibérale, capitalisme vert, génuflexion devant les ukases arrogants des communautaristes du Crif : c’est non.

Il regrette que M. Corbyn, qui a selon lui “passé son temps à se faire insulter et tirer dans le dos” y compris dans son propre camp, ait “composé au lieu de riposter”. “Il a dû subir sans secours la grossière accusation d’antisémitisme à travers le Grand Rabbin d’Angleterre et les divers réseaux d’influence du Likoud (parti d’extrême droite de Netanyahou en Israël). Au lieu de riposter, il a passé son temps à s’excuser et à donner des gages. Dans les deux cas il a affiché une faiblesse qui a inquiété les secteurs populaires », Par ces mots Mélenchon affirme qu’il ne se laissera jamais « influencer par des lobbys quels qu’ils soient, financiers ou communautaristes”.

Le BNVCA indigné par ces amalgames vociférés par Mélenchonn, a décidé de lui envoyer sa réprobation par lettre recommandée pour exiger qu’il présente ses excuses tant aux concitoyens juifs blessés par ses déclarations, qu’au CRIF qui fédère la majorité des organisations juives de France.  

Plusieurs correspondants du BNVCA choqués par les propos éructes par Mélenchon, considèrent que ce dernier utilise la chute du Labour Party, pour exprimer un sentiment de vengeance en raison du fait que le CRIF avait refusé sa présence et celle de LFI à une marche blanche organisée contre l’antisémitisme.

.  

One thought on “Le BNVCA condamne les propos de Mélenchon président de la France insoumise qui éructe contre le CRIF.

  1. Zimner Reply

    Antisemite notoire, odieux et vociférant comme un nazi.
    Belle ordure que voilà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *