Un rapport révèle l’implication de terroristes dans les activités du BDS |i24NEWS

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, a révélé dimanche un rapport complet rédigé par son ministère selon lequel des organisations liées à la campagne internationale BDS (Boycott, désinvestissement et sanctions) entretiennent des liens étroits avec le groupe islamiste Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza et le Front populaire de libération de la Palestine.

La charte du mouvement BDS appelle à exercer un boycott et diverses pressions économiques, académiques, culturelles et politiques sur Israël afin “d’aboutir à la fin de l’occupation et de la colonisation des terres arabes, ainsi que le respect du droit au retour des réfugiés palestiniens”.

Selon le rapport, au moins une trentaine d’activistes, parmi lesquels, certains ont passé plusieurs années dans une prison israélienne après avoir été reconnus coupables d’actes terroristes ou d’attentats, sont liés aux organisations du BDS, dont certaines sont financées par l’Union européenne.Voir l’image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter

גלעד ארדן@giladerdan1

Today we revealed the web of hidden ties between terrorist organizations and 13 leading #BDS groups in the EU, US and PA. All countries & financial institutions must investigate and end funding to BDS groups tied to terror. The BDS masquerade is ending. #TerroristsInSuits14321:12 – 3 févr. 201999 personnes parlent à ce sujetInformations sur les Publicités Twitter et confidentialité

“Les organisations terroristes et les mouvements de boycott sont unis autour d’un seul objectif, celui de détruire Israël et voient dans la délégitimation de l’Etat hébreu un moyen complémentaire à la lutte armée”, a déclaré dimanche M. Erdan lors d’une conférence de presse.

“J’espère qu’avec la publication de notre rapport, l’UE et tous les pays qui subventionnent les organisations de boycott reconsidèreront la légitimité et le financement qu’ils accordent aux organisations BDS”, a-t-il expliqué.

“Les organisations de boycott ont construit un réseau mondial visant à répandre la haine et les mensonges contre Israël, et c’est une politique de riposte que je m’efforce de mener”, a-t-il poursuivi notant qu’à présent “26 États américains ont adopté des lois contre des organisations qui boycottent Israël”.

Ahmad GHARABLI (AFP/File)

Israel’s Public Security Minister Gilad Erdan is threatening to ban Amnesty International from the country over a campaign for digital accommodation providers to stop listing properties in occupied Palestinian territories
Ahmad GHARABLI (AFP/File)

Il a par ailleurs rappelé qu’Israël luttait contre les tentatives de boycott international des produits issus des implantations israéliennes de Cisjordanie.

“De hauts responsables européens commencent à comprendre les objectifs du BDS, qui sont purement antisémites, et ont cessé de financer les organisations BDS”, a indiqué M. Erdan.

“Le BDS et les organisations terroristes sont les deux côtés d’une même médaille, qui rejettent Israël en tant qu’Etat juif, et ne cherchent qu’à le rayer de la carte”, a-t-il fustigé.

Le ministre a précisé que le rapport sera publié dans plusieurs langues afin d’inciter les leaders mondiaux à agir contre la campagne BDS. Il a en outre affirmé détenir des informations supplémentaires qui pour l’heure ne seront pas dévoilées.


04/02/201908:45:20MIS À JOUR LE 04/02/201909:10:50Écrit par i24NEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *