Le BNVCA constate avec effroi et inquiétude une recrudescence anormale des actes antisémites depuis la manifestation du 19 février

Le BNVCA constate avec effroi et inquiétude une recrudescence anormale des actes antisémites depuis la manifestation du 19 février, à l’appel des partis politiques français réunis exceptionnellement dans cette protestation ainsi que depuis les déclarations importantes du Président de la République lors du Diner annuel du CRIF.

A croire que les antisémites veulent défier l’Etat, et prouver que rien ne peut les intimider, ni les faire renoncer à l’expression barbare de leur haine antijuive.

Des tags antisémites de plus en plus nombreux sont découverts dans la rue, peints sur des murs.

Des menaces sont adressées anonymement, des agressions sont perpétrées 

Ainsi le 22 02 2019 message sur le portable de M.B. : « Et tu prêt à mourir ? », LE 21 02 2019 rue du Fg Montmartre à Paris un individu a insulté D M. « Sale juif les juifs du CRIF je vous nique »,  le 21 02 2019 à Paris sur la façade d’un immeuble, la Plaque professionnelle d’un médecin juif « Sale Juif » alors que la plaque d’un autre médecin (non juif) n’a pas été taguée, le 20 02 2019 à Saint Cloud FO a reçu un courrier anonyme avec une croix gammée « petite merde t ‘es juive ce soir on va prier à ta mort ». Le 21 02 2019 dans le 14 éme à Paris sur la porte d’un immeuble un TAG « Mort aux Juifs » avec une croix gammée…

Et le 19/2/19 à 20h30, un adolescent juif de 17 ans G. G, qui portait une kippa, circulait à trottinette dans une rue du Pré t Gervais (93) lorsqu’il a été agressé par 3 inconnus, qui l’ont traité de “sale juif” lui ont volé son téléphone portable l’ont frappé causant une fracture de son poignet. Il a déposé plainte à la Police des Lilas

Le 19 /2/19, alors que madame V E, 51 ans juive domiciliée à Garges les Gonesses, rentrait à son domicile, elle a été agressée par 2 individus, l’un d’origine africaine, l’autre nord-africain, âgés d’environ 40 ans, qui lui crient « sale juive, sale pute je vais te baiser ta mère, on va tous vous brûler ». L’un d’entre eux la menaçait d’un rasoir. Puis subitement ils ont quitté les lieux. Effrayée, choquée et traumatisée, la dame a déposé plainte au commissariat de Garges. 

Et le 21/2/19, une jeune fille juive de 16 ans de la Garenne Colombes a rapporté à I24 news qu”elle a reçu des insultes et des menaces de mort par écrit. 

Pour chacun des faits, nous demandons aux Procureurs de la République compétents d’engager d’initiative l’action publique afin que les enquêtes permettent d’identifier et neutraliser les auteurs de ces actes odieux et insupportables.

 

Le BNVCA recommande à toute victime ou témoin de nous signaler tout acte soit par téléphone au 06 63 88 30 29 – 01 44 84 90 66 ou sur notre Site https://www.bnvca.org/declaration-acte/

One thought on “Le BNVCA constate avec effroi et inquiétude une recrudescence anormale des actes antisémites depuis la manifestation du 19 février

  1. jeannine zimner Reply

    Quel commentaire écrire, après cette lecture de faits anti-juif ??? Desolation,chagrin et colère.
    Après l’appel de cette vaste mascarade des partis politiques, prêts à se battre et à endigué le fléau de l’antisémitisme!!! Ceux la même qui hier criant mort aux juifs, juifs la France n’est pas à toi.
    ISRAEL doit aider son peuple à rentré à la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *