“Les Palestiniens auront tout à perdre si leurs dirigeants restent aussi têtus”| Actualité Juive

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

 

Palestiniens : l’avenir d’une illusion

Jusqu’en 1967, le peuple « palestinien n’existe pas. La Palestine ne concernait que les juifs car ce nom est officiellement donné à la région par l’empereur Hadrien au Il ème siècle, pour punir les Juifs de leur révolte en 132. A l’avènement de l’Etat d’Israël, en 1948, les Arabes refusant de vivre avec les juifs quittent leurs maisons, incités à le faire par les Etats arabes voisins Jordanie, Syrie Egypte qui leur promettaient leur retour proche après la destruction de l’Etat juif.

L’Egypte dominait la bande de Gaza, alors que la Judée et la Samarie étaient gouvernées par la Jordanie. Les terroristes d’alors nommés Fedayins s’infiltraient depuis Gaza en Israël pour égorger les habitants des kibboutzim frontaliers. Pendant que de leur côté les snipers jordaniens, et syriens pointaient leurs tirs mortels sur les paisibles agriculteurs, les pionniers courageux qui vivaient dans les mochavim de Galilée. Tous les ennemis d’Israël étaient des Arabes de nationalité égyptienne, jordanienne ou syrienne, rien d’autre.

Puis intervient la guerre des Six jours, menée par la coalition arabe, persuadée de vaincre Israël. Or le jeune Etat juif remporte cette guerre éclair. La victoire n’enchante pas tout le monde, et surtout pas la France. Le Général de Gaulle, alors Président de la République ose prononcer une phrase raciste inspirée de Maurras. S’installe depuis ce que l’on nomme « La Politique arabe de la France » qui se développe au fil des ans et des ministres des Affaires étrangères français, qui se sont succédé. Pour plaire aux Etats arabes, producteurs de pétrole, les nations européennes tout comme l’ONU éprouvent une certaine mansuétude pour ces nouveaux Palestiniens : l’ONU leur accorde un statut spécial de réfugiés permanents, qui se transmet de père en fils. C’est l’apparition de l’UNRWA dont le but consiste à répondre aux besoins essentiels des réfugiés palestiniens en matière de santé, d’éducation, d’aide humanitaire. Alors qu’il n’existe aucune structure pour les juifs réfugiés des pays arabes, les Palestiniens sont les seuls au monde à ne pas dépendre du HCR.

Puis les accords d’Oslo signés en 1993 fondent le concept de ” la terre contre la paix ”, qui s’ap parente à un « hold up » du genre « La bourse ou la vie ».

L’initiateur de ces accords, l’ancien ministre Israélien Yossi Beilin vient aujourd’hui de reconnaître que les accords d’Oslo étaient une erreur.

Toutes les tentatives de négociation, toutes les initiatives de conférences internationales sont restées caduques, probablement parce qu’il est constamment demandé à Israël d’accomplir des efforts alors qu’aucune concession n’est réclamée aux Palestiniens. Les Palestiniens auront tout à perdre si leurs dirigeants restent aussi têtus. Il est clair qu’ils ne paraissent pas intéressés par la signature d’une paix. Cela les priverait des privilèges dont les instances internationales et les ONG les font bénéficier depuis 80 ans. Incapables de s’autogérer, ils préfèrent garder leur statut d’enfants gâtés de l’ONU. Cependant de plus en plus d’Arabes, et de Palestiniens expriment leur lassitude. Ils n’entrevoient pas de solution pour les sortir de cette situation. Ils ne supportent plus leurs leaders corrompus, qui s’enrichissent sur leur dos, qui les trompent. Ils en ont assez d’envoyer leurs enfants se faire tuer.

De plus, les observateurs se détournent des Palestiniens au profit des nouveaux réfugiés générés par les derniers conflits régionaux.

Ces palestiniens devenus un peuple aujourd’hui doivent se convaincre que s’ils veulent un Etat, leur Etat, il est temps pour eux de se mettre au travail : et d’abandonner leurs illusions. Il est temps que leurs dirigeants leur avouent qu’ils ne reviendront pas en Israël, qu’ils ne possèdent pas ce pays, ni Jérusalem sa capitale éternelle réunifiée, qu’ils ne vaincront pas Tsahal. Il est temps aussi pour les nations en général, et la France en particulier qu’elles aident ces Palestiniens à admettre cette réalité ; sans quoi leur rêve d’indépendance éclatera définitivement. . La stratégie de Donald Trump chamboule tout. Elle est en marche.

 

Actualité Juive du Jeudi 27 Septembre 2018

.actualite juive – 27 09 2018 -sammy ghozlan

 

 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *