Le BNVCA demande l’intervention des autorités pour faire respecter par tous moyens, la décision de la Présidence de l’Université Jean Jaurès de Toulouse d’interdire les conférences et manifestations BDS prévues à Toulouse

Le BNVCA reçoit un très grand nombre d’appels et requêtes émanant de correspondants résidents de Toulouse et de Montpellier, qui se plaignent des nuisances provoquées sans cesse par les activistes de l’organisation illégale BDS.  

Ces requérants protestent contre la tenue d’une conférence au sein de l’Université Jean Jaurès de Toulouse et à Maison Blanche le 14 mars 18, sous le thème fallacieux “Repenser la question palestinienne”.
Le Président du BNVCA a contacté la Présidence de l’Université qui lui a confirmé avoir interdit la tenue de cette manifestation de nature anti israélienne qui va encore pousser à l’acte anti-juif  et de surcroit dans un contexte difficile que traverse l’Université en question.
Le BNVCA rappelle que c’est dans cette même  ville de Toulouse qui génère des islamistes radicalisés que  les enfants juifs de l’Ecole Or Thora ont déjà payé un lourd tribu à cette incitation à la haine.
Le BNVCA demande instamment au Préfet de la Haute Garonne d’user de son autorité pour faire interdire et réprimer ces manifestations.susceptibles de créer un trouble à l’ordre public, mettre encore en danger les habitants juifs de la Ville.
Le BNVCA qui déplore que  des professeurs d’Université se prêtent à ces prétendus débats, saisit la Ministre de l’Enseignement supérieur.
image.png

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *