Tags antisémites et anti-sionistes à Paris le BNVCA réclame une action de La Maire de Paris.

Le BNVCA est requis par de nombreux parisiens scandalisés par les tags antisémites et anti sionistes qui fleurissent sur les murs de certains arrondissements de la ville de Paris ou sur divers supports.  

Nous soulignons que déjà Mr Shimon Samuels, Directeur des Relations Internationales du Centre Simon WIesenthal en avait alerté la Mairie de Paris à plusieurs reprises afin que les services techniques de la ville de Paris procèdent à la destruction de ces tags et de ces sticks haineux, antisémites et anti-israéliens.

Nous rappelons que ce sont ces sortes de slogans qui ont conduit des antisémites et des antisionistes à assassiner des juifs et des juives en plein Paris.

Ces insanités ont été vues d’une manière générale dans le X ème arrondissement aux abords des Gares de l’Est et du Nord.

Des autocollants appellent à une « séparation entre l’État français et le CRIF » (Conseil juif de direction juive). 

D’autres assimilent Israël à l ‘Allemagne nazie.

Quant aux appels à boycott ils sont notamment collés sur les murs des banques (comme HCBC et LCL) ou encore sur les vitrines de certaines agences d’assurances.

Nous rappelons que tout appel à boycott constitue un délit prévu et réprimé par nos lois.

Nous tenons à préciser que ce sont bien les slogans anti israéliens de ce type qui, parce qu’ils incitent à la haine de l’État juif ont poussé à l’acte violent antisémite voire meurtrier.

Le BNVCA réclame instamment à Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris qu‘elle donne sans délai des instructions précises à ses services afin que ces autocollants antisémites ou anti sionistes qui polluent les murs de la capitale, soient détruits et tous ces graffitis anti juifs effacés.  

Nous exercerons notre vigilance jusqu’à ce que ces souillures aient disparu du paysage parisien. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *