Le BNVCA et ses correspondants profondément indignés et en colère condamnent la profanation du cimetière de Gruissan.

Le BNVCA et ses correspondants profondément indignés et en colère condamnent la profanation du cimetière de Gruissan dans l’Aude commise par des inconnus dans la nuit du samedi 12 juillet 2020.

Selon nos informations une vingtaine de tombes ont été taguées de croix gammées, au feutre noir, ainsi que d’inscriptions telles que “MORT AUX FRANCAIS” ou encore d’injures comme “VENDU » et encore “CREVE”. 

Cette commune de Gruissan, ville de plage, est d’ordinaire plutôt calme, plutôt paisible, et cette agression nous surprend et nous scandalise.

Nous demandons aux services de Police et de Gendarmerie de tout mettre en œuvre pour identifier les auteurs probablement des activistes racistes, antisémites, lâches au point de s’attaquer à des tombes et qui vouent à la France à, ses institutions à ses valeurs Républicaines, à sa mémoire une haine farouche et idéologique.

En vertu de son objet social, le BNVCA a chargé son conseil maître Charles Baccouche de déposer plainte entre les mains de la Procureure de la République de Narbonne, et de suivre ce dossier jusqu’à son aboutissement par l’interpellation des auteurs et leurs condamnations.

Le Président

Sammy GHOZLAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *