Tribunal administratif de Nancy : un Palestinien ne peut pas être citoyen d’honneur de Vandœuvre

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le tribunal administratif a annulé la décision de la Ville de Vandoeuvre de donner le titre de citoyen d’honneur à un leader palestinien considéré comme terroriste par Israël.

  • LE 04/06/2018 À 05:04
Marwan Barghouti, figure de la cause palestinienne, fait polémique à Vandœuvre.  Photo d’archives ER
Photo HDMarwan Barghouti, figure de la cause palestinienne, fait polémique à Vandœuvre.
Photo d’archives ER

Marwan Barghouti n’est plus citoyen d’honneur de la ville de Vandœuvre. Ainsi en a décidé il y a quelques jours le tribunal administratif de Nancy. Les juges ont en effet annulé la délibération prise par le conseil municipal vandopérien le 21 novembre 2016.

A une large majorité, les élus avaient décidé ce jour-là de faire un geste symbolique en direction de Marwan Barghouti, figure de la cause palestinienne qui est emprisonnée depuis 16 ans en Israël, et de lui octroyer le titre de citoyen d’honneur.

« Pas justifié par un intérêt local »

Le problème, c’est que le personnage ne fait pas l’unanimité. Si certains le comparent à Nelson Mandela, d’autres le considèrent comme un terroriste condamné à la perpétuité pour cinq meurtres.

« C’est dangereux de mettre en exergue quelqu’un comme cela », soutient Ghozlan Sammy, le président du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA). Son organisation est à l’origine de l’action en justice contre la délibération de la municipalité de Vandœuvre.

Dans son jugement, le tribunal de Nancy ne se prononce pas sur la personnalité et le parcours de Marwan Barghouti. Il s’appuie sur l’article L 2121-29 du code des collectivités territoriales qui prévoit que « le conseil municipal règle les affaires de la commune ».

Or, selon les juges, faire citoyen d’honneur le leader palestinien est contraire à ce texte car c’est « une prise de position dans un conflit international » et ce « n’est pas justifié par un intérêt local ». Le tribunal relève aussi que c’est « susceptible de porter atteinte à l’ordre public ».

Sa femme à Vandœuvre le 30 juin

Ce n’est pas la première décision dans ce sens. Car Vandœuvre n’est pas la première ville à décerner au Palestinien le titre de citoyen d’honneur. Une dizaine de communes, essentiellement de la banlieue parisienne, l’ont déjà fait. « Pour nous, c’est une forme d’incitation à la haine contre l’État d’Israël. Ce qui conduit à l’antisémitisme. Nous attaquons donc à chaque fois et nous gagnons », précise Ghozlan Sammy.

De son côté, le maire de Vandœuvre, Stéphane Hablot, se défend de tout antisémitisme : « J’ai une infinie sensibilité pour le peuple juif ». Mais il s’empresse d’ajouter : « je me sens aussi solidaire du peuple palestinien. C’est au fond de mon cœur et de ma raison ». Et l’édile ne regrette pas d’avoir essayé d’honorer Marwan Barghouti : « C’est n’est pas l’homme de guerre que nous avons voulu saluer mais le combattant de la paix qu’il est devenu », se justifie-t-il.

Stéphane Hablot ne fera pas pour autant appel du jugement du tribunal administratif. En revanche, le maire compte bien être présent le 30 juin prochain quand l’épouse de Marwan Barghouti viendra au centre culturel Malraux à Vandœuvre pour inaugurer une expo sur la Palestine.

Christophe GOBIN

L’Est Républicain

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *