Un rassemblement au lycée Calmette à Nice après la dégradation d’une plaque rendant hommage à d’anciens élèves déportés

 PAR R.D.  NICE MATIN

Des stickers ont été apposés sur une plaque commémorative.
Des stickers ont été apposés sur une plaque commémorative. Capture écran Twitter 

C’est à la suite de l’alerte lancée par les Jeunes Communistes qu’un rassemblement a été organisé mercredi devant le lycée Calmette afin de dénoncer la dégradation de la plaque commémorative apposée le 23 novembre 2005 et rappelant la déportation entre 1942 et 1944 d’élèves de cet établissement.

Quatre auto-collants différents qui semblent issus du groupuscule ” Nice Nationaliste “, clamant ” Français d’abord!” avaient été placés sur la plaque.

Christian Estrosi avait demandé ce mercredi après-midi la dissolution et des poursuites contre ce “groupe néo-nazi qui multiplie les provocations”.

Le Crif Sud Est a condamné ce mercredi soir un acte antisémite qui “s’inscrit dans la continuité d’actes nombreux et répétés, consistant notamment en des provocations et appels à la haine, enregistrés ces derniers mois devant, entre autres lieux la grande synagogue de Nice”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *