Scandalisé par la CNCDH qui prime des organisations qui appellent au boycott d’Israel, le BNVCA exige plus de cohérence des autorités de l’Etat et demande à la Garde des Sceaux de ne pas remettre ce prix.

Le BNVCA reçoit un très grand nombre de protestations de correspondants indignés par le fait que le 28 novembre 2018, la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH) a décerné        « le Prix des droits de l’homme de la République française ‘Liberté, égalité, fraternité’ » (édition 2018) aux organisations controversées Al-Haq et B’Tselem (récompense commune).

Selon cette institution « structure de l’Etat », le prix sera remis le 10 décembre 2018, journée internationale des droits de l’homme, par la Ministre de la Justice et la Présidente du jury de la CNCDH.

Le BNVCA est scandalisé par le choix  de ces deux organisations réputées pour appeler au boycott d’Israel prévu et réprimé par notre code pénal.

Le BNVCA et tous ceux qui luttent contre la haine et l’antisémitisme exigent des dirigeants de l’Etat plus de cohérence. On ne peux condamner et interdire par la loi les appels au boycott, poursuivre en justice les activistes de BDS et en même temps récompenser des organisations qui prônent le boycott d’Israel.

Le BNVCA considère qu’il s’agit d’une offense faite aux victimes de l’antisémitisme. C’est pourquoi le BNVCA demande instamment à Madame Nicole Belloubet, Garde des Sceaux de ne pas se compromettre et ne pas décerner ce prix à ces associations liées à l’organisation terroriste FPLP, auteur de nombreux attentats criminels sanglants, de détournements d’aéronefs dont; l’avion d’Air France sur Entebbé en 1976 et la prise d’otages, dont de très nombreux français.

Le BNVCA considère qu’en l’espèce, la CNCDH trahit ses missions. Nous recommandons à toutes les Associations Juives et de lutte contre le racisme et l’antisémitisme de ne plus participer aux travaux de la CNCDH dont le parti pris laisse désormais un goût amer de défiance.

2 thoughts on “Scandalisé par la CNCDH qui prime des organisations qui appellent au boycott d’Israel, le BNVCA exige plus de cohérence des autorités de l’Etat et demande à la Garde des Sceaux de ne pas remettre ce prix.

  1. Chevallot Reply

    Pourquoi espèrer de ce gouvernement hostile à Israël une objectivité qu’il n’a jamais démontré ?
    Ils peuvent remettre les prix qu’ ils veulent, tous le monde s’en moque royalement à part qq trous du cul lèche babouches et que seul un microcosme parisien trouve ¨ super géniale cette soirée en l’honneut du grand bienfaiteur d’un pays frère ¨ 😂😂😂😂😂😂

  2. jeannine zimner Reply

    Cessons de croire à l’impossible, l’Europe est finie pour les juifs. Mieux vaut partir et quitté ce continent qui n’a hélas guère changé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *