Étiquette : Agression

Le BNVCA salue l’action de la Police du 95 qui a interpellé et déféré de nombreux mineurs sarcellois auteurs d’agressions et vols de nature antisémite.

Le BNVCA tient à exprimer ses félicitations aux policiers du Val d’Oise et saluer leur action qui a permis d’interpeller de nombreux auteurs d’agressions et de vols de nature antisémite qui ciblaient essentiellement des victimes qu’ils identifiaient comme juives.

 

Selon nos informations l’enquête diligentée par ces policiers du 95 a permis de déférer devant la Justice dès le 20/12/18 six jeunes mineurs âgés de 14 à16 ans suspectés d’avoir commis au moins 13 agressions sur les 22 derniers jours.

 

Tous ces individus sont bien des jeunes adolescents d’origine africaine, comme les avait décrits la dernière victime d’une agression similaire, demeurant tous dans ce secteur de Sarcelles appelé “la petite Jérusalem”.

 

Le BNVCA demande que des sanctions sévères, exemplaires et particulièrement dissuasives soient prises à l’encontre de ces auteurs, en dépit de leur minorité pénale.

Le BNVCA considère que des mesures judiciaires et administratives doivent être prises aussi contre les parents de ces mineurs délinquants antisémites dont ils sont civilement responsables.

 

Le BNVCA demande à la Justice de prononcer également à l’encontre de ces mineurs des peines accessoires, comme l’entretien de la Grande Synagogue de Sarcelles ou du Mémorial de la Shoa de Drancy et des abords du Wagon situé sur les lieux de la détention des Juifs avant leur déportation vers les camps de la mort.

 

Le malaise ressenti par les citoyens juifs de France ne cesse de s’accroître en raison de l’augmentation importante des actes antisémites et ce malgré les mesures prises par les pouvoirs publics.

 

Ils la volent, la frappent et la traitent de “sale Juive” | jforum.fr

Témoignage de la mère de la jeune fille :

“ce soir ma fille de 20 ans c’est faite agresser en bas de chez moi av du 8 mai il l’ont tabassée, tout pris, mais leur but c’était de taper et ils lui on dit a plusieurs reprise : ” t’as peur la juive t’as peur”. Entre temps une dame qui venait par là a attiré l’attention de ces barbares et ma fille a pu se sauver pour chercher de l’aide. Mais avant que la dame n’ait surgit, il lui avait déjà tout volé et ils continuaient encore à la taper. Donc le motif n’est pas le vol”.

Sarcelles : enquête ouverte après une agression antisémite

 

Une enquête a été ouverte après l’agression lundi à Sarcelles (Val-d’Oise) d’une jeune femme de 20 ans qui affirme que deux jeunes lui ont cassé le nez avant de lui dérober son sac et de la traiter de “sale juive”, selon des sources concordantes. La victime, qui a déposé plainte, dit avoir été accostée par deux adolescents vers 19H00 dans le quartier dit de la “Petite Jérusalem”, où vit une importante communauté juive, a relaté une source policière. Selon son témoignage, recueilli par la police, ses agresseurs lui ont donné un coup de poing avant d’arracher son sac à main et de lui lancer : “Tu as eu peur, sale juive”.

» LIRE AUSSI – Nouvelle agression antisémite d’un adolescent dans le Val-d’Oise

Le parquet de Pontoise a indiqué à l’AFP avoir ouvert une enquête et retenu “pour l’heure” le caractère antisémite de l’agression. Dans un communiqué, le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme a déploré une “nouvelle agression antisémite” sur cette jeune femme “ciblée parce que juive”.

 

Les faits se sont déroulés lundi à Sarcelles, dans le quartier de la “Petite Jérusalem” car il abrite une importante communauté juive. Une femme âgée de 20 femme est abordée deux adolescents. Il est 19h. Mais aussitôt l’un d’eux lui assène un coup de poing, son nez est cassé. C’est alors qu’ils lui dérobent son sac à main et déclarent, avant de prendre la fuite : “Tu as eu peur sale juive”.

Le jeune femme a déposé plainte. Le parquet de Pontoise a ouvert une enquête et a retenu le caractère antisémite de l’agression. 

Le Bureau National de vigilance contre l’antisémitisme n’a pas tardé à réagir et déplore une nouvelle agression sur une femme “ciblée parce qu’elle était juive”.

Par France 3 Paris Île-de-France avec AFP  
Communique de Presse
Le BNVCA condamne avec force la nouvelle agression antisémite commise le 17 décembre 2018 à Sarcelles (95) contre une jeune fille juive de 20 ans .
Selon nos informations proches de la victime, alors qu’elle rentrait de son travail, pour rentrer à son domicile avenue du Huit mai 1945, la jeune fille a été agressée par 2 jeunes qu’elle décrit de couleur d’origine africaine et âgés d’environ 17 ans. L‘ayant ciblée parce que juive pour la dépouiller, lui voler son téléphone portable, les deux assaillants l’ont frappée violemment au visage, tout en criant des injures antijuives, ainsi que ” T AS PEUR LA JUIVE T AS PEUR”
La victime n’a dû son secours qu’à l’intervention d’une passante qui s’est interposée, lui permettant de s’échapper. Blessée elle a pu regagner son domicile,le visage en sang, le nez cassé.
La victime a dépose plainte.
Le BNVCA demande à la Police de tout mettre en oeuvre pour identifier rapidement les auteurs de cette nouvelle attaque antijuive violente  et les interpeller pour les mettre hors d’état de nuire.
Le BNVCA se constituera partie civile aux côtés de la victime.
Le BNVCA rappelle et recommande à toute victime, à  tout témoin d’un acte de nature antisémite de nous prévenir IMMEDIATEMENT en appelant la hot line 06 63 88 30 29 ou en informant le site BNVCA.ORG
Le Président
Sammy GHOZLAN
06 09 67 70 05
01 77 38 49 44
Drancy le 18 décembre 2018
Article Jforum

Le BNVCA condamne la nouvelle agression antijuive commise à Sarcelles le 17/12/18 contre une jeune fille juive de 20 ans par 2 jeunes décrits d’origine africaine.

Le BNVCA condamne avec force la nouvelle agression antisémite commise le 17 décembre 2018 à Sarcelles (95) contre une jeune fille juive de 20 ans.

Selon nos informations de proches de la victime, alors qu’elle rentrait de son travail pour regagner son domicile, Avenue du Huit mai 1945, la jeune fille a été agressée par 2 jeunes qu’elle décrit, d’origine africaine, et âgés d’environ 17 ans. Dans le but de la dépouiller, l’ayant ciblée parce que juive, ils lui ont volés son téléphone portable, les deux assaillants l’ont frappée violemment au visage, tout en criant des injures antijuives, ainsi que ” T’AS PEUR LA JUIVE T’AS PEUR “. La victime n’a du son secours qu’à l’intervention d’une passante qui s’est interposée, lui permettant de s’échapper. Blessée elle a pu regagner son domicile, le visage en sang, le nez cassé.

La victime a déposé plainte.

Le BNVCA demande à la Police de tout mettre en œuvre pour identifier rapidement les auteurs de cette nouvelle attaque antijuive violente et les interpeller pour les mettre hors d’état de nuire.

Le BNVCA rappelle et recommande à toute victime, à tout témoin d’un acte de nature antisémite de nous prévenir IMMÉDIATEMENT en appelant la hot line 06 63 88 30 29 ou en informant le site BNVCA.ORG