Le BNVCA condamne les propos du Maire de Colombes qui insulte la Police d’aujourd’hui en la comparant à celle sous les ordres de Vichy.

Le Bureau du BNVCA, son Président, ainsi que tous nos correspondants condamnent les propos indignes prononcés à l’occasion de la commémoration de la Rafle du Vel d’Hiv, ce 19 juillet, par le Maire de Colombes Monsieur Chaimovitch. 

Ce maire EELV a déclaré :

« Les gendarmes français qui ont obéi aux ordres de leurs supérieurs en mettant en œuvre la rafle du Vel d’Hiv (…) sont les ancêtres de ceux qui, aujourd’hui, avec le même zèle, traquent les migrants, les sans-papiers (…), ces êtres vivants qui essaient de survivre dans le dénuement ».

Nous considérons que cette comparaison est d’autant plus choquante qu’elle est fausse et inadmissible.

Les migrants sont libres, ils ne sont, ni pourchassés, ni sélectionnés, ni raflés par la Police d’aujourd’hui comme le furent les juifs, hommes, femmes, enfants, bébés vieillards, sans pitié, en France et en Europe, pourchassés, sélectionnés, raflés, torturés, déportés par cette Police et cette Gendarmerie sous les ordres de Pétain, Chef du Gouvernement de Vichy allié d’Hitler et de l’Allemagne nazie. 

Si nous pouvons comprendre l’émotion qui a habitée un instant cet élu, dont les grands-parents maternels ont été détenus à Drancy, puis déportés le 20 janvier 1944 par le convoi 66 et assassinés à Auschwitz, nous ne pouvons tolérer cette insulte faite aux déportés juifs. 

Selon son adjoint Alexis Bachelay, (lui aussi coutumier de comparaisons intolérables comme « Israël pays d’apartheid ») il ne s’agit que d’une simple maladresse exploitée par l’opposition pour polémiquer.

De plus M. Chaimovitch dans le but d’expliquer ses propos s’emploie à les confirmer dans un tweet.

@pchaimovitch

Bien plus tard, il tente de faire son mea culpa en déclarant: “je regrette que mon propos ai pu porter à confusion avec la police et la gendarmerie républicaines car je suis un fervent partisan du respect de l’État de droit“.

2:13 PM · 20 juil. 2020

Pour le BNVCA ce ne sont pas les regrets exprimés dans un communiqué laconique publié par la Mairie de Colombes https://www.colombes.fr/actualites-23/communique-du-maire-1607.html?cHash=3737097b46692f7375aed5d02147c309 qui atténuera notre sévère désaveu.

C’est pourquoi le BNVCA a chargé son conseil Maître Charles Baccouche de déposer plainte contre le Maire de Colombes. 




 

Le Président

Sammy GHOZLAN 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *