Le BNVCA salue l’action du Préfet du Val d’Oise, et condamne la décision du Maire de Bezons de désobéir à l’autorité de l’Etat en refusant de retirer une délibération abusive de reconnaissance de la Palestine

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Le BNVCA condamne la décision du Maire de Bezons, Dominique Lesparre, de désobéir au Représentant de l’Etat, le Préfet du Val d’Oise, qui l’a enjoint de procéder au retrait de la délibération prise abusivement le 14/2/18 par Conseil Municipal reconnaissant unilatéralement ” l’Etat de Palestine sur les frontières de 1967 avec Jérusalem Est comme Capitale”.
Requis par de nombreux administrés mécontents, et par des citoyens de confession juive inquiets, le BNVCA a alerté le 1/3/18 le Préfet du Val d’Oise qui en réponse, nous informe le 20/3/18 qu’il a adressé au Maire de Bezons le 19/3/18 un recours gracieux pour qu’il procède au retrait de cette délibération, lui précisant qu’elle ne relève pas de la compétence du Conseil Municipal. Elle intervient dans un domaine international et empiète sur les compétences de l’Etat auquel les articles 52 et suivants de la Constitution réservent le soin et d’exprimer la politique étrangère de la France “.
A défaut de s’y conformer dans les deux mois, le Préfet en demandera l’annulation auprès du Tribunal administratif.
 
Le BNVCA salue Monsieur Jean Yves Latournerie, Préfet du Val d’Oise, qui, par son action, a restauré la confiance de nombreux Val d’Oisiens, et au delà, dans les services de l’Etat.
Face à l’entêtement ,le “jusqu’auboutisme” du Maire de Bezons, le BNVCA demande au Préfet d’engager cette procédure d’annulation.
Le BNVCA a chargé son Conseil Maître Baccouche de formuler une requête en annulation auprès du Tribunal administratif de Cergy Pontoise.
Mr Dominique Lesparre, Maire de Bezons, et son conseil municipal, sont coutumiers du fait, déjà en 2013 ils avaient dû annuler la résolution qui élevait un terroriste palestinien au rang de citoyen d’honneur, et retirer une plaque installée devant l’Hôtel de Ville.
Nous rappelons que le palestinisme obsessionnel et sans discernement manifesté par certains élus qui abusent du pouvoir que leur confère leur mandat, est la source principale d’incitation à cette haine d’Israël qui pousse à l’acte antijuif violent et meurtrier depuis plus de 18 ans sur notre sol.
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

3 thoughts on “Le BNVCA salue l’action du Préfet du Val d’Oise, et condamne la décision du Maire de Bezons de désobéir à l’autorité de l’Etat en refusant de retirer une délibération abusive de reconnaissance de la Palestine

  1. jeannine zimner Reply

    Surtout merciiiii au BNVCA, pour votre vigilance et pour que la loi dans ce pays soit appliquée.

  2. rochman Reply

    Les juifs ont bien patienté pendant vingt siècles pour réintégrer leur pays et sa capitale !! Ceux qui ont abandonné lors de leur fuite en criant à la ronde de revenir en armes pour jeter tous ces “indésirables” à la mer, (inutilement aussi) n’auront plus le même peuple paisible d’antan et pourront, à bonne distance, continuer à vivre dans leur haine séculaire. !! Personne pour les contrarier. !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *