Le BNVCA se félicite de la décision rendue par le Tribunal Correctionnel de Sens.

Le Tribunal a condamné un Individu qui entre Juillet 2017 et 2018, a dégradé les portes d’entrées et les boîtes aux lettres de résidents d’un immeuble de Sens.

Le Tribunal a aussi condamné sévèrement ce délinquant, pour avoir tracé des croix gammées et harcelé par des sonneries intempestives à la porte d’une dame juive âgée et handicapée. Le prévenu a été condamné à trois mois d’emprisonnement avec sursis et 105 heures de travaux d’intérêt Général. Il a été condamné aussi à une obligation de travailler. La partie Civile a été reçue en sa constitution et a obtenu la somme de 600 € à titre de dommage et intérêt. Le BNVCA a aussi été reçu en constitution de partie Civile la somme de 400 € au visa de l’article 475-1 du code de procédure pénale.

Le Tribunal n’a pas retenu l’argument de la défense selon lequel, l’individu aurait été déficient mental, au contraire le Tribunal ne s’est pas laissé tromper, et a reconnu cet individu coupable. Le BNVCA a apporté son soutien à la victime par son Avocat, Maître Charles BACCOUCHE.

Le BNVCA remercie le Tribunal pour avoir apprécié avec justesse, les faits graves qui sont reprochés à cet individu.

Le BNVCA poursuit sans relâche, les actes et les propos antisémites qui hélas, se multiplient dans notre pays. Seules des réponses pénales sévères sont de nature à endiguer ces vagues odieuses de racisme commis à l’égard d’une partie de la communauté Nationale.

Le BNVCA invite les autorités Judiciaires à poursuivre tous ces délits qui salissent et nuisent à la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *