Le BNVCA qui réclame justice pour Sarah Halimi torturée et assassinée par son voisin antisémite Traoré, qui devrait être condamné à la réclusion à perpétuité, et surtout pas excusé pour irresponsabilité pénale.

Le BNVCA réclame avec force que justice soit rendue à Sarah Halimi née Attal  assassinée par Kobile Traoré son voisin qui, sachant qu’elle était juive, s’est introduit la nuit par effraction dans son appartement, lui a fait subir des tortures atroces, pendant qu’il récitait des versets du Coran ou criait ce slogan islamo terroriste “AllahAkbar ” avant de la défenestrer  vivante .           

Malgré l’évidence des faits, les Magistrats s’interrogent toujours pour savoir si le criminel était ou non sous “l’effet  d’une bouffée  délirante durant son crime”, ce qui pourrait  le dispenser d’une peine  de prison longue et  ferme.                                                

Non le BNVCA  persiste à penser que le sieur Traoré doit être condamné sévèrement à la prison, voire à la réclusion criminelle à perpétuité. Toute autre décision serait très mal acceptée par l’opinion en général et les citoyens juifs en particulier. 

Aucune circonstance atténuante ne peut lui être accordée, bien au contraire. Comme nous l’avons fait remarquer à plusieurs reprises lorsque un automobiliste en état ivresse commet un accident mortel sa peine est aggravée, son permis de conduire retiré, annulé et il va en prison. Et on voudrait nous faire croire que sous l’effet de la drogue un  assassin échapperait a la peine de prison  à perpétuité. Traoré n’était pas malade mental,. Il ne peut pas, il ne doit pas bénéficier de la circonstance d’irresponsabilité pénale.         

Nous n’accepterons pas le “deux poids deux mesures” qui semblent poindre pour les raisons suivantes. Dès le début de l’enquête le BNVCA s’était plaint à la Garde des Sceaux et au Procureur de la République de Paris de notre  sentiment que l’instruction tournait plutôt  à la décharge de l’assassin. Nous persistons à considérer qu’un individu intoxiqué, soit à l’alcool, soit au cannabis, soit à une autre drogue, doit être sévèrement sanctionné sans qu’aune distinction soit faite entre ces produits qui produisent tous des graves conséquences sur les agissements de ceux qui les ingèrent ou les inhalent.
L’absorption  d’alcool ou la prise de drogue quelle qu’elle soit ayant les mêmes effets sur la volonté d’un individu et sur son  comportement, il sera donc inadmissible et incohérent que l’automobiliste en état d’ébriété  soit gravement condamné et  que l’assassin de surcroît antisémite sous l’effet de la drogue ne le soit pas.  

Selon nous Madame Sarah  HALIMI n’aurait pas du mourir. Nous ne comprenons toujours pas pourquoi et comment les secours et les policiers arrivés 3 minutes après avoir été alertés par des voisins, ainsi que les renforts ne soient pas intervenus, et qu’aucun des 18 policiers présents sur place, ne l’auront ni assistée ni tirée des griffes de son agresseur, alors qu’ils pouvaient agir en état de légitime défense.

Le Président Sammy Ghozlan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *