Les Converso pourraient- ils bénéficier de la loi du retour en Israël ?

Les Converso pourraient- ils bénéficier de la loi du retour en Israël ?

par .
révèle une ascendance sépharade répandue en Amérique latine.

Une étude génétique révèle une ascendance sépharade répandue en Amérique latine.

Une famille colombienne orthodoxe présentée en 2012. Une nouvelle étude a révélé une ascendance génétique sépharade “répandue” dans les pays d’Amérique latine. (Paul Smith/For the Washington Post)

Lors d’une étude génétique portant sur 6 589 personnes originaires de cinq pays d’Amérique latine, environ un quart d’entre elles présentaient des traces de ce qui pourrait être une ascendance juive sépharade.

23% des latinos seraient descendants des Juifs d'Espagne

23% des latinos seraient descendants des Juifs d’Espagne

 

Le généticien Juan-Camilo Chacón-Duque et ses collègues ont publié leurs résultats la semaine dernière dans le magazine Nature Communications.

Converso est le mot espagnol pour les personnes qui se sont converties du judaïsme au christianisme pendant l’Inquisition en Espagne et au Portugal. Beaucoup de conversos, ou anusim en hébreu, ont fui en Amérique latine.

Globalement, les gènes converso ne représentent qu’une petite partie des ascendances des populations étudiées dans chaque pays, allant de 1 % au Brésil à 4 % au Chili. Les chercheurs ont utilisé un ensemble de variations de l’ADN, ou haplotypes, que l’on observe couramment chez les Juifs ayant des racines dans la péninsule ibérique.

Mais les gènes converso “sont très répandus”, a dit Chacón-Duque à JTA.

Environ 23 % des 6 589 personnes échantillonnées présentaient des gènes – soit plus de 5 % de leur ascendance – associés à une ascendance sépharade, méditerranéenne orientale ou méditerranéenne méridionale, “probablement issue principalement de la migration coloniale clandestine” des conversos, selon les chercheurs.

“Pour chaque individu, nous avons caractérisé plus de 600 000 variants génétiques, ” ont-ils ajouté, ” créant un profil dense de variation génétique à l’échelle du génome pour chaque individu “.

L’étude est la plus complète du genre en Amérique latine, mais “elle ne représente pas l’ensemble de la population”  a dit Chacón-Duque.

Bien que l’étude indique que les gènes converso se sont largement répandus en Amérique latine, a-t-il ajouté, l’échantillon de recherche de moins de 7 000 personnes “ne signifie pas nécessairement qu’un quart des Latino-américains ont des gènes séfarades”.

Cependant, la représentante élue Alexandria Ocasio-Cortez (D-N.Y.) a annoncé lors d’une cérémonie d’allumage de bougies à Hanukkah qu’elle descend de Juifs séfarades qui se sont réfugiés à Porto Rico pendant l’Inquisition espagnole. Au cours du débat qui a suivi, les généalogistes ont noté que tout individu peut compter environ 1 million d’ancêtres entre le présent et l’an 1500.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *