Sarah Halimi, crime antisémite

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Nous venons de célébrer les 11 mois de l’assassinat sauvage de Sarah Halimi.

Après un long bras de fer avec la justice française, le caractère antisémite dans le meurtre de Sarah Halimi, à Paris, en avril 2017, a été retenu mardi par la juge d’instruction en charge de cette enquête très suivie dans la communauté juive.

Pendant la nuit du 3 au 4 avril 2017, dans un HLM deBelleville, Kobili Traoré, 27 ans, s’était introduit dans l’appartement de sa voisine de 65 ans,  Sarah Halimi. Aux cris d’«Allah Akbar», entrecoupés d’insultes et de versets du Coran, le jeune homme l’avait rouée de coups sur le balcon, avant de la défenestrer. «J’ai tué le sheitan» (le démon, en arabe)

Commémoration à Netanya

Samy Ghozlan, a pris la parole pour dénoncer le caractère antisémite de cet assassinat.

Il a rappelé la montée de l’antisémitisme en France et a rappelé tous les crimes antisémites ces dernières années.

Il a rappelé que malgré toutes les protections officielles, il est impossible de se protéger du voisinage

L’antisémitisme en France

L’antisémitisme en France est à notre époque, véhiculé par les extrémistes arabo-musulmans à travers toute la communauté musulmane et la Gauche française.

Ce qui était une spécificité de l’extrème-droite est devenu une spécificité de l’extrème-gauche et des musulmans.

La France a de tout temps été antisémite, avec des périodes plus ou moins intense.

Après la fin de la dernière guerre et la volonté universelle de pays qui s’est emparé du monde occidental, l’occident s’est démobilisé et se laisse envahir.

La guerre est déjà la, mais la France comme l’Europe ne sont pas préparés pour cette nouvelle forme d’invasion.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *