Le BNVCA sera présent ce jour au rassemblement Place de la République à Paris, contre l’antisémitisme dont l’antisionisme antisémite.

Le BNVCA sera présent ce jour Place de la République pour répondre à l’appel lancé par les partis politiques français à manifester contre l’antisémitisme.

Notre participation est motivée par le fait que ce rassemblement est organisé enfin par les représentants de la nation et non par les institutions communautaires juives. 

Notre participation est aussi motivée par le fait que ce rassemblement est organisé pour dénoncer l’antisémitisme et seulement l’antisémitisme car pour le BNVCA l’antisémitisme doit être totalement distingué des autres formes de racisme.

Depuis sa création le BNVCA a révélé et prouvé que l’antisémitisme contemporain est alimenté notamment par l’incitation à la haine d’Israël développée par des organisations pro palestiniennes, islamistes, et soutenues politiquement voire idéologiquement par des partis de gauche ou d’extrême gauche qui ont fait de leur axe politique la critique systématique de l’Etat juif et militent pour le boycott d’Israël, politique, culturel, économique etc.

Le BNVCA a toujours considéré que pour évaluer plus justement l’antisémitisme dans notre pays, il faudrait que lorsqu’ une personne ou un bien juif sont visés, l’acte soit d’abord qualifié d’antisémite à charge pour l’enquête de démontrer le contraire s’il y a lieu.

Le BNVCA n’a jamais considéré les communistes, ni les gauchistes, ni les pro palestiniens comme des antisémites, toutefois, les campagnes menées

par leurs militants, dans la rue, sur leurs sites internet, lors de conférences, ont engendré cette haine d’Israël qui pousse à l ‘acte antijuif.

En raison des dégâts causés sur une partie de la communauté nationale, des français de confession juive, le BNVCA préconise une pause significative du soutien inconditionnel et sans discernement à la Palestine. Nous réclamons que soient mis fin aux appels illégaux de Boycott, ainsi qu’à l’élévation de terroristes palestiniens au rang de citoyens d’honneurs par des conseils municipaux.

Pour vaincre l’antisémitisme, le BNVCA préconise :

1/ La création d’un d’Office Central de Lutte contre l’Antisémitisme, relayé sur le terrain par des brigades de police et de gendarmerie spécialement formées à cet effet, pour prévenir les actes antijuifs et réprimer les auteurs.

2/ La création d’un Pôle Juridique de lutte contre l’antisémitisme en général et contre”l’antisémitisme – antisioniste” en particulier.

3/ La création au sein de l’Education Nationale d’un organe pédagogique et de formation des enseignants et des élèves, et la mise à l’écart des professeurs et des élèves qui refusent cet enseignement.

4/ Nous attendons plus de rigueur et de sévérité de la justice à l’encontre des auteurs d’actes antijuifs ainsi que l’application rapide des jugements prononcés.

Dans notre pays, des juifs sont encore tués parce qu’ils sont juifs. 

Pour le BNVCA le rassemblement de ce 19 février 2019 représente la dernière chance de notre nation de prendre conscience que ce fléau qui empoisonne notre société doit être éradiqué par tous les moyens y compris par une loi contre”l’antisionisme antijuif” si nécessaire.  

2 thoughts on “Le BNVCA sera présent ce jour au rassemblement Place de la République à Paris, contre l’antisémitisme dont l’antisionisme antisémite.

  1. Jeannine Zimner Reply

    Je viens de lire que le Président Macron , refuse de sanctionner l’antisionisme. Être punis par la loi ,et si on attaque avec les mots sale sioniste , aucune sanction ?? Alors cette manifestation prouverait qu’Israël sera toujours condamné. Injuste et malsain.

  2. tolérance0 Reply

    J’approuve entièrement vos préconisations et j’espère sincèrement qu’elles seront prises en compte et fermement appliquées. Par contre, j’émets des réserves à l’idée de se rendre au Rassemblement de ce jour place de la République à l’appel du parti socialiste dans lequel vont se retrouver pêle mêle ceux qui ont été au Pouvoir et ont laissés s’installer et se propager un islamisme politique dont nul n’est sensé ignorer leur haine anti-juifs, anti-chrétiens, anti-occidental. De plus, seront présents des partisans pro-palestiniens appelant régulièrement au boycott des produits d’Israël. J’estime aussi que ce rassemblement ne devrait dénoncer et condamner QUE l’antisémitisme qui est un problème bien spécifique car plus virulent et aux conséquences bien plus graves que toute autre forme de discrimination. Mais, maintenant, viennent se greffer à la revendication initiale, le racisme en général, l’islamophobie ! Or, l’on sait pertinemment que depuis quelques temps, l’explosion des actes et de la haine antisémite sont dûs essentiellement à la progression conquérante islamique dans notre pays et contre laquelle il faut lutter sans plus attendre. Plus aucune ambiguïté ne doit persister si l’on veut retrouver un “vivre en paix et en toute sécurité” dans notre pays aux racines judéo-chrétiennes !

Répondre à Jeannine Zimner Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *