Le Figaro Premium – Bobigny : un homme d’origine asiatique agressé et volé dans le parking de sa résidence

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Bobigny : un homme d’origine asiatique agressé et volé dans le parking de sa résidence.

 

Trois individus ont dépouillé un homme d’origine asiatique ce mercredi dans un parking en Seine-Saint-Denis. Une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny.

Un homme d’origine asiatique a été agressé dans la nuit de mercredi à jeudi alors qu’il était stationné dans le parking souterrain de sa résidence à Bobigny, en Seine-Saint-Denis, rapporte Le Parisien . Ces trois agresseurs l’ont frappé plusieurs fois au visage et lui ont arraché son portefeuille. Légèrement blessé, le propriétaire du véhicule, âgé de 59 ans, a été transporté à l’hôpital universitaire Avicenne.

La copropriété située rue Birsinger possède un parking sécurisé. Pour s’enfuir, les trois individus ont dû faire appel à un complice qui bloquait la porte du garage. Selon Le Parisien, ils avaient sûrement repéré les lieux avant de commettre l’agression. Une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny. Aucune interpellation n’a été effectuée pour l’instant.

» LIRE AUSSI – Les Chinois d’Aubervilliers plaident pour plus de sécurité

Tamara Lui est membre du comité Sécurité pour Tous!, qui dénonce «toute forme de violence visant les Asiatiques de France» depuis la mort du couturier Zhang Chaolin en 2016. Selon elle, le mode opératoire de cette agression n’est pas nouveau. En revanche, «le quartier visé ne se trouvait pas sur le radar du comité», indique-t-elle au Figaro. Elle explique que les personnes d’origine asiatique – et tout particulièrement les Chinois – sont habituellement victimes de vols à Belleville, Aubervilliers et La Courneuve au sein de la région d’Île-de-France.

Les personnes d’origine asiatique visées en raison d’une «idée toute faite»

D’après Tamara Lui, ces agressions sont dues à «des rumeurs affirmant que les personnes asiatiques ont de l’argent». En effet, les trois agresseurs présumés de Zhang Chaolin, tué en août 2016, avaient expliqué aux enquêteurs que leurs victimes étaient «susceptibles de détenir de l’argent» du fait de leur appartenance à la communauté chinoise.

» LIRE AUSSI – À Aubervilliers, la communauté asiatique vit toujours dans la crainte

«C’est une idée toute faite, s’exclame Tamara Lui, le lien entre les Chinois et la richesse est faux et peut mener à des cas de préjudice physique et moral graves». Elle décrit «des enfants de 6 ans et des grands-mères de 80 ans [qui vivent] avec la peur au ventre».

Une défiance vis-à-vis des forces de l’ordre

Une heure après les faits, deux amis de la victime ont réclamé les bandes-vidéo des violences à un membre du syndicat de l’immeuble afin de retrouver les auteurs de l’agression. Mais, ne pouvant satisfaire leur demande, le résident a reçu plusieurs coups des deux hommes âgés de 45 ans. Ces derniers ont été interpellés et placés en garde à vue au commissariat de Bobigny.

Leur geste a frappé la présidente de l’association Chinois de France, Français de Chine qui explique au Figaro : «Ils ont réagi par la colère (…) ils n’ont plus confiance en l’autorité». Selon Tamara Lui, les agressions visant des personnes d’origine asiatique créeraient «une sorte de psychose et une peur qui entraîne des réactions disproportionnées»..

Source: lefigaro

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *