MENNEL ET TF1

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Les producteurs de «The Voice» ont organisé une réunion de crise ce mardi avec la jeune chanteuse, pour évoquer son avenir dans le télécrochet de TF1.

Les anciens tweets de Mennel sur les attentats de 2016 vont-ils lui coûter sa place dans «The Voice » ?

Ce mardi, la chanteuse originaire de Besançon a été convoquée à Paris pour une réunion de crise par les producteurs du télécrochet, ITV Studios France. Objectif : obtenir des «clarifications » de la protégée de Mika, apparue dans l’émission samedi dernier. Et rattrapée par des messages qu’elle aurait postés sur les réseaux sociaux en juillet 2016, après les attentats de Nice et de Saint-Etienne du Rouvray. Où cette étudiante en anglais de 22 ans accuserait notamment « le gouvernement » d’être « les vrais terroristes ».

Accusée de complotisme

Exhumées dès dimanche sur les réseaux sociaux et par des sites proches de l’extrême-droite, les captures desdits messages valent aujourd’hui à la jeune femme, qui porte le voile, d’être accusée de complotisme.

« C’est devenu une routine, un attentat par semaine ! ! et toujours pour rester fidèle, le « terroriste » prend avec lui ses PAPIERS d’identité. C’est vrai que quand on prépare un sale coup on n’oublie SURTOUT PAS de prendre ses papiers ! ! #prenezNousPourDesCons », aurait notamment écrit Mennel quelques heures après l’attentat de Nice.

Quinze jours plus tard, dans la foulée de l’attentat à Saint-Etienne du Rouvray, la jeune femme d’origine syrienne aurait rédigé, cette fois sur sa page Facebook :

« Les vrais terroristes, c’est notre gouvernement».

Répondant ce lundi aux internautes et associations – comme le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme – demandant sa disqualification, Mennel a « condamné le terrorisme avec la plus grande fermeté » sur sa page Facebook. Sans toutefois donner des éclaircissements sur les premiers écrits qui lui sont reprochés. Lesquels ne figurent plus sur ses comptes personnels. Tout comme les messages où elle partageait des publications de Tariq Ramadan et Dieudonné.

Un flou artistique difficilement tenable pour TF1, où l’on ne peut imaginer qu’une telle controverse soit durablement associée à son très familial divertissement du samedi soir. Car Mennel fait partie des visages phares de cette saison 7, dont les trois quarts ont déjà été enregistrés.

La Une peut-elle se permettre de voir la polémique flamber à chaque apparition de la jeune femme ? Ou prendre le risque que d’autres messages compromettants refassent éventuellement surface ?

Une exclusion créérait un déséquilibre

Si la chaîne, qui n’avait pas pris de décision ce mardi soir, décidait de disqualifier Mennel, elle contraindrait les producteurs de « The Voice » à un travail de montage inédit dans l’histoire du programme. Car contrairement à « Nouvelle Star », où un candidat de plus ou de moins ne change rien, l’exclusion de Mennel créérait un déséquilibre dans la compétition de TF1, organisée en quatre équipes de dix-huit candidats, qui s’éliminent symétriquement entre eux pendant trois mois.

« Sentir qu’un tournant se prépare. C’est à la fois excitant et ça peut aussi faire peur… » avait écrit Mennel sur Twitter le 2 février, la veille de son apparition de « The Voice ». Elle ne croyait pas si bien dire.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *