Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme condamne fermement la Ville flamande belge d’Alost qui envisage de faire défiler le 23 février 2020 son carnaval manifestement antijuif.

Le BNVCA exprime les protestations de très nombreux correspondants indignés par ce  carnaval traditionnel qui voit défiler presque chaque année des chars antisémites. L’année dernière, des organisations juives mais aussi la Commission européenne avait pourtant condamné les caricatures antisémites du carnaval, Alost récidive cette année encore et  plus particulièrement en faisant défiler un char caricaturant des Juifs orthodoxes arborant des nez crochus, se tenant debout sur des sacs d’argent et entourés de rats. Ces stéréotypes reproduisent la propagande nazie la plus violente .

Le BNVCA demande aux autorités belges de ne pas se dédouaner en condamnant seulement l’organisation de ce défilé qui fait honte à la Belgique, , mais en l’interdisant officiellement et  en réprimant ses organisateurs.
Le BNVCA a décidé de saisir l’ambassadeur de Belgique en France pour lui demander d’exprimer à son gouvernement  notre réprobation , notre requête, et la colère légitime de tous nos concitoyens  .

Nous  demandons également à son excellence Mr François de Kerchove d’Exaerde , de rappeler aux dirigeants de son pays que la ville d’Alost est toute proche de la Kazerne Dossin à Malines, ce camp de transit d’où plus de 25 000 Juifs et Tziganes ont été déportés par les nazis entre 1942 à 1944 par 28 convois vers le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. Seuls 1 219 Juifs ont survécu.

Nous attendons de l’Etat belge que ce carnaval soit annulé cette année et définitivement interdit .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *